46
Commentaires

Pas de présomption d'innocence pour "le violeur libéré"

Derniers commentaires

quel que soit le fond de la question:
pas de réaction sur la façon ordinaire dont on traite ceux qui sortent de prison : en courant dans la nuit, un carton à la main?
Je me demande si ce n'est pas voulu pour que les avocats y réfléchissent à deux fois avant de demander la liberté de leur violeur de client pour erreur de procédure. "vous voulez la liberté, assumez la dans toutes ses dimensions"
Ce ne serait pas très digne de la part de la justice si c'est le cas. A moins que la presse n'ait pris l'initiative de ce raisonnement limite. Mais en dernier ressort, je pense que c'est le droit, donc la justice qui détermine si le floutage est nécessaire, et elle est donc complice si elle laisse faire.
M¨Eolas démonte l'emballement médiatique sur lequel peut surfer facilement le nanoprésident (celui là, il peut vraiment remercier les journalistes. À sa place, pour tous les services rendus par la corporation, j'augmenterais l'abattement fiscal ).
[quote=JREM]Pas du tout d'accord, il n'est pas coupable tant qu'il n'a pas été jugé pour ce viol,
par contre il a déjà été condamné pour d'autres viols et agressions,

Juridiquement certainement. Mais après si les preuves sont accablantes (genre preuves ADN, empreintes digitales, etc.....), il est clairement coupable. A un moment donné il faut arrêter de se tourner derrière des textes de lois qui sont parfois clairement stupides, dire qu'il n'est pas coupable tant qu'il n'a pas été jugé alors que des preuves accablantes sont peut être contre lui, c'est clairement pour moi de la stupidité et tout le problème de la loi française......... c'est comme relaché un homme parce que une erreur d'administration a été commise, c'est clairement scandaleux.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

[quote=fan de canard]Le non-floutage, ce n'est pas une erreur technique chez France 2, c'est quasiment une mise à mort volontaire du présumé coupable, et donc innocent jusqu'à possible condamnation. Et comme par hasard au moment ou celui qui supprime un à un les tribunaux en France demande le rectificatif immédiat de l'erreur.
S'il s'avère être innocent, ça va être terrible pour lui pendant des années.

Attention à ne pas tout mélanger. L'homme qui a été libéré est bel et bien coupable. Qu'il n'est pas été jugé ne permet aussi simplement de dire qu'il bénéficie de la présomption d'innonce. Il est clairement coupable d'après les faits qui lui sont clairement reprochés et qui ne sont pas très difficiles à prouver. La question est : pourquoi attendre plusieurs mois avant de le juger?????
A Carcassonne, un militaire prend de vraies balles pour un exercice: 17 blessés et démission du chef de l'état major

Là, Dati ne démissionne pas et met la faute aux magistrats...

quelque chose doit m'échapper...
Maintenant, je sais que l'année prochaine je vais définitivement économiser 116 euros durant l'année, et virer ma télé avant le 31 décembre.
Vu que je ne m'en servais plus que pour les films, séries, documentaires... que l'on peut revoir de toutes façon revoir sur les sites en lignes des chaines de France Télévision peu après leur diffusion.
Le non-floutage, ce n'est pas une erreur technique chez France 2, c'est quasiment une mise à mort volontaire du présumé coupable, et donc innocent jusqu'à possible condamnation. Et comme par hasard au moment ou celui qui supprime un à un les tribunaux en France demande le rectificatif immédiat de l'erreur.
S'il s'avère être innocent, ça va être terrible pour lui pendant des années.
Monsieur Klein, à l'instar de Pacontente, je déplore également le non floutage de cet homme sur les photos que vous avez choisies pour votre article, aussi louable et nécessaire que soit le décryptage que vous en fîtes
Il n'est pas trop tard pour bien faire, éventuellement.
Il n'y a vraiment plus de justice en France !

Le fort petit occupant de l'Elysée fourre son gros nez partout, la présomption d'innocence est bafouée sans aucune interruption, les magistrats se mélangent les touches de clavier (à force de RTT ils ne savent même plus comment fonctionne un ordinateur), la Garde des [s]Sceaux[/s] seaux (du bac à sable) se demande qui a bien pu lui fourrer un polichinelle dans le tiroir et déplore de plus pouvoir enfiler ses robes Dior...

Pour ma part je pense qu'il est urgent de mettre TOUS les Français en prison, au nom du principe de précaution : je suis persuadé que chacun d'entre vous (et moi avec) est capable de faire une connerie un jour, il n'y a pas de temps à perdre pour vous mettre hors circuit, et moi avec !

Et il faut bien fournir un peu de boulot (construction de milliers de maisons d'arrêt) au brave et sympathique Martin Bouygues, constructeur de son état (c'est un copain on ne va pas le laiser tomber), au moment où la crise risque fort de rendre moins facile l'accumulation de bénéfices pharaoniques...

***
Sarko qui demande la réincarcération du violeur présumé : n'y a-t-il pas entorse au principe de séparation des pouvoirs?
Pour la présomption d'innocence, je comprends, mais pour le non-floutage et le nom cité, je ne comprends pas où est le problème.

S'il a donné son accord (et vu comment il n'a pas l'air du tout gêné de répondre au journaliste, ça ne m'étonnerait pas qu'il ait effectivement donné son accord), je ne vois pas pourquoi France 2 aurait dû flouter son visage et ne pas donner son nom.
Quelques réflexions sur ce cas commenté depuis deux jours de facon scandaleuse dans les médias francais:
1. Ce cas de "bavure" judiciaire est présenté en grande pompe le jour où les magistrats et tout le personnel de justice se retrouvent pour manifester leur mécontentement (ou pire) quant à la politique du gouvernement Darkozy et du ministère Dati. au vu de l'état des médias francais, je me pose la question sur la source (Châteua, place Vendôme?).
2. Il était impossible de savoir, après les premières annonces (je me réfère à France-Inter), si la personne concernée était un accusé présumé innocent, un violeur plusieurs fois condamné et devant être retenu selon une loi lamentable votée récemment en France, le nouveau monstre qu'on peut croiser à tous les coins de rue. Je ris doucement quand les journalistes parlent de leur déontonlogie, de leur science de vérifier et de hiérarchiser les informations.
3. Il est tout simplement scandaleux que les "présumés innocents" ou les supects dans une procédure judiciaire (donc avant condamnation) soient systématiquement nommés avec leur nom et leur prénom et leurs portraits reproduits dans la presse. Cette pratique n'est jamais remise en cause par les journalistes, qui sont si professionnels.
4. Visiblement, Nicolas Sarkozy a dû sécher plusieurs cours de droit. La preuve en sont ses déclarations de l'Asie où il était en train de sauver le monde (accessoirement accompagné de plusieurs chefs d'état et de gouvernement, mais dont les médias francais semblent ignorer l'existence).

PS: Il existe d'autres journaux allemands que le "Frankfurter Allgemeine Zeitung" et "Die Welt" (profondément réactionnaires), il y a aussi le "Süddeutsche Zeitung" et le "Frankfurter Rundschau" (libéraux) et aussi le petit cousin de Libé le "taz". Et en plus, une presse régionale foisonnante.
On a l'impression que les médias s'en donnent à coeur joie quand le Che donne l'exemple.
C'est la marque de fabrique de Sarkozy, son ton policier, qui juge avant le juge, qui le stigmatise au nom de la victime, car sitôt vue la victime, il faut un coupable immédiat, et si on y résiste, alors on est complice.

http://anthropia.blogg.org
Je n'adhère pas du tout au fait que sur le site d'ASI le nom et le visage apparaissent. Il était possible de dénoncer sans tomber dans ce même travers. Si ce type est assassiné sans autre forme de procès (ce que je pense personne ne veut ) avant que "l'erreur matérielle" ne puisse être corrigée, ce sera de la faute de tous ceux qui ont diffuser son image et son nom, la rédac d'ASI incluse.
[quote=Teddy]Je donne à peu près autant de crédit aux deux versions qui ne sont jusqu'à l'heure que des déclarations, ne reprochez pas l'emballement médiatique concernant les premières déclarations en vous emballant vous même sur les secondes, les aveux ne sont pas des preuves, me semble-t-il, et l'adolescent en question est aussi présumé innocent.

Oui, je suis complètement d'accord. Je dénonce simplement une machine judiciaire dépassée par les évènements qui a quasiment accusée et condamnée un homme bcp trop rapidement, la justice ayant dans un 1er temps fait confiance à l'adolescent. Sans parler des médias qui ont relayés l'affaire en affirmant haut et fort que le prof avait été mis en garde à vue, ce qui dans l'esprit de bcp de gens signifient qu'il est coupable, çà a du l'anéantir, mettez vous à sa place.

Aujourd'hui on condamne d'abord les gens, et après seulement on se pose des questions et on les écoute.........

Aujourd'hui, n'importe quel adolescent peut donc affirmer haut et fort avoir été frappé par un prof et celui-ci se retrouvera dans une cellule en garde à vue. Belle justice. Peut être faudrait-il prendre le temps de la réflexion dans des affaires comme celle-ci avant de quasiment condamner quelqu'un (que ce soit le prof ou l'ado) et peut être que les médias devraient également prendre un minimum de temps avant de relayer certaines affaires, leurs pouvoirs peut être destructeur pour un seul homme isolé..........

Si des profs lisent ce message, ben je vous souhaite bien du courage..........
Je ne sais pas si cet homme est coupable ou innocent. Il est vrai qu'il est choquant que le visage de cet homme ne soit pas "flouté" dans les médias.

Mais ce qui me choque le plus c'est cette justice française qui est vraiment pitoyable. Un simple erreur dans un document : "Infirme" au lieu de "Confirme", suffit à permettre la libération d'un homme , aussi dangereux celui-ci soit-il. Apparemment une procédure existe qui aurait permis de ne pas libérer cet homme suite à cette erreur "administrative". Pourquoi cette procédure n'a-t-elle pas été appliquée?

Cà me dépasse complètement, je me demande dans quel pays on vit. Le droit à la française, c'est du grand n'importe quoi. Je me demande si tous ces hommes qui écrivent nos lois et les appliquent ont bonne conscience et trouvent le sommeil le soir..... Je pense qu'ils ne se sentent pas du tout concernés par toutes ces affaires. J'en viens à espérer qu'ils soient les victimes de leurs propres erreurs, çà serait le seul moyen d'avancer.....

Et que dire également de cette adolescent qui avait accusé un prof de l'avoir frappé et qui revient aujourd'hui sur ces déclarations??? Le problème est qu'entre temps le prof s'est suicidé. Il a été mis en garde à vue plusieurs heures et clairement accusé par le système judiciaire. Rajouté au fait que l'affaire a été relayée par les médias et que ceux-ci ont un pouvoir énorme sur l'opinion public, l'homme n'a pas supporté et s'est suicidé.....

Dans quel pays est-on pour discréditer la parole d'un homme à ce point là face à celle d'un adolescent? La machine judiciaire à la Française veut parfois trop bien faire et se plante royalement en prenant position pour un parti ou pour l'autre sans aucune preuve ni enquête préalable. J'espère que les responsables des autorités judiciaires dans cette affaire seront pour le moins licenciés. J'espère qu'ils dorment mal la nuit et qu'ils prennent conscience de leurs actes. Plus qu'une faute grave, il y a le suicide d'un homme, un professeur. Et je me mets à la place d'un professeur aujourd'hui, je leur tire mon chapeau.......

J'attends un article sur le site à propos de cette tragédie.......
"Nicolas Sarkozy a demandé hier au parquet général de saisir la cour d’appel de Paris pour rectifier « l’erreur matérielle » qui a permis la remise en liberté d’un violeur présumé.", il aurait aussi, aprend-on de sources plus ou moins sûres demandé à ce que le jour se lève dimanche matin et ce malgré le passage à l'heure d'hiver dans la nuit précédente, mais ce n'est pas tout ! Il s'apprêterait d'après un communiqué, à saisir les instances compétentes afin que le vainqueur de la course hippique de ce dimanche à Longchamp soit si possible le premier, espérons que ces voeux seront réalisés.
Quel Homme ! Mais que va-t-il encore pouvoir faire pour nous demain ?!?
Tout le monde a compris maintenant que "présumé" signifie "accusé de".Oui enfin la formulation reste de l'ordre du "présumé coupable de"...
Vu comment on a présenté son cas aux différent JT, je ne suis pas sûr qu'il ait eu raison de sortir. C'est vraiment une forme de suicide médiatique voire social.
Oui, bon. Tout le monde a compris maintenant que "présumé" signifie "accusé de". Et puis, hein? un SDF à moitié métèque, on va pas trop pinailler, quand même.
Moins visible (encore que?) est la manip consistant à médiatiser une "bavure" judiciaire (moins grave quand même qu'une bavure militaire à 10 morts comme en Afghanistan) le jour où l'ensemble des personnels liés à la justice manifeste contre le ministre.
Encore une fois, j'aimerais que @si analyse le système permettant au pouvoir actuel de dicter l'actualité à tous les médias "grand public". A partir par exemple de ce cas d'école, pourquoi pas?
Merci d'avance.

NB : le coup du président qui demande au parquet de faire une requête en rectification d'erreur matérielle est quand même too much (vous croyez que le parquet ne connaissait pas cette procédure?)
Pinaille-man, superhéros de la sodomisation de diptères, pose une question...

Vous écrivez en effet: "Jorge Montes, un Français d'origine uruguayenne de 48 ans incarcéré à Fresnes, est soupçonné d'avoir séquestré pendant deux semaines et violé une jeune femme au printemps 2006, puis d'en avoir violé une autre quelques jours plus tard sous la menace d'un couteau"

Ne vaudrait-il pas mieux écrire à la place des mots soulignés: "en la menaçant d'un couteau"? Car si je ne m'abuse, d'un point de vue strictement grammatical, la phrase ci-dessus reproduite peut être comprise comme: il est accusé d'avoir violé une femme menacé d'un couteau ("sous la menace d'un couteau" se rapportant à l'homme et non à sa malheureuse victime)

Voilà, c'était une question de Pinaille-man... It's a bird... it's a plane... it's Pinaille-man. Vous pouvez reprendre une activité normale.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.