14
Commentaires

Parents de soldats : silence dans les rangs ?

Silence dans les rangs ! Le site des familles du 8ème RPIMa vient de clore ses commentaires, à la demande du colonel Jacques Aragones, commandant du régiment, et sur fond de polémique sur le sous-équipement des militaires français en Afghanistan.

Derniers commentaires

Bonjour le forum
J'ai été VRP pendant 25 ans : des copains sont morts en voiture.
"Ah bon? en voiture? eh ben quoi, c'est la vie"
15000 morts par an .....voilà quoi.....
Pas de fleurs , de trompettes, de drapeaux, de retraites dorées pour les veuves et les enfants,
pas garanti, pas d'argent!
Par contre,nos "braves soldats" ont signé!!!
un engagement volontaire!!!!
La guerre et le métier de soldat, c'est dangereux....
(sauf en temps de paix !!!)
Les missions "super payées" sans trop de risques,
les "bonus retraite" pour opérations à l'étranger,
le cumul des retraites et des emplois préférentiels,
personne pour en parler.....
c'est pourtant bien ce qui les a fait signer.
bien sur que c'est dommage , mais pas plus dommage
que la mort d'un ouvrier qui tombe d'une passerelle mal montée
par faute de temps: rentabilité oblige,
ou qu'un VRP qui se tue en voiture à cause
d'un routier trop pressé ; rentabilité oblige,
etc, etc....
marre et re-marre
tout le monde sait que la "grande muette" qui voit ENCORE son budget augmenter
nous cachera et nous a caché bien plus que nous pourrons en découvrir...
faut pas y aller , c'est tout!!!!
bonne chance à tous les "engagés volontaires".
Juste une précision. Les gars sont obligés de souscrire une assurance vie, car à part le rapatriement et les obsèques, l'état ne prend rien en charge.
Ce n'est pas une guerre, ce n'est qu'une vulgaire, certes dangeureuse, mission d'assistance, en conséquence leur mort est considérée comme
un banal accident en service.
Je ne cherche pas à polémiquer mais le sujet de l'indémnisation (en cas de guerre réelle, la légifération est obligatoire) est bizarrement occulté.


très bien vu, ce n'est pas une guerre, ce sont des " évènements" comme on disait si bien durant la guerre d'Algérie. Et les blessés d'Afghanistan, les descendants des soldats morts devront attendre 40 ans, un film , un député en colère et qu'ils ne soient plus qu'une poignée de survivants pour qu'un président décide finalement qu'ils méritent un digne indemnisation.
Le président a fait sa carrière depuis 2002 sur "la victime est la reine", et tout doit lui être dû. Les soldats tombés sont considérées comme des "victimes" par le pouvoir, donc leur famille réagissent comme les parents d'un accident de car ou un d'avion... Tout cela est souvent ridicule mais surtout affaiblit l'image de l'armée française. Rien à voir avec les anciens combats menées par les "anciens" des troupes de Marine (qqls détails perso ici).
Bref, je trouve la réaction du commandement légitime.
Dans le journal FR3 Tarn du 24 septembre, ICI (mes excuses je n’ai pas su enregistrer l’extrait) les collectivités territoriales du Tarn sont appelés à subventionner le 8ème RPIMA ! Avec ces fonds, le 8ème RPIMA réalisera des opérations pour venir en aide à l'Afghanistan. Ainsi le 8ème RPIMA espère se forger une meilleure image auprès de la population locale.
De qui vient cette bonne idée ? Du 8ème RPIMA ? Du député Philippe Foliot ? De Pascal Bugis, maire de Castres ?
Plusieurs raisons incitent à être en désaccord avec cette fausse "bonne idée" qui semble trouver ses motivations dans une réaction émotionnelle et compassionnelle à la suite de l’actualité récente.
Le 8ème RPIMA est en Afghanistan à la demande de l'OTAN et sur décision de l'État français (chef de l'État, gouvernement et assemblées). Si un soutien financier doit être apporté, ce n'est donc pas aux collectivités locales du seul Tarn et à ses contribuables à assumer ce soutien financier, s’il s'avère nécessaire (je ne suis pas en mesure de me prononcer faute d'éléments), doit être international avec une répartition sur les différents pays de la coalition ou de manière plus étendue.
L'armée est une compétence régalienne de l'État, ce n'est pas une compétence des collectivités territoriales.
Certains élus sont prêts à s'engager et à essayer d'entraîner le plus grand nombre de collectivités derrière eux, notamment Philippe Foliot député de Castres du nouveau centre d’Hervé Morin et Pascal Bugis, maire UMP de Castres. Qu'est-ce qui dicte leur réaction ? Un soutien à la majorité gouvernementale et au ministre de la défense Hervé Morin ? Le 8ème RPIMA, ses familles et leurs proches représentent un poids électoral et économique non négligeable à Castres et dans ses environs. Ces faits peuvent expliquer leur position, ils ne sauraient justifier un engagement financier pour les raisons données ci-dessus.
Bonjour.
Vue sur C dans l'air 22/09, un invité de l'emission-Frédéric Pons rédacteur en chef de la rubrique Monde de l’hebdomadaire Valeurs actuelles annonce future parution dans l'edition de jeudi le 25, des témoignages des soldas blessés pendant l'embuscade du 18 août.Voici le lien.
http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=3321. Bonne journée. Maciek
Très intéressant et relativement complet, merci !
Bonsoir,
Convocation d'urgence de tous les militaires présent sur la base.
Georgelin a mandaté ses sbires pour apporter la bonne parole (celle de l'évangile de st glin glin) afin de clamer haut et fort (prout,prout)
que tout ce que dise les médias est faux. Ah que nenni! nos soldats sont bien équipés, ils sont hyper formés.

De plus, mesdames et messieurs, vous êtes priés de la fermer (sinon représailles), de faire attention aux blogs, aux téléphones portables
et à la divulgation d'informations qui pourraient mettre en danger la vie de nos hommes.

Ce brave guignol étoilé est fichu d'insinuer qu'avant de partir en mission des soldats ont appelés leurs proches ou
amis avec leur portable et qu'ils ont été interceptés par les Talibans.

En vérité, il y a vraiment un domaine dans lequel nos poireaux sont nuls : C'EST LA COM. Que d'atermoiements. Lamentables.

Juste une précision. Les gars sont obligés de souscrire une assurance vie, car à part le rapatriement et les obsèques, l'état ne prend rien en charge.
Ce n'est pas une guerre, ce n'est qu'une vulgaire, certes dangeureuse, mission d'assistance, en conséquence leur mort est considérée comme
un banal accident en service.
Je ne cherche pas à polémiquer mais le sujet de l'indémnisation (en cas de guerre réelle, la légifération est obligatoire) est bizarrement occulté.

Les responsables parisiens (militaires et civils) n'ont qu'à assumer leurs responsabilités comme tout un chacun.
Je le fais tous les jours et je ne suis pas le seul.

Quant au CDC du 8, il ne fait qu'obéir aux ordres de Georgy (c'est lui qui disait "si Royal passe je me casse", Sarko est passé, il est resté et il l'a pris dans le....)

PS :
Jamais je n'aurais pensé être aussi irrespectueux après 30 ans de service, tout arrive.
Mais je n'ai pas digéré la leçon de chose comme à la maternelle.

Bonne fin de soirée.
Par le biais des parents, nous pouvons avoir des infos sur le ressentis
des soldats sur place, si maintenant "on" verrouille les blogs et les forums,
comment avoir des nouvelles un peu fiable ?
Bravo pour cet article très complet.

La médiatisation à outrance de cette embuscade est injustifiée à mon sens, mais aura au moins eu le mérite de faire entendre des voix discordantes, donnant des détails qui auraient été passés sous silence sans elle.

Morin et l'etat-major se trouvent pris à leur propre piège ( surtout Morin ). En voulant donner l'impression qu'ils se soucient des vies de ces jeunes soldats ( ça serait bien la première fois dans une guerre ), ils étalent leur incompétence et leur cynisme aux yeux de tous. Emmener les familles sur les lieux est certainement la plus stupide de leurs initiatives.

Outre le fait que ça prouve aux talibans qu'ils ont frappé fort et qu'ils savent désormais sur qui taper en premier, Morin et les chefs militaires découvrent avec stupeur que les parents de ces soldats sont des citoyens et, de ce fait, on le droit à la parole.
J'espère que le facho qui prétend couper la parole à ces citoyens sera débarqué rapidement ( et Morin aussi ), mais rien n'est moins sur... Qu'ils aillent bosser en Chine, en Birmanie ou encore en Russie ou leurs talents de censeurs seront appréciés à leur juste valeur.

Je savais que notre République partait sévèrement en sucette, mais je ne digère pas cette info ( le pire étant que le responsable du site ait accepté de supprimer les commentaires ). Désolé, je vais vomir.
la réaction de Joël Le Pahun est la plus "intéressante": le père de famille est bouleversé (tout à fait compréhensible) mais le citoyen pense qu'il est nécessaire de faire "la guerre au terrorisme" en Afghanistan.

c'est troublant comme réaction car qui croit qu'on lutte contre le terrorisme en Afghanistan? quelques illuminés néoconservateurs qui essaient de polluer la réflexion pour laisser l'émotion l'emporter.

d'un autre côté, Joël Le Pahun peut il supporter l'idée que son fils est mort pour "rien"? ou préfère t'il, pour essayer de survivre à cette tragédie, penser que son fils rendait service à la lutte pour la paix dans le monde?

cela m'ennuie car cela tend à justifier notre présence là bas à un moment où les pubs pour s'engager dans l'armée sont sur toutes les ondes et atteignent donc forcément des personnes qui sont moins attentives à la réalité des événements; comment exclure que de jeunes gens, "amadoués" par ces pubs et "convaincus" que les militaires font un travail utile pour la patrie en toutes circonstances (précision importante car loin de moi l'idée que les militaires ne sont pas utiles à une nation) ne s'engagent pour "venger" des compatriotes?

et dire que l'âge n'a pas d'importance car ils sont formés pour cela me laisse pantois...

je suis assez mal à l'aise avec cette comm tous azimuts qui essaie de nous faire réagir au lieu de nous faire réfléchir...
Il faudrait expliquer au colonel Aragonès que le devoir de réserve s'applique aux militaires, mais pas aux civils, fussent-ils parents de militaires.
À moins qu'il ait agi sur incitation de Morin ou de l'ineffable Kouchner.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.