77
Commentaires

N'oubliez pas : DSK est de gauche !

C'est la nouvelle petite musique : n'oubliez pas que DSK est de gauche.

Derniers commentaires

Etudiant, il écrivait les discours de Jaurès. Il a porté la serviette de Léon Blum. Regardez bien la photo, derrière Mendès-France : au troisième rang, tout à gauche, c'est lui.

En plus on dit dans les milieux autorisés...mais attention ça reste à verifier... qu'il aurait couché avec Louise Michel et Rosa Luxembourg
Un bon article du http://www.legrandsoir.info à ce sujet
Quand la place de DSK est à droite



***


Menace et péril à Gauche…


La rumeur va bon train, les ralliements aussi ; sans honte et sans consulter qui que ce soit, Pierre Moscovici a estimé jeudi 22 avril que "si une candidature naturelle se dégageait" chez les socialistes en vue de la présidentielle 2012, ce pourrait être celle de Dominique Strauss-kahn.


Que le Peuple de gauche se souvienne de l'élection présidentielle de 2002 lorsqu'on lui a demandé de voter à droite : Chirac contre Le Pen !


C'était la première fois ; cela doit être la dernière !



***



DSK candidat du PS à la présidentielle de 2012 ?



Depuis quand est-ce que le FMI (1) et ses politiques d'ajustements structurels sont-ils de gauche ?



DSK, ministre des finances, de lui, qui se rappellera une seule décision digne d’être qualifiée de « politique budgétaire et/ou financière de gauche » ?




Pour ce qui est du renflouement en 2009 des banques menacées de banqueroute, M. Strauss Khan n’a pas hésité un instant avant de qualifier de « belles âmes » (comprenez : doux rêveurs) tous ceux qui demandaient pour l’Etat-sauveur, en contre partie de ce renflouement, un fauteuil au conseil d’administration de ces mêmes banques.



Quant à l'environnement, demandez donc à Voynet, alors ministre ! C’est la manche qu’il lui a fallu faire pour obtenir de DSK des financements aussi modestes soient-ils !


Last but not least… DSK est un atlantiste servile et un soutien indéfectible à la politique déshonorante de l’Etat d’Israël.



Or, il est grand temps que l'Europe cesse ce "as little as possible" en politique étrangère et que la gauche définisse enfin une politique qui renforce l’indépendance de la France et de l’Europe - voir les thèses de Hubert Védrine à ce sujet.





1 - Strauss-Kahn refuse « le dogme » de la retraite à 60 ans : les Français aimeront aussi apprendre que la retraite du président du FMI est garantie au bout de trois ans de service et qu'il touchera 80 000 dollars par an. Un « dogme » d'une toute autre ampleur - Philippe Marlière Rue89



***




Vraiment ! On ne verra qu'un cas de figure où DSK pourrait être considéré comme un homme de gauche : c'est à droite, auprès des hommes de droite : on ne saurait trop lui conseiller de s'y précipiter !



Et qu'on en finisse une bonne fois pour toutes avec tous les tartuffes de l’engagement politique à gauche, véritables fossoyeurs d'Utopies et d'espoir, champions toutes catégories de la dé-mobilisation électorale et de l'abstention chez les classes populaires et les petites classes moyennes ! Gestionnaires sans imagination et sans courage, qui n'ont pour seul programme... leurs ambitions personnelles, incapables d’aucun … acte envisagé dans la perspective du processus dont il interrompt l’automatisme, et dans le cadre duquel il se produit un miracle (Hannah Arendt sur la liberté et l’action en politique) au nom d’un réalisme de jeanfoutre méprisant.



Aussi...

Dès maintenant, que toutes les gauches se mobilisent et adressent une fin de non recevoir à cette candidature, et qu'elles n'hésitent pas à recourir au chantage aux non-reports de voix et/ou aux consignes d’abstention au 2è tour de la présidentielle si par malheur DSK est candidat.



***

Mieux vaut une défaite qu'une victoire avec DSK ! Et ce afin que vive l'espoir à gauche : l'espoir d'une gauche de gouvernement porteuse d'une alternative prospective, courageuse et imaginative.


_______________

Serge ULESKI Littérature et écriture - actualité et société
Très belle introduction de Christine : http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/CAC93006754/les-acquis-sociaux-invites-nicolas-sarkozy-et-dominique-strauss-kahn.fr.html

Un petit air de « déjà-vu » ( Législatives 93 )?

Sinon, LA vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x17h9y_sarkozy-vs-strauss-khan_news ( du grand art )

Ça promet pour 2012 ! Grrr ! ;-(
Désolé de reposer ma question à la rédaction d'@si et aux asinautes ( http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1079141,1079304#msg-1079304 )

Dans sa chronique « boulette et compagnie » sur France Culture le 01 juin 2010, Flore vasseur indique que le FMI aurait multiplié par 4 ses bénéfices sous la direction de DSK, grâce aux plans de sauvetage et aides diverses ?!? o_O

( timecode 02:25 ) http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10714-01.06.2010-ITEMA_20229836-0.mp3 ( fichier mp3 )

Des infos là-dessus ? Merci d'avance !
Est-ce que par hasard Daniel Schneidermann aurait une petite dent contre Thomas Legrand qui n'a pas voulu venir à l'émission La Ligne Jaune ,alors que celui-ci a essayé de le convaincre tout le week-end , dixit Guy Birenbaum dans la dite émission?
et j'ajoute que j'en ai marre des allusions à sa vie sexuelle. Ce n'est pas le sujet!!!!!!
Je n'arrive pas à me faire une opinion sur les valeurs de gauche de DSK.Prudence et circonspection me semblent nécessaires.Pourtant qui peut douter qu'il nous débarrasserait de Sarkozy en 2012 ? Option cornélienne donc.Attendre et voir au delà de la com.
DSK à gauche ?

Oui ! Au fond du couloir, c'est le bureau de la stagiaire qui a un beau cul...

***
ah bon, "dsk de gauche" est une douce intox ? Ce que je retiens de l'article et un brin réducteur. S'il s'agissait de parler de com, et donc de réduction, il aurait fallu plus clairement préciser. Sinon cela reste de la com parmi tant d'autres qui participe au bruit de fond et qui est aussi une forme d'intox.
Depuis le temps que je dis que Thomas Legrand est une taupe sarkozyste ...
Apparemment, son attitude vis-à-vis de Porte a dessillé DS; Tant mieux!
Ah bon, DSK porte à gauche ?

Il faudrait demander à ses assistantes, elles sont certainement très au courant.
Le mot "socialiste" devient une insulte pire que "j'encule Sarkozy"...
Je trouve ça plus vulgaire en tous cas.

Si DSK est de gauche, avec son petit copain Pascal Lamy à l'OMC, avec maman Aubry qui tourne autour du pot pour finalement sortir bien faiblement "il faut garder la retraite à 60 ans", avec tous ces petits jeunots aux dents longues qui se tirent dans le dos pour avoir la place, avec Kouchner et Besson, si ces gens-là sont de gauche, alors moi je suis Sainte Thérèse de Lisieux...
Bonjour,
C'est du Ségo bis repetita !!
A quand une révolution pour mettre tout ce petit monde dehors.
Chomsky n'a pas tord, les élites ne comprennent pas le désordre et donc ils votent modéré sans prendre en compte où celà nous a mené.
Personnellement ce qui ma' le plus choqué dans cette chronique pourrie de Legrand, c'est la comparaison socialistes/bovins. Il peut enrober autant qu'il veut après, c'est quand même autrement plus violent qu'un "J'encule Sarkozy", surtout que là c'est dit sans aucun second degré.

Mais bon, comme disait Charb mardi, on ne dira jamais rien à un journaliste (a fortiori s'il tape sur l'opposition)
Bon, ça ne m'arrive pas souvent, et je n'ai pas vraiment le temps non plus de rédiger bien charpenté, mais je vais réagir quand même. Je suis toujours très mal à l'aise face à ce genre de discours, qui prétend plus ou moins dire si quelqu'un est de gauche ou non. Pas cet article proprement dit, qui n'est ni meilleurs ni pire qu'un autre. Une sorte de bruit général. L'analogie qui me vient (analogie, pas comparaison, pour reprendre les termes d'un autre débat sur un autre sujet en cours) est celle d'une église, d'une religion crispée sur elle même, qui donne ses points de moralité à ses ouailles, et affirme avec aplomb si untel ou untel est VRAIMENT de gauche ou si non, il ne mérite pas de l'être (et si non, il est quoi, un sous marin ? Un traitre ? un UMP envoyé à la gauche pour la désorganiser de l'intérieur ? ) ; le plus souvent, quand même avec une idée derrière la tête pour les meneur, par mimétisme, peur, ou naïveté par les suiveurs.

On pourrait d'ailleurs écrire l'article miroir de cette tribune du matin (peut-être l'avez-vous fait ? Je ne vous lis pas tous les jours...).

N'oubliez pas, DSK est de droite !

Cette musique qui résonne, vous l'entendez ? DSK est de droite. C'est sûr. Tout le monde le dit.

On l'entend par ci, par là, et même ici, c'est pour dire. Bien sûr de la part de Mélenchon ou Besancenot ou de leurs courants, eux qui probablement le pensent vraiment. Eux ils aiment tellement la gauche qu'ils ne supportent pas qu'on soit pas de gauche comme eux. S'il n'est reste que deux, ce seront ces deux là, et ils s'entretueront à la fin pour se mettre d'accord pour savoir lequel des deux l'est le plus vraiment pour de vrai. Mais on peut se dire qu'eux aussi ont des intérêts (vous savez, ce truc un peu dégoutant qui colle aux pattes et qu'on feint de toujours ne pas avoir) à ce que le PS soit vu comme un parti de droite pour qu'ils puissent se montrer comme les seuls étant de gauche. De la vrai gauche, j'entends, pas la gauche qui est de droite. Bien sûr, c'est par pur amour de la pureté de gauche, pas par calcul plus ou moins électoraliste de plus ou moins long terme.

On entend la musique au PS également, écoutez la bien. Ce petit air qui vient de tous les courants qui ne soutiennent pas DSK. On n'est pas comme Méluche et Olive, nous, on est polis et entre nous, on ne sort pas les tambours et trompettes pour cette musique là. Bien sûr, c'est pour le bien du parti qu'il est murmuré, fredonné, ce petite air. Ce n'est pas parce que tout ceux qui candidats se voient aimeraient bien que ce DSK là de droite soit, non, non, non, nos intentions sont belles et pures.

Ecoutez encore, on la trouve même à droite cette musique là, (François Baroin : « tiens Strauss-Kahn, il est intelligent. » ; Éric Woerth: « strauss-kahniens ont une vision responsable des choses »). Mais tout ça c'est pareil, c'est parce que l'UMP tient à avoir une opposition responsable face à elle, parce l'UMP s'intéresse à ce que la gauche soit vraiment de gauche et pas une gauche de droite. Non pas parce que l'UMP tendance sarko aime brouiller, mélanger, flouter, jusqu'à ce qu'ils puissent tirer les marrons, à force de voir les autres s'entredéchirer.

Ecoutez, enfin, on l'entend ici aussi cette musique... Mais vous m'expliquerez enfin, quelle chanson vous chantez ?

°°°

(enfin, pour terminer, oui oui, il a très probablement une stratégie de comm' bien huilée visant à montrer qu'il est de gauche. Tandis que ceux d'en face se retrouvent groupés selon un attelage sûrement pas organisé, ni concerté, ni coordonné. Mais une sorte d'attelage quand même. Dont la cohérence d'ensemble (ou ce qui semble être une cohérence d'ensemble), tient plus du hasard et de l'opportunité que de la concertation, mais n'en reste pas moins impressionnante.

Et pour terminer encore, parce qu'on ne manquera probablement pas de me le demander, voire de me le reprocher, je voterais probablement dsk s'il se présente, parce que Royal, j'ai déjà donné, Aubry je n'y crois pas, Mélanchon, non merci, et aux dernières nouvelles, Daniel Schneidermann n'envisage pas de se présenter.

°°°
DSK un oeil sur le CAC40, un oeil sur le tract syndical.. aurait dit Coluche.
Comme disait jadis Claude Roy quand j'avais encore de l'acnée juvénile et qu'il nous parlait de Sartre : "Bienheureux les jeunes gens qui chaque matin boive ce café noir"... Hé ben! cher Daniel, c'est à vous et à @si que s'adresse désormais ce compliment (relatif).
Pour en revenir à nos moutons, degoche ou padegoche peu importe, je n'aime pas DSK mais il va sans doute falloir y passer au deuxième tour si on ne veut pas revoir la clique actuelle de vendeurs de bagnoles d'occasion ou de fenêtres à double vitrage qui occupe le pouvoir. Toutefois, il y a dans le portrait qui illustre votre propos, un second plan qui en rajoute pour moi dans la détestation de DSK et de sa suite : l'avez-vous fait exprès ? nous collez le fourbe Cambadélices en affiche, c'est pas sympa... Ma journée va en être gâchée.
Etudiant, il écrivait les discours de Jaurès. Il a porté la serviette de Léon Blum. Regardez bien la photo, derrière Mendès-France : au troisième rang, tout à gauche, c'est lui.
Merci pour le fou-rire.
Toute cette énergie pour rien : il ne sera pas désigné candidat car il ne fera pas campagne et qu'il ne faut pas prendre les militants et les sympathisants pour des canards sauvages (DSK n'a jamais fait une seule campagne électorale et on ne va pas le lancer pour la présidentielle).
ET puis, bon, veux pas être méchante, mais il a déjà tenté le coup en 2006 et il n'a même pas passé le 1er tour.
DSK, de gauche..., il est heureux de pouvoir rire de temps en temps, et où était-il le week-end dernier, à Barcelone peut-être avec le groupe Bilderberg, réunion très privée des puissants de la planète et dont aucun média ne parle, ou presque. Top secret !
Très bonne chronique de Porte ce matin. Il a tenu sa promesse. Il a fait fort. Et Demorand n'a pas moufté. Silence dans les rangs et interdit de sourire. Il recevait D. Cohen venu faire la propagande du même DSK. Promis, juré, la main sur le portefeuille, le patron du FMI est bien un homme de gauche qui propose aux peuples des cures d'austérité. DSK croit dans le rôle de l'Etat pour imposer l'austérité et au marché pour enrichir les riches et laisser faire la concurrence. Donc la preuve est faite qu'il est bien de gauche.
Oh, certes pas de manière grossière. Legrand, qui dénonce régulièrement les éléments de langage, n'est pas du genre à recracher des éléments de langage. ,
Tout en finesse...
Comme vous, Daniel. :-)
Naboléon 1er ou DSK, BAYgiROUette, Villepin et la casse du CDI, Aubry (la retraite à 60 ans, euh...), Pile je gagne, face tu perds... Le non-choix, le contrat de dupes que nous imposent les ploutocrates et que dénonçait Rousseau dans le Contrat social trois décennies avant la Révolution.
Ce n'est plus la lutte des classes, c'est une guerre : nous sommes encerclés.
On ne va pas attendre trois décennies ?!!!

C'est la nouvelle petite musique : n'oubliez pas que DSK est de gauche. Purement , farouchement de gauche. De gauche depuis toujours.

Et parallèlement, on peut entendre depuis quelques jours, une autre petite musique : "N'oubliez pas que Bayrou est de droite, de plus en plus de droite, de moins en moins en opposition à sarkosy..." mais qui est donc le joueur de flute ?
Je n'oublie pas la mise en place des bonus, l'intéressement des grands patrons aux bénéfices, toute cette indexation du management sur le cours de la bourse, qui a fabriqué ces entreprises qui ne répondent plus (au sens de la responsabilité) de leurs salariés.

C'est le grand tournant, qui a fait de la France une jungle comme une autre.

http://anthropia.blogg.org
DSK a toujours été de gauche, du moins dans son port, aurait dit une secrétaire du FMI.

yG
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.