350
Commentaires

Nasser, le voile et les rires

Une image au zapping de Canal+.

Derniers commentaires

Et si tout ce débat prouve bien une chose c'est bien: "Rien Nasser de courir...etc"
http://www.francetvinfo.fr/live/message/507/173/f51/cc6/f03/393/001/2cf.html
Je rêve ou le chef de l'Etat laisse le CRIF "amalgamer" un tantinet en liant islam et terrorisme ?
En voilà une info qui me fait bien rire ...Lourdes en crise : Pas de miracle économique à Lourdes les clients se bousculent plus au portillon des Marchands du Temple de Lourdes.
Ce sont les riverains qui vont être contents, car eux ils savent ce que cela leur coûtent chaque année de voir arriver des millions de personnes, avec son lot de bruits, vols, dégâts, de troubles à l'ordre publique, de saletés, et des "monsignores" qui de temps en temps mettent la main dans la "caisse" . Le pire c'est qu'ils sont mutés dans un "autre" ministère, et pas vraiment accusés ni jugés. Un commerce juteux ou on vend des machins estampillés "made in China", que des croyants même chinois achètent ! Les touristes/malades croyants en mal de miracle, boivent l'eau miraculeuse de ...la ville javélisée, épurée, nitratée, car de source il n' y en a jamais eu ! Et des gens par millions qui se plongent dans le "même bain" avec pour voisins, les staphylocoques, des miasmes et autres "joyeusetés microscopiques" que la dieu a crée. Oh le méchant et la belle arnaque de ses prétendus représentants sur terre. Mais shut up là ....
Cette video dit au moins qu'il fut une époque, en Egypte, où l'idée de voiler les femmes faisait simplement rire.

Une de mes amies me racontait que dans les années 90, elle est allée souvent en touriste dans le sud de l'Egypte, et qu'elle a vu les femmes se couvrir de voiles en l'espace de quelques années. Au début, des voiles seulement sur les vieilles paysannes dans les campagnes, puis toutes les femmes des campagnes, et quelques voiles dans les villes, puis pratiquement toutes les femmes aussi dans les villes. Il ne faut pas oublier que l'Arabie Saoudite est visible de la côte est égyptienne, et que les échanges sont nombreux
Et que la situation des populations à l'aval du barrage d'Assouan est catastrophique, plus de crues pour irriguer les cultures, donc l'agriculture, pilier de la prospérité de cette région, se meurt; Les seuls à avoir profité du barrage sont de riches agriculteurs qui pouvaient financer l'achat de terres en amont du barrage, et l'irrigation à grand frais. Cette nouvelle donne a permis à l'Egypte de nourrir toujours plus d'habitants, mais à quel prix ?
De plus, comme partout, la mondialisation et la privatisation de terres prive beaucoup d'Egyptiens de moyens de subsistance.
Dans ce contexte, comme partout, l'extrême-droite, dans ces pays, ce sont les islamistes, font leur beurre. Ils font marcher la société au pas, et en premier lieu, les femmes...

Il reste que les Frères Musulmans ont pris Nasser au mot : si nous devons voiler nos filles, alors nous agirons directement sur la société pour que toutes les filles se voilent.
Ils ont réussi. Jusqu'à quand ? On verra.
Tiens une info très drôle que je sais pas ou mettre donc "hors sujet" mais cela concerne tout le monde ..C'est la taxe sur l'énergie dite taxe écologique finalement mise en place ...Je sens que pas mal d'entre vous vont pas trop rire là du coups :...Taxe pour rire a fond ....

Devinez pourquoi certains rirons bien et d'autres pas ?
Les rires de Nasser et de sa foule ne sont-ils pas ceux de personnes qui avaient pris les occidentaux pour modèle et en avaient un complexe? D'infériorité, de ceux qu'on colmate sous les rires. Des peuples qui ne s'assumaient pas, vieux face à une modernité les écrasant de sa supériorité. Tendre à occulter les différences visibles était un credo et servait d'armature pour leur foi en l'avenir de leur pays. Cette modernité de façade n'a pas suffi. Quand elle se délite on voit apparaitre les lézardes.
Les comportements mécaniquement obtenus, qui ne découlent donc pas d'une réelle adhésion à des règles, qui ne font pas foi qu'on a intégré des principes, s'envolent au gré du vent.
"On n'entend qu'une chose, ces rires à gorge déployée qui nous parviennent à travers les décennies, ces rires incroyables, inimaginables, libérateurs, qui crèvent le mur des polémiques maussades, et mesurent mieux que tous les discours l'épouvantable chemin parcouru."

Oh que oui, quelle régression.
Voté.
Bon week end !
Maintenant, la rêgle c'est, on peut rire de tour sauf de ce qui déplaît à Machin, Truc, Bidule, Tartempion, etc.

Donc, en fait, on peut rire de rien.
Il n'y a aucune réponse à vos propos... seulement une interrogation... ça mène à quoi?
Vous êtes assez grand (et je ne dis pas ça par moquerie ou provocation) pour trouver la réponse par vous même.
C'est bien pour ça que je trouve étonnant que l'on puisse être si farouchement d'un coté plus que de l'autre!?
Moi aussi !

Oui, je sais, je ne vais convaincre personne.

Et j'observe que la position la plus difficile est la position "centriste" (si vous saviez les bordées d'insultes que j'ai pu me prendre sur des blogues vraiment islamophobes genre Causeur !)
Normal, t'écris trop, t'énerves, et tu en prends plein la tronche !
On dirait que tu aimes ça ;-)
gamma
Dans l'école de mon fils ainé, une maman, habituée aux talons haut l'année dernière, est revenue voilée à la rentrée des vacances. Elle ne me regarde plus dans les yeux. Je m'étais demandé si un changement de mari y été pour quelque chose, j'avais entendu des rumeur... Point du tout, le mari, toujours le même, est dégouté que sa femme se soit convaincu toute seule sur internet que c'était son nouveau truc.
Évidemment qu'on doit rire de tout... vue ce qui nous attend...
Mais cette maman. A-t-elle reçu l'éducation/connaissances/amour/culture...pour recevoir cet humour?
Une parti de moi à envie de clouer le bec au religieux...Mais quel intérêt s'il ne comprend pas pourquoi c'est drôle? Juste pour rire entre nous? pour se moquer, dénigrer?
"Une parti de moi à envie de clouer le bec au religieux...Mais quel intérêt s'il ne comprend pas pourquoi c'est drôle? Juste pour rire entre nous? pour se moquer, dénigrer?": gondalah

Bien sûr qu'il faut rire pour se moquer, dénigrer, car, ce qu'elle fait, cette conne, c'est incarner des valeurs méprisables, qu'elle en ait conscience ou non, peu importe, ce n'est pas le problème, pas plus qu'il n'est nécessaire de savoir si le raciste qui vous fait face est née dans une famille comme ça ou si l'est devenu par la suite pour lui renvoyer à la gueule le mépris qu'il crache. Vous accepteriez, point Godwin que j'emmerde autant que tous les dieux et prophètes, qu'un mec vienne à l'école avec un costume nazi en dehors d'une représentation théâtrale sur l'occupation ? Moi pas.

Le rire est la meilleure façon de lui montrer que ces valeurs sont les siennes et qu'elles ne sont nullement respectables. Qu'elle s'en sente blessé n'est pas davantage notre problème, puisqu'elle ne se soucie pas de nous heurter en affirmer ainsi haut et fort la bêtise de ses convictions. Qu'elle assume donc notre opprobre, nous n'avons pas à lui en faire l'économie, ses valeurs ne le méritent pas.

yG
Je ne me suis jamais aperçue que le voile vous faisait rire Yannick .... Cette femme, tout ce qu'elle mérite, c'est une bonne trempe de son mari (c'est pour rire hein) hop smiley :))
Pôvre yannick tu dois pas rire aussi souvent que tu le dis. On a pas besoin de "dieu "ou des "idôles" pour rire de n'importe quoi en famille, avec ses animaux, ses voisins, au boulot même si on est mal payé, si on peux rire tout de même . Dommage que tu sois aussi "crispé" dans tout tes "commentaires" . L'humour tu le défends mais tu n'en as pas un échantillon sur toi ? ...Comme dirait Coluche mais bon il parlait d'autre chose.
"L'humour tu le défends mais tu n'en as pas un échantillon sur toi ?"; Yèza

Où avez-vous vu qu'il était ailleurs, l'humour ? On ne peut même pas en mettre dans un journal satirique sans s'attirer les foudres des religieux et de ceux qui estiment, comme vous à tort, qu'on doit taper sur tout ou sur rien, et si possible dans un même geste.

Je milite pour qu'on puisse rire des religieux en dehors du cadre privé, tant qu'ils se manifesteront dans l'espace public pour ce qu'ils sont, nous devrions avoir le droit d'exprimer des valeurs antagonistes, à savoir l'irrespect. Mais il est plus facile de sortir avec un signe de dévotion ostensible qu'avec un signe d'irrespect.
Voilà contre quoi je m'insurge.
Cette complaisance vis-à-vis de la dévotion qui se transforme en censure implicite dans l'espace public contre l'irrespect. Peu importe ma dose d'humour personnel, je ne suis pas ici pour faire le clown, d'autres s'en chargent très bien.

yG
[quote=yannick G] Où avez-vous vu qu'il était ailleurs, l'humour ? On ne peut même pas en mettre dans un journal satirique sans s'attirer les foudres des religieux et de ceux qui estiment, comme vous à tort, qu'on doit taper sur tout ou sur rien, et si possible dans un même geste.

Pourquoi me prêter des choses auxquelles je n'adhèrent pas là ? "Taper sur tout ou sur rien " mais c'est quoi ce truc ? Quand je dis humour je parle en général dans la vie de tous les jours. Ne me dites pas que vous voyez des "fantômettes intégrales" à tous les coins de rue, et que cela vous énerve tous les jours et de ce fait altère vos "capacités zygomatiques" au point qu'il est impossible de "railler" celle ci , par exemple ?

Et jamais vous vous dites que ce combat il est aussi avec les autres intégristes planqués "invisibles" qui eux sont les plus nombreux ? C'est bien de dire on peux rire du fait religieux bah oui en fait tout le monde le fait et même le curé de mon village en rit lui-même. Nos "blagues" ont est libre de les dire que je sache, non ? Même mon gendre qui est gwada rie du scketch de Muriel Robin sur le mariage de sa fille "Patricia "Le petit noir du matin ou des expressions qui utilise le registre de couleur, pour le "parler" de tous les jours.

Le droit de blasphémer on peux le prendre tous les jours que je sache, il appartient à personne, pas au seul CH, il y en a d'autres qui ne se gènent pas même à l'étranger, sauf dans quelques pays à dominance catholique, et bien sur Islamique.

Mais j'ai des correspondants sur facebook (oui quelle horreur !) du Maghreb qui blasphème tous les jours que dieu ne fait pas ! La preuve que même en "pays sarrasins" on se gène pas tant que cela ...Et c'est heureux !

Un comique Timsit a fait un sketch sur les "mongoliens", il a eu une association de trisomiques sur le dos. Pareil pour les autistes, car en ce moment c'est la guerre des mamans d'autistes contre l'Etat, pour une meilleure prise en charge.!
Comme quoi oui parfois on se demande de quoi rire ou pas rire car c'est le mauvais moment ?? Là je sais moi même pas quoi vous dire yannick !...Si vous voulez être constructif sur le sujet de blasphème, il y a la Libre-pensée, des "associations laiques", pro-choix et de "défenses contre les "intégrismes". C'est pas CH qui fait le gros du boulot en vérité. Le boulot se fait dans l'indifférence générale, par les "petites mains" sur la défense des lois laiques,et demander l'extension à l'Alsace Lorraine, la République étant censée être indivisible.

Et quand CH ne se censurera plus sur "certains sujets" comme il l'a fait sur le mariage de Jean Sarkozy avec Darty et le lobby du CRIF il sera vu d'un autre oeil j'en suis sure. Parce que là juste pour le "coup médiatique" cela sent le "réchauffé" ou la "facilité " ce que moona récuse, bien sur.
Quand a faire le clown comme vous dites "d'autres s'en chargent très bien" Ok on a tout de même envie de temps en temps quelques disgressions, ç'est humain. Non ?

Ce n'est pas votre "tasse de thé" on vous sent prêt à "mordre les mollets" des forumeurs/euses, ou on penserait que vous êtes un "militaire de carrière" le petit doigt sur la couture du pantalon. Pardon si je blasphème.
Tant pis. Mais votre capital d'empathie en pâtit et ne nous rends pas l'image d'un "blasphèmateur type" du moins c'est comme cela que je vous vois.

Quand on sait que l'on a "qu'une vie" autant ne pas trop se faire c.... sur terre !
"Pourquoi me prêter des choses auxquelles je n'adhèrent pas là ? "Taper sur tout ou sur rien " mais c'est quoi ce truc ?

C'est entre autres choses, ce que vous reprochez à Charlie Hebdo, Yèza, le fait qu'il ne tape selon vous que sur une religion et pas sur toutes ou pas autant sur d'autres, ce qui revient au même. Or, peu importe que Charlie Hebdo soit éventuellement partisan dans le combat où je m'inscris, l'essentiel, c'est que sa ou ses cibles soient légitimes. C'est le cas en l'occurence.



"Ne me dites pas que vous voyez des "fantômettes intégrales" à tous les coins de rue, et que cela vous énerve tous les jours et de ce fait altère vos "capacités zygomatiques" au point qu'il est impossible de "railler" celle ci , par exemple ?"


La simple femme voilée par conformité à une idéologie sexiste m’ôte l'envie de rire, cela m'attriste pour elle, pour toutes les autres femmes et globalement pour la marche du monde.

Et jamais vous vous dites que ce combat il est aussi avec les autres intégristes planqués "invisibles" qui eux sont les plus nombreux ?

Si, mais l'un n'empêche pas l'autre. Votre propos est aussi inconséquent que de dire, "vous vous préoccupez des femmes battues sur l'espace public, mais vous laissez les autres se faire battre à la maison."
Non, je me préoccupe des deux, mais pour l'heure, il existe déjà la loi pour protéger les secondes, pas les premières (je parle du voile. Pour les violences, les personnes sont protégés par la loi dans les deux cas).


"Le droit de blasphémer on peux le prendre tous les jours que je sache"

Vous vous trompez, ce droit est théorique, dès qu'il est mis en pratique, vous risquez une gifle au bas mot, comme le rappelait Jules à propos d'une passante qui a voulu fouler des écrits du Coran projeté sur le sol, voire d'avantage, Salman Rushdie le rappelle fort judicieusement dans un livre qui paraît ces jours-ci.

Mais j'ai des correspondants sur facebook (oui quelle horreur !) du Maghreb qui blasphème tous les jours que dieu ne fait pas ! La preuve que même en "pays sarrasins" on se gène pas tant que cela ...Et c'est heureux !"

Ils blasphèment sur Facebook ou dans la rue ? Car, cela change tout.

"Si vous voulez être constructif sur le sujet de blasphème, il y a la Libre-pensée, des "associations laiques", pro-choix et de "défenses contre les "intégrismes". C'est pas CH qui fait le gros du boulot en vérité. Le boulot se fait dans l'indifférence générale, par les "petites mains" sur la défense des lois laiques,et demander l'extension à l'Alsace Lorraine, la République étant censée être indivisible."

Vous opposez ce qui n'a pas de raison de l'être dans une fausse alternative, les petites mains engagés sur le terrain ne sont pas moins nécessaire que les grands coups de pied au cul donné au niveau médiatique, national.

Il faudrait savoir, si vous êtes sur @si pour déjouer les pièges des médias, c'est bien qu'ils ont un pouvoir sur nous, un pouvoir qui peut-être délétère comme il peut être bénéfique.

Quand a faire le clown comme vous dites "d'autres s'en chargent très bien" Ok on a tout de même envie de temps en temps quelques disgressions, ç'est humain. Non ?

Je ne vous en porte pas grief. Sur les plus de mes 6000 postes depuis l'ouverture @si, certains sont humoristiques ou contiennent de l'humour, mais je n'en fais pas une obligation ici, j'ai bien d'autres espaces pour exercer mes compétences dans ce domaine.

Mais votre capital d'empathie en pâtit et ne nous rends pas l'image d'un "blasphèmateur type" du moins c'est comme cela que je vous vois.

Mon capital d'empathie, je ne le dilapide pas envers le premier passant venu qui affiche ses petites convictions métaphysiques. Lorsque je le vois, au contraire, je l'investie dans ceux et celles qui luttent partout dans le monde contre cette idéologie sexiste, homophobe et réactionnaire, pour faire court.

"Quand on sait que l'on a "qu'une vie" autant ne pas trop se faire c.... sur terre !"

Quand on sait que l'on a qu'une seule vie, ce n'est pas la peine de chercher à en profiter (on ne profite jamais assez de l'existence dans ce qu'elle nous offre d'agréable et, hélas, toujours trop dans ce qu'elle a de pire à nous donner), outre que cela ne sert à rien, on n’emmènera aucune de nos richesses réelles ou symboliques bien loin avec nous ou on ne laissera un souvenir que bien éphémère sur cette terre (on se gargarise de se souvenir de Socrate, mais à l'échelle planétaire, c'était tout juste hier, combien d'hier célèbre avons-nous déjà oublié ?). Bref, au lieu de se consacrer à ses petits plaisirs égotistes, autant s'investir pour rendre possible le plaisir pour tous. Vive le blasphème.

yG
Charlie Hebdo (...) ne tape (...) que sur une religion et pas sur toutes ou pas autant sur d'autres.

Inutile d’expliquer que CH tape sur tous les intégrismes religieux... à des gens qui refusent de le lire.

Et que si actuellement il tape plus sur l'intégrisme musulman, c'est parce que c'est celui qui fait le plus l'actualité.
Oh stop là je lis ce que je veux et d'une et ce que je peux aussi ...Mon porte-monnaie est lui aussi assez racistes envers tous les journaux et donc je préfère manger d'abord et puis ensuite CH n'est plus ce qu'il était combien sont ici pour te le prouver ? Val est à la sauce bien pensante, il est un ancien d'un think thank libéral ..French-américan Young Leader qui forment les élites de demain j'ai déjà mis en ligne sa promotion comme celle de Hollande, Belkacem, Riché et Laurent Joffrin ce qui explique pour les journalistes la "ligne éditoriale" préférentielle. Toi non plus tu lis pas tout moona .Tiens voir plus bas un article au sujet de CH et de Mr Pelloux celui dont tu me reproche de ne pas me pâmer devant et j'ai des raisons. ..
CH est aussi toxique pour le pouvoir que le chahuteur qui fait le malin à la récré. Une façade, un alibi, un idiot utile, un faux-semblant de subversion, un défouloir, une caisse de résonance, un fétiche de bien-pensants qui se cherchent un petit côté défroqué, une breloque de faux contestataire, un pistolet à eau, un ouvre-braguette, quoi.
Bah, ils gagnent du pognon, eux, maintenant, avec leurs couvertures débraillées.
D'accord avec vous ..Il joue un peu le rôle de disjoncteur un semblant de liberté de presse qui n'existe pas vraiment ! Mais en plus ils font le jeux des médias et du pouvoir ...
Oui, ils le font, mais en le sachant ? Pas sûr ... Non, je ne crois, ça marche avec des gens convaincus de penser librement parce qu'ils en affirment les signes extérieurs. Mais la structure et les conflits d'intérêts disent le contraire.
Bonjour,

"qu'elle en ait conscience ou non, peu importe,ce n'est pas le problème"

Il me semble que le processus qui entraîne une personne a "incarner des valeurs méprisables" comme vous dites est intéressant.

Quel est le malaise intérieur qui pousse une personne a un tel changement?

Si je prends une grille de lecture freudienne "réelle"( je précise pour éviter les commentaires "psychanicides" )

Quel est la réponse de notre société a notre recherche de bonheur?
un modèle du pulsionnel ou notre seul possibilité de bonheur et l'accomplissement de celui-ci.
qu'a tt nos pulsions,nous pouvons maintenant trouver, un service ou un objet manufacturé qui lui correspond.
et ça grâce a l'argent, l'argent qui n'est que du temps volé a notre vie.
ça fait maintenant 30 ans que notre société fait sauter les buttées a nos pulsions qui nous permettaient, de construire une machine a désir. Ce n'est sûrement pas un hasard si nos anciens grecs voyaient l'eros comme fils de Poros et penia.
Il devient normal qu'en réaction beaucoup de personnes se plongent dans la "sur-répression" si chère a marcuse.

Dans un autre post je parlais des marche de zombies très a la mode, ma foi, on en est pas loin.

Bon we
"Il me semble que le processus qui entraîne une personne a "incarner des valeurs méprisables" comme vous dites est intéressant.
Quel est le malaise intérieur qui pousse une personne a un tel changement? "


Oui, c'est une question intéressante du point de vue de la connaissance, mais pas tant que cela point de vue du traitement du problème qu'elle pose en adhérant à cette idéologie, car, s'il y a autant d'itinéraire menant à cette adhésion qu'il y a d’adhérents, nous ne serons guère plus avancé dans la résolution de ce problème.

Rechercher les causes, c'est déjà partir du présupposé soit qu'elles sont limitées et donc que nous pourrons agir dessus, une fois celle-ci identifiées, soit à l'inverse qu'elles sont illimitées, trop nombreuse, pour que nous puissions agir et donc que nous ne pouvons rien faire. La première approche relève d'un réductionnisme exacerbé, la seconde, d'une idiosyncrasie qui nous condamne à l'impuissance et donc à conserver les choses en l'état.

Peu m'importe les causes lorsque je constate un délit, celles-ci n'interfèrent pas avec mon obligation d'agir contre celui-ci, elles n'interviennent que dans la peine, la sanction que nous devons appliquer au contrevenant. Soit une toute autre chose que de savoir s'il faut oui ou non sanctionner une pratique.

yG
"Oui, c'est une question intéressante du point de vue de la connaissance, mais pas tant que cela point de vue du traitement du problème qu'elle pose en adhérant à cette idéologie, (...), nous ne serons guère plus avancé dans la résolution de ce problème. "

Je reste sur la première partie de votre intervention, car me semble t il, les 2 autres vont nous éloigner du sujet.
j'ai mis en gras problème et idéologie, car ça résume bien votre intervention.
Cette dame qui met un foulard pose un problème de par l'idéologie que ce foulard contient.
Je tiens a préciser que je n'ai pas d'opinion tranchée sur le sujet, et que je cherche en même temps que j’écris.

pouvons nous définir les termes que nous allons utiliser, pour éviter les quiproquos.

Quel est cette idéologie ?
affirmer une prédominance du genre masculin sur le genre féminin
l'expression d'une croyance religieuse
la reproduction de mœurs aux raisons oubliées
l’appartenance a un groupe

Si vous voyez autre chose que nous pourrions analyser.
"Quel est cette idéologie ?
affirmer une prédominance du genre masculin sur le genre féminin
l'expression d'une croyance religieuse
la reproduction de mœurs aux raisons oubliées
l’appartenance a un groupe"
: protagoras

Lorsque j'écris adhère, il faut plutôt comprendre participe, reproduit, incarne, car, comme je l'ai dit, elle n'en a peut-être aucune conscience, ce qui ne rend pas moins le délit qu'elle commet répréhensible. De la même façon, un automobiliste peut rouler bourrer sans savoir pourquoi il l'est (le baba au rhum de la vieille tante était délicieux, mais je me demande encore ce qu'il y avait dedans...), cela n'en reste pas moins un danger public et il est pour cela condamnable, quelque soit sa responsabilité dans son état. S'il a été drogué, l'enquête le dédouanera de sa responsabilité, ce qui ne veut pas dire qu'il pourra reprendre le volant dans un état similaire.

Donc, revenons à notre exemple, l'idéologie que sa pratique rend tangible (j’insiste sur pratique, car, tout est là) est une idéologie sexiste, elle n'en a peut-être aucune conscience, ou rien à foutre, ou elle ne comprend peut-être pas en quoi ou elle refuse de l'admettre, peu importe, nous n'avons à nous en soucier, comme dans l'exemple de l'automobiliste bourré, la seule chose qu'on lui demande, c'est de ne pas le faire.

Que cela soit donc par culture, héritage, adhésion réelle ou pleinement consciente à cette idéologie sexiste, peu importe, sa pratique est de facto sexiste, puisqu'elle s'applique à elle parce que femme, alors que rien ne permet de faire le distinguo entre les deux sexes sur les points concernés... sauf à être sexiste.
C.Q.F.D.

yG
j'essaye juste de définir ce "problème idéologique" que représente le foulard.

si j'ai bien compris, l'acte de porter un foulard, est une façon d'affirmer une prédominance du genre masculin sur le genre féminin ?

cette femme se balade donc avec un chapeau ou il est écrit :"les femmes valent moins que les hommes".
comme vous avez dit, ses raisons* nous importe peu, ni même comme elle le reçoit mais comment "nous" le recevons.
nous recevons "les femmes valent moins que les hommes" car l'acte de porter le foulard ne s'applique qu'a la femme.
nous sommes d'accord?
ne doit on pas rajouter le terme religion a cela? "un acte religieux ne s'appliquant qu'a la femme"

------------------------------------
* j'ai plutôt une vison de raisons personnelles plus orientées vers une résistance que vers une adhésion.
//Quel est le malaise intérieur qui pousse une personne a un tel changement?//

J’essaie une réponse, en m’éloignant du cas qui fait question ici (histoire de ne pas alimenter le reproche de racisme contre les Arabes !)

L’intégrisme, par essence, donne une vision globale et carrée du monde. Impose de ne se poser aucune question car il donne toutes les réponses. Et mon dieu (zut, ça m’a échappé), qui aime vivre sans cesse avec des questions existentielles parfois douloureuses ? Qui n’a envie, à un moment ou à un autre, de trouver un appui extérieur ? Les sectes le savent très bien, qui ciblent de préférence les personnes « en recherche ».

Et moi, pour avoir donné dans ce panneau et payé très cher, je sais enfin qu’il n’y a rien à rechercher, hormis de vivre au mieux avec les autres.
"qui aime vivre sans cesse avec des questions existentielles parfois douloureuses ?"

Vous poser la question qu'il faut poser. Et je suis sur ce point d'accord avec vous.

Les sectes prétendent donner une réponse, alors qu'elles vous coupent du seul outil qui peu éventuellement, permettre un début de réponse c'est a dire ; soi même.

En ce sens le capitalisme moderne fonctionne pareil, en vous donnant comme réponse aux questions existentielles, la jouissance continue.
Sur le capitalisme et sur une de ses ruses, l'obsolescence programmée, sur le détournement du besoin vers le désir par la pub, j'écoute actuellement une émission de France Inter.

Vous savez, la radio qu'il faut boycotter depuis que Val essaie d'en être le directeur.
sur le détournement du besoin vers le désir

Si seulement il créait du désir, mais je pense qu'il capte l’énergie de nos pulsions a son avantage au détriment de la création de désir.
Fromm ou Marcuse ont très bien écrit la dessus.
les vidéo sur le net de bernard stiegler ou dany robert dufour résume mieux que je ne saurai le faire.
Mais pourquoi ne parlez-vous que des sectes ou de l'intégrisme ? Quand j'écoute ma copine, laquelle a passé 9 ans au Carmel (après s'être convertie du protestantisme au catholicisme), elle me raconte que c'est en toute "conscience" qu'elle est entrée au Carmel, toute illuminée qu'elle était par les réponses fournies par la foi en dieu et en dieu seul, lesquelles apportaient un baume merveilleux sur les blessures de sa vie. Là, point de prédominance de l'homme sur la femme, mais d'un clergé hiérarchisé et féminin, et d'une mère supérieure complètement hystérique... Des êtres humains qui s'engagent dans une voie religieuse parce qu'ils sont "happés" par "une voie". Je n'y vois rien de méprisable... Je n'y vois que le résultat d'une grande souffrance et en effet, une façon de trouver une "rédemption"... rien de condamnable.
Elle me dit qu'elle rêverait d'y croire encore, car la vie serait plus agréable à vivre, mais qu'elle est tombée de si haut en voyant évoluer les soeurs et la mère supérieure du carmel où elle était, qu'elle est incapable d'y croire à nouveau...
J'ai aussi rencontré son "pendant" au masculin : un ami d'origine yéménite devenu citoyen britannique. Famille riche, chassée du Yémen quand le pouvoir est devenu communiste. Emigre en Gde Bretagne, où il mène une vie de patachon et de gay. Vit à Manhattan avec un Algérien, et est dépisté séropositif. Séparation, il retourne à Londres, trouve un boulot à la BBC, et attend la mort (c'est comme ça qu'il me l'a expliqué) puisqu'à l'époque, la trithérapie n'existe pas encore. Autour de lui, "ça" se sait, ostracisé et malmené par ses collègues, il fait une dépression nerveuse. Il passe à la trithérapie, touche une pension et vit sa vie... et tout à coup, il a l'illumination : il se convertit à l'islam, celui de ses ancêtres dit-il : il est chiite. Il ne travaille toujours pas mais son médecin lui a dit qu'il était un miracle à lui tout seul... presque guéri. Finies les parties entre mecs, les petits-copains (de temps en temps, il "mate" tout de même les "petits culs" des mecs) mais c'est ceinture. Loin de lui l'envie de convertir ou de faire des adeptes. C'est son choix, ça lui convient...
J'avoue qu'il est des jours où j'aimerais bien pouvoir croire à ces réponses si agréables qui rassureraient sacrément mes angoisses métaphysiques, et m'aideraient à envisager calmement mon vieillissement de femme ayant "bien vécu" . Je n'y arrive pas. Trop vécu, trop vu, trop ressenti.
Pour en revenir aux religions ou aux sectes, ce qui est condamnable, c'est le "recrutement", le prosélytisme, dans toutes ces croyances... Mais on peut tout de même considérer que tous les recrutés ne sont pas des victimes de ce prosélytisme, mais des gens qui savent ce qu'ils font. Donc je ne vois pas en quoi il faudrait penser qu'ils sont une menace ! (comme vient de le faire le sieur Copé en plein délire pré-électoral) ;o((
D'ores et déjà il faut te mettre à la philosophie :)
Comme ça, toute seule ??? ;o))
Oh bin moi madame, , j'ai pris des cours à l'Université des vioques. :) Epi moi, j'ai la mienne de philosophie, je ne suis même pas malheureuse et pourtant j'aurais de quoi. Alors hein o)
Pas plus que les enfants ne sont une menace lorsqu'ils croient au Père Noël, sauf pour votre porte-feuille et tant qu'ils ne demandent pas qu'on respecte le Père Noël qu'on ne pourra plus montrer en train de boire, de dormir et de mater des porno et les rennes qu'on ne devra jamais montrer en train de copuler. Si nous devons protéger/respecter les croyances des enfants et ne pas leur montrer nos jolis dessins se foutant de la gueule de leurs croyances, c'est parce qu'ils sont des enfants, justement, mais dès lors que des adultes nous sortent ce genre de connerie, si nous nous soumettions à leur desiderata, c'est nous tous qui serions infantiliser.

yG
Vous êtes grave Yannick, comme si la poésie du Père Noël impliquait l'obligation de couvrir les enfants de cadeaux. Qu'est-ce qui rend les enfants matérialistes à outrance, tout comme les adultes ???? C'est le Père Noël ??? Bon je mets les voiles, je commence à m'énerver. Bye.
Ah bysonne tu as la bravitude de pouvoir "mettre les voiles" pour t'éloigner de ces "purs esprits" à la mort moi le noeud, qui parle de la vie comme si ils avaient vécu toutes les vies du Monde ..." bien félicitations tu as vu comment les zhommes ont un égo monstrueux ? C'est prouvé psychologiquement mais alors ici celà prends un sens, incroyablement robotique. Des robots pas des êtres humains, ils font de grandes phrases pour s'écouter eux-mêmes et se féliciter ....Une sorte de bar ou de comptoir ou se déversent toutes les platitudes. Il manque juste la fumée du cigare et l'alcool ...Homo sapiens sapiens ? Non retour vers le néanderthal primitif..
Il me manque juste l'alcool...
gamma
Oh poverino Gamma je te donnerais bien de l'Aspic mais bon c'est difficile là sur un forum. Mais je pense à toi en le buvant. Que ton Ombre ne diminue jamais sur cette terre ....
Ah Yéza :) Je laisse béton, pffff, c'est pas un gros ego qu'on leur demande :) c'est le seul moyen que j'ai trouvé de prendre de la distance en mettant les voiles, de revenir et de dire des cochonneries. :) Pisqu'on te dit qu'y faut rire. "Riez maintenant".
Je suis pour dire des cochonneries c'est la meilleur façon de s'approcher de ces "hommes là" ...Ils parlent comme les "gorilles" tapent sur leur poitrine pour faire du bruit et dire "et le femmes je suis là ...pensez a moi .!.Bref bien sur les hommes ne sont que des gorilles qui ont perdu des poils. je ris là ...
"Vous êtes grave Yannick, comme si la poésie du Père Noël impliquait l'obligation de couvrir les enfants de cadeaux. Qu'est-ce qui rend les enfants matérialistes à outrance, tout comme les adultes ???? C'est le Père Noël ??? Bon je mets les voiles, je commence à m'énerver. Bye."

Merde, j'ai touché au sacré de bysonne, le Père Noël.
J'respecte rien, vraiment. Infréquentable le bonhomme. :)
Euh, le gorille.

yG
Sacré Yannick :)

Trève de plaisanterie, comparer la croyance religieuse avec celle du père noël, fallait oser. Il n'a pas été gentil avec vous le papa noël, à moins que ce soit la mère noël. Notez que je ne mets pas de majuscule.
"comparer la croyance religieuse avec celle du père noël, fallait oser.": bysonne

Ben vous m'étonnez, sincèrement, je croyais que tout le monde occidental avait fait le rapprochement, et qu'à partir de là, il y avait les gros cons ou gentils moutons, lâches, paresseux, bêtes quoi et ceux qui assumaient la part de grosse déconne là-dedans.

Hélas, si on a le droit de se foutre d'un adulte qui croit au Père Noël, on n'a toujours pas celui de se foutre d'un religieux qui croit en un dieu qui l'écouterait prier, parce qu'il aime la brosse à reluire, qu'il est hyper-susceptible le bougre et super-rancunier, bref, qu'il a tous les atouts d'un gros con.

Au moins, les enfants ont une excuse...

yG
Sorry mais il existe le père Noel il est venu chez nous en traineau comme d'hab.....Arrivée du Père Noel pour ceux qui y croivent pas

Rien a voir avec des dieux invisibles puisque non existants. L'homme les a crée pour ne pas rester seul avec la mort le soir au coin du feu préhistorique.
Ben Dieu aussi il existe alors, puisque Charlie Hebdo l'a pris en photo en train de chier dans un bosquet après avoir refourgué des tablettes à ceux qui aimaient les pommes du paradis.

yG
Des bêtises justement pourquoi l'humain a eu tôt dans la préhistoire eu à croire en quelque chose ? L'homme a crée les dieux pour se construire un mythe fondateur.

Quoique l'on dise de la croyance sans parler du "monothéisme" l'homme a eu besoin à un moment donné de sentir "pourquoi suis-je là ? Pourquoi le corps de l'être aimé ne bouge plus si son corps inerte gise ?

L'enterrement des premiers hommes signent le thème du début des religions animistes et ensuite plus élaborées. De la conscience de sa vie précaire, et de sa mort à envisager, l'homme s'est crée des mythes dits fondateurs .

.Dawkins ne dis pas autre chose. Kramer a étudié les premiers mythes fondateurs en mésopotamie, Bottéro aussi et le fait monothéisme. Bref il faut lire pas mal de bouquins comme ceux de Mircéa Eliade, Dumézil, Lévy-strauss, et bien d'autres. Mircéa Eliade et l'études des mythologies

Vaste sujet mais toujours intéressant ...
Mais j'en suis conscient. Pour autant, ce besoin initial n'a plus de raison d'être, nous devrions avoir surmonté ce trauma infantile depuis un bail. Hélas, nous faisons tout pour qu'il se reproduise. Au lieu de le combattre, comme si nous ne constations pas les effets délétères qu'il produit, comme si la dépendance à ce genre de conte n'avait qu'un effet apaisant sur nous. Nous payons le prix de ce placebo depuis des millénaires, il serait temps de grandir un peu.

yG
Beh, c'est tout sauf un vrai Père Noël, Yéza vot' bonhomme... Ce sont des rennes qui tirent le traineau du Père Noël, pas des chiens de traîneau !!!
Mpfffff... Portnawak !
Ah ben oui mais les rennes se sont tirés et donc on a mis des chiens ...mais là j'ai des rennes des vrais en plus et le Père Noel Père Noel vivant et dieu inexistant .
est bien visible alors que Dieu lui non ...

Yannick en parle comme si il existait mais il se trompe ...On ne peux parler à ce qui n'existe pas ..ou que l'on voit pas ...facile pourtant ....
Ben moi ch'uis allée en Laponie voir le Père-Noël... j'ai même eu mon "baptême de conduite de renne" (et croyez-moi, un renne, c'est agité et assez indiscipliné)... mais il (le Père Noël) était parti. C'était en janvier ;o((...
N'empêche que le Père-Noël fait vraiment des miracles à faire tirer son traîneau par une douzaine de rennes, tous bien alignés... faut l'faire !
C'est un Père-Noël qu'il faudrait à l'école, pour bien formater les petits nenfants afin qu'ils soient tous obéissants et qu'ils arrêtent de saboter les pains au chocolat de leurs copains...
Je suggère d'ailleurs de repousser la prochaine campagne électorale en décembre et que nos politiques se déguisent en Pères-Noëls pour battre la campagne. J'voudrais bien les voir avec des rennes, tiens ;o))
Il y a eu malentendu Yannick, j'avais cru un instant que vous en preniez aux enfants ... Autant pour moi dans ce cas. Mais des adultes qui croient encore au père noël je n'en connais pas. Ou bien parlez-vous de cette sorte d'espoir naïf qui aide à vivre ... Il faut voir la réalité en face. Je suis d'accord avec vous sur ce point, là où je ne partage pas votre avis, c'est votre intolérance face à ces pauvres gens qui croient en un dieu, où je ne sais quelles superstitions, qui pensent-ils à tort, les aident à vivre. Chacun sa vérité et plus trivialement "chacun sa merde". Ce qui me rend folle furieuse c'est quand des enfants qui ne "croient" plus au père noël font semblant pour faire plaisir aux adultes (une sorte de renversement des rôles). Du coup je veux bien croire que quelques parents sont plus "stupides" pour ne pas dire encore des gros mots, que leurs enfants, quand les enfants pensent qu'ils devraient protéger leurs parents, c'est absurde, et ce sont bien les parents qui sont en cause. Nous sommes presque d'accord.
" là où je ne partage pas votre avis, c'est votre intolérance face à ces pauvres gens qui croient en un dieu, où je ne sais quelles superstitions, qui pensent-ils à tort, les aident à vivre.": bysonne

A mes yeux également, chacun est libre de croire ce qu'il veut, métaphysiquement parlant, mais cette liberté n'implique pas le respect. C'est le passage de la croyance individuelle, le pari personnel, à la constitution d'un pouvoir immanent, la religion, qui me pose problème, car, c'est appuyer un régime ipso facto politique (toute religion est politique, puisqu'elle règne ici-bas) basé sur un pari (il y a ou il n'y a pas, il est ainsi ou comme cela) métaphysique.

Croyez ce que vous voulez, mais n'attendez pas le respect pour cela. Rien qu'en cela, je me heurte à toutes les religions et à la grande majorité des religieux.

yG
Qui parle de respect .... Ce n'est pas moi, une petite nuance quand même, respect, arrogance, mépris, provocation .... ne sont pas synonymes.
Personne ne me demande rien. Tant pis, le père noël met-il la république en danger ? a -t-on déjà constater des guerres entre croyants et non-croyants au père noël ? Le père noël est-il sexiste ? Il va falloir déconstruire tous les mythes, fables, contes de fées, de sorcières ... C'est la seule chose que j'aurais du répondre :)
Pour la modernisation d'une société l'islam n'est pas le problème. Emmanuel Todd.

J'ai pensé à cette émission en m'endormant hier soir. Ce serait pas mal d'en reprendre une petite tranche.
Ah oui ...Une tranche hallal ? oui je sais c'est facile là mais bon ça me démangeais bybi ! Sorry !
Le jour du Seigneur, Franchement ça s'fait pas. :)

Si vous ne l'avez pas vu cette émission est très intéressante. Le bouquin aussi. Les bouquins de Todd devrais-je dire.
et les rennes qu'on ne devra jamais montrer en train de copuler.

Comme sur ce dessin, pendant que le Père Nono s'impatiente et leur dit :

- Je ne discute pas le principe, je dis juste que ce n'est pas le moment !
Clomani, vous répondez à côté, on critique ici la religion, pas un religieux, celui-ci ou celui-là. Le problème de votre ami gay par exemple, lui, il assume son abstinence, bien, parfait, c'est son choix, hélas, il adhère à une religion dont le discours est pour le moins tout sauf gay friendly. Ce n'est donc pas en tant qu'individu, bien sage dans son coin, qui trouve la paix via cette croyance, que le problème se pose, mais dans le fait qu'ils cautionnent une idéologie qui de fait va rendre la vie de bien d'autres personnes qui n'ont pas fait le choix que, par exemple votre ami a fait, bien plus difficile.

yG
C'est vrai qu'un chiite homo, il a intérêt à faire gaffe vers quel pays il veut aller en veek-end galant.
Mais je réponds comme j'ai envie, first ;o))... ensuite, je voulais simplement démontrer avec ces deux exemples qu'ils étaient entrés librement dans leur religion respective, parce qu'ils avaient besoin de solutions faciles...
Et démontrer en cela que l'islam n'est pas une histoire de forcenés qui séquestrent leurs femmes à la baraque, que dans beaucoup de pays, le port du voile est librement consenti (certainement aussi selon les "diktats" de la société, comme chez nous les bimbos, les cheveux longs, les seins refaits, etc.) et que les fous furieux font tout pour se faire remarquer et gagner des adeptes, mais que des milliers de gens ne se font pas remarquer.
Je suis née catho, baptisée, et j'ai tout lâché quand j'ai commencé à m'interroger sur le sens de la vie, comme tout le monde. Encore faut-il que la société nous laisse nous interroger sur le sens de la vie. J'ai eu cette chance-là. Je ne voudrais pas être ado maintenant, j'aurais beaucoup de mal à m'y retrouver...
Mais on s'éloigne de Nasser et des rires... apparemment, Nasser fait aussi partie de ceux qui se sont servis des Frères Musulmans, pour mieux les lâcher ensuite... (si j'en crois le bouquin que j'ai lu en diagonale)... En 53, il venait d'arriver au pouvoir, le voile avait été aboli depuis 30 ans, donc il marchait sur du velours...
" je voulais simplement démontrer avec ces deux exemples qu'ils étaient entrés librement dans leur religion respective, parce qu'ils avaient besoin de solutions faciles...": clomani

Je vais vous dire un secret, c'est également le cas de tous les religieux, la solution de facilité, c'est de croire que le sens de la vie existe et qu'il est donné par un être tout puissant (c'est d'une connerie monumentale, puisque cela ne fait qu'ajouter un mystère à un autre encore plus insondable, un tour de passe logique d'une bêtise effarante) et de faire comme papa-maman ou tout le monde autour de soi.

Ce genre de fadaise ne tient pas deux secondes, c'est encore plus débile que le Père Noël, mais une bonne part de l'humanité partage cette faiblesse, c'est à désespérer de tout, surtout un siècle et demi après Darwin et Nietzsche, à l'époque d'internet. Bon, vous me direz que tout le monde n'a pas accès à ce savoir, et pour cause, les religieux font tout pour qu'il ne se diffuse parmi leur potentiel et leur réel cheptel. La meilleure façon pour eux d'y parvenir, un seul bouquin pour tous et un bon coup de règle si vous en ouvrez un autre.

"Et démontrer en cela que l'islam n'est pas une histoire de forcenés qui séquestrent leurs femmes à la baraque, que dans beaucoup de pays, le port du voile est librement consenti (certainement aussi selon les "diktats" de la société, comme chez nous les bimbos, les cheveux longs, les seins refaits, etc.) et que les fous furieux font tout pour se faire remarquer et gagner des adeptes, mais que des milliers de gens ne se font pas remarquer."

Seulement, essayez d'être homo ouvertement, de ne pas partager les mêmes interdits et vous vous faites remarquer, donc, on ne peut pas dire qu'ils sont paisibles, ou alors, autant dire que les rues étaient paisibles le soir... sous la dictature.


"Je suis née catho, baptisée, et j'ai tout lâché quand j'ai commencé à m'interroger sur le sens de la vie, comme tout le monde."

Ben non, pas comme tout le monde, hélas, ainsi, ma soeur, même éducation, même école que moi, est resté "connement" catho, superstitieuse... Cela ne tient donc pas qu'à ce qui nous entoure, cela tient à ce que nous sommes prêt ou non à affronter.

"Encore faut-il que la société nous laisse nous interroger sur le sens de la vie. J'ai eu cette chance-là. Je ne voudrais pas être ado maintenant, j'aurais beaucoup de mal à m'y retrouver..."

Mais la société actuelle permet ou devrait permettre encore plus facilement que celle d'hier d'envoyer chier la religion, toutes les religions, sauf que voilà, le respect du fait religieux refait surface, même ici, et nous n'avons aucune raison de nous en réjouir, bien au contraire. C'est pourquoi il faut de nouveau ressortir, ou plutôt sortir, paradoxalement, ce qui hier s'est fait naturellement, sans heurt ou presque, nous devons dorénavant le proclamer haut et fort.

"Mais on s'éloigne de Nasser et des rires.."

Peu importe Nasser, c'est bon pour les historiens (pas taper pompastelle, pas taper :P), ce que démontre cette vidéo, c'est que ce qui était possible hier paraît illusoire aujourd'hui, ce qui engendre un sentiment d'immense gâchis. C'est la seule chose à retenir, le reste, ce n'est que bataille d'experts totalement hors-sujet.

yG
pompastelle, pas taper :P (tiens, marrant avec deux "l", ça fait un peu Pimprenelle)

@Yannick, qui avait écrit le 9 août :
Pompastel, que je ne croise plus guère dans ces parages, avait suivi mon conseil, mieux, elle l'avait lu, elle. ;)

Ça va là, j'ai rattrapé une moyenne acceptable ?
(Pfffffffff, je ne sais jamais rien faire un petit peu...)
"pompastelle, pas taper :P (tiens, marrant avec deux "l", ça fait un peu Pimprenelle) "

Mon côté Nounours ou.... marchand de sable plus probablement. :)

"j'ai rattrapé une moyenne acceptable ? "

Woui, visiblement, l'histoire, c'est votre truc... et pas le mien. ;)

"(Pfffffffff, je ne sais jamais rien faire un petit peu...)"

Bah, ici, la gourmandise n'est pas un péché.

yG
@clomani solutions faciles.
@yannick g la solution de facilité

Je trouve assez audacieux de votre part d'employer le terme facilité, comme si (a vue de nez) 70% des personnes de cette planète étaient des faignants du cerveau.

Et même si nietzsche est sympa a lire, il n'a pas prouvé l’existence ou la non existence d'un démiurge..... Si j'ose dire, il y en a un qui est mort, et on sais lequel.
Et darwin, il me semble qu'il était agnostique comme tt les bons savants de son époque.

comment ça croire en dieu a "l'époque d'internet".... voyons yannick, si c'est pas un argument de bigote fraîchement convertie a l’athéisme ça.

penser une volonté n'est pas plus stupide que de penser un hasard.
le tt étant de bien penser avec un "sentiment océanique"
"Je trouve assez audacieux de votre part d'employer le terme facilité, comme si (a vue de nez) 70% des personnes de cette planète étaient des faignants du cerveau.": Protagoras.

Pourquoi, cela vous surprendrait ? Moi, aucunement, et vous pouvez encore augmenter le pourcentage. Oui, c'est une solution de facilité, de la moutonnerie, celle qui consiste à reproduire ce que l'état, la famille, l'enseignement vous impose, à l'heure où des savoirs sont disponibles en un clic, d'où ma remarque sur internet.

"Et même si nietzsche est sympa a lire, il n'a pas prouvé l’existence ou la non existence d'un démiurge..... Si j'ose dire, il y en a un qui est mort, et on sais lequel."

Nietzsche ne peut prouver l'absence de quoi que ce soit, comme vous et moi d'ailleurs, il a seulement souligner la généalogie de la religion, son mécanisme, la rendant transparente, immanente, et donc inopérante. Enfin, si Nietzsche est mort, lui au moins, on sait qu'il a existé, donc contrairement au canular habituel, je dirai = Nietzsche, one point, God, zéro.

"Et darwin, il me semble qu'il était agnostique comme tt les bons savants de son époque."

Vous vous méprenez, peu importe l'opinion de l'homme Darwin, c'est depuis la publication de l'Origine des espèces que s'est imposé l'idée, opposé à tous les dogmes religieux, que la vie peut parfaitement se développer sans grand horloger, sans plan. Bref, Dieu est désormais inutile en tant qu'explication au vivant. Soulignons d'ailleurs qu'une explication qui ne fait que décaler le problème n'est bonne que pour un enfant ou un adulte qui ne veut pas se compliquer la vie. Si Dieu explique la vie, qui explique Dieu ? Il faut recourir à un solipsisme, ce qui est encore pire que de laisser la première question en suspens.

"comment ça croire en dieu a "l'époque d'internet".... voyons yannick, si c'est pas un argument de bigote fraîchement convertie a l’athéisme ça."


Je ne suis ni athée ni agnostique, ces deux positions se basent encore sur l'affirmation de mon pouvoir personnel à décréter l'existence ou non d'entité (c'est dire, il n'existe pas ou je ne sais pas) dont je ne peux faire l'expérience ou entités métaphysiques, ce qui est un comble.

Non, je ne me base pas sur l'existence ou non du divin, je m'en fous, qu'il existe ou non, je l'emmerde que cela soit une entité réelle ou un simple concept, je l'envoie chier et ceux qui le respectent avec, rien que parce qu'ils exigent mon respect pour leurs conneries, celles en laquelle ils croient et celles qu'ils exploitent pour y croire.

"penser une volonté n'est pas plus stupide que de penser un hasard."

Bien sûr que si, comme je l'ai dit, penser une volonté ne fait que reculer le problème sans le résoudre aucunement. Vous créez une volonté pour expliquer ce que vous n'acceptez pas de laisser au hasard. Or, vous n'expliquez pas cette volonté, au final, vous avez un problème d'un ordre supérieur à gérer, c'est très con, tout juste bon pour un enfant de moins de cinq ans, la plupart vous mette devant votre incohérence rapidement d'un pourquoi supplémentaire. Quand au hasard, il n'est invoqué le plus souvent que pour indiquer notre méconnaissance, pas pour supprimer la causalité. La vie, la terre, le système solaire... ont des causes que nous perçons à jour quotidiennement depuis que nous nous sommes affranchis des interdictions religieuses.

yG
ortho: "vous mette devant votre incohérence rapidement d'un pourquoi supplémentaire. Quand au hasard, " devant être corrigé par "mettent" et "quant". Il doit y en avoir d'autres, mais bon...

yG

Pourquoi, cela vous surprendrait ? Moi, aucunement,


Je m'exprime sûrement mal, en aucun cas je dis que arithmétique fait la vérité, mais que le rigueur intellectuelle n'est pas forcement l'apanage d'un petit nombre.
si comme vous le dites, la facilité est de suivre une doxa, peu importe alors le contenue de cette doxa. Être athée dans une société d'athée, relève alors de la simplicité d'esprit.


sur nietzsche :"il a seulement souligner la généalogie de la religion, son mécanisme, la rendant transparente, immanente, et donc inopérante"
oui, et bien? il ne tue pas "dieu" mais seulement sa représentation.
quand au match dieu/nietzsche : si Nietzsche est mort, lui au moins, on sait qu'il a existé, si vous voulez bien, on comptera les points dans 2000 ans ;)

que la vie peut parfaitement se développer sans grand horloger
Bien sur, je suis d'accord avec vous, un virus peu se développer dans un réseau indépendamment de celui qui l'a écrit.

Je laisse de coté le ressenti personnel de chacun, qui est indiscutable et toujours juste.

Or, vous n'expliquez pas cette volonté
le problème de l'explication c'est qu'elle demande des mots qui ont déjà une définition.

Vous créez une volonté pour expliquer ce que vous n'acceptez pas de laisser au hasard
pourquoi? vous ne créez pas un hasard pour expliquer ce que vous n'acceptez pas de laisser a la volonté?
Je suis désolé de répondre comme cela, mais vous jouer énormément sur les mots.
si je dis , "force", "volonté", enfin une façon maladroite de définir un "sentiment océanique".
Quand au hasard,je l'utilisais avec son concept de probabilité.
dire "dieu" n’enlève en rien la causalité des événements.
il peut être le point de départ ou la règle même de cette causalité.
un fonctionnement linaire n'est pas forcement le seul chemin.
A titre d'exemple, si vous travaillez avec des enfants, que l'on nome "surdoués" vous vous rendrez compte qu'ils arrivent a trouver les solutions sans passer par un raisonnement linaire.
bref, je voulais juste parler du voile et de son coté sexiste ou non ;)
"le rigueur intellectuelle n'est pas forcement l'apanage d'un petit nombre.": protagoras

Formulé ainsi, je ne puis qu'être d'accord, mais formulé de cette façon, hélas, cela change tout. Si la rigueur intellectuelle n'est pas forcément l'apanage d'un petit nombre, comme tout ce qui exige de la rigueur, elle est moins répandue que là où cette même qualité est moins attendue.

Empiriquement, les qualités suivent une répartition en courbe de gauss. En matière métaphysique, le gros des troupes reste connement religieux, cela n'a rien de surprenant, puisqu'il y faut exercer le moins d'effort, de rigueur intellectuelle que pour ne pas l'être.

"si comme vous le dites, la facilité est de suivre une doxa, peu importe alors le contenue de cette doxa. Être athée dans une société d'athée, relève alors de la simplicité d'esprit."

Non, car, rien ne stipule que pour être athée, y compris dans une société d'athée, il faille suivre une quelconque doxa, cela se peut, mais rien ne permet de le présupposer. Alors que pour être religieux (et non seulement croyant), il faut de fait se référer à un parcours précis et pas un autre.

C'est toute la différence entre la démarche religieuse et scientifique ou même philosophique [pauvre Danielouquetusois qui voit ainsi mêler; associé ce qu'il prend pour deux régimes de la pensée ;)], il ne s'agit pas de répéter par coeur, de ressasser, sans se questionner, mais de refaire le cheminement intellectuel, d'expérimenter soi-même. Or, en ce domaine, une multitude de chemins, de preuves sont possibles. Les athées ne partagent qu'une conclusion, pas même un parcours.

"il ne tue pas "dieu" mais seulement sa représentation."

C'est bien assez et bien plus que beaucoup d'homme auparavant n'ont pu faire. Merci à lui.

"quand au match dieu/nietzsche : si Nietzsche est mort, lui au moins, on sait qu'il a existé, si vous voulez bien, on comptera les points dans 2000 ans ;)"

Ben non, je ne veux pas, je n'ai pas l'éternité à vous octroyer et c'est vous qui avez lancé le match, assumez votre "faiblesse" qui vous incite à réclamer des minutes, voire des millénaires supplémentaires, pour l'emporter. :P

Tant que Dieu ne se sera pas explicitement manifesté, Nietzsche est déclaré vainqueur, et il le restera même après, Dieu étant disqualifié pour dopage, bourrage de mou et autres vilénies, le salopard, l'enflure, l'enfoiré suprême.

"Je suis désolé de répondre comme cela, mais vous jouer énormément sur les mots."

Merci de formuler le reproche que je désirai vous adresser en vous lisant. :P

" "dieu" n’enlève en rien la causalité des événements.
il peut être le point de départ ou la règle même de cette causalité.


Et c'est moi qui joue, remplace des mots par d'autres ? :)
Plus sérieusement, cela ne change rien qu'il soit à l'origine du cosmos, de la causalité, ou de quoi que ce soit, cela n'apporte une réponse qu'à celui qui considère qu'il en faille une, coûte que coûte, même là où il n'est pas nécessaire d'en mettre la moindre. Vous vous agenouillez devant la causalité ? Moi, je l'emmerde comme elle m'emmerde au quotidien et surtout, je ne cherche pas à empêcher la moindre caricature, sinon fini Newton qui reçoit une pomme sur la gueule dans un Gotlib...

"un fonctionnement linaire n'est pas forcement le seul chemin.
A titre d'exemple, si vous travaillez avec des enfants, que l'on nome "surdoués" vous vous rendrez compte qu'ils arrivent a trouver les solutions sans passer par un raisonnement linaire."


Outre qu'il ne vaut pas être un véritable surdoué pour arriver à des conclusions en suivant d'autres chemins, cela ne remet pas en cause le fait que le chemin soit lui linéaire, il est juste différent, mais rationnel, puisqu'il arrive à une réponse rationnelle. S'il s'agit de deviner, ce n'est pas à un génie que vous avez affaire, mais à magicien ou à un cocu, et vous alors êtes parfaitement manipulé.

"bref, je voulais juste parler du voile et de son coté sexiste ou non ;)"

Pas de problème, j'ai déjà abordé des centaines de fois cette topique, je suis rôdé, surprenez-moi, que j'apprenne quelque chose de la rhétorique de ceux que je combats.

yG

"quand au match dieu/nietzsche : si Nietzsche est mort, lui au moins, on sait qu'il a existé, si vous voulez bien, on comptera les points dans 2000 ans ;)"

Ben non, je ne veux pas, je n'ai pas l'éternité à vous octroyer et c'est vous qui avez lancé le match, assumez votre "faiblesse" qui vous incite à réclamer des minutes, voire des millénaires supplémentaires, pour l'emporter. :P

Tant que Dieu ne se sera pas explicitement manifesté, Nietzsche est déclaré vainqueur, et il le restera même après, Dieu étant disqualifié pour dopage, bourrage de mou et autres vilénies, le salopard, l'enflure, l'enfoiré suprême.


avant de passer au sujet initial, je tiens a vous dire que j’apprécie votre humour et que je me marre bien. c'est sincère.
Je voulais ne pas répondre, mais c'est plus fort que moi.
Ce que vous appelez "ma faiblesse" est en vérité la votre, car c'est une faiblesse que de croire que dieu,vous, nietzsche et moi sommes les seuls joueurs, et que la partie ne tourne qu'autour de nous. Je ne réclame pas une seconde de plus car de facto elle est inclue dans l’éternité qui fait règle.

quand a la manifestation de "dieu" comment dire..... barbue et en scandale, il y a peu de chance....
mais comme faisait dire woody allen a une de ses héroïne :"Tu reconnaîtrais pas un chef d'œuvre même s'il te mordais le cul !"
mais comme disait ma grand mère (fière d’être citée après woody allen) :" tu ne trouverais pas de l'eau a la mer".
si vous souhaitez des exemples de choses qui ne se manifestent pas tant que l'on ne va pas les chercher - du moins pas directement - j'en ai de quoi saturer un "conscient".
pour qu'il se manifeste il parait qu'il faut aller dans le désert, faire ci et ça et tt et tt... perso j'ai pas le temps en ce moment, c'est pas trop a la mode et j'ai surtout la trouille. ;)

Bref, j'ai bien entendu, des choses a dire sur un peu tt vos points, mais restons sur l'essentiel :
du voile et de son coté sexiste ou non.
En préambule je tiens a dire que malgré votre pression :"surprenez moi" il ne faut pas s'attendre a grand chose, ni a quelque chose de 9.
Vous savez si j'ai posé la question plus haut, c'est que je n'arrive pas a avoir une opinion solide sur le sujet et que je bascule encore, de l'un a l'autre au gré de mes humeur. Donc désolé de vous décevoir mais le seul combat que je vois sur ce sujet c'est moi contre moi.

donc le sujet :

je reprends l’intégralité de mon dernier message que je vous ai envoyé et qui attend une réponse.

j'essaye juste de définir ce "problème idéologique"[comme vous disiez] que représente le foulard.

si j'ai bien compris, l'acte de porter un foulard, est une façon d'affirmer une prédominance du genre masculin sur le genre féminin ?

cette femme se balade donc avec un chapeau ou il est écrit :"les femmes valent moins que les hommes".
comme vous avez dit, ses raisons* nous importe peu, ni même comme elle le reçoit mais comment "nous" le recevons.
nous recevons "les femmes valent moins que les hommes" car l'acte de porter le foulard ne s'applique qu'a la femme.
nous sommes d'accord?
ne doit on pas rajouter le terme religion a cela? "un acte religieux ne s'appliquant qu'a la femme"

------------------------------------
* j'ai plutôt une vison de raisons personnelles plus orientées vers une résistance que vers une adhésion.
"c'est une faiblesse que de croire que dieu,vous, nietzsche et moi sommes les seuls joueurs, et que la partie ne tourne qu'autour de nous. Je ne réclame pas une seconde de plus car de facto elle est inclue dans l’éternité qui fait règle.": protagoras

Ah, ok, si on compte comme ça, si le match est entre dieu et Nietzsche, la connerie éternelle et un penseur essentiel, vous avez raison, la connerie l'emportera, elle a l'avantage de ne pas être regardante dans son recrutement, ce qui lui en assure un, si ce n'est de qualité, de quantité inépuisable. Raison de plus pour moi de soutenir et perpétuer, le temps de mon passage ici, la mémoire de Nietzsche dans ce combat.

pour qu'il se manifeste il parait qu'il faut aller dans le désert, faire ci et ça et tt et tt... perso j'ai pas le temps en ce moment, c'est pas trop a la mode et j'ai surtout la trouille. ;)

A vous lire, dieu serait un iphone en recherche de réseau ? J'comprends mieux vos craintes. Mais rassurez-vous, c'est tout à fait encore à la mode, enfin, tout dépend de quelle version de Dieu vous parlez, la 3, la 4 ou la 5, avec 3g ou 4g...

"Vous savez si j'ai posé la question plus haut, c'est que je n'arrive pas a avoir une opinion solide sur le sujet et que je bascule encore, de l'un a l'autre au gré de mes humeur. Donc désolé de vous décevoir mais le seul combat que je vois sur ce sujet c'est moi contre moi."

Tricheur, vous êtes sûr de gagner ainsi. :)

"donc le sujet :
je reprends l’intégralité de mon dernier message que je vous ai envoyé et qui attend une réponse."


Ah, je l'ai loupé celui-là.

"si j'ai bien compris, l'acte de porter un foulard, est une façon d'affirmer une prédominance du genre masculin sur le genre féminin ?"

Non, pas automatiquement, il ne suffit pas de porter un foulard pour entériner une idéologie sexiste. Deneuve avec son carré Hermès n'est pas sexiste, tout au plus sexy, à vous de voir, mais c'est un autre sujet, pour ne pas dire problème, car, il n'y a aucun problème à être ou vouloir être sexy.

La femme voilée sexiste ne fait pas que porter un foulard, elle le porte ici et pas là, à ce moment-là et pas à cet autre, c'est une pratique et non un type de port qui est condamnable, elle le porte non pas en fonction de sa fantaisie, de ses caprices, mais de ce qu'elle doit faire pour suivre l'injonction sexiste auquel est lié le dit accessoire. C'est l'accessoire sexiste qui dicte sa conduite ou pour le dire autrement sa soumission au sexisme incarné par ce bout de tissu qui explique sa pratique.

cette femme se balade donc avec un chapeau ou il est écrit :"les femmes valent moins que les hommes".
comme vous avez dit, ses raisons* nous importe peu, ni même comme elle le reçoit mais comment "nous" le recevons.
nous recevons "les femmes valent moins que les hommes" car l'acte de porter le foulard ne s'applique qu'a la femme.
nous sommes d'accord?
ne doit on pas rajouter le terme religion a cela? "un acte religieux ne s'appliquant qu'a la femme"


Pourquoi y associer la notion d'acte religieux ? Cela rendrait-il cet acte plus acceptable ? Cela en soulignerait uniquement l'origine et rendrait compte de sa diffusion, mais nous ne serions pas plus avancé dans le fait de savoir s'il faut ou non tolérer l'expression de cette idéologie.

Que la religion soit ou non la cause importe peu, puisqu'elle n'est jamais autre chose qu'une idéologie parmi d'autres. C'est pourquoi elle n'exonère personne de ce qu'il fait en son nom, que cela soit fidèle ou non au principe de cette religion (puisqu'il s'agit d'une religion, de fait, l'interprétation de ce qui est juste, fidèle n'appartient à personne en particulier, c'est d'ailleurs pourquoi peuvent coexister une multitude de courant contradictoire se réclamant d'une même religion, c'est bien pratique pour toute religion et pour tout religieux, la responsabilité, la sienne pouvant toujours être rejeté sur un autre, une autre interprétation).

yG
Bonsoir,

si le match est entre dieu et Nietzsche, la connerie éternelle et un penseur essentiel,

vous m'avez habitué a mieux que :"dieu = la connerie éternelle"
remarquez, c'est vrai qu'il y a sûrement autant de définition de "dieu" que d’être humain.


A vous lire, dieu serait un iphone en recherche de réseau ?

A me lire a l'envers alors; car si iphone il y a, c'est bien nous, et dans cette analogie "dieu" est le réseau.
Si le flux fonctionne toujours en 1000g, si on est en edge, on captera pas plus.
Merci d'avoir mis si bien en valeur, par votre exemple, la théorie platonicienne.


Tricheur, vous êtes sûr de gagner ainsi. :)
vous êtes aimable avec moi, car cela veux dire que je suis également sur de perdre. ;)
il serait donc utile a moi même que j'instaure une pax romana.

----------------------------------------------------------------------------

A/Non, pas automatiquement, il ne suffit pas de porter un foulard pour entériner une idéologie sexiste.
ok

B/
c'est une pratique et non un type de port qui est condamnable

ok

C/
elle le porte non pas en fonction de sa fantaisie, de ses caprices, mais de ce qu'elle doit faire pour suivre l'injonction sexiste auquel est lié le dit accessoire.

ok, a ça 2 questions:
1/quel est cette injonction ?
2/ qui la lance ?

D/
C'est l'accessoire sexiste qui dicte sa conduite ou pour le dire autrement sa soumission au sexisme incarné par ce bout de tissu qui explique sa pratique.


ici, je ne comprends plus trop.... vous dites en A que le foulard en soit n'est pas condamnable, puis vous dites en B que c'est une pratique qui est condamnable.
Puis en D/ vous dites ce bout de tissu [foulard pas condamnable] qui explique sa pratique [se qui condamne]
le pas condamnable explique se qui condamne!!!
vous voulez me rendre chèvre?

Vous voulez affiner peu être ? car la je ne comprends toujours pas, ce "problème idéologique"[comme vous disiez] que représente le foulard.(voir bas de page)
peut être que le point 1 et 2 manquent.


Que la religion soit ou non la cause importe peu, puisqu'elle n'est jamais autre chose qu'une idéologie parmi d'autres. C'est pourquoi elle n'exonère personne de ce qu'il fait en son nom,

point clos, nous sommes en accord.


lorsque je me convins que le foulard est un problème, je me dis qu'en lui même il est peu de choses mais que groupé a certaines autres conventions, il peut faire parti d'un arsenal de servitude, comme peu l’être un uniforme.
Donc empêche la personne de penser hors du groupe qu'elle occupe.
Je sais pas si vous voyez ce que sa ouvre...
"C/
elle le porte non pas en fonction de sa fantaisie, de ses caprices, mais de ce qu'elle doit faire pour suivre l'injonction sexiste auquel est lié le dit accessoire.
ok, a ça 2 questions:
1/quel est cette injonction ?
2/ qui la lance ?
: protagoras

L'injonction est simplement le quand, le où, le avec qui, le comment, le pourquoi (parce qu'elle est de sexe féminin), elle doit porter ce symbole, car, ce bout de tissu est avant tout un symbole, un pin's serait tout aussi affligeant, condamnable, si sa pratique s’avérait aussi sexiste.

Pour l'origine, encore une fois, peu importe, que cela soit la culture du pays, du quartier, des parents, celle fantasmée, l'idéologie qu'on s'est choisi en se convertissant à une religion et à une certaine lecture de celle-ci (comme c'est toujours le cas d'ailleurs, on n'adhère pas à une religion, mais à une interprétation d'une religion), que cela soit imposé par le père, le frère ou les voisins, tout cela ne remet pas en cause la portée sexiste du symbole, tout au plus votre responsabilité, mais comme je l'ai déjà souligné, il s'agit de deux problèmes distincts.

D/
C'est l'accessoire sexiste qui dicte sa conduite ou pour le dire autrement sa soumission au sexisme incarné par ce bout de tissu qui explique sa pratique.

ici, je ne comprends plus trop.... vous dites en A que le foulard en soit n'est pas condamnable, puis vous dites en B que c'est une pratique qui est condamnable.
Puis en D/ vous dites ce bout de tissu [foulard pas condamnable] qui explique sa pratique [se qui condamne]
le pas condamnable explique se qui condamne!!!
vous voulez me rendre chèvre?


Quand j'écris dicte, je précise aussitôt sa soumission, c'est la relation de soumission à un objet, peu importe le quel, du fait de son sexe, alors que rien ne permet d'associer cet objet à son sexe (ce n'est pas une serviette hygiénique pour prendre l'exemple le plus évident d'objet sexué non sexiste), soumission qui lui interdit d'aller ici ou là, de l'ôter ou non devant tel sexe ou tel autre qui est condamnable..

La fille en mini-jupe ou avec une simple barrette dans les cheveux ou du maquillage, des faux ongles,..., peut aller à la piscine, faire de l'escalade, sa soumission n'est pas contraignante pour elle, elle est libre de l'ôter et l'ôte effectivement. Ce n'est qu'un accessoire sexy, elle peut l'échanger contre un autre, la mini-jupe contre un maillot de bain qu'elle trouve aussi sexy.

Mais sexy n'est aucunement équivalent à sexiste.

Sexy, c'est "jouer" de la différence des sexes, à commencer par l'intérêt des hommes pour les femmes et inversement (sans parler des codes sexy pour les gays), c'est exploiter la gamme illimité, car, en perpétuelle évolution, notamment par le fait de la mode, des caractères sexuels secondaires. Ceux qui n'ont pour fonction que de nous signaler à l'autre sexe, celui qu'on recherche, celui sur lequel on veut avoir un ascendant. On n'est pas condamné à un sexy particulier, on peut même inverser les rôles en fonction de son territoire de "chasse" sexuel. Bref, on est libre de jouer ou de ne pas jouer le côté sexy, il faut seulement en assumer les conséquences, vous ne voulez pas être sexy, bien, par de problème, mais vous aurez moins de chance d'attirer l'attention, mais si cela vous convient, il n'y a pas de problème. Le problème aujourd'hui, c'est que nous ne sommes pas que des personnes privées, nous sommes aussi des sujets d'entreprises qui elles nous imposent un côté sexy dès lors que nous sommes en contact avec la clientèle, ce qui engendre des discriminations qui ne devraient pas avoir lieu. Et après, en tant que client, on vente le côté relationnel avec le vendeur, oubliant au passage que nous participons alors de cette discrimination. Vive le e-commerce. :P

Alors que sexiste, c'est "imposer" des différences qui n'ont aucune raison d'être en fonction de votre sexe. Une entreprise qui impose l'uniforme jupe aux femmes et pantalon aux hommes est sexiste au lieu de laisser le choix aux employés en fonction de leur envie et donc, elle doit être condamné pour les mêmes raisons qu'une femme voilée de manière sexiste, ce qui s'atteste par sa pratique également.

"lorsque je me convins que le foulard est un problème, je me dis qu'en lui même il est peu de choses mais que groupé a certaines autres conventions, il peut faire parti d'un arsenal de servitude, comme peu l’être un uniforme."

Il est clair que dans l'espace public le voile n'est que le sommet de l'iceberg d'une idéologie sexiste qui se manifeste dans un tas d'autres domaines, plus privés notamment et qu'il faut combattre, mais on attaque les icebergs déjà sur le point qu'ils présentent à notre regard, car, il est lié à ce qu'ils cachent.


"Donc empêche la personne de penser hors du groupe qu'elle occupe.
Je sais pas si vous voyez ce que sa ouvre..."


Penser en dehors du groupe qu'elle occupe n'est pas un impératif, surtout si les autres groupes pensent moins bien en terme de racisme, de sexisme, d'homophobie. Il ne s'agit pas de faire des personnes des non affiliés à une idéologie particulière, mais bien de ne pas mettre toutes les idéologies sur le même plan, elles ne sont pas interchangeables, elles ne se valent pas toutes. C'est pourquoi toutes choses égales par ailleurs, une idéologie qui n'est pas sexiste vaut mieux qu'une autre qui l'est.

yG
c'est intéressant, j'ai pas mal de points a approfondir, mais je n'ai pas de temps aujourd'hui.
Je répondrai cette nuit.
Imaginons un société ou les femmes domineraient l'homme
1 par la force physique,
2 par leur hiérarchie dans la société et la famille
3 par l’attribution de l’héritage
bref aucunes dominations possible.

cette société là a également une religion avec seulement 2 commandements :
1 les femmes portent le foulard
2 les hommes portes des tongs (aux pieds)

on a la religion qu'on mérite.

si je vous ai bien compris dans cette configuration là, il y aurai encore du sexisme.
(je précise que j'entends par sexisme, refuser ou obliger hors des réalités anatomique de genre)

Si demain je décide de mettre une robe
quand , tt les jours
ou? dans la rue
avec qui? tt le monde
comment? courte

me refuser cela quand je vais au boulot, les entrées en certains endroits serait sexiste.


c'est la relation de soumission à un objet, peu importe le quel, du fait de son sexe, alors que rien ne permet d'associer cet objet à son sexe

il me semble que c'est le cas de la mode aussi.

mais en fait, je crois que je fais fausse route. Lorsque vous écrivez : La fille en mini-jupe ou avec une simple barrette dans les cheveux ou du maquillage, des faux ongles,..., peut aller à la piscine, faire de l'escalade, sa soumission n'est pas contraignante pour elle, elle est libre de l'ôter et l'ôte effectivement

outre le fait que c'est vous qui jugez de la contrainte acceptable ou pas pour un(e) autre. l'essentiel est dans; elle est libre de l’ôter.

la seule vrai question est là, elle n'est pas a savoir se qui est bon ou pas pour nous, mais si la femme d'on on parle, est qui est venu un matin avec un voile alors qu'elle en avait jamais porté, peut l'enlever si elle le désire.

En relisant, je me rends compte que je ne suis pas sur de ce que je dis....
Et que vous avez peu être raison.
Une seule chose me gène dans ce que vous dites, et c'est peu être ça qui me pousse a remettre en cause votre raisonnement ;
"Penser en dehors du groupe qu'elle occupe n'est pas un impératif, surtout si les autres groupes pensent moins bien en terme de racisme, de sexisme, d'homophobie."
Car penser hors d'un groupe n'est pas forcement adopter la pensée d'un autre groupe. C'est comme cela que l'on crée une pensée nouvelle qui débouchera sur un groupe nouveau.
Il me semble que c'est ce que nous apprend l'histoire de la philosophie.
Comme il nous faut abandonner quelque chose de précieux pour avoir une chose plus précieuse encore, c'est ce que nous apprend la psychanalyse.

"une idéologie qui n'est pas sexiste vaut mieux qu'une autre qui l'est".
lorsque je lis cela, je ne peux être que d'accord avec vous.
je me pose cette question :
une idéologie librement choisis et meilleure que une autre qui est imposée.
comment peux on alors conjuguer ces 2 maximes?
Bon voyage au pays du Contrepour.
Il me semble (certain) qu'il n'existe pas sur toute chose un déroulement rationnel qui permette d'arriver à une certitude. A la fin des fin, il existe au moins un choix qui fait appel à une préférence d'ordre affectif (et donc, par définition, induscutable) (mais du coup révisable par le chemin de l'affect)
Que vous répondre d'autre que ; peut être ;)
"Il me semble (certain) qu'il n'existe pas sur toute chose un déroulement rationnel qui permette d'arriver à une certitude.": TyYolPol

Sur tout chose, oui, mais sur certaines, on peut arriver à une conclusion rationnelle plus probable que celles fournis par les autres réponses à cet instant-là. C'est bien assez pour pouvoir agir.

yG
Imaginons un société ou les femmes domineraient l'homme
1 par la force physique,
2 par leur hiérarchie dans la société et la famille
3 par l’attribution de l’héritage
bref aucunes dominations possible.

cette société là a également une religion avec seulement 2 commandements :
1 les femmes portent le foulard
2 les hommes portes des tongs (aux pieds)

on a la religion qu'on mérite.

si je vous ai bien compris dans cette configuration là, il y aurai encore du sexisme.
(je précise que j'entends par sexisme, refuser ou obliger hors des réalités anatomique de genre)


Si j'ai bien compris, oui, protagoras, il y aurait encore du sexisme dans cette société-là, le sexisme prend différentes formes, toutes contingentes évidemment.

Si demain je décide de mettre une robe
quand , tt les jours
ou? dans la rue
avec qui? tt le monde
comment? courte

me refuser cela quand je vais au boulot, les entrées en certains endroits serait sexiste.


Non, aucunement, puisqu'il ne s'agit pas d'une imposition que vous vous faites en fonction de votre sexe.

"il me semble que c'est le cas de la mode aussi."

Pas davantage, puisque d'une part, contrairement au poncif habituel, la mode ne vous impose rien, pas même de la suivre, j'en sais quelque chose et d'autre part, si vous décidez de suivre la mode de l'année, elle se décline en autant d'accessoires que vous le voulez et qui correspondent à toutes les situations de votre vie quotidienne, aussi bien courir, aller à un dîner chic, que de faire de l'escalade ou aller à la piscine. Bref, vous êtes totalement libre, y compris de choisir la mode conçu initialement pour l'autre sexe. Ce qui ne veut pas dire que si vous êtes totalement con vous ne pouvez pas vous créer des interdits, genre, je ne sortirai jamais dans tous les espaces publics parce que je suis femme sans mes talons aiguilles. Vous serez la première conne sexiste à base de talons hauts, mais en théorie, rien ne l'interdit et vous seriez alors aussi condamnable que toutes celles qui portent pour des raisons similaires le voile sexiste.

"outre le fait que c'est vous qui jugez de la contrainte acceptable ou pas"

Non, je ne juge aucunement de la contrainte acceptable, c'est elle(s) qui manifeste(nt) par leur comportement que de contrainte, il n'y a pas, puisqu'elles peuvent s'en affranchir lorsque bon leur semble, sans suivre un règlement implicite. Contrairement à une voilée intégriste qui ira contre le bon sens, mettant même sa sécurité en danger et celle des autres pour respecter l'injonction sexiste à laquelle elle se soumet.

"la seule vrai question est là, elle n'est pas a savoir se qui est bon ou pas pour nous, mais si la femme d'on on parle, est qui est venu un matin avec un voile alors qu'elle en avait jamais porté, peut l'enlever si elle le désire."

Si elle peut l'enlever quand elle le désire, mais aussi lorsque les circonstances l'exigent, circonstances légales (pour une photo d’identité), habitudes (dans une classe) ou pratique (à la piscine, à l'escalade, en voiture, etc), si elle peut faire tout cela, rien ne nous permet d'associer sa pratique à un port sexiste, puisqu'elle le porte comme toutes les Catherines Deneuves portent leur carré Hermès.

"Car penser hors d'un groupe n'est pas forcement adopter la pensée d'un autre groupe. C'est comme cela que l'on crée une pensée nouvelle qui débouchera sur un groupe nouveau."

Du moment que vous créez une nouvelle idéologie, même si vous êtes le premier, vous constituez déjà un groupe, à une entité.

"Il me semble que c'est ce que nous apprend l'histoire de la philosophie."

Oui, je ne vois pas cependant le problème, sortir d'un groupe, c'est ipso facto en créer un autre ou en rallier un autre, c'est du pareil au même en ce qui nous concerne ici. Créer un groupe de 1 ou rejoindre un groupe de plusieurs ne change pas grand chose, sauf pour l'égo, et encore...

"une idéologie qui n'est pas sexiste vaut mieux qu'une autre qui l'est".
lorsque je lis cela, je ne peux être que d'accord avec vous.
je me pose cette question :
une idéologie librement choisis et meilleure que une autre qui est imposée.
comment peux on alors conjuguer ces 2 maximes?


L'éducation est la réponse, elle fait tout pour que librement nous choisissions l'idéologie déjà en place ou imposée de façon rationnelle, en refaisant la démarche expérimentale, nous nous approprions le savoir qui nous est transmis selon notre propre chemin, pas en ânonnant bêtement ce que les anciens ont dit, en le redécouvrant nous-mêmes, parfois selon les mêmes modalités et parfois selon de nouvelles. Seule les éducations (qui n'en sont donc pas) religieuses ne font que rabâcher et ne reproduisent aucune expérience, elles ne font que répéter la lettre, sans se préoccuper de l'esprit, aussi surprenant cela puisse paraître.

yG
Bon, alors je suggère "confortables" ... des solutions confortables (versus des interrogations anxiogènes)... ça vous ira mieux ?
oui, ;)
car c'est avec ces petites choses que yg nous roule dans la farine.

désolé d’être casse pieds
Z'êtes bien content de les trouver, mes "fadaises" pour ramener votre fraise, n'empêche ;o)) Y.G.
"Mais pourquoi ne parlez-vous que des sectes ou de l'intégrisme ?"

parce que je ne peux pas tt ecrire en même temps. ;)

Mais je ne vois pas ce qui dans vos propos s’éloigne de ce que j'ai dis.
Je peux même en rajouter une couche.
je vais citer un gars qui s'y connaissait un peu en matière spirituelle :
Si ceux qui vous guident vous disent:"Voici, Le royaume est dans le ciel",alors les oiseaux du ciel vous devanceront; s'ils vous disent "il est dans la mer", alors les poissons vous devanceront .Mais le royaume, il est le dedans vous et il est le dehors de vous. JC
Attention, vous aussi vous virez islamophobe ! Vous aussi vous surestimez bassement la menace islamiste !
toutafé ! Je sens là que tu va pas rire du tout et pourtant c'est la vérité :au sujet du Dr Pelloux on lui a reproché d'avoir aidé les Témoins de Jéhovah d'avoir leurs entrées à l'hôpital publique. Alors que nous tentons d'éloigner les intrigants de toutes les espèces, ce cher dr Pelloux a même co-écrit un livre avec un membre influent Mr Garay avocat des TdJ a obliger les hôpitaux a accepter les désidératas de la secte. Mr Pelloux et l'ADEN .

Grace au lobbying de ces sectes et leurs avocats européens et américains , ils ont réussis à faire admettre qu'il soit possible aux médecins de "ne pas transfuser" quand le patient en fait la demande ou d'avoir d'autres alternatives" quand elles existent ...

D'ou le combat de Mr Brard député communiste (de ceux que tu n'aimes pas !) qui représente la Milivude et l'aide aux familles victimes des sectes, qui a porté l'affaire devant la tribune de l'Assemblée Nationale. Procès de Mr Pelloux qui a nié avoir eu un rôle sur le sujet Mr Brard a été débouté ! Mr Pelloux ayant déclaré qu'il ne faisait pas parti d'un groupe religieux mais a néanmoins été utilisé en conscience ou pas (? ) par des lobbyistes, comme Alain Garay qui par ailleurs connait très bien l'autre lobbyiste Mr Baubérot :

Alain Garay et Jean Baubérot même combat

Il n'en reste pas moins que Mr Pelloux ton "idôle" a quand même bien participé au changement de loi sur "les droits du patient" en matière de religion à l'Hôpital Publique. C'est grave car maintenant depuis cette loi n'importe quel "fou de dieu" ou d'autres idôles aurait un "droit supérieur " sur les "médecins" et la déontologie médicale . Cela se fait en pays anglo-saxons et des familles portent plainte contre la secte mais la loi est bien là et c'est "le pot de fer contre le pot de terre" ...

.Rôle de l'ADEN et de Mr Garay et Pelloux

..D'ou depuis les dérives et la "mort de patients" ayant demandé la "non transfusion" au nom du "droit" de reconnaissance à leur croyance. Je l'ai appris car ayant eu affaire à ces "fous de dieu" purs et durs, dans une affaire familiale, tout finit par se savoir surtout le pire .

.La justice heureusement faisant son boulot et les associations d'aide aux victimes des sectes, les "petites mains" qui bien seules, bénévolement se mettent en 4 pour tenir tête à ces "cancers", dans la société républicaine arrivent parfois a faire punir des "criminels" .

Mais pas aidé en cela par les "politiques et lobbies religieux" qui coopèrent très bien "ensemble". On n'en parle que très peu sauf pour une "minorité visible" mais sur certaines minorités très friquées on ne mouftte point !

Mr Garay et ces amis Baubérot et Ligier , sont membres donc par cet organisme de l'OSCDE et du Conseil Européen des droits de l'homme, peuvent faire appel et obtenir ce qu'ils veulent étant donné que La Constitution Française est "subsidiaire " à celle de l'Europe. Merci à l'EU !

La paille et la poutre .attendons que cela fasse comme au Canada, Usa, et autres pays démocratiques non "communistes" surtout .....

Que dit CH sur le sujet là et après que Mr Val et Mr Pelloux aient investi le journal ? Je sais que Mr Biard avait fait un article en 2003 sur le sujet plutôt contre avec Mr Raffarin et Sarkozy .

Mais après ?
Yèza, Val n'est d'ores et déjà plus à Charlie depuis des années. Quant à Pelloux, tu connais mieux que moi, étant de la profession, l'affaire que tu cites. Mais il lui arrive d'être très isolé dans l'équipe: il a par exemple voté pour ton voisin Bayrou en 2007. Ceci dit, en bon oecuméniste, je me flatte de lire à la fois Charlie et les commentaires- toujours passionnants- de Yèza.
Val a gagné sa "place" ailleurs, car il a fait larguer Siné en tant qu'élément gênant dans l'affaire du fils "Jean Sarkozy "et c'est bien là que le bât blesse. Je doutes que le CRIF lui accepte les bonnes blagues sur leurs excès, les affaires du Sentier I et Sentier II sur le grand banditisme entre France et Israel, et les Rebbés qui eux ne sont pas laiques plus que les imams ou les prêtres . Bref le fait qu'il surffe sur l'islam car c'est "porteur "en ce moment on dit "tendance" cela flatte les bas instincts des gens de la réacosphère : christiano-mariniste, gauloise-fasciste, qui tout à coup se découvre un amour de CH !

Soit que les lois fassent leurs boulots sur les intégristes de tous bords, et pas seulement mettre sans cesse en épingle les affaires de ceux qu'on appelle dans les médias mainstream "les minorité visibles" ..Tant pis si la grande majorité n'a rien fait, elle en prendra pour son grade tant qu'il en sera ainsi du fait du "Prince".Car c'est tout la communauté française qui est en cause.

moona dit d'ailleurs que son "texte" (signé Zineb !) tiré tout droit des "hasbaristes du MEMRI, CRIF, dreuzz.info, Riposte laique,

Sur les "islamo-gauchistes" voir "islamofascistes" et "nazislamistes," dont feraient partis toute personne qui ne rentre pas dans le moule "ultra-libéral, pro-israelien, européen-libéral" en accusation là...Donc rien à attendre d'une telle presse ! Chacun lis ce qu'il veux et je ne veux pas m'aplatir devant des gens qui n'osent pas l'ouvrir sur le lobby qui "n'existe pas" ..

.Et de plus Pelloux qui lui n'a pas eu toujours les coudées franches, avec ces "connexions douteuses" a un moment donné. Donc je préfère me référencer a : FNLP et des UFAL, syndicats, si je suis une "islamogôchiste" pour cela et bien il leur en faut peu, comme le dit notre moona c'est itou.

Et on est sur asi pas sur le figaro pourtant. IL faut savoir que Pelloux a aussi était pour Ségolène Royale, donc comme tous quand on prends la grosse tête, on finit apparemment par des renoncements idéologiques faciles. Et des accommodements déraisonnables.

Voilà ce que je constates mais pour ce que vaux ma parole pas grand chose, je risque pas de faire la Une a moins d'attaquer une banque peut-être ? Ben et albertounet et si on faisait le coups à deux ou trois ?? Chutttt ! Blasphème là ...
et puis je suis dorzédéjà fatiguée par mes chats qui me lève à 5 h du mat' pour échouer lamentablement sur l'ordi et "répondre" en recherchant mes sources, sur 3 cahiers, forums, et là je vais prendre mon weeekend allongé ...Bisous albertounet !
Ah toi aussi, font ièch ces chats ;-)
ha ha ha alain b je vais leur répéter tes mots là ...Ouf ouf va pas être content poutine le gros ...méchante bête qui m'a mis un coup de tête dans les toilettes en fonçant dans la porte, pour me voir ...Pfffuuiiit l'a bien mérité son nom lui ....
Dire qu'au départ, le sujet était le rire... sur un sujet important, mais le rire...
Ces technocrates qui se rient de la religion, ça me rappelle (souvenir très récent) voltaire et sa clique qui conspuent l'église, mais qui veulent quand même la garder comme garde fou pour le bas peuple (qui ne doit pas voler son patron pour ne pas aller en enfer... un bon travailleur bien docile)... Ce nasser, que je ne connais pas, je me demande si il veut élever son peuple, ou simplement ôter du pouvoir à ces concurrent (autorités religieuses)... pour moi nasser ou l'imam, c'est la peste et le choléra... ne pas oublier que sur 1 milliard de musulmans, le nombre d'intégriste est infime...
Je pense que la religion tire l’homme vers le bas, le laisse dans sa caverne, mais je pense aussi que pour l'en sortir, il faut qu'il soit consentant, un peu éveillé. Je me garderais bien de critiquer charlie hebdo, mais d'un autre coté je doute un peu de la méthode qui consiste à tourner quelque chose en dérision quand cela n'est pas compris... L'humour oui, mais l'humour pour tous...
"(sans doute dans les années 50 ou 60)"
Bravo ! Nasser a été au pouvoir du 23/07/1952 au 28/09/1970.
On sait aussi que cette video a été citée par Compunet
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1214257,1217807#msg-1217807
il y a six mois et que dans la version qu'elle citait l'anecdote
est datée par Nasser lui-même de 1953 (tleta ou khemsin).
Le censure à l'état pur de la part d'un grand démocrate qui pas content que je lise son CH m'interdit de lui répondre ....Elle est bonne celle ci et si je m'absous pas à lire son journal CH et bien il m'envoie ce type de message ...Donc toute conversation est quasi impossible et je sais très bien d'ou sortent "ces textes" pour info je donne le texto mignon et gentil du professeur Moona qui n'aime pas qu'on le contredit mais j'en ai marre de ces messages donc courage Moona dit d'ou tu tiens tes textes sortis du MEMRI ?? Si ces textes viennent de CH alors oui ce journal est définitevement perdu car il se nourrit de ce que disent les Néo-conservateurs comme Daniel Pipes, Christopher Hitchens, Bat Y"Or, et cies ..

*** Message modéré - La diffusion de messages à caractère privé est interdite ***

Comme quoi ça rigole pas avec Moona dit le professeur ...Ou tu est avec lui ou contre lui ....Aie .....Ou est l'humour de CH ?
Dans les images de la guerre d'Algérie, on peut voir des femmes entièrement voilées, en blanc, visage compris. Pas toutes, j'ignore quelle pouvait être la proportion de femmes dans ce cas.
Encore un attaque ignoble et inadmissible contre l'Islam. comment vont ils faire les Salafiste et autres fous d'Allah. Ils pourront même pas bruler les ambassades occidentales ! Oh merde... ,brulez celles d'Egypte..!
@Varlin :

Merci, merci, merci !

(Et c'est un barbu qui vous le dit)

Rien que pour ce lien je vous pardonne de m'avoir pris pour un i.lamophobe !

Allez, remettons une couche (de savon à barbe)

http://www.youtube.com/watch?v=QOqQl4pqz0w
peut-être que ça fait aussi rire la majorité des Egyptiens aujourd'hui mais que les médias ne nous renvoient pas cette image là ?
car si c'était ça encore la réalité aujourd'hui, alors cela voudrait dire que la menace islamiste est largement surévaluée, il resterait alors à se demander qui la surévalue et pourquoi....
Vive le barbu !

http://www.youtube.com/watch?v=_eTZGIRrBVg

http://www.youtube.com/watch?v=ybKIngsvLu8

Ou la barbe ?
Cette vidéo a le mérite de révéler aux nouveaux Candide la terrible régression qu'a connu le monde arabe depuis un demi-siècle. Lorsque Samuel Huntington constatait simplement qu'une dynamique d'islamisation était à l'oeuvre, il a été rejeté comme ignoble pessimiste. Mais le rire de Nasser hante notre modernité relativiste et interdit tout optimisme béat. Une amie m'a filé un texte d'Atatürk presque aussi puissant : "Mais pourquoi nos femmes s'affublent-elles encore d'un voile pour se masquer le visage, et se détournent-elles à la vue d'un homme ? Cela est-il digne d'un peuple civilisé ? Camarades, nos femmes ne sont-elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous ? Qu'elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n'aient pas peur de regarder le monde ! Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple !"
Ce n'est pas dieu qui a créé l'homme à son image mais l' homme qui a créé dieu à la sienne...et le résultat n'est vraiment pas beau à voir...
[quote=Daniel Schneidermann]Cette video dit au moins qu'il fut une époque, en Egypte, où l'idée de voiler les femmes faisait simplement rire. On n'entend qu'une chose, ces rires à gorge déployée qui nous parviennent à travers les décennies, ces rires incroyables, inimaginables, libérateurs, qui crèvent le mur des polémiques maussades, et mesurent mieux que tous les discours l'épouvantable chemin parcouru.

La video nous ramène à l'époque, remontant dès avant 1953 et se poursuivant jusqu'en les années 80 au moins, où il était plus qu'invraisemblable, inenvisageable, que se manifeste la prétention de la religion à "intervenir", si peu que ce soit, dans le domaine public. De quand faut-il dater, sinon le début, du moins la condition de ce que l'on a, assez trompeusement, appelé "le retour du religieux" ? Sans doute du premier "choc pétrolier", conséquence lui-même de la fin de "l'illusion révolutionnaire", tiers-mondiste en particulier. Processus idéologique mondial dont le phénomène le plus symptomatique aura été français: en l'espèce, "la nouvelle philosophie", dont les avatars, tant directs (libéraux) que "collatéraux" (religieux) jusqu'aujourd'hui mériteraient d'être attentivement scrutés. Cette non nouvelle mais régressive donne continue en effet de régir les esprits. De sorte que, ce que Sartre appela, s'agissant du marxisme, l'horizon indépassable de notre temps, n'a pas cessé de définir la pensée, désormais mondialisée: à cette nuance "dialectique" près que "l'horizon" y sert de repoussoir. Aussi bien, un horizon de pensée ne peut-il être surmonté, mais seulement archéologiquement "déconstruit", défait autrement dit. Ce dont, à l'image de celui de "la vieille taupe", le souterrain travail est déjà passablement avancé: au point de pouvoir commencer d'émerger, ainsi qu'en témoigneraient ces "rires...libérateurs" dont le matinaute nous gratifie aujourd'hui.
Drôle de sentiment à la rencontre d'une de ces femmes souvent jeune enveloppée dans des tissus qui la dérobent aux regards suspects...Dans ce pays où il fut si difficile pour nous de gagner indépendance et liberté,je suis sûre qu'on est beaucoup à ne pas avoir envie de rire.Mais plutôt de pleurer.
Si ce sont majoritairement des hommes qui rient, ils rient peut-être de leur propre incapacité à faire obéir leurs femmes et leurs filles? Et de leur "fraternité" avec ce religieux? Rire ambigu donc, mixage d'impuissance et de fierté. Sont bizarres, les hommes...

Par contre, il me semble que chez nous ça fait encore rire, mais beaucoup moins déjà, de voir des olibrius réciter le rosaire devant nos hôpitaux pour culpabiliser les femmes ayant recours à l'IVG et les médecins qui les pratiquent. On va attendre pour s'en soucier que ça ne nous fasse plus rire du tout parce qu'ils auront gagné?
La " gazelle de l'orient " (Oum Kaltoum) chantait tête nue et aurait probablement accepté de chanter au Casino de Paris si on le lui avait proposé...
ça fait un moment que cette video tourne, depuis que les Frères Musulmans sont arrivés au pouvoir et même un peu avant pour prévenir les Egyptiens de leurs ambitions pour les femmes (mais dans ce domaine c'est raté, faudra que les Egyptiens passent par l'expérience, dommage ils étaient pourtant prévenus !!)

et voilà ce que ça donne : Egypte : un ministre drague une présentatrice en direct
après la première présentatrice télé voilée, voilà comment ils traitent celles qui ne le sont pas ?!!
courage mes soeurs, votre révolution n'est toujours pas terminée....

nb : se gratter les cojones en public faut reconnaître que notre raïs n'avait pas osé....ou alors ???
Est-on seulement sûr que Nasser dit bien ce qui est marqué dans les sous-titres ?
En tous cas ça fait plusieurs mois qu'elle sur facebook et sa plus ancienne mise en ligne date vraisemblablement de janvier dernier, sur un compte youtube où il n'y a que cette vidéo.
Ils nous rient au nez et à la barbe des barbus.
Cette vidéo tourne sur internet depuis un moment. Je l'ai vu postée sur des blogs il y a plusieurs mois. Je ne retrouve plus où mais, par exemple, Le Canard enchaîné l'évoquait en avril (2012) [Cf. http://www.depresdeloin.eu/2012/04/rions-avec-les-freres/ ]
Donc en tout cas, avant l'élection de Morsi.
Pas besoin de voir ce qui se passe dans la salle de la conférence de presse. Soyons sérieux un peu et allons consulter les milliers de films du cinéma égyptien et les vidéos de chansons. C'est dans le pays de la belle Asmahan qu'un tel discours pouvait avoir lieu :

Asmahan Layali Vienna
J'ai en effet vu cette vidéo l'aut'jour au zapping... et ça n'était pas la première fois que je la voyais...
Il me semble (mais sans toutefois l'affirmer) que ce discours était fait devant l'assemblée égyptienne mais je peux tout à fait me tromper...
En ce qui concerne les luttes des années 50 et 60 dans les pays arabes, elles étaient toutes politiques et n'avaient rien à voir avec le religieux. Arafat et Leïla Khaled, les Palestiniens avaient le keffieh comme symbole, ils parlaient du droit à la terre du peuple palestinien, pas au nom d'Allah. Les partis BAAS étaient laïques... Il ne faut pas non plus oublier l'aide de l'URSS apportée à de nombreux chefs d'états arabes... (Syrie, Algérie entre autres)

Mais regardons chez nous aussi : dans les années 50, chez nous aussi, on avait une école publique (celle où je suis allée dès l'âge de 4 ans) et une école privée, bien séparées... A Annemasse, les enfants de l'école publique avaient un assez fort mépris pour ceux de "la Chamarette" (qui était l'école privée donc religieuse de la ville)... J'allais au cathé à la Chamarette mais on ne priait pas avant de commencer l'école et on n'était pas en face de l'église.

Pour en revenir aux pays musulmans (où les femmes travaillant aux champs ou traversant des déserts portaient le voile pour éviter d'être brûlées par le soleil, comme les hommes portaient le turban), à quand remonte le changement ? Je dirais fin des années 80/1ère moitié des années 90...
Sauf que cette video de Nasser ne nous parle que de ce qu'il se passe dans une salle de conférence de presse. Que peut on déduire de la réalité de la vie de la femme égyptienne à cette époque ?
Je peux vous passer des tonnes de conférences de presse d'hommes politiques français bourrées de grands principes sur l'égalité quelque soit la couleur de peau, l'origine sociale, le sexe. Est ce qque ça veut dire que c'est la réalité quotidienne de la france ? Est ce que ça montre que l'égalité entre citoyens s'améliore ?
Je peux juste témoigner avoir vu cette vidéo il y a quelques années. Elle n'est en tous cas pas neuve ni traffiquée de frais. Et probablement pas traffiquée du tout.

Une amie marocaine très athée m'expliquait son exaspération de voir ses vieilles filles de tantes au pays se mettre soudain à porter le voile. Elle m'explique que le maroc est une terre d'islam historiquement modéré où "les barbus" sont mal vu, mais que c'est en train de changer sous l'influence de discours et d'imam venus... de France... et financés... par les saoudiens et le Qatar (comme le PSG).

Ce n'est pas une vidéo pouet pouet sur agoravox, hein, c'est du témoignage au premier degré pour ce qui est de voir un pays changer dans un sens, et au second / troisième pour l'histoire des imams. Apparemment, ces choses existent bien et ça ne ravit manifestement pas celles et ceux qui, là bas, y sont exposé(e)s en première ligne - en tous cas beaucoup d'entre eux. C'est un peu comme si les catholiques sincères se voyaient ramené à la même image que ceux qui se fouettent pour faire pénitence : ce n'est pas seulement le coté prosélyte agressif qui met mal à l'aise, mais l'impression de passer pour un idiot, tout simplement. Je précise ça pour dire que pour ceux là le terme "radicalisation" n'a pas grand sens : l'islam radical n'est pour eux pas une amplification de leurs principes, mais un dévoiement erroné ni éclairé, ni responsable.
Il n'y a quand-même pas l'air d'avoir beaucoup de femmes dans le public, non?
et mesurent mieux que tous les discours l'épouvantable chemin parcouru.

Surtout que cet épouvantable chemin n'a pas été parcouru que dans les pays sous domination islamique.

Ni que dans les populations musulmanes.

Voir la compréhension dont bénéficie ce signe d'oppression sexiste (pas mal, ce "porte-le toi-même") chez nos islamo-gauchistes.

(M'étonnerait que mon post soit recommandé !)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.