104
Commentaires

Mystère à Villiers-le-Bel : qui a prévenu les journalistes ?

-les syndicalistes

Derniers commentaires

ayé je l'ai vue !!
grand moment de dignité présidentielle
j'espère que ça deviendra le titre d'une chanson ))
Mon Cher Daniel,

La première fois que je vous ai écrit, c'était pour râler ! Abonnée, le flux des images était d'une lenteur énervante. Depuis de réels progrès ont été faits et merci.

Aujourd'hui je ne vous écris pas à propos de Villiers Le Bel, mais ne pouvant créer moi-même une discussion je m'incruste dans celle-ci.

On est tous au courant de l'insulte proférée par notre Présidente au Salon de l'Agriculture. Avez-vous regardé le journal de F2 ce midi. Une charmante jeune femme a interrogé M. Barnier, Ministre de l'agriculture. A aucun moment n'a été mentionné l'incident d'hier. Il me semble qu'il en a été de même sur TF1.

Je promets à cette jeune journaliste une brillante carrière au sein de l'ORTF et moi j'ai définitivement opté pour la TNT et plus particulièrement pour ITELE qui au moins vers 15 H (voire peut-être avant) diffusait cet incident.

Un tel comportement me désole, les journaux traditionnels n'ont-ils pas enfin compris que le mode de traitement de l'info comme dans les années 60 est définitivement révolu. Les novueaux moyens technologiques sont passés par là !

Affligeant comportement !

Bien à vous et contente de m'être abonnée à Arrêt sur Images,

Dominique
Je suis d'accord avec Balthaz . Cela fait des années que l'inquiètant guignol travaille à cela .
Cette tentative n'est pas un fumigène , mais bien un galop d'essai pour savoir si le moment est venu .

Un débat très documenté s'est ouvert sur le sujet sur rue89 , avec de nombreux pseudos bien connus ici .
Il est quand même cocasse d'entendre des journalistes se demander qui a bien pu prévenir les journalistes !
cadeau

http://www.dailymotion.com/relevance/search/amis%2Bsarkozy/video/xjubp_les-amis-de-sarkozy_fun
et pour revoir Maya dans la deuxième
.. eyes wide Schott :-)
On a failli attendre !
Bien Mona, votre réponse à Freelance.
Vous avez vu, son style d'écriture ? Impeccable, comme Hohenfels. Rien ne dépasse, pas une faute, rien. Ça me rappelle un ancien ... comment dire... pourfendeur de gauchistes rouge-bruns... ils écrivent tous pareil, même style... c'est fou les coïncidences, de quoi devenir suspicieux.
Il doit rester quelques fantômes.
Ou des pseudos variables (Hohenfels a déjà fait le coup à Yannick G il y a pas longtemps).

Bonjour à vous quatre, les filles.
... Madeleine , bonsoir : (*-*) ( c'est un sourire et des yeux endormis ...)
Je vais bien... beaucoup de lecture en retard.
Pour ce sujet, ce qui me choque plus c'est le nombre des "forces de polices" et non pas la médiatisation qui est peut-être mobilisées en contre poids du pouvoir policier... Une garantie de moins de bavure !
J'aurais tendance à remercié ceux qui ont prévenu "les médias"
Autrement ce coup de filet (doit on dire rafle) à l'approche des élections... du réchauffé ! La méthode est connue.
Madeleine
Et pour sortir de ce bourbier un moment ,
allez faire un tour sur le Forum de la chronique de Gilles : Niger : le correspondant de RFI toujours enfermé .

L'honneur d'être journaliste . Votez et signez la pétition . S'il vous plaît .
J'ai vu une interview la semaine derniere d'Azouz Begag ou il disait esperer que le gouvernement ne fasse pas diversion en mettant en avant la violence/insecurite....a croire que ca n'a pas tarde. La seule promesse tenue par Sarko depuis des lustres....."trouver les coupables de Villier le Bel"... BRAVOOOOO. Les caisses sont peut etre vides mais donner des centaines d'euros a des "balances" ca c possible...ca coute certainement moins cher et c'est largement mediatise ...le rapport (popularite media/prix) est plutot bon!
Ce forum est délirant : tout le monde tombe à bras raccourci sur la police, les journalistes ou Sarkozy - "le nabot a décidé de faire la guerre à une partie de la population"...

Revenons aux faits, toujours les faits. Quand plusieurs dizaines de policiers se font tirer dessus avec des armes à feu, que doit faire la justice ? Laisser faire et s'excuser ? Et pour saisir les coupables, faut-il envoyer 5 ou 10 policiers, ou 37 s'il y a 37 personnes à arrêter ? J'aurais plutôt tendance à féliciter les forces de l'ordre, qui ont réussi à l'époque, et lundi dernier encore, à maitriser une émeute et à arrêter les (présumés) coupables sans verser une goutte de sang - allez donc voir comment cela se passe dans d'autres pays, Birmanie, Algérie, Maroc, Côte d'Ivoire, etc. et les flics américains ne sont pas non plus de tendres oiselles...

Mais le sujet de la chronique n'était pas ce propos, mais : qui a prévenu les médias ? Un Rocard répondrait sans doute que, puisque les médias seront de toutes façons au courant (on ne transporte pas 1000 policiers sans faire de vagues), autant les prévenir tous - avec le risque qu'une bavure se produise. Compte tenu des incidents possibles, n'est-ce pas un bel exercice de transparence ?

On reste aussi ébahi devant les réactions des hommes/femmes politiques criant au scandale, Ségolène, Bayrou, Buffet. S'ils étaient au pouvoir, laisseraient-ils seuls quelques journalistes privilégiés (ceux qui 'pensent bien', si possible) assister à l'opération ? ou en catimini, avec un deuxième service d'ordre pour écarter tout témoin ? Que nos révolutionnaires en herbe ne diraient-ils pas : on nous cache tout ! la police travaille dans l'ombre ! c'est la Gestapo !

Un peu de bon sens tout de même. La population, surtout ceux habitant dans des quartiers sensibles - et il n'y pas que les banlieues, les 'bandes' sévissent aussi au coeur des villes, cf. les 18e, 19e ou 20e arrdts à Paris - se réjouit que la justice fasse son travail. Et la 'racaille' apparait pour ce qu'elle est : une minuscule minorité qui empoisonne la vie de tout un quartier - 37 clampins pour tout Villiers-le-Bel. Et la preuve est faite que, ceux-ci mis hors d'état de nuire, le calme revient - jusqu'à ce qu'ils soient relâchés...

Bon, je m'écarte moi aussi du sujet. Alors, qui a prévenu les médias, syndicalistes ou autorités ? Ma réponse serait : les deux, mon capitaine. Quand on ne peut pas bâillonner la presse, on fait alliance avec elle. Surtout quand, en vertu du sacro-saint principe du secret des sources, on sait bien que personne ne saura la vérité. Le débat est mort-né, d'office !
La bonne question n'est pas "Qui a prévenu les journalistes?", mais "pourquoi les journalistes n'ont pas prévenu les habitants de Villers-Le-Bel"? Sans vouloir à tout prix ramasser mon point Goldwin, et puisque que d'autres ici ont déjà fait le parallèle, en juillet 42, même les flics ont prévenu le populo et les juifs de ce qui se préparait...
ce matin un journaliste suisse sur rmc certifiait que lui aussi par des persoonnes non journalistiques ont ete prevenus qu'une operation policiaire allait se faire.Les personnes politiques concernees de la ville ont ete prevenu à la derniere minute .Encore de la police spectacle à la sarkozy.Les municipales arrivent et il faut montrer et faire peur aux gens qu'il n'y a que l'ump pour sauver le monde .Le monde sera sauver lorsque sarkozy demissionnera .On a eu dallas amour gloire et beaute okekoral dieu directeur de conscience maintenant la serie cops.Malheureusement en france on a toujours les grouppies et le cassoulet.Plus rien ne m'etonne sur le sarkozisme
La bonne manière pour trouver le ou les coupables, est de mobiliser tous les services secrets Français !!!!!, si malgré tous ces efforts déployés rien ne peut aboutir !!!. Une plainte pour divulgation de secret de Police ou de justice, il doit bien y avoir suffisamment de conseillers pour trouver la forme exacte !!!! doit être déposée par notre guide suprême, il est intolérable de mettre en danger la vie de centaines de journalistes, de milliers d'habitants des quartiers, de centaines de policiers, accessoirement de traumatiser des centaines d'enfants !!!!!.
Pas besoin de "prévenir" les journalistes, puisque les journalistes sont du côté du manche !!!
Je me tue à le dire depuis l'ouverture de ce site.
La preuve : le nombre de journalistes embauchés directement par l'Elysée ou Matignon qui sont transformés en agent de com'
Tiens, puisque c'est d'actualité d'une certaine façon, imaginons de nos jours la rafle du Vel d'hiv'... Qu'auraient fait les journalistes? ils seraient venus en masse filmer les prouesses de la police parisienne aux ordres de Bosquet? Le témoignage non plus n'a pas d'odeur...
J'ai remarqué sur france deux...
La procureure de Pontoise, Marie-Thérèse de Givry semblait perturbée par la médiatisation de la descente de police. Il faut voir le plan de pied vu à midi, supprimé le soir...Quand elle sort de la voiture pour l'interview, on peut remarquer que son manteau est très mal boutonné puisqu'il boulotte au col et complètement de traviolle. Sur les nerfs en tout cas.
Et quand elle tient sa conférence de presse avec derrière son fauteuil 2 journalistes qui s'acroupissent pour tendre leur micro...
Hier, le message médiatique du matin passait d'une dizaine d'individus embarqués à plus de dix huit et cela en l'espace d'un quart d'heure, sur télématin. L'évènement pouvait être compris comme en direct. Aujourd'hui, le message médiatique semble concentré sur le fait que les balances recevront de l'argent....
Pourquoi est-ce si difficile à savoir qui a prévenu la presse? Qui a dit, vous préviendrez la presse assez tôt pour qu'elle soit sur les lieux ? Pourquoi les journalistes font leur travail ?
Mais on s'en fout d'en arriver là, à donner le déviant au policier, le déviant au journaliste qui regarde les centaines de policiers faire leur travail. Nous regardons juste une banlieue se réveiller avec un potentiel de la police très important. Nous regardons des policiers sans visage, caché dans des cagoules et des uniformes impressionnants. Nous devinons les cheveux des filles policières quand ils tombent sur leur nuque. Mais nous restons assis en silence devant ce spectacle d'une police au point, au poing, au pas. Nous sommes alors promis à la chance d'être protégé, la chance d'avoir un président qui avait dit et qui a fait. Les balances sont des gens sans doute ordinaires, de bons français qui avaient juste besoin d'un peu d'argent pour donner le petit con de la rue des lilas.
Madame le procureur explique que la police n'a pas à cacher la manière dont elle interpelle les gens.... Puisse cet excellent principe valoir pour les sans papiers à la sortie des écoles...
Chers @sinautes,

JM a raison, il suffit de poser la question aux journalistes présents.
Il y a la protection des sources...
Il ne faut se réfugier derrière cette fameuse protection lorsqu'il s'agit d'un secret de Polichinelle dans le milieu de Lémédias.
C'est la mettre en danger lorsque celle-ci a vraiment le droit de citer.

Vous-Savez-Qui nous refait le coup de l'insécurité...
Lémédias se sentent obligés de nous prévenir...
Mais cette "magnifique" opération policière est un coup à combien de points ?
"Je te le dis franchement: je trouve injuste, et même un peu dégueulasse, de prétendre, comme font certains communistes revanchards (je pense notamment à Sergueï Vissarionovitch Halimi), que les journaleux sont des "chiens de garde".

Pourquoi injuste?

Parce que la profession compte, aussi, quelques chiens policiers, merveilles de dressage, qui accourent, frétillant de la queue, sitôt que leur(s) petit(s) maître(s) les sifflent.

Ainsi de la descente effectuée ce matin, sur le Val d'Oise, par un millier (!) de flics: ces courageux fonctionnaires étaient, nous dit-on, flanqués d'une meute à stylos, micros et caméras.

"Le Monde", ce soir, narre par exemple, je te jure que je n'invente rien, que: "Des dizaines de reporters - télé, radio, presse écrite - patrouillaient pour assister aux interpellations"...

Aaaaah, les fidèles compagnons: ils "patrouillent"!

L'opération en question était, naturellement, n'importe quel enfant de trois ans te le confirmera, l'une (encore) de ces hideuses gesticulations sécuritaires par quoi la droite aux abois, rien de nouveau sous le soleil, cherche depuis toujours à se (re)gagner la confiance des paranoïaques - des faibles d'esprit que tranquillise le déferlement sur nos départements et territoires d'outre-périphérique (DOP-TOP) d'une marée bleue.

Non moins naturellement, ces glauques pantomimes doivent, pour bien fonctionner, faire l'ouverture des jités - histoire que le populo, fût-ce pour quelques minutes, (se) parle d'autre chose que des crasses que lui fait quotidiennement le gouvernement décomplexé qui prétend régner sur sa vie.

Rien de tel, pour te détourner de la onzième semaine de détention de ton pouvoir d'achat, que de jolies nimages comme-aux-Etats-Unis, où la couleur de peau des suspects interpellés ressort très joliment sur le orange des gyrophares.

C'est pour ça, évidemment, que le régime a sifflé ce matin ses fidèles auxiliaires des médias, qui ont, ravis, jappé de plaisir (l'instinct est vif, chez ces braves bêtes.)

Et comme de juste: le vol bleu des perdreaux fera ce soir l'ouverture des "20 heures".

Je te suggère, au passage, de te demander si les mêmes "journalistes" qui "patrouillaient" ce matin à Villiers-le-Bel, guettant l'arrestation d'une racaille exotique, ont mené l'autre semaine la moindre enquête sérieuse sur les trois flics nazis qui ont craché dans un rade leur haine des Juifs, des Noirs et des Arabes?

Je te rassure: la réponse est non.

Ces gars qui filment dans le caniveau que leur indique le régime, et qui te fourguent à la commande, suffit d'appuyer sur le bouton, de valeureux fonctionnaires bien décidés à capturer du banlieusard émeutier, oublient de trop t'informer du côté obscur de la Force (de l'ordre): tu comprends, coco, on voudrait pas non plus salir l'honneur de la police, ça risquerait de fâcher nos sources."

L'adresse de son blog : http://vivelefeu.blog.20minutes.fr/
Faut mettre la police sur le coup!
.. et après on va nous dire que nous ne sommes pas informés.
D'après d'autres sources sûres, un agité blondinet sème la pagaille actuellement dans une bourgade sympathique nommée Neuilly.
Ça mérite bien un car.
A qui profite le crime?
Au pouvoir en place qui a besoin de redorer son blason.
1000 policiers , des journalistes en nombre , on parle de fuite , je parlerais plutot de sifflet.
Quelqu'un de l'entourage proche de sarko s'est contenté de siffler et les gentils toutous de journalistes
aux ordres ,frétillants , ont devancés le maitre pour "informer le bon peuple pour le téléjournal de 20h"
Combien de temps encore allons nous supporter cela?
Ce qui est intéressant, c'est que ce déploiement policier ressemble aussi à une provocation.

Provocation qui pourrait déboucher sur une montée des antagonismes, voire des échauffourées, dont on se dit qu'à la veille des Municipales, elles feraient bien le jeu de la droite.

En effet, que penseraient les électeurs si le feu reprenait dans les banlieues. Qu'on a besoin de Sarkozy, Président de l'intérieur, et tout ce joli monde se ferait un plaisir de mobiliser toute la police nationale pour lutter contre les fauteurs de trouble.
Je crois qu'on peut déduire de la déclaration de MAM que c'est la police qui a prevenu les journalistes
Merci pour cette enquête qui éclaire bien sur le sujet.
Pourtant il reste quelques questions :

-Si il peut être difficile d'obtenir les aveux de ceux qui ont fait passer l'info, j'imagine que les journalistes qui ont reçu l'info savent bien, eux, qui le leur a envoyé. Pourquoi alors ne pas se tourner plus en leur direction? Il y a quelque chose d'ubuesque de lire un journaliste qui se demande qui a prévenu les journalistes!!!

-Pourquoi les journalistes ne révèlent- ils pas leurs sources? Sans entrer dans le détail, ils pourraient écrire ou dire comment et par quel biais ils ont obtenu cette info dont manifestement le maire de la commune était privé.

-Au delà des pincettes utilisées pour traiter le sujet, on aurait aimé trouver un brin de réflexion comparative. Il y a déjà eu des opérations de police pour interpeler des individus mais là, tout de même 1000 policiers de tous poils pour 30 suspects (même pas jugés). La démesure de l'opération interroge (le procureur a avoué n'avoir pas eu connaissance d'une opération de pareille ampleur). Faut il la rapprocher de la méthode utilisée pour éteindre la révolte? (on se souvient du dispositif policier hors norme)
Ah bon! Les municipales et les cantonales sont à j-21! Quel étonnement! Accrochez- vous les chars d'assaut c'est pour J-1!
c'est comme étrange cette répétition de "fuites" quand il ya de grandes descentes de police. qui était ministre l'intérieur avant ?
il faut dire à l'ile de la jatte que tout est sous contrôle
à propos d"islamisation" des banlieues : il se construit aujourd'hui trois fois plus de temples évangélistes américains que de mosquées en France. on en parle ?

@Kevin Desrousseaux
il ne s'agit pas de flic tué mais de deux jeunes dont la seule faute est d'avoir croisé une voiture de police.
sarko, pour une fois est cohérent, ça change; il a décidé de faire la guerre à une partie de la population française , il le fait, le montre.
Pasqua en son temps avait fait la même chose (convoquer la presse au moment d'une rafle)

à propos de la rafle dans un foyer d'étrangers :
entendu sur fr3 "une opération sans précédent" ... sans précédent ? vous êtes sûr ?
enseignera-t-on aux enfants de CM2 le rôle de la police française pendant l'occupation et de son zèle ?

Oyez, oyez, braves gens , la répression est en marche !! vous pouvez dormir tranquilles les jeunes vont en prison
la France est devenue un vieux pays de vieux. après les italiens, les polonais, les arabes, les noirs, les juifs ( cette bonne bourgeoisie française -qui habitait déjà à neuilly- trouvait que le petit moustachu n'était pas si mal avant que n'éclate la 2eme guerre mondiale), maintenant les jeunes, ces jeunes qui font peur
les ghettos ne sont pas créés par ceux qui y vivent
l'instrumentalisation de la Shoah fait partie du plan ( c'était pas nous, on vous jure!!)
Devra-t-on parler de la position de ces palistiniens - cohérente- qui ont refusé de subir les conséquences des errances européennes, qui pour se dédouner elle aussi, s'est empressée d'accepter la création d'un état sur leurs terres ?
la France est dirigée par un type qui cheche à dédouaner cette partie de la bourgeoisie française de ses accointances en agitant des chiffons en lançant des fumigènes, en nous emmenant sur un chemin que nous ne voulons pas prendre.
La France plus que jamais a besoin d'une synergie, et nous assistons à la zizanie
Combien de fumigènes faut-il pour cacher la nuit et le brouillard?

présomption d'innocence.... qu'en reste-t-il depuis qu'un certain ministre de l'intérieur décrète que la police arrête des coupables ( colonna), sans autre forme de procès ?

il ne reste plus qu'à espérer que la dégringolade continue dans les sondages, ça pourrait être rassurant.

No pasaran
Il y a dix ans,
Pour 1 flic tué : 100 allaient tabasser des jeunes français basanés, pour défendre la "justice". Et pourquoi pas (ça faisait la une des médias le lendemain, et le gouvernement se faisait méchamment engueuler par les médias et par les français).
Avec Sarkozy,
Pour 1 flic tué : 1000 iront tabasser des jeunes français un peu plus basanés, pour défendre le "respect". Et pourquoi pas : ça fera la une des médias : ainsi les médias sont en cause, et nous le gouvernement accusé seulement de "fuite".
Si l' instrumentalisation est une réalité, je dirais qu'ils ont réussit à casser des œufs, sans que les médias soient pour eux la touche "négative" de leur projet : ils ont ainsi réussit à médiatiser à 200% des faits qu'ils savaient que ça leur retomberait sur la tête, seulement en 2008 : ça chie pas dans la colle.

Ainsi, si j'osais faire parti du gouvernement aujourd'hui, sachant le passé lourd de Sarkozy en matière de Police et répression, je me cacherai aisément dans ce doux manteau.
Car si j'étais dans la tête de MAM, je crois que la pédagogie serait un de mes passe-temps "médiatique", tout du moins quand j'ai l'occasion que ça passe devant toutes les TV de France.

Quand je vois ça, je crois que MAM et "Mr le Président" (raaah g mal a ma glotte pourtant ce n'est que de l'ecrit, ressaisis-toi :p ) n'espèrent asséner qu'à nos délinquant moderne, la nouvelle vision du pouvoir : mêler justice et pédagogie.

Sortir le bazooka pour montrer aux délinquants que l'on ne rigole pas avec la Police.
Et surtout avec moi, Mister Da Président.

Juste pour arriver à ce fait qu'il me parrait sortir cet article qui dépote grave, entre parenthèse, les médias en prennent plein la gueule depuis Sarko on dirait, et c'est pas à son désavantage il semble.
Dans ce coup-ci, il aura réussit à donner en un seul shoot, 2 adversaires au tapis : les délinquants....et les médias.

(je me prend à aimer passionnément les médias tiens-dont ^^ faut que j'arrete de faire des commentaires...ça tourne plus rond dans ma caboche :D)
Allez un petit coup de machette sur F2 et le tour est dans le sac.
Et un fumigène , un , mais qui ne va pas fonctionner ! ... je l'espère !

Le décryptage de 2006 est hallucinant tant il décrit ce qui s'est passé aujourd'hui . Magnifique travail d'@si .
Le tout avait été commandité par le ministre de l'intérieur de l'époque , vous-savez-qui .

Mickey président est à court d'imagination .

Un commentaire sur Rue89 que j'ai envie de reproduire ici : cela faisait 27 policiers par personne arrêtée .
Beaucoup plus que de professeurs par gamin de banlieue .
Sarko par SmS.
"qui a prévenu les journalistes ? Eternelle question "

J'avoue avoir un peu de mal à comprendre cette "éternelle question".

Les journalistes ne sont-ils pas les mieux placés pour savoir qui les a prévenu ?

Faut-il que les journalistes soient interviewés par d'autres journalistes pour qu'on puisse espérer en savoir quelque chose ?
Ou bien cette "éternelle question" est-elle condamnée à rester sans réponse, parce qu'y répondre reviendrait pour les journalistes à révéler leurs sources ?

Dans ce cas, pourquoi continuer à présenter cela comme une question ? ou comme un "mystère" ?

Pourquoi ne pas dire tout simplement : "nous savons par qui nous avons été prévenus, mais cela ne vous regarde pas" ?

Si tel est bien le cas, ce n'est pas un "mystère", c'est juste une forme d'omerta. Non ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.