38
Commentaires

On tranche d'en rire

Il y a des mots, mieux vaut en rire que d’en pleurer alors rions-en.

Derniers commentaires

Rhoooo, Anne-Sophie ! C'est du joli, voyons, voyons ! :

«Sûr que le président du MoDem va désormais bignoler les Unes du Figaro histoire de se payer à peu de frais une bonne tranche de rigolade.»

Il sera peut-être d'un grand secours, qui sait !

Merci pour la rigolade et la culture. :)
Bizarre que notre étymologiste experte n'ait pas évoqué, au passage, tronche et troncher, mots bien issus du truncus cher à Littré.
D'autant que, ce savant et délicieux article se paye, un peu, la tronche de celui qui fait président.
Certes le verbe appartient à un niveau de langage relâché, mais il illustre bien la fatuité masculine qui compare un modeste arbrisseau à un tronc vénérable.
Et un de ses nombreux synonymes décrit bien la sensation ressentie par beaucoup d'électeurs sarkozystes de 2007, celle d'avoir été baisés !
Anne-Sophie, soyez bonne joueuse, remplacez votre image d'imper quelconque par cette oeuvre d'art

... Histoire de ne pas enduire d'erreur vos aimables lecteurs !
Il nous aurait pas pris pour des nases un tout petit peu, le Raphaël lorsqu'il a représenté la Justice tenant une oie par le cou ?
Vous avez déjà essayé, vous, de flatter l'encolure d'une de ces sales bêtes ? Ou seulement de vous en approcher ?
De vraies teignes, bruyantes, menaçantes, agressives, toujours prêtes à vous happer la chair dans l'étau de leur long bec.
Et elle aurait réussi à en apprivoiser une, La Justice, à la transformer en gentil toutou ? Laissez moi pouffer.
Pas étonnant, s'il a peinturluré d'autres scènes du même style, qu'il soit resté un artiste confidentiel.
Donc, il a tranché en faveur des riches, c'est ça que nous dit Le Figaro, puisqu'en fait sous couvert de suppression de bouclier fiscal, il baisse la tranche la plus haute des impôts. Une fois de plus, une réforme cache un abus.

Quant au 20ème arrondissement euh non siècle, je n'aime pas quand on les écrit en chiffres arabes, je préfère le caractère romain pour les siècles et les arabes pour les arrondissements. A propos, Anne-So, savez-vous d'où ça vient ? J'aimerais bien le savoir et si l'usage que vous faites de l'arabiser est un signe de notre si belle modernité ?

http://anthropia.blogg.org
J'adore vos articles qui recadrent la sémantique des éléments de language qu'on nous sert, c'est toujours intéressant et surtout original, merci.
Malgré la remarque de saint remy et pour le plaisir du jeu de mot, je n'avais jamais remarqué que columbo tranchait son cigare habillé de son trench coat.
Je n'ai pas été capable de trouver les oeufs dans l'article mais le matutinaute ainsi que le trait d'union dans "latin-là" m'intriguent. Erreurs voulues ?
Pour mes potes du foot, qui ont 20 ans et qui ne pensent qu' à troncher, la tranche est aussi le sexe de la femme.
Bien, bien, bien ... rien à retrancher à ce bon morceau de culture tout en jovialité ludique et néanmoins savante.

C'est ballot, demain je pars en Bretagne. Pour un peu, j'aurais pu faire un bon mot en disant que j'allais à la Tranche sur mer ... mais c'est en Vendée !
Cela étant, en le disant comme ça, je l'ai fait quand même mon bon mot non ?

Qui a dit que c'était capillotracté ? Si c'est ça je ne vous raconterai plus mes vacances !
Juste pour être sure : doré sur tranche, c'est pas une histoire de bouquins et du vocabulaire de relieur par hasard ?
Pour sûr, chère Anne-Sophie le bon Lucas Cranach s'y connaissait un peu en jolies filles à poil et savait comment les peinturlurer (© Alain Korkos) à l'aide de délicats pinceaux en poils de martre…

Quant à la responsable (mais pas coupable) de cette excellente chronique qui s'y connaît tellement bien sur l'origine et le sens des mots (voire des maux quand il s'agit de fisc) elle est – hélas tout à fait ignorante en matière de vêtement…

Ce qui la conduit à nous offrir une photo de l'excellent Colombo affublé de son célèbre imperméable qui est tout sauf un trench-coat ou manteau de tranchée, effectivement imaginé par les Anglais pendant la première guerre mondiale, lequel trench a été popularisé au cinéma par Humprey Boggart (dit “boggie”) et est toujours vendu, essentiellement par Aquascutum (bouclier contre l'eau) et par Burburry's (plus répandu, donc un peu moins chic)

Un trench est toujours croisé, avec un grand col cranté, des lanières de serrage aux poignets, des épaulettes et une ceinture pourvue d'anneaux en laiton destinés à accrocher gourdes ou grenades.

Voilà qui est tranché, il n'y a plus qu'a remplacer Peter Falk par Humprey Boggart afin de fournir une illustration judicieuse de l'objet auquel renvoie le mot trench-coat !
Merci Anne-Sophie pour cette petite merveille à lire ce matin...........
Avec toutes les subtilités qu'elle contient.
Je la lirai à nouveau cet après midi, quand j'aurai un peu plus de temps pour la savourer.
"Ce n’est pas la première fois que je surprends Diez à dire des âneries. Loin de moi l'idée de lui mettre une mauvaise note mais tout de même,"

Vous avez raison, un bémol suffira !
Imaginer Sarkozy en Salomon (la justice, tout ça...), quelle rigolade !!!
Le mot "tranchée" me fait immanquablement penser au Schpountz.
au fait, j'ai fait comme les œufs de Pâques dans le jardin, j'ai caché deux trois jeux de mots (idiots, œuf course) dans ma chronique. Avis aux amateurs et amateuses...
Ah ! S'en payer une tranche avec Anne-Sophie sans qu'elle se paye notre tronche !
Le mot "tranchées" au pluriel au sens coliques aiguës n'a pas totalement disparu : c'est le nom qu'on donne aux contractions parfois très douloureuses qui se produisent après l'accouchement, notamment lorsque une femme allaite. À la guerre comme à la guerre !les tranchées du muscle utérin
Une merveille!
J'ai particulièrement apprécié le truc du "vieux lapin", tellement discret, c'est la vraie élégance, que je suis allée vérifier dans la chronique recyclée de "Rabot" que c'était pas une faute de frappe. Je vais finir par aimer tous les comiques qui nous gouvernent si chacun de leurs bons mots donne lieu à de tels bijoux.

Je vote ce texte "d'utilité publique", car nous faire rire de bon matin est excellent, en ces temps moroses, pour notre santé à tous.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.