8
Commentaires

Nouvel an à Cologne : Bild s'en prend à la présidente des Verts...

A chaque Saint-Sylvestre sa polémique. En Allemagne, le terme "Nafri", utilisé par la police de Cologne pour désigner des hommes d'origine nord-africaine qu'ils étaient en train de contrôler, a été dénoncé par plusieurs personnalités publiques comme la preuve que la police faisait du profilage racial. Parmi les critiques : celles de la co-chef du parti des Verts allemand, Simone Peter. Pour avoir jugé l'emploi du terme "Nafri" "inacceptable", la représentante des Verts a été attaquée non seulement par des sites proches de l'extrême droite, mais aussi par des médias plus traditionnels, Bild en tête.

Derniers commentaires

un certain succès sur les réseaux sociaux : l'article de Junge Freiheit, par exemple, a été partagé plus de 400 fois, celui de "Tichys Einblick" 270 fois.

Je ne suis pas utilisateur de Lérézosocio, alors j'aimerais savoir si c'est vraiment beaucoup, 400 partages. A première vue, ça ne semble pas énorme, 400 pékins qui relaient une info (aux gens de mêmes convictions, probablement).

Surtout si on compare à :
L’acteur américain Robin Williams est mort (187 574 partages). A titre de comparaison, l’article (du Monde) le plus partagé de 2013 avait compilé 109 831 partages. Les deuxième et troisième du podium avaient récolté quelque 57 000 partages.
HA la bourgeoisie allemande .... Nos bourgeois leur laissent la gouvernance de l'Europe, l'écrasement de la Gréce, et on y va sur le racisme. Merci les bourgeois Francais de faire comme a chaque fois avec l'Allemagne, qui pourtant ment Wollsvagen, pille la Gréce, sont eux en déficit, ont un maximum de travailleurs pauvres, et je rappelle que les humains (et le Allemands aussi) ne supportent pas longtemps la pauvreté, la dernière fois qu'ils ont vécu ça, ils ont fait la guerre et tué 6 millions de juifs, de Roms, et d'homo, d'opposant . Avec les problèmes en Crimée, en Turquie , en Gréce, et le moyen Orient, nos dirigeants laissent les dirigeants Allemands à continuer leur racisme, alors qu'il est interdite, nous ont doit se passer de notre modele sociale, mais eux remettent le leur en place, et il est pas démocratique , leur modele, sans que nos dirigeants n'en disent mot, sans que les medias ne s'en fasse l'écho.
Bon, je me répète un peu, mais j’aime beaucoup quand vous nous narrez ce qu’il se passe de l’autre côté du Rhin. :)

À quand l’émission sur tous ces sujets (agressions du Nouvel An 2016, les témoignages des victimes, la position de la police, des médias, des politiques,
des critiques médias, des féministes, des associations d’aide aux réfugiés, etc., etc.) ?

Saura-t-on vraiment un jour ce qu’il s’est passé ? Est-il seulement envisageable que l’on sache ce qu’il s’est passé ?

Par ailleurs et plus globalement, comment l’Allemagne vit-elle son accueil massif de réfugiés ? Todd a-t-il raison ?

Plein de questions se bousculent dans ma petite tête. Sans réponses.
Enfin si, j’entraperçois des choses par vos articles, quand même. :)
Pour comprendre et résoudre sereinement le problème grave des centaines d'agressions sexuelles le 31 décembre 2015 à Cologne et ailleurs en Allemagne, il faut s'abstenir de poser des grilles toutes prêtes. En recoupant les informations de plusieurs médias pas seulement xénophobes et d'extrême droite, il est probable que la majorité des agresseurs étaient étrangers et notamment nord-africains. C'est très dérangeant pour ceux qui, comme moi, agissent pour l'intégration des migrants mais il est contre-productif de l'occulter. Que les flics allemands utilisent dans leur jargon de travail "Nafri" n'est pas un sujet. Il est plus important de comprendre pourquoi de telles agressions ont eu lieu (frustrations, place de la femme chez certains hommes, etc.) et de les prévenir de la manière la plus efficace et respectueuse de la légalité.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.