193
Commentaires

Nouvelle star d'Acadomia : le prof !

Vous culpabilisez parce que votre enfant a des difficultés à l'école et que son prof est nul ? Dormez tranquilles chers parents d'élèves stressés, Acadomia s'occupe de tout. Pour la semaine de la rentrée, l'entreprise de cours particuliers a multiplié les encarts publicitaires dans les hebdomadaires avec un message rassurant : chez Acadomia, de vrais profs compétents sont entièrement au service de votre enfant pour des cours de qualité.

Derniers commentaires

Je me souviens de Ségolène Royal s'indignant que les profs aient le temps de bosser pour des boîtes comme Acadomia, sous-entendant ainsi que les profs pourraient faire plus d'heures dans leur service puisqu'ils ont bien le temps de faire des heures sup' dans le privé. A l'époque, ça m'avait fait hurler : le seul collègue que je connaissais qui avait bossé pour Acadomia l'avait fait alors qu'il était encore étudiant. C'était d'ailleurs de notoriété publique que les profs d'Acadomia n'étaient pas des profs mais des étudiants. Nous, on est bien trop crevés après notre semaine de cours (bon je bosse dans le 93 il est vrai). C'était quand même dégueulasse de contre-vérité à des fins purement démago, cette sortie de Royal.
Eh MSieur SHERLOCK Vous nous menez en bateau pour la réponse à la 2 ? Florence, LPR et ego x .. nous avonsramé...
on savait que certains ne reculaient devant rien afin de s'enrichir. malheureusement pour eux, l'éducation n'était pas un marché.

Pour acadomia, ce n'est évidemment que le début, on commence petit avec le soutien scolaire, j'espère sincèrement pour vous tous que vos enfants ont terminé leurs études, car les 20 prochaines années marqueront l'entrée des marchands au coeur du temple et il n'y aura personne pour les chasser.

On en trouvera bien sur qui seront prêts à applaudir car leurs impots seront allégés mais ces 20 années ne seront rien à côté des 20 qui suivront lorsque les premiers décervelés prendront les manettes.

bref j'espère que je serai encore vivant dans 40 ans pour dire:"j l'avais bien dit !".

celui qui se gavera sera responsable du désastre mais le challand qui passe indifférent aura la responsabilité à peine moins grande du complice de ce désastre.

Dieu que la modernité est mortifère, l'homme moderne n'a donc aucun autre but que de tout détruire pour s'enrichir personnellement? Le challand qui passe (tiens l'est encore là lui?) plutot que de lui tordre le cou préfère l'admirer parce que c'est un malin, il préfère envier son confort matériel et n'aspire qu'à trouver lui aussi l'idée qui le rendra riche et après lui le déluge...

certains mots résonnent de plus en plus fréquemment à mon oreille et leur sonorité me parait de plus en plus douce : ermite, retiré, autarcie, autonomie. J'oscille entre l'amertume de l'échec et la joie d'une issue pour sortir de cette société mortifère.

bref le moral n'est pas des meilleurs...
L'INDICE
Rappel de la devinette : Quelle femme politique a eu le droit pour la première fois à un article dans un hebdo féminin ?

Voici le deuxième indice

Voilà ce que disait un membre du PS à propos de cette femme : "Elle est jolie, elle a un discours qui détonne et elle est très calée sur les questions de sécurité sur lesquelles nous sommes nuls".
Récapitulatif

1. Devinette : Qui a dit « Il est nécessaire de bien se remplir la tête pour ne pas se laisser surprendre par la vie » ?
Il s'agissait de Zinédine Zidane (réponse donnée par Gilles Delouse)

2. Devinette : Quelle femme politique a eu le droit pour la première fois à un article dans un hebdo féminin ?
La réponse n'a pas été trouvée

3. Scène de com'. Un plan de com' a eu lieu dans un bureau. Mais pas sûr qu'il y travaille. Qui est-ce ?
Il s'agissait d'Harisson Ford (réponse donnée par Claire SERAIN)

4. Sur écoute. Qui a dit lors d’une émission d’@si : « On peut soulever des lièvres sans aller vers des formes mélodramatiques » ?
Il s'agissait de Nicolas Demorand (réponse donnée par Oblivion)

5. Com' aux archives. Il y a cinq ans, un journal écrivait sur lui : « Depuis plusieurs mois, il cultive sa différence ». De qui s’agit-il ?
Il s'agissait de Manuel Valls (réponse donnée par sgd)


Encore une devinette à trouver...
Ouh qué binz ce thread.
J'essaie de lire les comms dédiés à acadomia, je dois donc sauter ceux dédiés aux devinettes....je me retrouve avec 'acadomia c'est nan' dans les zoeils... faudrait séparer les genres, voyez...
Heu ... Pour revenir sur le visuel sur "la jeune prenant le pouvoir sur le français", qui prête sans conteste à interprétation, je vois plutôt une mauvaise adaptation sauce Acadomia de "la Liberté guidant le peuple" de Delacroix non ?
Aurélie Fillipetti ?
Gisèle Halimi ?
L'INDICE
Rappel : Quelle femme politique a eu le droit pour la première fois à un article dans un hebdo féminin ?

Voici le premier indice

Il s'agit d'une femme de gauche
Récapitulatif

1. Devinette : Qui a dit « Il est nécessaire de bien se remplir la tête pour ne pas se laisser surprendre par la vie » ?
Il s'agissait de Zinédine Zidane (réponse donnée par Gilles Delouse)


2. Devinette : Quelle femme politique a eu le droit pour la première fois à un article dans un hebdo féminin ?
La réponse n'a pas été trouvée

3. Scène de com'. Un plan de com' a eu lieu dans un bureau. Mais pas sûr qu'il y travaille. Qui est-ce ?
Il s'agissait d'Harisson Ford (réponse donnée par Claire SERAIN)


4. Sur écoute. Qui a dit lors d’une émission d’@si : « On peut soulever des lièvres sans aller vers des formes mélodramatiques » ?
Il s'agissait de Nicolas Demorand (réponse donnée par Oblivion)


5. Com' aux archives. Il y a cinq ans, un journal écrivait sur lui : « Depuis plusieurs mois, il cultive sa différence ». De qui s’agit-il ?
La réponse n'a pas été trouvée

Encore deux devinettes à trouver...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je ne sais pas si toutes les réponses aux questions que je n'ai pas lues ont été trouvées, mais j'ai le tiercé gagnant :

Michel XVI
Johnny Drucker
Benoît Hallyday
Quand bien même ses commentaires sont un peu gauches, associant davantage un drapeau français à un symbole FN qu'à un des chefs d'oeuvre de Delacroix, on ne peut pas reprocher à l'auteur d'être narcissique, lisant et relisant ses chroniques, puisqu'il est capable de mettre en vis à vis le nom d'une personne mal orthographié ("Loretta") et l'orthographe correcte sur l'image du reportage ("Lauretta").

Besoin de soutien en histoire de l'art et en orthographe?

Philéas
L'INDICE
La première devinette n'a toujours pas été trouvée...
Rappel : Qui a dit « Il est nécessaire de bien se remplir la tête pour ne pas se laisser surprendre par la vie » ?

Voici le deuxième indice

Sa tête est très connue... dans le monde entier
Mais pourquoi faut-il toujours opposer "cours particulier" à "education nationale super méga nulle" ?
Tous les élèves n'ont pas les mêmes capacité d'apprentissage, ni les mêmes besoins pédagogiques, c'est enfoncer des portes ouvertes que de le dire, mais quand on lit des "Ah bon ? Et pas les enseignants de l’Education nationale ?" dans l'article, franchement c'est désespérant...placer la question des cours particuliers sous l'angle de l'éducation nationale défaillante est ridicule...bref, passons...

Railler leurs campagne de pub est aussi assez nul et ne présente que peu d'intérêt : je pense que les parents qui ont fait appel aux services de cette société, n'ont pas imaginé transformer leur rejeton en Einstein, pas plus qu'ils ne s'imaginent au galop sur un cheval dans une grande plaine sauvage en achetant des cigarettes. La pub fait appel à de nombreux ressorts pour atteindre ses cibles : l'information, la frustration, la culpabilité, le rêve, le religieux, je-ne-sais-quoi encore...et...l'humour ! Il me semblait que ce montage photo avec Einstein ou cet ado serrant la main d'un squelette pouvait rentrer dans cette dernière catégorie.

Il y a toujours eu des cours particulier, soit faits par des étudiants (avec des résutats aléatoires), soit par des professeurs à un tarif double ou triple (avec aussi des résultats aléatoires). Evidemment, quand on prend des cours de maths, c'est rarement pour se perfectionner, mais bien parce qu'on est médiocre dans la matière, et tout pédagogue qu'il soit, le professeur n'est pas magicien. Il faut être bien naif pour croire le contraire. Et Acadomia n'y pourra rien.
Le principe de cours particulier n'a rien de sale, et non l'éducation nationale n'est pas parfaite, les moyens donnés n'étant pas toujours suffisants ou bien alloués, le recrutement y a aussi ses faiblesses... Le débat n'est pas là.


Mais quelle est donc la valeur ajoutée de cette societé, qui justifie des marges "monstrueuses" comme j'ai pu lire ici sur le forum ?
et puis d'ailleurs, quelle est cette marge monstre ??? là, on met le doigt, excusez moi d'être désagréable, sur l'incompétence d'un certain nombre d'en vous, y compris des journalistes d'ASI...savoir de quoi on parle, ou à defaut, se renseigner et vérifier l'info.
On apprend qu'Acadomia est côté en bourse ! formidable, toutes les infos financières sont publiques, allons y jetter un oeil rapide. Voyons voir...hop hop bourso...clic clic...je trouve CA 37M€, resultat net 4,9M€, soit une belle performance de 13,2%. Honnêtement, c'est pas mal du tout. Mais alors, sur les 30€ de l'heure, le bénèf n'est que de 4€ ? bigre !!! alors que le prof ne touche que 11€ ? mais où part la différence ?
Bon, pour mémoire, quand 11€ tombent sur votre compte en banque, votre employeur en a dépensé autant en charges (salariales+patronales). Si si !

Donc on s'aperçoit qu'un prof payé 11€ de l'heure, en coute environ 22. Les 4 euros pour arriver à 26 couvrent donc les frais dits "administratifs" (les salaires des opérateurs téléphoniques, les locaux, les secrétaires, comptables, direction, etc...bref tous le personnel employé qui n'est pas vendu directement à un client, frais généraux en tout genre, et bien sûr...les couteuses campagnes de pub !). Et les 4 derniers euros qui nous mênent à 30, comme déjà écrit, le bénéfice. Confortable, mais pas monstrueux (essayez de décortiquer le cout de fabrication d'un sac LV...vous verrez ce que signifie marge monstrueuse).
Vous pourrez donc économiser 8€ de l'heure si vous faites vous même les entretiens des candidats, leurs contrats, leurs fiches de paye, leur visite médical du travail, procédures de licenciement etc etc...à vous de voir.

Notez que c'est aussi un service rendu aux professeurs (amateurs ou professionels) : une fois leur candidature acceptée, ils voient leur emploi du temps se remplir sans n'avoir rien à faire, cela leur facilité la vie (ces sociétés font donc le commercial pour eux, ainsi que la paperasse et déclations diverses). Cela vient rogner leur salaire, c'est bien normal. Sinon, rien ne les empêche de passer des annonces et de trouver du boulot en direct. Que ce soit les profs ou les élèves (enfin les parents), vous êtes libre de faire autrement.

Quant à employer une personne au noir en direct...sachez le, c'est très vilain, et ça met en peril notre beau modèle social auquel nous tenons tant (si si ! ).
Le citoyen que vous êtes est quand même face à un petit dilemme : je paye un étudiant au noir 11€, ou bien 22€ en le déclarant et en devant me taper toute la paperasse (notez au passage que c'est le dilemme de beaucoup de PME).
Et là Bercy, plus pragmatique qu'idéologique (parceque en fait, nous avons tendance à choisir la première solution dans notre grande majorité: Eh oui, dès qu'on met une casquette de patron, on trouve tout de suite que les charges sont trop élevées, que le droit du travail est trop rigide etc...marrant non ?), vous aide à prendre la bonne décision avec une aide à la clef !


Au final, quelle est la valeur ajoutée de ces sociétés ? ils proposent de faire légalement, ce que vous faites depuis longtemps illégalement : employer du personnel en le déclarant, pour qu'il ait des droits chomage, retraire, sécu, formation etc, et ils s'occupent du recrutement, et de la paperasse pour vous... eh oui, cela a un coût. Et si vous trouvez que la marge est monstrueuse et le boulot facile, peu risqué...lancez vous !

Là ou c'est (vraiment) malhonnête, c'est de communiquer sur des critères de recrutement qui ne sont pas respectés (encore pire pour la boite qui facture 60€ de l'heure, c'est carrément de l'escroquerie). Mais comme disent les britaniques, "when you pay peanuts, you get monkeys" (en payant des cacahuettes, on a des singes). 30€ de l'heure (légalement), dans le système qui est le notre, c'est peanuts. Et là on prend conscience d'un coup que l'éducation, ça coûte cher ! bah oui...

Le fond de mon intervention, c'est que le problème soulevé par cet article (la publicité mensongère sur les critères de recrutement) est noyé dans un fatras de considérations polémiques sans intérêt sur la légitimité des cours particuliers, ou sur la tarification exhorbitante qui ne l'est pas tant que ça. J'attends mieux d'ASI, cela va sans dire.
Anecdote :
J’avais reçu il y a quelques années – mon fils étant scolarisé – une « pub » pour des cours à domicile par professeur…
Je précise que je suis nul en ohtrgoprhae , mais je remarque immédiatement, une grosse faute dans le titre (Helvetica Bold 24 points couleur 4978BE) :

OÙ, [qui indique un lieu] employé à la place de OU [qui indique un choix]…

Afin de mettre les points sur les ‘‘ i ’’ et l’accent sur le bon ‘‘ U ’’, j’ai contacté le Directeur de l’agence de ma ville…
et j’ai obtenu comme réponse : « C’est la faute de la secrétaire… »
Encore une fois, c’est LÀ ou le BÂT blesse, car qui signe le BAT (bon à tirer) ?
La secrétaire… ou le donneur d’ordre ?

Paradoxalement, la phrase suivante est correcte syntaxiquement :
« Un lieu tel que Paris OU Lyon Acadomia ambitionne l’enseignement du français ».

Tentez votre chance, quelque soit votre profession.


Stan 1000g
2 . Michelle Alliot Marie ?
Mes excuses pour l'absense d'accents, j'ecris d'un clavier de barbare d'etranger...

C'est bien vrai que le processus de recrutement a Acadomia est tres leger. En meme temps, quand il est si difficile de trouver un job en France, des fois c'est peut-etre pas trop grave de voir que certaines boites ne demandent pas deux masters et quatre ans de stage pour embaucher un jeune diplome! J'ai une copine qui sort de science po et ne trouve pas de boulot (ca fait quand meme deux ans qu'elle cherche...). Du coup elle enseigne avec Acadomia. Certes, elle n'est pas prof du tout, elle ne pretend pas l'etre d'ailleurs, mais bon, elle fait du bon boulot avec ses quelques etudiants!

Moi j'ai enseigne l'anglais pendant deux ans a des enfants et des adultes (pas en france, evidemment), avec pour seule qualification de savoir parler anglais. Personne n'a verifie mes diplomes d'enseignante - que je n'ai pas, ou de langue, que je n'ai pas non plus. Et pourtant j'ai obtenu de vrais resultats avec certains eleves, adultes et enfants!

Tout ca pour dire que je trouve les processus de recrutement en France souvent tres tres crispes et crispants. Je ne trouve pas ca dramatique que parfois, certaines entreprises donnent leur chance a de jeunes diplomes, quitte a les virer s'ils font du sale boulot. C'est comme ca que ca se passe dans beaucoup de pays du monde, et ca a le merite de fournir des opportunites a ceux et celles qui ne demandent qu'a faire leurs preuves.

Bon, du coup la pub est d'une hypocrisie flagrante, certes, je ne dirai pas le contraire!

And now for something completely different: Sherlock est un homme?? Incroyable!! En lisant les chroniques j'etais sure que c'etait une femme!!
Karima Delli?
L'INDICE
Rappel : Qui a dit « Il est nécessaire de bien se remplir la tête pour ne pas se laisser surprendre par la vie » ?

Voici le premier indice

Sa tête est très connue



Bonne nuit à ceux qui sont encore là
et bonjour à ceux qui lisent cet indice au petit matin
Pour le français, on ne sait pas vraiment où Acadomia est allé chercher l’inspiration…
Peut-être ici tout bêtement ?
En tous cas, c'est vrai que ce n'est pas très réussi...
Edifiant !! Mais j'ai eu affaire à ses entreprises en tant que prof .
J'ai vite laisser tomber pour préférer l'entreprise individuelle ou
l'Association . La paye est en effet là ou le bas blesse . Après les
compétences ne sont pas controlées . C'est exact . Le Coup du
Directeur faisant intervenir des amis pour témoigner positivement
ca me rapelle Luc Chatel "Ministre de l'Education" (je l'ai pas fait
volontairement celle là) à Intermarché avec les copines de l'UMP .
L'affiche du FN 2012 , impressionant quand même !
1. On a le droit de trouver que la phrase ne veut rien dire ?
2. Marine Le Peine ?
3. Raymond Domenech ?
4. On sait déjà.
5. Je subodore un jeu de mots sur "cultiver". Un gars qui a un jardin ? Un ministre de la culture ? Y a cinq ans, c'était Donnedieu de Vabres.
2. Rama Yade ?

5. Royal ? Villepin ?
Les affiches sur fond « noir désir » font ressortir l’adolescence occultée de Victor Hugo, d’Einstein et de Gandhi. En chaque enfant acadomiaque, sommeillerait le grand homme, écrivain, scientifique ou politique. « Potentiel » était initialement associé au cautère : un cautère potentiel désignait anciennement un cautère produisant son effet quelque temps après, par opposition à « actuel ». On cautérise par l’opération de Saint Photoshop les âges de la vie et on oublie que le verbe « croire », conjugué à la troisième personne du singulier, « croit », ressemble par le plus grand des hasards, au verbe « croître », qui donne « croît ». Peut-être y a-t-il eu un petit oubli dans l’accent circonflexe qui fait toute la différence entre les deux verbes. La cautérisation était presque parfaite, entre mettre les points sur les « i » et mettre les accents circonflexes… Peut-être était-ce là le point de résolution qui eût empêché que l’image soit un cautère sur une jambe de bois, un cache-misère du bien triste business que devient l’éducation. Alors "on croit au potentiel de chaque enfant" ou "on croît au potentiel de chaque enfant"?

Je propose deux liens :
-l’un sur un blog qui fait retrouver la mémoire aux images publicitaires d’Acadomia
http://philippebucamp.blogspot.com/2008_01_01_archive.html
-l’autre, sur une peinture où il est question de cautérisation dont l’efficacité semble également toute relative.
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=60&FP=26076463&E=2K1KTS6ACGT3F&SID=2K1KTS6ACGT3F&New=T&Pic=22&SubE=2C6NU0CTXNIV
Avoir un professeur à domicile peut être très bénéfique à la condition que l'élève s'implique.J'ai donné quelque cours de mathématiques et de physique et comme Jir's je suis passé par une classe prépa donc j'avais le niveau pour enseigner au moins jusqu'en Terminale.

J'ai eu plusieurs élèves de différents niveaux (Seconde,Première ,Terminale) et les seuls qui ont progressé sont ceux qui ce sont vraiment investi dans la matière.J'ai réussi par exemple a intéressé très fortement deux élèves à la physique et aux dernières nouvelles l'un d'entre eux veut aller en prépa. Ils ont réussi car ils se sont mis au boulot et les parents étaient là derrière eux.
( Après oui l'intérêt dépend du professeur évidemment, je faisais des cours plus ludique, des petits historiques anecdotes bref des accroches pour que les élèves s'intéressent et travaillent.)

Je me souviens d'un élève en particulier qui n'apprenait jamais ses leçons, a partir de là il peut avoir Einstein comme professeur il ne progressera jamais.Rien ne remplace le travail.

Pour moi le grand danger d'Acadomia et consœur c'est la dévalorisation de l'Education Nationale.On n'arrête pas de fustiger les professeurs de l'enseignement publique et le système républicain, mais il ne faut pas se leurrer les profs dans le publique ont les mêmes diplômes que ceux qui sont dans le privés. Alors pourquoi le privé à la côte et affiche de si bon résultats? Car en majorité ce sont les enfant de familles aisées qui y vont et donc ils sont plus encadrés par leurs parents qui les poussent à travailler.

D'ailleurs j'ai l'impression que tout le monde s'en fout de l'éducation nationale avec la grippe A la taxe carbone etc.. Mais si on veut relever la tête et sortir de cette crise c'est en améliorant la formation des jeunes (comme moi :) ) et ceux de tous les jeunes et pas seulement ceux des familles privilégiés (dont je fais partie), qui formeront la société de demain en innovant et en faisant de la recherche.

Je ne veux pas succomber a l'Obamania mais dans un discours il presse les jeunes a devenir des ingénieurs et des chercheurs!

Bonsoir à tous

épi
Je connais des gens qui sont des fanas des cours Legendre. Tous leurs gosses y ont droit. Est-ce que je vais les prévenir que ce sont des escrocs ? Non. Vu les résultats scolaires des chers bambins, ils devraient l'avoir compris depuis longtemps. Il faut bien que l'argent circule n'est-ce pas ?

Il est prouvé que ces entreprises sont juste des vide-poches et on les laisse faire ? Qu'est-ce que j'y peux ? Ceci dit, c'est bien de le rappeler de temps en temps cher Lock. ;)
Je me coucherai moins bête ce soir.
Devinette 2 : Najat Vallaud-Belkacem ?
Sherlock'com vous ne croyez pas que la petite fille qui "prend le pouvoir sur le français" est une référence au tableau suivant doublée d'une référence indirecte à Ségolène Royal:

http://www.cab.u-szeged.hu/cgfa/delacroi/delacroix5.jpg

Vous devriez demander au sieur Korkos ce qu'il en pense...
Par contre, au niveau primaire du moins, il existe encore des réseaux d'aide à l'intérieur de l'éducation nationale, dans lesquels les profs sont, eux, de "vrais" profs avec diplôme, expérience et spécialisation dans le domaine des problèmes d'apprentissage chez les élèves en difficulté...

Mais il semblerait que ces réseaux soient dans le colimateur du gouvernement actuel et qu'on aille vers leur suppression plutôt que vers leur développement.
Les gens (riches) n'auront qu'à aller payer plus cher chez Acadomia pour avoir comme profs des gens sans qualification, c'est tellement mieux. En plus ils seront "clients" et je gage que cela leur donnera l'illusion de qualité, c'est lamentable mais beaucoup de gens semblent fonctionner comme ça...
5. France Inter ? Demorand aussi ?
ou alors Sarkozy, juste avant les présidentielles ?

2. Martine Aubry ?
Rachida Dati ? (non, là, c'est une blague)

3. François Fillon, qui doit pas avoir grand chose à faire dans son bureau ?

Question : c'est quoi un journal féminin ? Gala, Paris-Match sont des journaux féminins (parce que y a que des filles pour lire ça) ?
Quitterie Delmas ? (je risque quoi en proposant d'autres noms, rien que des Nan, alors...)
La nouvelle campagne d'Acadomia est doublement choquante :
- elle sous entend tout d'abord que chez Acadomia, on attribue systématiquement un professeur (certifié ou agrégé) aux clients, ce qui est on ne peut plus faux.
Ayant travaillé avec eux pendant 4 ans dans le sud de la France, il n'y avait aucun professeur dans mon agence. Il y a avait quelques retraités (très rares), beaucoup d'étudiants et un bon nombre d'actifs en recherche d'emploi ou en travail à temps partiel.

- les profs n'ont rien à faire de leurs "vrais" élèves, seuls comptent leurs clients d'Acadomia.

Mais je comprends également le changement de stratégie : promettre implicitement dans les campagnes précédentes que votre rejeton allait devenir Einstein ou se découvrir une passion pour l'histoire géo flirte avec la publicité mensongère.
Au moins en montrant simplement des profs heureux de faire leur job, ils ne promettent rien !

Ensuite, des infos en vrac :

Un cours en Terminale m'était payé 15€ net de l'heure (les parents payaient environ 35€/h).

Mais attention, la cotisation aux Assedic se faisait sur la base du SMIC horaire. Cela a du changer, peut être sont-ils passé au statut d'auto entrepreneur...

Beaucoup de parents ne comprennent pas que les professeurs ne sont pas des salariés d'Acadomia, mais d'eux-même.

Enfin, la réduction d'impôt n'est valable... que si vous êtes imposable !
Si vous êtes un foyer avec un revenu unique et moyen, préparez-vous à payer pleins pots !
Pour la devinette 4, il s'agit de Nicolas Demorand, m'sieur Sherlock.
2. Roselyne bachelot ?
Elle vend ses Crocs (vous savez, ces immondes chaussures roses en plastique) via Espacemax, qui appartient à Elle.fr

J'ai bon ?
Marie Luce PENCHARD ?
La fille qui confond COD COI et autres, c'est pas grave pour enseigner en 1ère, puisque ça doit être niveau CE2 ou CM1.
Quant à la pub avec le prof d'histoire qui se désintéresse de l'actualité, chapeau, voilà une approche de l'histoire qui devrait vraiment séduire les élèves. (Enfin, j'imagine que c'est juste une photo du père du photographe, au hasard, assortie d'une phrase jamais prononcée par personne.)
Pathétique cette pub: qui va croire qu'un prof irait se faire exploiter à 11€ de l'heure (c'était le tarif à mon époque), aller-retour au domicile de l'élève non compris! C'est un job étudiant, point barre.

J'ai bossé (un peu) pour ce prix-là pour Anacours ; on m'a fait passer un petit entretien pour s'assurer que j'avais un minimum de qualités pédagogiques, on a vérifié mes diplômes mais on ne m'a posé aucune question dans ma matière (l'allemand, pas sûr qu'ils avaient des germanistes en stock).

Je suppose que je ne suis pas si mal tombée vu ce que je lis ici : mais vanter le sérieux du recrutement de ce type d'entreprise pour décourager les parents de faire appel à leur réseau ou aux petites annonces dans les boulangeries (c'est un de leurs arguments), c'est évidemment de la malhonnêteté puisque ce sont les mêmes qui enseignent dans les deux cas, la différence étant principalement la marge (monumentale) de l'intermédiaire et le fait qu'il est plus long et compliqué pour le "prof" de se faire payer. Après, avec les avantages fiscaux pour les parents, je ne sais pas ce qui leur revient moins cher au bout du compte. Mais ce système reste assez débile...
Bertrand Delanoë ?
1 : de chavanne
2 : de sarnez ( du modem)
5 : philippe val
ayant été un de ces "profs", je confirme qu'il n'y a aucun test à l'embauche...
une question non évoquée par l'article: l'avantage fiscal de ces cours à domicile...
Dans la pub d'Acadomia "Il a réussi à "faire aimer Pythagore autant qu'Akhenaton" à son élève Dorian."
Dorian s'intéresse à Akhénaton ? avec un prénom pareil, il pourrait s'intéresser à Oscar Wilde. :)
"Acadomia croit au potentiel de chaque enfant"

Traduction: potentiel= jackpot financier, vu le prix des "études".
Michèle Alliot-Marie ?
2 . Christine Lagarde.

Chronique tés intéressante.
Frédéric Beigbeder avait refusé toute interview télé l’année dernière lors de la sortie de son précédant roman, Au secours pardon, roman paru avant l’été, histoire d’attirer l’attention des journalistes comme des lecteurs. Résultat : des ventes médiocres, bien en deçà de ses espérances.

Enfin, c'est surtout que le livre était médiocre. J'en ai lu qqs pages et ça m'est tombé tout seul des mains.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.