169
Commentaires

Pas glop, Mas est mort

Derniers commentaires

Sans vouloir être désobligeante pour Anne-Sophie.
Tout simplement, merci pour tous ces samedis. Et bonne chance pour la suite.
je me disais, on a eu sacrément du bol que [s]Mas meure avant le départ d'Alain[/s] Alain parte après le décès de Mas, parce que on aurait raté cet immense moment de nostalgie pif gadget.
Merci Alain pour ses 2 années et particulièrement pour la malice et la chaleur avec lesquelles vous avez toujours su communiquer avec nous autres @sinautes sur les forums. Pour sur, vous allez [s]foutrement[/s] vraiment nous manquer ! C'est jour de deuil pour les vrégens.
Pif, Pifou... des clébards. Communistes OK, mais des clébards quand même.
Compagnons dociles des mémères, assistants zélés des flics ou rabatteurs féroces des chasseurs. Pouark ! Collabos !
Hier, j'ai aperçu mon premier canardeur, treillis et casquette. Il rangeait son fusil et son chien dans sa chiotte. Surement un 4X4.
J'avais oublié que la chasse était ouverte depuis le début du mois. Un an sans la vision d'un seul des ces tueurs. Je les avais zappés. Mais il faudra bien que je me fasse à nouveau à l'idée (comme dit Laeticia en soupirant) de les croiser, y compris le dimanche, jour des promenades en famille.
Détonations et aboiements jusqu'aux premières neiges. Puis la nature redeviendra enfin paisible et accueillante.
Vive Hercule !
Merci Alain pour cette chronique nostalgique ,en tant qu'ancien lecteur de pif gadget dans les années 70 , j'avais un peu oublié pifou que je gardais pour ma petite soeur , mais Rahan , la jungle en folie ou Dr justice...
Je me souviens surtout que mon collège se trouvais en face de la rédaction de Pif ( rue des petits hotels dans le 10ème ) et avec les copains ,dès la sortie on allait trainer vers la rédac qui nous avait adoptés comme gamins du quartier,et nous remettaient gentiment les numéros invendus dans notre cartable , ils étaient sympas , nous avions meme participé à la réalisation d'un petit roman photo qui était paru à l'époque
.Carrément la gloire
Sinon , le gadget , les pois sauteurs du mexique , les bactéries millénaires qui se réveillent d'un sommeil presque eternel dans un peu d'eau, le couteau de rahan et son collier de griffe....
Si ça se trouve , ma collection est encore chez maman dans des cartons enterrés au fond d'une cave.
Allo maman ?
A propos de Tintin dont on parle plus haut dans le forum :

J'ai l'intime conviction de le gag de Pif chipant un nonosse dans le musée d'histoire naturelle se retrouve exactement sous la même forme chez le concurrent belge avec Milou. Malheureusement, la mémoire me fait défaut quant à savoir dans quel album cela se trouve. Comme Tintin a vu ses publications étalées entre avant et après la guerre, lequel des deux toutous a piqué l'idée à l'autre ?

Si un tintinophile encyclopédique peut passer me rafraîchir la mémoire ! :-)
Super article, je suis trop jeune pour avoir connu ce magasine en parution mais ma jeunesse a été bercée par la lecture du grêlé 7/13, docteur justice et autre teddy ted et ça fait toujours aussi plaisir de se replonger dans ces souvenirs :)
A la lecture du titre j'ai un instant pensé que vous alliez nous parler de Mas. A la lecture de la chromique, je me suis demandé si en cours de route vous n'auriez pas oublié de nous en parler ?
Dans Pif Gadget, j'adorais tout ce que faisait Cézard : les Rigolus et les Tristus, Arthur le Fantôme. Un mélange d'absurde, de second degré et de calembours foireux qui donnaient un résultat très drôle. Et en plus il dessinait vachement bien, un style tout en rondeurs très sympathique.
Snif, j'ai lu le Pif et j'ai pas eue ma bourse de Robin des bois...
Alain, bonjour !

Vous c'était sur le petit lit de votre chambre, moi c'était dans le grenier d'une remise où je pouvais faire tout ce que je voulais sans être dérangé... Mais à l'époque je biberonnais chaque semaine MICKEY MAGAZINE et de temps en temps ma mère me permettait d'acheter un PIF GADGET. Des gadgets joints au bouquin je ne me souviens que des petits-pois sauteurs mexicains : mais sautaient-ils vraiment ? Je ne m'en souviens plus... Et vous, Alain, vous en souvenez-vous...?
ah que voilà une chronique salutaire !!
toute ma pré-adolescence je me suis demandée ce que pouvaient bien faire les garçons quand ils avaient fini de nous tirer les cheveux et de ranger leurs billes en ricanant d'une voix éraillée devant nos trousses si bien rangées.....

aujourd'hui, et grâce à vous m'sieur Korkos, je sais : il se gondolaient devant Pif et Pifou, et collectionnaient les coutelas pour affronter Rahan !!
bigre !
et la gourmette bling- bling avec laquelle ils se pavanaient le dimanche à la sortie de la messe pffff un vulgaire gadget de leur mag'zine préféré !
pas glop !!

dans ces temps là où les rôles étaient bien mieux définis qu'aujourd'hui, ben nous les filles on se préparait à devenir des femmes des vraies, des pures, des non tatouées, avec le magazine "15 ans" (impossible de vous en retrouver la trace et comme dans ma famille on jetait tout au fur et à mesure....)
si je me souviens bien c'est dans ce magazine que paraissaient les aventures d'Aggie et ses amis et de l'Espiègle Lili !
et pendant que les garçons collectionnaient les lunettes en plastique ben nous on collectionnait les serviettes hygiéniques (pardon hein :)) et on attendait le moment où l'on pourrait troquer nos vulgaires collants en laine par les ultra-féminitudinesques collants avec un trait sur le mollet !!
glop glop !!

ah oui les chemins étaient bien tracés en ce temps là, filles et garçons savaient parfaitement quelle route emprunter !
impossible de se perdre, et tout ça grâce à nos mag'zines préférés !
glop !
pas glop !

merci pour cette révélation nostalgiesque...
et paf..... le chien !
une poêle du beurre et Zou... le poisson !
:)
Si je n'ignorais pas que Pif servait à ses heures perdues d'ouvrage de propagande pour le parti communiste, j'ignorais en revanche qu'ils pouvaient - dans le même temps - faire rêver les enfants avec la « gourmette de Docteur Justice » !!! J'en suis presque autant bouleversé que lorsque j'ai découvert que Gorbatchev avait tourné dans une pub pour Pizza Hut.
Pif ! Que de souvenirs !

Vous vous étiez du côté des cocos et moi du côté des curés. Dans une école catho, comme la plupart des enfants d'agriculteurs ou de commerçants en Bretagne. Je devais avoir 13 ans.
Il y avait aussi un internat et une de mes copines de classe s'était plainte qu'elle s'ennuyait le soir, et je lui avais refilé une dizaine de Pif Gadget... qui lui avaient été confisqués, parce qu'ils faisaient partie de la liste des revues interdites aux catholiques.

La bonne soeur m'avait rendu mes Pifs, en m'interdisant formellement de continuer à en lire, parce que c'était "des publications communistes où les conflits étaient privilégiés et qu'il ne fallait pas se faire avoir par le côté bande dessinées". Il faut dire que c'était une vieille religieuse de 80 ans qui n'avait pas dû voir le soleil se lever à l'est. Mais elle m'avait montré la liste noire, qui était datée de l'année même (73) des publications prohibées, et Pif en effet, y figurait. J'ai comparé au "Journal de Mickey", que je recevais aussi, mais je n'ai pas senti que l'un était plus communiste que l'autre.
Toute la famille en a bien rigolé.
Mais c'est peut-être parce que j'ai lu Pif Gadget que je n'ai pas des idées cathos. Je viens d'y penser soudain.
En tout cas, c'est certainement de là que vient ma passion pour l'art.

Merci Pif, Rahan, Corto, Pifou, et Dr Justice !
Et merci Alain !
Ah ! grand merci Alain Korkos... Vous avez oublié le "Concombre masqué", que je lisais toujours pour me remonter le moral quand je me les gelais en vendant l'huma Dimanche au coin de la rue de Bretagne... Ah ah ah. C'était l'âge où je préférais quand même "Paulette" à ces enfantillages qui furent la plus grande réussite de la presse du PCF (les cornichons de la nomenklature s'empressèrent d'ailleurs de la faire capoter). C'était alors que la Grande Révolution d'Octobre n'avait pas atteint ses cinquante ans... Ra la la...
PS. Les "gadgets" existaient avant que le "journal" devienne "Pif Gadget"... Si Si... y'aura bien un érudit pour donner la date du "pois sauteur" qui fut le vrai démarrage.
Sleepless docteur es pifologie !!
vous vous rappelez les PIFISES ???? (copié collé d'un autre forum : "Définition d'un Pifise : vos enfants découvriront les « Pifises », ces œufs de crustacés réduits en poudre et qui, mélangés à l’eau, reprennent vie. En 1970, les « Pifises » accompagnaient le premier numéro d’une toute nouvelle revue appelée Pif Gadget… Les trentenaires s’en souviennent encore. "). et ces petits haricots sauteurs quand ils étaient au soleil... ma mère les avait mis dans un bocal, fermé... et on était partis en vacances, je vous dis pas les larmes et la culpabilité quand on est rentrés et qu'il y avait plein de petits papillons morts (genre mites je crois) dans le bocal.
c'était génial, pif, mon frère et moi on avait droit à 2 journaux par semaine, ben c'était DUR de choisir entre entre pilote, tintin, spirou et pif...

merci korkos pour ce moment de nostalgie pure, chiant à charger mais ça vaut le coup !!!!
Ils sont quand même redoutables de précision, les mots clés des articles de maitre Korkos... Par curiosité, j'ai cliqué sur "Cet étui a trahi Rahan... Rahan devra trouver quelque chose de plus souple...", mais pour l'instant il n'y a qu'un article indexé. J'attends la prochaine occurrence avec impatience. :-p
"La bourse de Robin des Bois"... Tenterait-on de faire passer notre héros pour un monocouillard ?

C'est petit !

***
Bof !
Hop !
Tout à fait d'accord Fred B !! Moi aussi je lisais en priorité Rahan avant
Pifou ! En tout cas Glop Glop pour Alain .
ah merci Alain ! Que d'émotions ! Je me rapelle quand j'étais cloué au lit
avec 40 de fièvre , interdit d'école pendant 2 semaines , a dévorer les pifs
gadget que ma maman allait acheter chez le marchand !!!
Les angines à répétitons jusqu'a ce que l'on me suppriment les amigdales
(j'ai pas dit amalgame Anne -So !! M'enfin !!)
Ah Rahan et ceux qui marchent debout , le fils de crao !!! Je vois bien Alain
en peau de bête avec son gros ..... gourdin .... (ben quoi j'ai dit une connerie ??)
ah ça les mots-clés c'est pour de grandes clefs :-)
nous on n'avait pas le droit de lire Pif, mais j'en ai tout de même lu quelques-uns chez les autres. Et plus tard il y avait des Rahan, Gai-Luron, etc qui apparaissaient bizarrement dans l'appart.
Enfin tout ça c'est vrai que c'est que des trucs de mecs, heureusement que j'ai des frères.
RÉPONSES EN VRAC DU SAMEDI SOIR


POISSON : L'histoire de Picsou, je l'avais sous le coude et je pensais faire un cadeau bonus à ce sujet. Mais la kro était suffisamment longue comme ça, je me suis dit que je refourguerais le bébé la semaine prochaine et patatras, vous me le flinguez en direct ;-)

A part ça, en ce qui concerne les liens PC-Pif, ils sont avérés. C'est pas pour rien que le secrétaire de la cellule coco de mon quartier vendait Vaillant le journal de Pif en même temps que L'Huma, où est né le personnage de Pif, d'ailleurs. Vaillant était édité à ses débuts par l'Union de la Jeunesse républicaine de France, émanation des Forces unies de la jeunesse patriotique (FUJP), mouvement de résistants contrôlé par le PC.

A part ça (n°2), je n'ai jamais discerné la moindre trace de "communisme" dans les bédés publiées par Vaillant ou Pif. En fait, Vaillant s'efforçait de ressembler à ses concurrents français qui publiaient pas mal de bédés amerlocaines. Il faisait donc de la bédé sous influence. Ainsi, les Pionniers de l'Espérance rappelaient Flash Gordon, Lynx blanc ressemblait à Jim la Jungle, Yves le Loup à Prince Valiant, etc.

En ce qui concerne Corto, je ne me suis pas étendu dessus, non, puisque le lien donné en fin de kronik renvoie vers un numéro de Pif contenant une histoire intégrale (plus tard reprise dans un album Casterman).
Merci pour le lien vers Pif Gadget 059. Mais je fais comment pour la récupérer, la bourse de Robin des Bois, hein ?
Non, j'ai ma dignité. Je sais me tenir. Je ne raconterai pas que j'ai une photo de moi petite vêtue du tee-shirt de Pif.
Non ! C'est pas vrai ! je n'attendais pas toute la semaine la sortie de Pif-Gadget, c'est pas vrai !
tain je l'ai eu le numéro avec le coutelas de Rahan !
Idem!!
Encore merci pour cette chronique au goût de madeleine et de chocos BN m'sieur Korkos ;p
Moi aussi. Mais c'était pas plutôt le mensuel ou trimestriel dérivé, qui s'appelait Rahan ? Et j'ai eu aussi le collier de griffes, avec celui-là. En tous cas, mille mercis à M'sieur Ka de nous rappeler nos lectures de jeunesse. J'ai lu ça à peu près en même temps que Tintin et Pilote, il y a quelques décennies.
C'est parfaitement raccord avec une de mes BDs de vacances : Wimbledon Green, Le plus grand collectionneur de comics du monde, par l'américain Seth.

Nostalgique (mais ce n'est pourtant pas ma nostalgie, et d'ailleurs, j'en cultive peu), suranné et d'un humour acidulé. J'en recommande la lecture !
Ouaip ça en fait remonter des souvenirs, la nostalgie ça marche à tous les coups.
Je me souviens même du premier numéro de Pif avec les lunettes qu'un copain avait amenées à l'école, donc vu la date, ça devait être au cp, punaise. ;-)
Ça faisait un petit moment qu'on avait pas eu de bd chez Alain, ça fait du bien.
Vous connaissez l'histoire de pafou le chien? C'est un chien qui va traverser, une voiture arrive et pafou il attend sur le bord du trottoir.
ceux qui n'ont jamais entendu l'histoire de paf le chien ne peuvent pas suivre et on leur explique pas pour pas devenir lourdingue

Je n'ai pas bien fait attention à tout alors. Je me souviens uniquement de rahan et totoche et même avec votre aide et cette chronique à rafraichir la mémoire. Corto Maltese dans Pif? Alors ça! 10 pages en plus. miam miam.
Oooooohhhh ! J'en ai tant entendu parler par mes aînés.
Je crois même qu'il y a eu une tentative de relance de PifGadget dans les années 90, et on a essayé de m'y initier. Mais je crois que l'esprit n'était plus le même : les vieux nostalgiques n'ont pas été satisfaits je crois.

Petite question d'une grande inculte : extrême-gauche assumée, le Vaillant, le Pif ?

Ce qui n'est pas très très gentil, c'est qu'on a le début de plein d'histoires, et jamais la fin.... ou comment attiser notre curiosité ;-)
"Pourquoi ce titre ? demanderont les plus jeunes de nos fidèles lecteurs incultes mais ce n'est pas de leur faute ils sont là pour apprendre".

Ca va les chevilles ? (troisième degré inside) :p ;) :) Je sais bien que c'est pas du premier degré mais quand même, si Pif c'est de la grande culture, ouahou quoi. Ensuite tout les jeunes lecteurs incultes que nous sommes ne le sont pas forcément, surtout quand on sait qu'on appelle les tâches de rousseur la Grêle. alors à ne pas savoir, on peut peut-être essayer de deviner le titre, pas trop difficile de deviner ensuite que les chiffres peuvent renvoyer soit à un nom de code, soit à un espion soit effectivement aux deux joues du gamin (ou à ses épaules ou toute autre partie de son corps pouvant accueillir des tâches de rousseur).

J'ai jamais lu Pifou personnellement ou alors trés peu, mais Pif je trouvais ça sympa quand j'étais petit, c'est toujours émouvant de voir un artiste de bande-dessinée s'en aller dans le firmament :( Je me rappelle avoir pleuré à la mort de Peyo :(
Ah, super !
Nostalgie...

M le Magicien, premier contact avec l'absurde...
Des heures de jeu à incarner Teddy Ted (joué par ma voisine, ça m'rappelle un autre des forum de M'sieur Korkos) et son poto l'Apache...

Bon, coup de vieux, quoi...
Et Pratt ? Pas un mot sur Hugo Pratt ?

Pas glop !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.