12
Commentaires

Oscars 2015 : l'égalité salariale, meilleur (second) rôle féminin aux Etats-Unis

Patrica Arquette a profité de sa récompense aux Oscars 2015 pour lancer un appel : "Il est temps d'obtenir l'égalité salariale" entre hommes et femmes. Un message qui fait écho aux révélations sur la différence de traitement entre acteurs et actrices à Hollywood, suite aux révélations du piratage de Sony. A propos, quelle est la situation des femmes (et du débat sur les salaires) dans le cinéma français ?

Derniers commentaires

notre pays est tres machiste , et cette façons de voir les femmes en corps uniquement , est l apanage des hommes et des femmes . meme les réalisatrices n écrivent pàs de rôle pour les femmes , sauf dans des petits films ... ca veut tout dire , ici on aime la soumission (d ou la loi sur le voile , montrer si visiblement notre soumissions à l'ordre patriarcale ca nous a mis les boulles) , et la liberté d expression qui est la liberte d humilier l autre, marche avec les femmes . on en sortira quand on comprendra que le véhicule du machisme est le fait des femmes (elles élèvent les gosses, elles on peur que d autres leur prennent leur mec , d ou la projection des qu une femme est sexy , de drague... )., et des hommes qui sont bien content d etre a ce point aduler , pourquoi changer ?
Je suis ravie d'entendre une femme avec une visibilité publique s'emparer du sujet. Je crois que j'aimerais plus encore voir un de ces alter-ego masculins le faire
Imaginez la situation symétrique. Si les salaires des hommes étaient inférieurs à ceux des femmes, je ne pense pas que beaucoup de femmes se battraient pour que les salaires des hommes soient relevés.
Les femmes ne se battent pas pour obtenir plus de justice. Elles se battent pour défendre leurs intérêts (ce qui me parait d'ailleurs tout à fait naturel).
Je lis les commentaires et je suis désemparée.

En quoi son statut d'actrice décrédibilise-t-il son argument ?

Je ne la blâme pas d'utiliser cette tribune à des fins plus grandes que l'auto-gratification ou la glorification d'une industrie qui n'en a pas besoin.

Le problème de l'égalité salariale femme/homme existe. Qu'il y ait d'autres problèmes à régler par ailleurs, qui le nierait ?

Meryl Streep et la chirurgie esthétique, c'est du mansplaining ou je ne m'y connais pas.

Je suis ravie d'entendre une femme avec une visibilité publique s'emparer du sujet. Je crois que j'aimerais plus encore voir un de ces alter-ego masculins le faire. Et finalement je crois que j'aimerais par dessus tout que le problème n'existe pas.

Dans l'article aussi, le coup classique du "les femmes négocient mal leurs salaires". Je dois comprendre que les mêmes agents, ceux des acteurs, négocient mal le cachet des actrices? Un accès soudain de balourdise.
Étrange. Un phénomène paranormal qui mérite qu'on s'y intéresse, une idée d'enquête à n'en pas douter.
Les rémunérations des acteurs d'Hollywood ne cessent d'exploser des plafonds toujours plus haut (comme les grands sportifs ou les dirigeants d'entreprises cotées en bourse).

Pas mal de personnes pensent que ces rémunérations outrancières sont à l'image de l'explosion des inégalités dans la répartition des richesses.
Quelles sont donc les symptôme d'un système devenu totalement indécent.

Cela fait donc grincer des dents que d'entendre ces quelques privilégiés réclamer plus de justice et d'égalité dans le monde.
(sans juger de leur honnêteté).

Dans un monde plus juste et égalitaire, Meryl Streep ne toucherais pas 12 millions de dollars de cachets sur une seule année ! Quoi quelles pensent, ces personnes sont disqualifiées pour donner leur avis sur un monde plus décent. Elles sont l'indécence personnifiée.
Que les salaires soient indécents c'est un fait et est-ce que j'aimerais résoudre ça et la faim dans le monde? Oui.

Mais.

Ce qu'elle dit dans son discours ce n'est pas "les actrices doivent obtenir l'égalité" mais bien "wage equality once and for all and equal rights for women in the USA.".

Donc si je suis privilégiée, ça invalide mon argumentaire?

Dans ce cas, cela remet en question pas mal de porte bannières de beaucoup de causes.

Il faut de la visibilité pour porter une cause et seuls les privilégiés ont cette visibilité dans ce monde, certes injuste.

Cette femme comme toutes les femmes a le droit de défendre le droit des femmes.

Quant à Clive et Julot, sans rancune, je vous laisse vous relire.
"Donc si je suis privilégiée, ça invalide mon argumentaire?"

Oui oui, tout a fait. Par définition.
Je ne dis pas qu'il faille être soit-même un lépreux pour défendre les misérables.

Mais un exploiteur ne peux pas défendre les exploités. Par définition. Sauf à se faire hara-kiri.
Ce que ces belles personnes privilégiées, pleines de bonnes intentions, se gardent bien de faire.

Vous allez me dire que je coupe les cheveux en quatre et que je généralise à outrance.
Je ne crois pas.

Il y a deux catégories de personnes pour qui l'inégalité de salaire homme femme n'existe pas :
Ceux qui n'ont rien et mourront de faim dans une parfaite égalité.
Et ceux qui possèdent tout. Il n'y a aucune inégalité de sexe dans l'exploitation d'un patrimoine ou les intérêts d'un compte en banque.

Par ailleurs l'humanité n'est pas divisée en deux catégories hommes / femmes. Mais en une multitude de cellules sociales qui commencent par la famille.
Imaginons une soudaine parfaite égalité de salaires homme-femme.
Je suis persuadé que la "richesse" (ou la pauvreté) des cellules familiales ne bougera pas d'un iota.
Un enfant de pauvre deviendra un enfant de parents pauvres à salaires égaux.

Quand la justice est défendue pas des privilégiés (les bénéficiaires d'une injustice) Il y a quelque chose qui cloche. Cela ressemble souvent à un chiffon rouge agité pour détourner les colères.
C'est combien, leur taux horaire, aux acteurs, pour voir la différence de salaire entre les têtes d'affiches américaines et les classes moyennes ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.