30
Commentaires

Ouest-France : Les tablettes de la discorde

iPad à tous les étages. Le quotidien régional Ouest-France a pour projet d’acheter une tablette numérique à chacun de ses journalistes. Un pas en avant bienvenu pour les uns, un cadeau injustifié en temps de crise pour les autres. Le tout sur fond de crise profonde du quotidien.

Derniers commentaires

Euh, bon....finalement, je suis d'accord pour qu' @si offre à tous ses abonnés une tablette. Merci Daniel!
Avec une tablette, en effet, on peut être "suivi" et amené à "être obligé de travailler en dehors de ses heures de travail"... Et un mauvais journaliste connecté avec une tablette fera toujours un travail de m.... ;o))
Mais j'ai mauvais esprit, je suis une ancienne syndicaliste ;o))
"journalistes" ? Je crois que le mot est un peu fort pour parler de Ouest-France...
Ce qui est étonnant, c'est de faire l'impasse sur le "problème du problème". À savoir que, sans même parler de la fermeture totale du système d'exploitation, ils auraient déjà pu économiser 100€ (et c'est un minimum) sur chaque tablette en ne choisissant pas du Apple. Ça doit chiffrer pas mal au bout du compte sur de tels volumes, et faire une différence conséquente. D'autre part, la prédominance de la marque chez les journalistes (hors spécialisés high-tech) est un réel problème de pluralisme qui assomme le grand public de biais, d'amalgames, de raccourcis, et plus globalement de quasi publi-reportages permanents dès qu'il est question d'articles autour du sujet.
Le vrai problème, c'est qu'il faudrait déconnecter justement les journalistes. Leur donner des tablettes (en enrichissant encore plus les actionnaires de Apple, au détriment de bien des gens), c'est aussi les mettre sur "twitter" et "facebook". Et de s'étonner après que l'information ne devienne plus qu'un ramassis de dépêche AFP et de rumeurs sur le dernier message twitter de Boutin...

Pour aller chercher l'information, le net est un outil, mais un solide PC suffit amplement. Pas besoin de dépenser plus.
"Cette tablette arrive peut être aussi comme un «cadeau» pour faire passer les 4 jours de travail supplémentaires annuels négociés avec la direction dans le cadre d’un accord temps de travail" note par ailleurs une journaliste élue du personnel, Isabelle Bordes

Pour le budget des tablettes, des demandent de subventions ont été faites ? Il pourrait être rigolo que le gouvernement de gauche subventionne indirectement l'augmentation du temps de travail.
Je ne comprends pas où est le problème. Les réactions outrées ne viennent-elles pas de gens qui ne comprennent pas l'outil? Un i pad mini, waouh quel luxe! Appeler un cadeau un outil de travail... Crier à la dilapidation des ressources pour un journal qui vend le double de Le Monde, cinq fois plus que Libération. Où comment le mot "crise" s'invite partout et bloque des investissement vitaux dans les secteurs bien vivaces qui n'en feront que plus de bénéfices et refuserons aimablement les aides auxquels ils ont droit et archi droit. "Non mais on est où là" on peut reprendre mots pour mots la formule d'étonnement, mais dans un sens contraire.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.