136
Commentaires

Nicolas Hulot fait son cinéma

Après les émissions, les livres, les DVD, les défis pour la terre, Nicolas Hulot passe sur grand écran. Le 7 octobre prochain sort en salle, "Le syndrôme du Titanic". Ce film s'inscrit dans la lignée des grands documentaires sur la planète et les risques environnementaux comme celui d'Al Gore avec "Une vérité qui dérange" ou plus récemment "Home" de Yann Arthus-Bertrand. A l'occasion de la sortie de son film, Nicolas Hulot entame un marathon médiatique selon un plan média bien millimétré : interviews, émissions spéciales sur UshuaiaTV et bientôt un "Vivement Dimanche" avec Michel Drucker.

Derniers commentaires

Et bien ! Passées les devinettes, j'avoue que je suis assez surpris par les différentes réactions. Je pensais que Nicolas Hulot bénéficierait tout de même d'un peu plus de respect. Pour connaître la raison de ces prises de position pour le moins dures à son encontre, j'ai donc parcouru les différents liens donnés ici, et les divers articles que l'on peut retrouver sur la toile à son sujet. Et plus particulièrement ceux concernant les soutiens financiers puisqu'il s'agit de l'attaque principale dont il est victime.

Quelle découverte ! En fait, je devrais mettre cette exclamation au pluriel. Quelles découvertes donc !
La première c'est celle concernant la naïveté des détracteurs, Sherlock y compris, au vu du ton de l'article. Que ce soit les Ecotartuffes, Le Pacte contre Hulot ou le Journal de la décroissance, tous semblent découvrir que derrière un homme médiatique, ou derrière toute personne qui propose son image/voix sur les supports médiatiques mis à sa disposition, il y a des sponsors, des mécènes, des hommes et des femmes prêts à soutenir financièrement les plans de communication de tel ou tel autre. C'est le cas pour toutes les personnes qui viennent faire part au monde de leur nouvel album, nouveau plan de relance, nouvel amendement ou nouveau journal télévisé. Il y a des organismes derrière tout cela qui financent et pour qui il faut que cela soit rentable. Des lobby. Ceux là même qui font les yeux doux à nos présidents pour qui nous mettons des bulletins dans des urnes tous les cinq ans. Cette naïveté dont fait preuve l'ensemble des détracteurs pourrait restée mignonne si elle ne dérivait pas vers un acharnement gênant.

La seconde découverte c'est qu'il est apparemment impossible pour un homme de changer. Aux yeux du monde qui l'écoute, la prise de conscience d'une icône télévisuelle est impossible. Alors même que le principal intéressé se dit lui-même "enfant de cette société de consommation" et certainement pas un modèle parfait, succombant lui aussi à la facilité, les détracteurs ne lui retiennent des faits qui sont aujourd'hui caduques, datant de cette période que lui-même met en cause. Sa prise de conscience, peut-être tardive aux yeux de ses juges, a tout de même le mérite de faire surface. Et il prend les moyens qu'on lui donne pour annoncer qu'il veut changer. Lui ne fait pas de jugement de valeur vis-à-vis des personnes qui l'injurient (sauf pour Claude Allègre, mais la petite phrase sortie du contexte est tout aussi imbécile). Il se préoccupe plus de marquer les esprits. Il dit que chacun peut être acteur du changement qu'il appelle de ses vœux. Demande-t-il pour autant d'acheter les produits estampillés "Ushuaïa" ? Certainement pas.

Finalement, il recycle les moyens dont il bénéficie aujourd'hui au travers des marques créées à l'époque de l'émission. Le discours qu'il véhicule n'est pourtant pas fait pour séduire ces marques. Celles-ci lui tournent-elles le dos ? Non plus. Cela voudrait-il dire que ces dernières seraient prêtes à accepter son discours et à changer ? On peut le croire.

Cette manière de tirer à vue sur des communicants qui ont, si ce n'est le mérite de faire passer un message qui jusque là était largement ignoré, celui d'affronter les lâchers d'injures publiques, me dégoute carrément. Spécialement quand les principaux incriminés n'ont pas la possibilité de répondre. C'est vrai qu'il est plus simple pour tout un chacun de vociférer que d'agir.
"Nicolas Hulot est un imbécile""
c'est ce que dit Claude Allègre ce matin ;-)
L'INDICE
Il reste une dernière devinette à trouver avant demain...

Scène de com' : Un plan de com' a été commis dans un lit. L'intéressé pose avec sa mère.
Qui a osé cette mise en scène grotesque ?

Voici l'indice

Le nom a déjà été donné dans le forum... pas pour la bonne devinette ;)
Nicolas Sarkozy qui est devenu pape de la république (visionnaire le petit)
Citation :
« Carole Rousseau s’est penchée sur le contenu de nos assiettes en s’intéressant notamment aux œufs, ceux issus de poules élevées en batterie et d'autres issus de poules élevées en liberté. »

Des œufs cassés ou des œufs pas cassés…?


Stan 1000g :-]]]
Daniel Craig ? (un des James Bond)
L'INDICE DU SOIR
La réponse à la devinette n°1 a été trouvée par Claire SERAIN.
> Une personnalité pose en photo avec une télévision dans l'eau. Qui est-ce ?
Il s'agissait de Bruce Toussaint

La réponse à la devinette n°2 n'a pas été trouvée.
> Qui a dit "J'ai toujours été ambitieux. A 7 ans, je voulais être pape" ?

Voici l'indice :

Il s'agit d'un homme politique.
Devinette n° 3 Oedipe, pour le E dans l'O j'ai rien compris. J'ai pas de mac. :-))


Toujours pas de titre ....... Thomas ? Julie ? Ya quelqu'un ?


Autant l'écrire moi-même, faut tout faire ici ! :-))
Guy Lagache alors ?
Pujadas ?
Philippe Lucas ?

( vu sa presence televisuelle, on pourrait penser qu'il travaille a la television )
Jean Pierre Foucault ?
Jean Luc Reichman ?
Georges Pernoud ? Thalassa ...
Bixente Lizarazu qui va faire présentateur sur TF1. C'est un gars de la mer et du foot. (Le pied posé sur la télé fait footballeur…)
Delarue, patron de Réservoir Prod.
[large]C'est Nan ![/large]

Pourtant, il y a de bonnes idées, certains tournent autour des bonnes réponses...
Alors, reprenons dans l'ordre : celui qui pose le pied sur la TV, qui est-ce ?
1) Denis BROGNIART KOHLANTA...
L'INDICE DU SOIR
Je ne suis pas intervenu(e) pour les devinettes aujourd'hui, histoire de laisser vivre le débat sur Hulot l'écolo...

Maintenant, passons aux choses moins sérieuses, pour les devinettes, je distribue un superbe [large]Nan collectif[/large].
Aucune bonne réponse pour la première journée.

On va donc commencer par la première devinette :
Une personnalité pose en photo avec une télévision dans l'eau. Qui est-ce ?

Voici l'indice :

Cette personnalité travaille bien évidemment à la télévision...
Tentatives 1
1) Les pieds dans le paf de Morandini ?
2) Jean-Marie Bigard ?
3) Beigbeder ?
En même temps, Ushuaïa et TF1 sont des entreprises commerciales. Leurs rôles est de faire gagner de l'argent à leurs actionnaires ou associés. C'est même leur unique raison d'être.
TF1 a trouvé le créneau porteur de l'écologie et l'a confié à sa société de production spécialisée dans les Reportages chez les bons sauvages, sans doute parce qu'il est considéré que tout ça a un rapport (3 000 ans de différence, une paille)..

Et cette situation a mécaniquement fait de Nicolas Hulot un porte-parole médiatique de l'écologie qui a vaguement emprunté au vocabulaire politique.

Tout le malentendu, dans la mesure où ça ne serait pas une manipulation, vient de là. Faire d'un porte parole intronisé par le média TF1 une sorte de représentant politique qui refuse d'aller au feu mais qui occupe le terrain médiatique qui dans d'autres conditions, de neutralité politique, pourrait être occupé par Greenpeace, les Verts ou José Bové........ Et par certains scientifiques s'ils étaient relayés par des journalistes.

Mais tant qu'il n'y aura pas une réelle prise de conscience politique et écologique en masse des récepteurs des médias, cette pirouette, évidente, ne sera pas éventée, parce qu'on fera tous semblant d'y croire.

En fait, le rôle des médias est de raconter des histoires, vraies ou fausses, et les récepteurs se divertissent en regardant lémédias.

Les problèmes écologiques ne seront susceptibles d'être résolus que le jour où ils arriveront au niveau de l'échange de nature politique. Pas avant. C'est-à-dire le moment où nous devrons faire des choix collectifs : décroissance, recyclage...... ou continuer la guerre de tous contre tous chère à Hobbes.
.
Et ça, c'est un phénomène historique et pas médiatique.

Le seul réel problème est de savoir si la prise de conscience réelle et les remèdes précèderont le basculement dans le chaos écologique (et sans doute économique)..
C'est pas tout ça de polémiquer sur la pertinence de l'article, mais les réponses aux devinettes ne vont pas se trouver toutes seules.

Allez, je tente Patrick Fiori pour la 1

C'est vrai, quoi, il faut pas perdre de vue les choses importantes :-)
En ce qui me concerne, j'ai arrêté de me poser la question de savoir si nicolas hulot est un vendu ou non. J'ai simplement décidé de l'écouter. Tout ce qu'on répète sur sa communication, ses liens avec tf1, rhône poulenc, etc… ne fait que masquer un discours intelligent et surtout beaucoup plus dur que celui des verts par exemple.

Nicolas Hulot parle ainsi beaucoup plus ouvertement de décroissance. Il indique toujours que nous devrons passer par là, tous les calculs le montrent. Il ne fait pas miroiter une économie basée sur le développement durable, ces deux termes s'opposant. Il ne dit jamais que la technologie va nous éviter de changer nos habitudes et de réfléchir à nos priorités. Ce qui est intéressant, c'est que son discours a évolué. Pendant ce temps, les verts parlent peu de décroissance et le PS continue de dire que la science et le progrès permettront à tous de continuer à consommer, consommer, et sauver leur pouvoir d'achat. Alors que ceci n'est possible que si nous continuons d'exploiter les pays pauvres.

Nicolas Hulot est aussi le seul à ma connaissance, dans les grands media, à alerter les gens sur le fait que des tensions sur le marché de l'énergie, sur les marchés alimentaires, auront des conséquences sur la stabilité de nos sociétés, qui seront tentées de se tourner vers ceux qui promettront leur protection. Ce qui risque de nous mener à des dictatures, ou plutôt, étant donné la société de masses que nous connaissons, vers des totalitarismes.

On retrouve ces idées chez ses proches, comme jancovici.

Ce que dit N.Hulot est beaucoup intéressant que de parler de sa com'
Chère Brigitte Macadré, moi je connais personnellement ma paire de bottes, qui irai très bien avec votre chèvre ! Quand à vos oeufs ! il parait que ceux, dont les poules sont élevées en cages seraient moins dangereux pour la santé publique, car n'étant pas exposés aux particules contenues dans l'air, retombant sur le sol et donc les poules se nourrissent en picorant les graines !

C'est à désespérer !
Devinette n°1 = C'est POISSON bien sûr ! Quoi que.... Une télé peut-être pas !
Merci pour cet éclairage sur Hulot et sa fondation. Je suis abonnée à sa newsletter, plus par curiosité que par conviction.
Il y a longtemps que je me contente d'observer de loin, sans plus aucune illusion.
Pour le reste, j'achète mes oeufs sur le marché, mais je connais personnellement les poules. Depuis le 1er juillet, la fermière est obligée de mettre un tampon sur ses oeufs.... Les poules s'en foutent, mais l'Europe veut un tampon sur les oeufs, alors on tamponne....
Et avec ou sans tampon, les oeufs produits en France sont tous contrôlés et "sécurisés" même ceux provenant d'élevage en batterie.
C'est peut-être moche pour les poules mais mêmes la dernière catégorie sera toujours meilleure que les oeufs chinois qui risquent de débarquer sur nos étals si on ne consomme que du bio.... Ce qui plombera les élevages en batterie. Cercle infernal !!!
Déjà que les fraises dans les yaourts proviennent en grande partie de la-bas, que les mangues sont toutes OGM, et j'arrête là, j'ai une poussée de boutons rien que d'y penser.
Ah aussi, je connais personnellement les chèvres de mon fromager, juste à côté de ma fermière aux oeufs désormais tatoués.
http://www.la-bas.org/IMG/arton1719.jpg
Bjr la France,

Sieur Nicolas HULOT c’est un peu comme « culot » ou « fagot » !

Et dire que lors de la dernière Présidentielle il avait convoqué tous les candidats et tous sont venus pour avoir des voix !

C’est pitoyable. On ne trouve même pas de rime en « ô » pour conclure.

A plus et courage et par contre merci pour ce très bon papier.

JD
L’Equipe
Gueulante.fr & battresarkozy.fr
Alors la je ne suis pas content dutout !

Dans votre émission sur Home de Yann Arthus-Bertrand, vous avez fait preuve d'une complaisance avec le bonhomme pour le moins dégoûtante, vous étiez hypnotisés ! Pourtant il y avait vraiment des choses à dire et à discuter, sur l'homme, son parcours, et surtout sur le rapport en Home et son financement, ces marques qui apparaissent à l'écran etc. etc. etc. Et pourtant tout ça est passé comme une lettre à la poste, rien à peine, vous étiez de vrais Bisounours !

Et la sur Hulot, tout d'un coup, une intransigeance incroyable !

Pourquoi ?

Pourtant malgré le ton inquisiteur de l'article je ne vois toujours pas ce qu'on peut lui reprocher DE PLUS qu'a YAB.
C'est à dire, non pas de gagner de l'argent en faisant la promotion pour des produits plus ou moins polluants, mais plutôt,
de ce servir de sa 'marque' (lui même en fait) pour promouvoir ses émissions tv et son 'combats'.

C'est à dire exactement la même chose que pour YAB.

Pour leur défense, je ne pense pas qu'on est accès aux grands médias que son TF1 ou France2 sans quelques compromissions
(ça me rappelle l'émission avec l'économiste dont je n'ai pas retenu le nom qui ne ne veut pas aller à la tv : chacun fait ses choix).
Et je ne demande à personne d'être une colombe, un modèle, immaculé et parfait, c'est un peu trop demander, non ?

NB. Je trouve assez ridicule de reprocher à Hulot d'utiliser le nom de son 'ancienne' émission à nouveau. Après tout,
l'origine du nom est bien dans l'émission de télé originelle. Admettons que vous soyez réalisateur, vous faites Batman 1, gros sucés,
vous faites un second film plus personnel, bide. Et la votre producteur vous dit : bon tu nous fais Batman 2 ?
Et la vous répondez : "Ah non ce n'est pas éthique, on va appeler ça L'homme chauve souris, sinon on pourrait faire le rapprochement, ça ne serait pas éthique de se servir d'un ancien succès pour pousser les gens à aller voir un autre film…” Mooouiiii biensur. Les Bisounours sont de retours ? Soyons sérieux on ne peut pas reprocher à Hulot d'utiliser la marque qu'il a crée, surtout si l'utilisation et la même (une émission de TV).

NB2. Que je sache il y a eu des T-Shirts Home chez Gucci.

Conclusion. Soit vous êtes intraitables, mais alors avec TOUT LE MONDE (et en particulier avec ceux qui n'ont eu d'engagement 'écolo' que quand c'est devenu à la mode), soit vous êtes bienveillant et vous l'êtes AVEC TOUT LE MONDE (y compris avec ceux qui se sont intéressés à l'écologie avant que ça soit à la mode et qui donc se traîne un passé moins glorieux (le coup du 4x4 écolo, TF1 ne l'aurait sans doute pas osé en 2009…!).

Voila c'est dit, je suis colère, ASI, retrouve ton éthique !
Je compte sur vous pour rester en dehors des modes et du 'bien pensant' , c'est votre job !
Je sens bien dans les commentaires que taper sur Hulot, ça mange pas de pain, et ça plaît au lectorat…
Le Syndrome du Titanic (résumé du livre) :
Dans ce livre, Nicolas Hulot dénonce notre comportement vis à vis de la planète bleue. Il nous compare aux passagers du Titanic, qui se dirigeaient dans la nuit, dansant, riant, égoïstes pensant être « maîtres d'eux-mêmes comme du monde ». Pour nous, les signes de notre naufrage s’accumulent : dérèglements climatiques, pollution, extinction d’espèces animales et végétales, nombreuses crises sanitaires...
Pourtant malgré tout, nous nous comportons comme si de rien n'était, comme si l’on pouvait tout contrôler. Nicolas Hulot nous donne un ultime cri d'alerte : nous devons mettre l'écologie au centre de nos intérêts pour ne pas être la dernière génération à profiter de la Terre.


Tien… tien…
Ça me rappelle la théorie d’un certain Alexis Carrel et de son best seller « L’homme, cet inconnu ».


Stan 1000g
Un historique sans concession de Nicolas Hulot, mais le trait est un peu forcé avec son estampillage redondant "messie".
L'article du Canard Enchaîné à son sujet est moins virulent, bien qu'il pointe parfaitement le fait que lui et Yann Arthus-Bertrand notamment semblent découvrir la lune en ce qui concerne l'alliance entre l'UMP est les extrêmeux de droite en tous genres, ainsi que les requins qui se peignent en vert pour l'occasion médiatique et avancent des sommes d'argent censées montrer leur engagement.
Exceptés le public de TF1 et le lecteur du Figaro, qui pourrait croire qu'une société d'autoroutes ne s'intéresse qu'un tant soit peu au respect de la nature ?
C'est vrai que leurs partenaires qui font office de mécènes d'opérette en matière d'écologie sont autant de boulets qui torpillent la cause défendue. Que leur utilisation des médias sous toutes ses formes est discutable.
Reste que ces deux icônes sont loin d'être pour moi des cibles prioritaires, malgré certains de leurs choix assumés ou non et la "mauvaise foi " effective de Nicolas Hulot en ce qui concerne ses tentatives d'exonération et de distinction par rapport à la marque Ushuaia, et ce qu'elle est devenue.
Comme beaucoup de [s]météore médiatique[/s] ovni téeffunesque [On Voit Nombreuses Imbécillité sur TF1]
Nicolas Hulot – tout comme José Bovet – est de la génération « Canada Dry »…
- Ça ressemble à de la politiques…
- Ça a la couleur de la politique…
- Ça a le goût de la politique…
Mais ce n’est pas de la politique !


Stan 1000g
Le passage ci-dessous me semble manquer de rigueur :

En 1995, Hulot met un terme à son émission "Ushuaïa, le magazine de l'Extrême" pour lancer une nouvelle émission centrée cette fois-ci sur la nature et moins sur ses exploits à bord de machines toujours plus rapides. L'émission, baptisée "Opération Okavango", est finalement arrêtée au bout d'un an : le projet était trop ambitieux et trop coûteux. Quand l'animateur revient sur TF1 en 1998 avec une nouvelle émission sur la nature, moins coûteuse que la précédente, il décide curieusement de l'appeler "Ushuaïa Nature". Pourquoi reprendre le label "Ushuaïa" ? Par nostalgie ? Ou pour offrir une nouvelle vitrine à tous les produits dérivés et autres supports médiatiques estampillés Ushuaïa ?

Pourquoi reprendre le label Ushuaïa ? Et bien, qui sait, peut-être l'animateur n'a-t-il pas eu le choix, peut-être TF1 lui a-t-elle (il?) dit bon, t'es bien gentil Nicoco, mais "Opération Okamachin" nous a coûté bonbon, on veut bien de ta nouvelle émission, mais on met Ushuaïa dans le nom.
1. Ben Affleck.

2. Madonna.

3. JFK
Mazette, quel instruction à charge.

Hulot a piqué la femme de l'auteur, ou bien ???
Je viens de voir que Le syndrome du Titanic était déjà un livre de N.H. sorti en ...2004.
je ne me souviens pas d'avoir vu ce livre

En bon écologiste, il recycle donc ;-)
A l’époque victorienne d’où nous venons, Holmes et moi-même, la nature n’était encore qu’un vaste champ d’exercices de la puissance technique et industrielle, hélas liée à la colonisation occidentale des autres endroits du globe. L’exploitation des énergies fossiles, tout cela paraissait alors si évident, il n’y avait qu’à se servir, la nature donnait. On se mettait bien à rêver d’un âge d’or préindustriel, synonyme d’innocence et d’insouciance, mais de développement durable, au sens crucial qu’il revêt aujourd’hui, pas vraiment.

On s’est longtemps demandé qu’est-ce qui avait bien pu arriver aux pauvres habitants de l’île de Pâques. On sait maintenant que leur sort avait été déterminé par l’épuisement complet des ressources de l’île, en lien avec l’édification de leurs gigantesques statues. Quels rapports avec Nicolas Hulot ? Aucun, sauf si l’on considère que la marque Ushuaïa est l’équivalent actuel des statues de l’île de Pâques d’autrefois, mais à échelle planétaire cette fois.

Je propose une vue sur un fin créateur, Goldsworthy, qui d’une autre façon tente de nous éclairer sur les beautés fragiles de la nature.

http://classes.design.ucla.edu/Winter09/9-1/blog/b/wp-content/uploads/2009/03/andy_goldsworthy_rowan_leaves_with_hole.jpg
Tom Cruise ?

George Clooney ?
Qui peut croire une seconde que Nicolas Hulot s'intéresse à l'écologie pour autre chose que la bonne gouvernance de son business ?

Comment ne pas avoir remarqué que son irruption dans la campagne présidentielle précédente était étroitement liée au plan comm du lancement de son dernier produit, un livre ?

Nicolas Hutot est l'une des icônes de notre pauvre France 2009: des apparences, une agitation médiatique entretenue par le tandem : conseillers commerciaux-conseillers en communication, avec l'aide massive de journalistes qui n'ont pas idée de poser des questions un peu pointues ni de chercher au-delà de l'apparence...et derrière tout ça, comme unique mobile: le fond de commerce, le business dans toute sa splendeur, et avec tous ses artifices.

Je crois qu'il faut dénoncer haut et fort le système Nicolas Hulot, qui est une des escroqueries les plus massives du quinquennat Sarkozy et de sa plongée au plus profond, au pus primitif, de l'ultra-libéralisme.

Jacques
Bonjour à tous,
Je n'y peux rien, je ne peux m'empecher de penser que Nicolas Hulot, même avec sa charette de sponsors de l'hyper consommation derrière les fesses, a fait bien plus pour faire rentrer les idées ecologistes dans la sphére publique que les militants écologistes en 30 ans.

Des "integres", des iréprochables, des incoruptibles, je les connais, j'ai grandi avec, ils n'ont jamais preché que des convaincus.

Bien sur que cette confusion des genres est foireuse, entre les produits tf1 et la fondation, et l'article a raison de faire le point là dessus, mais bon sang, QUI d'autre a suffisament d'aura sur la question et est suffisamment "multicourant" au sens politique du terme pour véritablement agir sur les mentalités ? Perso entre l'ortodoxie et le pragmatisme, j'ai choisi, tant pis, je suis un social traitre et serait tondu à la libération, mais j'assume :p
"Com' au marché"

Un grand classique, ça, les oeufs de poules en batterie sur les marchés. Mais je ne suis pas sure que les acheteurs soient encore vraiment crédules à propos de ce qu'on leur vend.

ET les codes sur les oeufs commencent à être bien connus. Une chaîne de magasins discount vend des oeufs 1 sous sa marque à un prix plus que convenable. Comme quoi, on peut se nourrir convenablement sans se faire voler comme au coin d'un bois.
2. Devinette : Qui a dit "J'ai toujours été ambitieux. A 7 ans, je voulais être pape" ?
Presque sur que c'est une femme: Amélie Nothomb ?
"J'ai encore des marges d'amélioration et comme chacun mon petit lot d'incohérences"
Ouais, c'est vrai pas mal incohérent Nicolas, et ce même quand il essai de justifier son incohérence en renvoyant au fait Ushuaia soit une marque TF1.

Sur le site de la fondation Nicolas Hulot, on trouve ça en plein milieu de la page.
Partenaires fondation nicolat hulot.

de quoi entretenir encore et encore la confusion !

De toute façon je n'ai jamais pu supporter ses leçons de moral à bord de son jet volant au coté des oies.
Faites ce que je dis mais pas ce que je fais, un vrai prophète en somme.
1. Arthur ?

2. Fogiel ?

3. Sarko ?
Devinette 1 : Le commandant Cousteau ?
Devinette 2 : Carla Bruni ?
Devinette 3 : Benoit XVI ?
"bientôt un "Vivement Dimanche" avec Michel Drucker." Vous avez pas pu vous en empêcher....

Assez d'accord avec Stanley plus haut sur la rigueur scientifique. Quelqu'un qui se veut porteur d'une discours scientifique ne peut pas être un prophète capable d'anticiper l'avenir. Les grandes prédications, si elles sont plus vendeuses pour les médias, doivent s'effacer devant les hypothèses et les raisonnements, bref la méthode scientifique.

Même si on peut être d'accord avec M. Hulot sur certains aspects, cette chronique pose, tout comme l'émission d'il y a quelques temps avec M. YA Bertrand, la question de la pertinence de prêcher la bonne parole quand on est associé avec le diable...
Le film pourrait s'appeler "Les vacations (en or) de M. Hulot".
Qui a dit "J'ai toujours été ambitieux. A 7 ans, je voulais être pape" ?

L'acteur François Florent

Rectification : non, lui, c'est à 13 ans !
Après Gore et Athus-Bertrand, pourquoi Nicolas Hulot se priverait-il de surfer sur la vague écolo.
En futur candidat à la présidence, Coluche était cent fois plus sympa ;)

Je vois que le magazine GQ est réservé aux mecs, puis-je le feuilleter (virtuellement s’entend) ?
Comme l'explique MédiaPart :

«Pour mesurer la réalité, il est aujourd'hui évident qu'il faut se tourner vers les enquêtes de victimation qui interrogent directement les citoyens sur ce dont ils ont pu être victimes, qu'ils aient ou non porté plainte», rappelle ainsi le chercheur Laurent Mucchielli sur son site.

De là à conclure que toutes les hausses, baisses et autres ralentissement des unes ou des autres ne sont que du vent, il n'y a qu'un pas. On pourrait peut-être s'en servir pour faire tourner des éoliennes, qui sait ?
2. Devinette : Qui a dit "J'ai toujours été ambitieux. A 7 ans, je voulais être pape" ?

Sûrement le Petit Nicolas®
Mais il a compris plus tard que cette fonction est incompatible avec sa libido du pouvoir !

Stan 0.001g
À vouloir prouver à tout prix ses conceptions « ushuaïennes » , Nicolas Hulot, ne risque t’il pas de faire un remake de « Mon Oncle ».

Pour une bonne « Méthode Scientifique » , il ne faut pas oublier de suivre un protocole rigoureux permettent d’infirmer ou de confirmer les différentes hypothèses retenues…
Tel n’est pas le cas dans le film d’Al gore, qui ne démontre rien, mais montre seulement par un raisonnement abductif une possibilité probable sans analyser les différentes et multiples variables explication pour les nuls.
[J’évite ma vanne habituelle, entre raisonnement et résonnement…]

Pour être scientifique, une méthode doit être soi « hypothético-déductive » (On formule une hypothèse afin d’en déduire des conséquences observables permettant d’en déterminer la validité.), soi « inductive » (On part de faits particuliers pour s’élever à une loi générale), mais dans ce cas doit obéir à trois phases de bases :
contextualisation ; conceptualisation ; recontextualisation.

Malheureusement, il a été prouvé que le génie scientifique se dissout dans la politique (il s’agit là d’un euphémisme) , comme l’a montré un très grand chercheur (indice de Hirsch avoisinant les 32), qui une fois ministre (et après avoir « dégraisser le mammouth »), nous donne un florilège au sommet du « Top 10 » du bêtisier climatologique… Comme quoi il vaut mieux rester dans son domaine « La Géologie » que de transcender à « La Géopolitique ».


Stan 1000g, soumis à aucune autorité
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.