90
Commentaires

Noyade, carmel et énonciation

Palpitant feuilleton. J'adorerais parler d'autre chose

Derniers commentaires

Employée d'une grande surface virée, pieton renversé dans le coma, il ne fait pas bon croiser la route de Nadine Morano

L'escorte de Morano renverse un piéton : coma, deux jours d'hosto
=> http://www.rue89.com/2012/01/24/lescorte-de-morano-renverse-un-pieton-coma-deux-jours-dhosto-228694

=> http://www.rue89.com/2011/05/30/elle-plaisante-sur-morano-et-est-licenciee-pour-faute-grave-206765

Après l'épisode de la vendeuse virée après le passage de la ministre, ou celui du photographe censuré car la photo ne lui plaisait pas, voici une histoire plus embarrassante pour Nadine Morano : vendredi 20, un motard qui escortait sa voiture a renversé un piéton. Resté deux jours à l'hôpital...

Si vous reconnaissez Nadine Morano dans la rue, changez de trottoir, elle porte malheur. Cela dit, on se demande pourquoi l'escorte ministérielle a emprunté une avenue à contresens. Les ministres et le personnel de police qui les accompagne ne sont pas au-dessus du code de la route sauf en cas de danger immédiat.

SEMIR
Pourquoi lui faites vous du buzz alors que tout le monde a compris?
Moi, je les trouve très drôles vos chroniques à la Duhamel, et je pense même que ce président se joue de nous et joue tout court d'ailleurs,ça me dégoute et ça m'intéresse!!!! comme "le chroniqueur" je suppose
Il a réquisitionné cinq chaînes pour délivrer sa propagande. Je n'en regarderai aucune.
« Sarkozy souhaite donc que l'on sache qu'il doute, et que l'on sache même qu'il souhaite qu'on le sache), la corporation des journalistes politiques s'évertue aussitôt à en imaginer les raisons. S'il souhaite qu'on sache etc, »
Phrase brillante et qui semble nous plonger dans un abîme de réflexions mais qui, réfléchissons-y, ne veut rien dire (de plus, soyons gentils) que

« qu'il doute »
où l'entre -crochets signifierait :"Sarkosy souhaite que l'on sache"
et qui serait simplement réécrite
« « qu'il doute » » ,
les crochets extérieurs étant évidemment inutiles
il préfère donner à hollande une victoire sans combat .il sait qu'au saint de l' UMP tout le monde veut le voir monter à l'échafaud personne ne cherche à rivaliser au sein de l'ump sur sa candidature .

Il va mordre la poussière et ils vont l'enterrer .Cette défait annoncée signe son incapacité sémantique à revenir sur la scène du politique .Il a épuisé toutes ses cordes.
Il n'a plus rien à nous dire et ses mensonges sont légions .
L'UMP ne reviendra que dans 20 ans .La gauche a une autoroute devant elle mais de quelle gauche parlons nou
Lémédia sont décidément sans mémoire: rappelez-vous, en 2007, notre Petit Timonier avait fait circuler la rumeur qu'après sa victoire il ferait retraite dans un monastère pour méditer et se ressourcer spirituellement. Deux jours plus tard, il faisait retraite en famille sur le yacht peu cistercien du milliardaire Bolloré. Alors, quand je vois qu'aujourd'hui il nous refait exactement le même coup, je ris jaune de voir que personne ne rappelle ce précédent pourtant pas si lointain.
Encore une fois le grand timonier va monopoliser l' antenne parce qu' il a fait caca dans sa culotte ! A l 'UMP il y a certainement des gens largement compétent dans l'incompétence en vue de la reprise en main pour la destruction totale du service public.Qu'il arrête de se lamenter et qu'il prenne son congé parental
Non tout cela ne me tient pas en haleine du tout. Merci de ne pas décalquer vos sentiments sur les internautes, à commencer par moi. Comment pouvez-vous continuer à faire des chroniques sur ce sujet ? Comment France Inter peut-elle passer 5 minutes de son journal de 13h00 sur ce sujet avec interviews de politologue sur le sujet ? Parce que l'on se noie toujours dans sa propre bulle, aussi petite soit-elle.
C'est beaucoup de bruit pour rien !
Il est loin d'aller au Carmel ou à la Trappe...
Il va causer UNE HEURE dimanche soir !!! Sur I-Télé ! Ouaaaaai, une succursale de Canal + !
Je ne regarderai pas mais je sens qu'on va tout de même en bouffer lundi matin ;o((
Je m'en vais prendre la défense du capitaine (pas Hollande, je parle de DS, et je me garderait bien de dire capitaine de quoi).

Il y a sur @si tout un tas d'articles. Beaucoup analysent le fond et parlent de ce que certains d'entre vous voudraient voir aborder ici, mais Daniel dans sa chronique parle bien de ce qu'il veut.

La politique, ça pèse énormément sur les gens. La présidentielle française décuple cet effet. On ne regarde pas le déroulement d'un match de foot ou de la star académie. L'issue, l'enjeu, est colossal. Pour tous, et pour certains plus que pour d'autres. Ca n'est pas le sans-papier, le chômeur (accessoirement rayé de pôle emploi pour manque de virgule dans un papier administratif) ou Bernard Tapis qui me contrediront.
Le système politique, l'organisation de l'appareil d'état d'un pays est quelque chose d'incroyablement complexe, ou la mécanique forme une essence dont on aura jamais fini de décrypter les aspects. En France, la personnalisation du pouvoir rajoute cette dimension personnelle d'un homme seul dans cette l'équation. Sans rentrer dans les détails, sans même se préoccuper de savoir si Hollande va fusionner la CSG et l’impôt sur le revenu au lendemain du second tour ou à la Saint-Glinglin, on sait de fait que si c'est Sarkozy ou Hollande qui sera élu, les choses seront radicalement différentes et la vie de certaines personnes en sera bouleversé.
Dès lors, la fascination de DS pour l'évènement est justifié. On n'est pas obligé de la partager, chacun ses centres d'intérêt, mais on ne peux pas le lui reprocher.

Dans 10 ans, 15 ans, des livres continueront à sortir, des documentaires décrypteront la présidentielle de 2012. Un tri aura été fait avec le temps, les évènements s'éclaireront à la lumière du quinquennat qui leur aura succédé. Mais l'Histoire se déroule là, maintenant et sous nos yeux. Le contexte de crise actuel rend l'instant d'autant plus décisif. Et si on y réfléchi, le poids de la personnalité de ces quelques hommes, Sarkozy, Hollande et dans une moindre mesure les autres acteurs, a de quoi donner le vertige par la disproportion de ce qu'ils sont et de leur rôle. La tragédie se joue, le spectacle peut ennuyer, mais on n'est pas dans les gradins prêt à reprendre nos vies quand le rideau sera tombé. Nous aussi on est sur la scène, et le rideau ne tombe jamais.
" Sarko perd les pédales " . Quelle rigolade ! Vous avez déjà vu un gang maffieux renoncer à ses intérêts et se résigner à sa disparition ? En réalité, le parrain simule l'apaisement tout en préparant son prochain attentat contre ceux qui le menacent. Quant aux "journalistes" assez veules pour aller recueillir les confidences d'un fourbe, ça donne envie de gerber !
Daniel, non, je ne suis pas tenue en haleine par les simagrées de Sarkozy, si je puis me permettre un conseil, lisez Germain Rital. C'est difficile à comprendre j'en conviens lorsqu'on n'est ni psychalyste, ni analysant ou analysé, pour le dire plus simplement ne projeter pas vos propres désirs -attentes sur les lecteurs, et remettez-vous en question. Sachez qui vous êtes et sachez qui nous-sommes. Qu'attendent vraiment vos lecteurs. C'est valable pour tous les journalistes. Et nous lecteurs qu'attendons-nous du journaliste, qu'il nous éclaire, en fonction de ce que nous voulons connaitre, que voulons-nous-mêmes, en dehors de toute influence-manipulation extérieure à nous-mêmes.

Voté pour asinaute convaincue.
vous êtes une bande de peine à jouir ! sarkoléon passant des bras de carla à ceux de thérèse d'avila, tonsuré et humblement couché le nez contre le frais dallage de son monastère, les bras en croix.... non ? vraiment, ça ne vous arrache pas au moins un léger rire ???

tais-toi, l'afrique a faim, et la crise fait gronder les masses souffrantes !
Oui ! Savourons ensemble ce moment mirifique ! Ce dont on rêvait en 2007 ! Sarkozy, après tous ses grands airs de diva, ses "je-ferai-ça", et ses "ceux-là-sont-les-responsables", ses "il-faut-de-l'autorité", ses "racaille" et ses "les-autres-sont-coupables-par-essence-forcément-coupables", ce Sarkozy-là est dans les choux. Profitons de cette merveilleuse expérience qu'on pensait si loin de nous.

Ce n'est pas encore gagné, soyons vigilants, mais on peut commencer à souffler. Tout cela se présente bien. Sauf si la Marine nous engloutissait, mais c'est peu probable.

Aaaahhhh !
Ou l'on se rend compte encore une fois, que Nicoals Sarkozy est non seulement redoutable, mais exceptionnellement efficace des qu'il se trouve en campagne : Tout le monde parle de lui, sans parler de quoi que ce soit d'important ou fondamental ... Meme ici sur @SI ...
Un article tous les matins sur le naufrage de Sarkozy.
Manifestement, Daniel met en application sa théorie de la prophétie autoréalisatrice...
Je voudrais croire qu'il perd les pédales. Mais toutes ces années de pratique du personnage m'ont rendue méfiante,et là est peut-être sa victoire,ou celle des gugusses qui lui servent de conseillers. Machiavélique est probablement un adjectif outrancier pour caractériser le bonhomme...presque flatteur!Ce qui est sûr pourtant c'est qu'il est extrêmement calculateur .L'imagination semble s'être tarie et les ficelles sont lisibles.Reste à savoir si ses trucages séduiront .Question lancinante...à la mesure du dégoût éprouvé pour le type et sa politique.
Il y a quelquechose qui m'échappe : NleN parle de son échec possible (mais aussi de sa réussite) avant même de franchir le pas de l'annonce officielle de sa candidature...

Soit il prend la France et les français pour son cabinet de psychanalyse, son divan et son psychanalyste tout ensemble...
Soit il prend les mêmes pour des cons de service qu'ils soient béotiens ou soit-disant intellectuels fascinés ...
Soit la folie qui colle au pouvoir institutionnel a le singulier pouvoir de nous faire oublier qu'ici et en ce moment nous ne sommes pas seulement spectateurs d'Ubu...
Soit NleN est paumé entre le trône et la poubelle de l'Histoire et appelle (mais qui?) au secours ...
Les flots d'encre et de salive que son narcissisme génère vont-ils le sauver ou l'achever? (se référer à l'histoire de Narcisse et être convaincu de la puissance de la logique narrative et psychologique !!)

Pour ma part, je pense que la presse devrait prendre une grande distance salutaire... et votre exercice Daniel est un début...
Mais comment se déprendre de la fascination pour l'Elysée si on oublie le reste de la France, de la France si on oublie le monde, du monde si on oublie le cosmos ?
Qu'on dise reste oublié derrière ce qui se dit dans ce qui s'entend (Lacan, L'étourdit*, repris dans Autres écrits, p. 449).
L'énonciation: "qu'on dise" n'est pas l'énoncé: "ce qui se dit", lequel en outre réside "dans ce qui s'entend" et par conséquent en dépend. Il faut ainsi regarder "derrière" l'énoncé pour sortir du "désolant simplisme" dont vous feignez de vous lamenter. On comprend que vous rechigniez à le faire, car cela relève plutôt du "nyctalisme" ("nocturnalisme") que du journalisme. D'une interrogation sur soi - en l'occurrence professionnelle - avant d'être affirmation sur autrui: en l'occurrence politico-peopolaire. Ainsi l'originalité de Lacan a-t-elle consisté à s'interroger sur le désir de l'analyste qu'il était au lieu d'en rester à la nosographie des analysés. Davantage même il s'est mis lui-même, dans son séminaire, à la place de l'analysant, notion qu'il a forgée. Ne fau(drait)-il pas, "analogiquement", se placer dans la situation de "journalisant" pour être un authentique journaliste ? Cela seul évite(rait) de considérer le public composé de "journalisés" plus ou moins condamnés à être abusés. Et rejoindrait d'une certaine façon ce que Bourdieu opposait à la profession: rappelons qu'il avait préalablement, bien avant, commencé par mettre en cause la sienne propre.

*Je sursouligne à dessein ce "t" du titre.
Sarkozy use des mêmes arguments de campagne qu'en 2007.
C'est notre regard qui a changé.
Si on regarde en étant persuadé qu'il va perdre, on y voit un gars qui perd les pédales.
Si on regarde en se disant que peut-être il va retapé sa présidence, on y voit la même posture que celle qu'il avait déjà prise dans sa première campagne électorale. Dans une émission de Franz Olivier Giesbert (avec invité Michel Tournier, je crois, qui s'est cassé le col du fémur en sortant, quelle plaie ce Sarkozy, toujours dans les coups désolants). Il avait dit déjà à l'époque que si il perdait il se retirerait de la vie politique pour exercer son métier d'avocat. Il sait que prendre un air détaché, ça paye électoralement.
Il a rejoué "les pirogues II", il rejoue "choisi le camp du perdant cool, vote pour moi". Et on va revivre tout le scénario...
Vendredi dernier Alain Duhamel s'exprimait au journal de 12h30 de France Culture. À la question: « Doutez-vous que Sarkozy se présente à la présidentielle? » il répond: « Pas un instant ». À celle « S'il s'avérait qu'il n'y allait pas, qui selon vous pourrait le remplacer?», il répond: « Sans hésitation Alain Juppé ».

Faut-il en déduire que Nicolas Sarkozy ne va pas se présenter et que Alain Juppé ne le remplacera pas?
En plus, le Carmel, c'est pour les filles... on dit une Carmélite pas un Carmélite nan ?
En parlant de Carmélites, aïe, je repense tout à coup au "dialogue des Carmélites"...
Pas de dialogue ! Qu'il la boucle et puis c'est tout !
//C'est peut-être aussi simplement le signe que l'on perd les pédales//

Ou encore, un acte manqué comme le serait la galipette soubrettière de Dodo le Saumâtre, qui aurait voulu ainsi échapper à un destin présidentiel somme toute chiatique (devoir serrer la main d’un gosse pouilleux dans quelque improbable Guyane) ?

(Ne pas oublier que le coup du couvent, il nous l’a déjà fait avant de se la couler douce sur le yote à son pote. Faire exactement l’inverse de ce qu’on dit restera sans doute comme la meilleure marque de son quinquennat)

PS Quelqu’un pourrait-il enquêter à l’UMP pour savoir ce qu’elle pense de se voir ranger en dessous d’un couvent réputé être aussi gai qu’un congrès de thanatopracteurs mormons ?
Je souhaite des sujets intéressants SVP.
Faut juste arrêter d'écouter Duhamel!
L'info du jour me semble-t-il est le rapport de l'OIT au sujet de la crise actuelle : elle trouverait ses origines structurelles dans la destruction du droit du travail en Allemagne, pays qui ne connaît pas de salaire minimum, et dont les salaires dans l'industrie avoisinent parfois les deux euros de l'heure - ce qui chacun en conviendra écrase toute concurrence en Europe.
Voilà, ça, c'est important, collectivement important.
Le rapport est paraît-il assassin pour la chancelière allemande et ses prédécesseurs.
A l'heure où Forbes affirme qu'Angela Merkel est la femme la plus puissante du monde je trouve ce calendrier particulièrement savoureux.
C'est aussi la preuve que parfois les institutions internationales ne font pas de la merde, et ça fait plaisir, tout de même.

Les états d'âme de Sarkozy, sa stratégie de réelection, l'état de ses viscères, et est-ce que sa maman lui manque, et son bébé il est où le popo, on s'en tape, tout de même.
Croire au blues = naïveté. Penser que c'est une stratégie de com = alainduhamélisation. A quel saint se vouer?
Au Carmel ? en prison, oui !
Moi, ce qui me désole, c'est que vous (et les autres commentateurs) y est cru 5 minutes. Soudain, le monde se sent assez "fort" pour faire un long papier blinder de citation sur le prétendu "blues" du président et vous pensez que ce n'est pas de la comm voulu ??????

Sérieux.....
Même assumé, le narcissime reste du narcissisme.
Palpitant en effet...
Vous n’êtes malheureusement pas le seul, mon libé du matin regorge de pages de commentaires sur ce "off" (12 articles dans les pages évènements, rien que ça)

Encore une campagne de gâchée, car le niveau ne remontera pas en se rapprochant de l'élection. Ca va être ça jusqu'au bout, jusqu'à plus soif, jusqu'à la gueule de bois, jusqu'à la fausse repentance journalistique des lendemains d'élection ("on aurait pas du", "si on avait su", "on a beaucoup appris"), jusqu'à la prochaine fois
Sérieusement, je crois qu'il faudrait résister.
Parce que cela n'a aucun intérêt.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.