27
Commentaires

Notre-Dame-des-Landes : le concert unanime

De tous les concertistes de l'audiovisuel, pas un seul pour attaquer la décision gouvernementale par l'autre face.

Commentaires préférés des abonnés

Super nouvelle, en effet, bravo et merci à tous les opposant.e.s au projet, de la ZAD et au-delà... !


Mais Kempf et d'autres ont bien raison lorsqu'ils soulignent que les raisons de la capitulation du gouvernement relèvent plus de la tactique politici(...)

Je viens de lire que pour Hulot, c’est la victoire de personne. Ben voyons, la décision a été prise suite un dialogue courtois... 

Et pourquoi attaquer systématiquement le pouvoir quand il prend une décision correcte ?

Et pourquoi jouer systématiquement"le contre pouvoir "?


j'imagine les réactions des mêmes médias et des mêmes journalistes si ce gouvernement avait choisi  de (...)

Derniers commentaires

"études unanimes qui montrent que le trafic aérien va augmenter"

Marrant.

Moi j'avais lu des études qui disaient que l'aéroport avait été conçu avant la crise du pétrole et donc que les études étaient à coté de la plaque. Sauf pour Vinci qui va se faire un max de blé.

Sans parler de la catastrophe écologique mais c'est ni la première, ni la dernière...

Pendant ce temps. Ce matin, sur une chaine d'information (je ne sais plus laquelle, je prenais mon café au bistrot du coin et je regardais d'un œil distrait) un macronobéat nous montrait "une scénette" qu'il trouvait amusante : une députée F.I. félicitait (en séance à l'Assemblée) le gouvernement de sa décision d'abandonner le projet ND des Landes. Pour en tirer une conclusion "évidente" : la F.I. a perdu toute niaque pour s'opposer à Macron. Gagnant-gagnant, comme disent les libéro-centrés : que n'aurait-il pas dit si F.I. avait critiqué la mesure. La boucle est bouclée. L'essentiel, c'est de dire que Mélenchon et Cie sont à genoux, et qu'il y a pas d'opposition de gauche, puisque Macron, en grand totalisateur, a avalé tout le spectre politique pour "rassembler toutes les énergies positives et briser les vieux clivages du passé". 

La baudruche peut gonfler tranquille, l'univers médiatique veille à sa quiétude d'esprit, en effaçant littéralement toute opposition.

Intéressant aussi de noter que Kempf renvoie, à propos de l'avenir de la ZAD... à une tribune de Matthieu Orphelin et José Bové respectivement député LREM et eurodéputé EELV : sans vouloir y voir une conversion magique, il y a des signes de prise de conscience - le travail de Royal et d'autres aussi avant : Batho, etc. au gouvernement, qui ne trompent pas. Voir aussi la tribune contre le projet Europa City, pour l'alternative CARMA, signée à la fois par les écolos et ... la présidente de la FNSEA (a priori moins agroproductiviste que son prédécesseur).

Et pourtant, je pense que dans les milieux dirigeants, il y a une prise de conscience des problèmes.

J'en veux pour preuve cette conférence de l'école de guerre relayée par Thinkerview. Si vous écoutez jusqu'à la fin, et c'est intéressant dans son ensemble, vous verrez qu'il est question de quelque chose qui ressemble au grand effondrement, le grand collapse dont parle Todd, même si la prise de conscience n'est pas entière. 

Evidemment, c'est une vision stratégique et de la tension.


Peut-être qu’ils ne parlent pas des zones humides parce qu’ils ne veulent pas passer pour des imbéciles parce qu’il n’y a pas plus de zones humides à NDDL qu’ailleurs. Je sais, ça paraît dingue, parce que les medias relaient cette info à tour de bras. C’est pourtant la vérité. Allez sur le site gouvernanental qui recense les zones humides vous verrez!! 

Ils ne parlent pas de décroissance du trafic aérien parce que les opposants au transfert vantent depuis le début les vertues de l’agransissement de l’aeroport actuel.  (Qui borde une zone nature 2000)

Donc personnellement si j’ai une remarque à faire aux médias nationaux, c’est d’avoir relayé surtout le point de vue de l’ACIPA. 

Vous aviez vu un reportage à la télé sur Saint-Aignan de Granlieu avant que le premier ministre ne s’y rende? 

C’est  vrai qu’on parle beaucoup de renoncement et des riverains de l’aeroport actuel aujourd’hui. Avant ça aurait été mieux. Plus objectif disons. 

excellente analyse de Mr Kempf , merci Daniel pour ce lien !

Merci en effet pour l'article de Kempf dans les Inrockuptibles, les "analyses" qui se bousculent sur radio-télé commencent à me fatiguer. Je vais pouvoir arrêter de regarder-écouter leurs salades. 

Il va falloir, aussi, recommencer à regarder le reste, Calais et autres "bricoles".

je ne reçois plus le 9/15!!! Sur le site je ne peux pas accéder à mon compte quand je veux indiquer que je souhaite recevoir la gazette ou le 9/15 on me dit que je ne suis plus abonné!!!!! C'est quoi ce binz?????? 

Super nouvelle, en effet, bravo et merci à tous les opposant.e.s au projet, de la ZAD et au-delà... !


Mais Kempf et d'autres ont bien raison lorsqu'ils soulignent que les raisons de la capitulation du gouvernement relèvent plus de la tactique politicienne (crainte d'un enlisement / bavure / extension de la contestation) que d'un début de prise de conscience de la nécessité de dépasser le "modèle" de développement territorial productiviste (autoroutes / aéroports / centres commerciaux...)


Sur ce sujet la classe politique (nationale et locale, toutes étiquettes confondues) - addict à ce modèle - s'aperçoit qu'elle est de plus en plus en décalage avec une partie grandissante de l'opinion publique, bien au-delà des alter-écolos : beaucoup de parents et grand-parents ont réalisé que les jeunes de Notre Dame des Landes pourraient être leurs enfants ou des amis de leurs enfants... La société bouge, avec des effets cliquets, très bon signe...


Reste, au-delà de l'abandon du projet d'aéroport, un autre sujet, passionnant, que l'actualité des prochains mois / prochaines années viendra sans doute alimenter : est-ce qu'on laissera la ZAD devenir selon les mots de Kempf une "zone d'alternative démocratique" ? Est-ce que l'Etat permettra, dans le bocage nantais et ailleurs, la possibilité à des citoyens de s'auto-organiser et de construire des modèles de vie (organisation / production / consommation...) alternatifs ?


On n'en est pas là : pour l'instant, les politicards exorcisent cette angoisse en assurant urbi et orbi que "surtout, surtout, pas de nouvelle ZAD!"


Voilà qui donne envie d'en créer partout !

En effet, on dirait que les commentateurs préfèrent exciter les désaccords et jouer le suspense du "tout ça va mal finir, je vous le dis" qu'expliquer le pourquoi, et pacifier en montrant pourquoi l'affaire était si mal engagée, pouquoi elle avait traîné si longtemps, et pourquoi c'est la meilleure issue.

le gouvernement ne pouvait pas avoir une révolution sociale des pauvres, une pression migratoire géré inhumainement qui hérissent les aociation et les bobos qui eux se battent pour l'écologie. Ca leur faisait trop de déclencheurs possible de révolution . rien a voir avec l'écologie, juste réellement une peur de ce qui arrive , on se passera des bobos, nous les faible économique. 

Votre analyse me semble juste, sur la multiplication des facteurs à  risque que le gouvernement a voulu éviter: par exemple, on se lâche juste avant sur les migrants mais on "lâche" un peu la pression sur les "paysans" rebelles de NDDL! Mais attention on garde la pression sur les jeunes rebelles, c'est à dire ces "zadistes" vilains et irréductibles, "sales", "délinquants", etc! Bref on continue un petit travail de sape et de divisions et à votre façon vous marchez à bloc! Votre analyse est juste sauf que votre mépris pour la cause écologique me hérisse et me choque, vous vous divisez vous-mêmes! Vous parlez de ce que vous ne connaisez pas! Parmi ces jeunes "bobos" comme vous dites combien de précaires, de jeunes diplômés mais sans travail! Et is ont fait plus que le job avec les migrants, avec les banlieues! Et c'est précisément ça qui inquiétait tant le pouvoir. Ce sont tous ces liens d'insurrection possible et qu'il a voulu court-circuiter. Quant aux zadistes détestés, ils le sont car ils représentent l'image 4 X honnie: JEUNE+ PAUVRE+ ECOLO+NOMADE. Mais à travers eux, c'est l'image de la jeunesse capable de se battre pour une autre vision du monde qui est haïe. Ce monde de vieillards tremble. Ne soyez pas amer, rejoignez un peu la liesse générale, la lutte ne fait que commencer! Restons groupé·e·s!

Moi je me demande si il n'y a pas une certaine gourmandise de la presse et des politiques d'opposition à pousser le gouvernement à agir fermement tout en espérant l'incident grave comme à Sivens. 

Alors un concert de critiques pourraient enfin s'élever contre ce gouvernement incapable d'agir 

Et pourquoi attaquer systématiquement le pouvoir quand il prend une décision correcte ?

Et pourquoi jouer systématiquement"le contre pouvoir "?


j'imagine les réactions des mêmes médias et des mêmes journalistes si ce gouvernement avait choisi  de construire l’aéroport


nos médias sont peu sérieux peu intéressants. 



Merci Daniel Schneidermann pour cette chronique et l'article de l'interview de Hervé Kempf


En effet, c'est sur l'autre aspect qu'il y a silence. On continue d'envisager l'avion comme moyen de transport prépondérant.

J'en mesure moi-même la bêtise. D'où je suis à une autre ville Européenne, le déplacement en train qui est de loin le plus logique coûte plus du quadruple du prix de celui en avion. Sans compter le reste dans le quel on s'enferre des 4 fers

Je viens de lire que pour Hulot, c’est la victoire de personne. Ben voyons, la décision a été prise suite un dialogue courtois... 

Ou est hulot ? juste à coté de Phillipe qui moufte pas... C'est simple comme réponse : c'est purement tactique. Ils savent que les pro-aeroports vont tirer à boulets bien rouges et que la concession de macron faite à hulot sur cette décision contient une contrepartie => je protège mon ministre de l'environnement pour éviter qu'il saute si jamais y'a trop de tirs croisés sur lui.

C'est purement spéculatif mais je vois bien ça comme ça. A moins que Hulot reprenne la com sur une phase suivante. On verra bien.

Cyril.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.