15
Commentaires

Non, les youtubeurs ne sont ni misérables, ni milliardaires

Invité mercredi 26 février du Grand Journal, Rémi Gaillard, recordman français des vidéos Youtube, a ironisé sur les millions d'euros qu'il gagnerait. Le même jour, une infographie très partagée entend prouver que les Youtubeurs n'ont "même pas de quoi payer leurs factures" et que certains ne gagnent rien, même pour un million de vues. Alors entre le million d'euros quotidien de Gaillard et la grande pauvreté, où se trouve la vraie rémunération de ces internautes vus par des millions d'autres ?

Derniers commentaires

Je suis ce que l'on pourrait appeler un "petit youtuber". J'ai un compte monétisé de bientôt 10 000 abonnés. En effet, le CPM (revenu pour 1000 vues) oscille entre 2$ et 3$ (en passant par une bonne régie pub). Il faut savoir que les annonceurs achètent des espaces de pub dans les vidéos via un système d'enchères. Ça explique que le CPM est dépendant d'une certaine saisonnalité : En décembre, on dépasse les 3$ car les annonceurs déboursent plus en communication dans ce mois traditionnellement riche en consommation. Inversement les mois plus creux comme janvier voit ce chiffre chuter (1,5$).

J'aimerai attirer l'attention de ASI sur un point très précis qu'il convient de bien comprendre pour "estimer" les revenus d'un youtuber : toutes les vues ne sont pas comptabilisées au final comme des vues "monétisables". Je m'explique : Toutes les vues ne sont pas systématiquement accompagnées d'un chargement publicitaire. Faites l'essai. Visionner plusieurs fois la même vidéo. Vous verrez que vous avez été soumis à une publicité la première fois mais pas les fois suivantes. Parallèlement, si enchainez rapidement (comme un zapping) des vues rapides de plusieurs vidéos d'une même chaîne, les vidéos chargées ne sont pas toutes accompagnées de publicité en intro.

Au final, il faut donc bien se garder de faire le calcul suivant : 1000 vues au compteur = CPM du moment. En général, seul la moitié des vues totales sont comptées comme monétisées. Mon exemple sur l'année 2013 : J'ai totalisé 540 000 vues pour une "recette" de 679$. Faites le calcul, ça fait 1,25$ pour 1000 vues. Loin des 2 à 3$ annoncés.

Pour tabler au plus juste et lisser les recettes sur une année, je conseille à tous de partir du principe suivant : 1000 vues = 1€. Ce qui veut donc dire qu'une vidéo de 1 million de vues "rapporte" 1000€.

A vos calculettes! ;)
Pour en avoir discuté avec un ami qui fait plusieurs centaines de milliers de vues par mois, 1000 vues ne lui donnent même pas 1€. Son info d'autant moins contestable qu'une affaire de "corruption" a éclaté il y a peu révélant que des youtubers acceptant de faire de la pub déguisée touchaient gracieusement de Microsoft 3€ pour 1000 vues, une somme considérée très élevée dans le milieu. Le calcul pour Rémi Gaillard est donc très hasardeux, d'autant que le système de monétisation a été établi bien après qu'il ait commencé. Il faut rappeler qu'il est sans doute le premier français dans le domaine.

Dans leur grosse majorité, les youtubers font autre chose à côté de leurs vidéos, ou bien ils ne sont pas encore sur le marché du travail. Autrement ils seraient bien, en fait, misérables. Les seuls qui gagnent très bien leurs vies sont ceux qui acceptent des contrats, qui se vendent en quelque sorte. Quelqu'un comme DiabloX9 qui a un contrat de représentation chez Electronic Arts, il semble évident que sa marque en prend soin. Mais pour les autres, surtout les moins connus qui forment la majorité, c'est plus difficile que ce qui est dit.

L'article montre bien en revanche l'ignorance qui règne à la télé quand à internet et à ce qui s'y fait.
L'article montre bien en revanche l'ignorance qui règne à la télé quand à internet et à ce qui s'y fait.

C'est exactement ce que je me suis dis, ce dédain des présentateurs pour tout ce qui viens du net, leur ignorance crasse de ce milieu, leur faculté à voir internet comme un problème et pas une solution, va leur retomber dessus un jour d'une force...

Personnellement je suis agé et j'ai déjà cessè d'avoir la télévision chez moi depuis bientôt 10 ans, je pourrais me croire iconoclaste, il n'en est rien, quand je regarde le comportement des jeunes gens aujourd'hui par rapport à la télé je me dis que celle ci est entrain de vivre ses derniers années d’opulence, la télé est perçue par eux comme un vieux média, plein de restriction, archaïque, pas interactif, sans souplesse etc..etc...
Mais non c'est toujours pas un truc de pro ... Au début aucun créateur ne touchaient rien , alors dire que maintenant que certains touchent et pas d'autres ça deviens pro , c'est juste pas logique ou bien d'une logique du 'c'était mieux avant , quand personne ne connaissait', jolie rengaine habituelle quand qq chose se démocratise , l'élite ou les premier a le faire deviennent méprisant, ce qui est populaire est nul c'est bien connu en France , nos élites ne respecte que l'élite , l'inédit .
Concernant Rémi Gaillard le calcul me parait très "hasardeux" (même en fourchette). Il serait étonnant que le revenu mentionné (par millier de vue) soit celui d'il y a 2/3/5/10/15 ans :-) sachant en plus que la création de dailymotion date de mars 2005 (2007 pour youtube en France).
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.