41
Commentaires

Obama va-t-il dissoudre son premier dérapage dans la bière ?

Avoir qualifié de "stupide" l'attitude de la police de Cambridge, qui a arrêté son ami l'enseignant Henry Louis Gates alors qu'il s'énervait sur la serrure de son domicile, a valu à Barack Obama une semaine chargée.

Derniers commentaires

Obama a du s'excuser d'avoir dit que la police avait agit stupidement !!! C'est pourtant vrai . Arrêter quelqu'un qui rentre chez lui même par infraction est complètement ridicule. Le suspect refuse d'obtempérer...mais on le comprend bien !!!!!!! il essaie de rentrer chez lui ! La police a bien évidemment des préjugés raciaux et dans tous les pays ! exemple mon pauvre père embarqué au poste il y a plus de vingt-cinq ans et devinez pourquoi ... Il voulait payé son plein d'essence avec un billet de 500 frs . C'est interdit ??? non mais la caissière a trouvé ça louche , pensez bien un homme type basané pour ne pas dire franchement arabe avec des gros billets dans la poche, c'est forcément un truand. Alors elle appelle la police en prétextant aller chercher la monnaie et quand la police arrive ...que fait-elle la police ? et bien elle embarque mon père tout simplement sans raison mais comme le dira au poste plus tard le plus gradé reniflant les billets sorti du portefeuille de papa : " C'est louche tout ça , ça pue l'arnaque" . Bon après vérification auprès de sa banque, l’ innocence de mon père a été prouvé , l'argent gagné honnêtement par son travail pouvait lui être enfin restitué. Mon père n’était copain avec aucun président, donc l’histoire c’est arrêter là. Le plus jeune du commissariat et le plus gêné a eu la charge de le ramener à la station d’où la caissière les espionnait planquée derrière son guichet. Il n’a eu droit à aucune excuse. Il ne faut pas exagérer non plus, il était déjà innocent ! Papa a repris sa route …écœuré mais la satisfaction est venue bien plus tard. Des mois après la station service a été fermée pour… trafic de cartes grises.
Pour revenir au sujet, les médias montent l'affaire en épingle parce que c'est plus facile à comprendre que d'analyser les méandres économiques ou la crise moyenorientale, l'Irak et l'Iran en passant par la Corée. Cependant, alors que nos journaux bien français se disent plus incisifs et plus sérieux que la presse outre atlantique, ils reprennent tous l'évenement comme si il avait une importance capitale. C'est aussi une petite hystérie chez nous. Pourquoi ?
On sait ce qu'ils ont bu ou bien?
Citation : "Le problème ici c'est que ce sont les journalistes qui s'attachent au superficiel et en feraient presque oublier l'essentiel. Ce qui est plutôt l'inverse de ce qu'on attends d'eux. "

Tout à fait d'accord, c'est bien le problème. C'est tout le système (auquel participe amplement les médias bien sûr) qui oblige un président à passer du temps à se justifier sur une fausse polémique et c'est bien cela qui est insupportable. L'essentiel n'est pas tant dans le fait que cette arrestation-là ait été raciste ou non, mais bien que beaucoup (trop) le sont.
Dites ils ne sont pas républicains pur jus les journalistes
qui ont monté cela en épingle ??
Incroyable de voir qu'un banal fait divers en arrive a ce point
de mauvaise foi et d'interprétation débile (surement un coup
du ticket McCain-Palin) .
Ou bien c'est Bush qui ne savant plus quoi faire comme connerie
(du fin fond de son Texas) a commanditer cette histoire de fond de poubelle !
Heureusement que ZZ TOP remonte le niveau du Texas !!
Pour ce qui est de "Stupid" moi j'en connais un qui a dit beaucoup
plus de mots "cinglant" je veux parler bien sur de "Bling Bling" !
Entre "Casse toi pauvre con" ou "Quel imbécile"! (son ancien porte
parole muté aux USA d'ailleurs ) il y a de quoi monté des choses en
épingle et là il y de la matière car "Bling Bling" est le MC Connard
des invectives en tout genres !!
C'est insupportable, toute cette polémique. Finalement, on s'en moque de savoir si cette arrestation-là est à caractère raciste ou non car c'est un fait que beaucoup d'arrestations le sont. Une broutille (les mots choisis par Obama) est montée en épingle et oblige le président américain à se justifier (comme si il n'avait rien d'autre à faire), c'est vraiment insupportable. Tout cela est trop déprimant et reflète bien l'état de nos sociétés et de nos politiques : s'attacher au superficiel pour faire oublier l'essentiel.
Iis devraient tous boire une bonne bière blanche et faire mousser l'info...

PS: A la vôtre , Justine ! Pas encore en vacances ?
Si la société américaine était moins individualiste cela n'aurait pas fait autant de bruit. Qu'est ce qui empêchait la voisine d'aller voir ce qui se passait au lieu de faire appel à la police ?
" Observer la politique à l'oeuvre ... ", je lis dans cette phrase une dénonciation de manoeuvre dilatoire, politicienne, honteuse, qu'il nous faut huer.
Ben pourtant, je trouve qu'il a raison et qu'il essaie de recentrer les journalistes sur des problèmes véritablement plus importants,
avant de céder pour les laisser disserter sur les marques de bières : encore une grande victoire du journalisme, c'est sûr.
Le "stupid" d'Obama est l'équivalent du "cosmopolite" de Péan.

Les journalistes se masturbent sur un mot comme des ados sur une photo de cul.
[quote="Le sergent Crowley boit de la Blue Moon, il paraît que le Professor Gates boit de la Red Stripe ou de la Becks ; mais que boit le Président ?]

Tous à la Brooklyn Lager!
Ce qui embête surtout dans cette histoire, c'est que certains découvrent (enfin!) qu'ils n'ont pas élu un "Oncle Tom".
La presse (française) a publié une photo de l'arrestation qui montre au premier plan un homme qui semble être un policier (on ne voit qu'à partir de ses épaules, avec épaulettes) et noir. Je ne l'ai vue qu'en noir et blanc, alors je reste prudent. Si c'est bien ça, ce n'est pas une preuve absolue, mais il me semble qu'on peut avoir des doutes sur le caractère raciste de l'arrestation.
Certains médias n'ont pas fait de cadeau à Obama, mais lui a peut-être réagi trop précipitamment.
Ce n'est pas le mot "Stupid" qui a mis le feu au poudre. C'est la suite de la phrase. Les journaux ne citent que stupid, en titre, mais le thème est le racisme. C'est de racism(e), mot que le professeur d'Harvard avait déjà dégainé plusieurs jours auparavant, que tout le monde parle, et non du mot "stupid".

"I don't know, not having been there and not seeing all the facts, what role race played in that [Gates case]. But I think it's fair to say, number one, any of us would be pretty angry; number two, that the Cambridge police acted stupidly in arresting somebody when there was already proof that they were in their own home; and, number three, what I think we know separate and apart from this incident is that there's a long history in this country of African-Americans and Latinos being stopped by law enforcement disproportionately. That's just a fact."
ABC
ABC Blog
Blog du New York Times "The police “acted stupidly” is something an angry black man would say. Angry black people tend not to get many white votes."


Cette querelle est à mettre en paralele avec la nomination de la première femme hispanique à la Cour Suprême US, nomination qui n'en a plus fini de trainer en longueur d'audition, tout ce qui pouvant être agité comme fanion défensif par les républicains au minimum, et les racistes au pire, l'étant.
A l'occasion de ce mini évènement, je conseille la lecture de Echec et Mat de Stephen Carter, où le héros (comme l'auteur) est un Noir professeur de droit à Harvard. Où il apparaît qu'un professeur noir à Harvard est souvent d'abord un Noir.

Sur la réaction d'Obama : chapeau! quelle élégance! et aussi, quelle efficacité!
Vu de France, çà fait vraiment envie (remember "casse-toi, pauv'con", "descends si t'es un homme", "si y en a que çà les dérange", ...)
Même très très chair, peuchair... ;-)))
En même temps un professeur possédant une chair pas assez malin pour appeler un serrurier et vouloir forcer une porte d'entrée (déjà rien qu'en avoir l'idée...) et qui devra appeler un serrurier voir même remplacer toute la porte au bout du compte... Noir ou blanc ou quelque soit la couleur du type... La stupidité n'est pas forcement que la ou l'on aimerait qu'elle soit...
A mon sens, l'attitude du policier était bel et bien stupide, surtout si le professeur Gates lui avait présenté une pièce d'identité comportant son adresse...

La solidarité des flics joue évidemment dans cette affaire... Comme chez nous avec les matons qui ont tué un détenu à Fleury Mérogis...

Les prisons de la République Française

Ca n'empêche pas que le racisme existe bel et bien aux States, comme chez nous...

Barack Obama inéligible ?

Finalement, on ne prête qu'aux riches...
Est-il universellement si grave d'utiliser "stupide" pour qualifier un geste policier inadapté à la situation ?
Est-ce que cette affaire est si importante ou les républicains l'instrumentalisent-elle afin de créer un marécage autour des réformes de santé publique ?

Quand un citoyen innocent refusa de serrer une main, fut-elle partie intégrante du résident de la *aie publique, le "casse-toi pauvre con" qui s'en suivit n'eut pas la même résonance ("universelle" s'entend, car bien sûr les opposants étaient là pour jeter des brindilles dans le feu de cheminée - "soyons raisonnables, n'explosons que pour les fumigènes")...
Bon je sais ça n'a rien à voir mais Sophie a publié un article tout à l'heure, Justine vient de publier celui-là (dans un style très Sherlockien d'ailleurs)... Peut-on en déduire qu'elles ne sont pas Sherlock ? Ou alors ce bougre travaille depuis son lieu de villégiature ? Ou alors il a refait un petit passage à Paris histoire de nous enfumer un peu plus...

(grrrrr)
Heureusement que ça se passe aux States, parce qu'ici, ils seraient invités à l'Elysée pour boire un verre d'eau, avec éventuellement un Guronzan.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.