100
Commentaires

Mur des cons : France Télévisions ouvre une enquête interne

La direction de France 3 a décidé d'ouvrir une enquête interne à propos de la vidéo montrant le"Mur des cons" dans les locaux du syndicat de la magistrature. En effet, selon Libération, c'est un journaliste de France 3 qui aurait tourné la vidéo montrant le mur qui affiche le visage d'un certain nombre de personnalités, et qui a déclenché cette semaine une violente polémique. Cette vidéo a été mise en ligne sur le site Atlantico mercredi dernier.

Derniers commentaires

Les cons, c'est comme les animaux : chez eux, les spécimens tiennent lieu d'individus.
Mon bon Pierre ... Vous savez très bien que j'ai raison ... Mais votre patron, Melanchon, vous interdit de discuter avec un libéral !
La magistrature doit être interdite de syndicalisme !!!
Comme l'armée, elle doit rester neutre et doit rendre compte ! N'en déplaise à la guyanaise ...
on est toutes et tous le con de quelqu'un !
on peut avoir ce tableau dans son bureau et faire son boulot de juge en toute objectivité;
chacun de nous a ses opinions ( surtout ceux qui ne font pas de politique !)
cela ne nous empêche pas d'être professionnel(le);
encore du buzz pour rien
Mais bon, je suppose qu'avec notre ministre de la sottise, heu.. de la justice, les syndicats n'ont pas fini d'afficher leurs convictions de gauche !
C'est déjà surprenant que des magistrats puissent se syndiquer ...
Cela devrait être comme l'armée !
Les cons, eux, pas cons, échappent à la justice.
A longueur de JTs ou presque, on peut voir des reportages en caméra cachée, ou des interviews de gens "en délicatesse" avec la loi (cultivant du cannabis à domicile, par exemple, dans un récent JT sur la 2). La Presse s'est auto félicitée de diverses affaires en "leaks" où des infos ont été obtenues à l'insu du plein gré de ceux qui les détenaient. Et on reprocherait à un journaliste d'avoir saisi une opportunité ?
Je pense que oui, il faut tenir bon dans les règles de déontologie qui s'imposent. On jugera différemment certes de l'importance de cette révélation, tout particulièrement selon que l'on vote à droite ou à gauche : les juges sont des femmes et des hommes comme les autres,. Ce vol d'images révèle donc une tentative de manipulation et de dénigrement, plutôt qu'une information de premier ordre. La presse est-elle là pour profiter de ses entrées et pratiquer un pouvoir de nuisance ? Les révélations Bettencourt et Cahuzac sont d'un tout autre ordre, qui semble justifier certaines pratiques à la limite, la société dans son ensemble ayant un intérêt réel à voir de telles affaires publiées. Par contre, j'ai le sentiment qu'un peu de dignité de la part de l'employeur du journaliste permettrait de ne pas sombrer dans le grotesque. A première vue, ce ne sera pas le cas.
[quote=Ce vol d'images révèle donc une tentative de manipulation et de dénigrement, plutôt qu'une information de premier ordre]

l'histoire de ce journaliste et surtout (a priori) rédacteur en chef adjoint pourrait bien le confirmer

Le monde

com ou manip


affaire aldura

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

En parlant de mur des ****, Jean Quatremer a de nouveau menacé des personnes sur internet, cette fois-ci sur son Facebook, une étudiante en journalisme, "de la traquer jusqu'au fond des chiottes" en la traitant de crétine. Injure publique et menace physique caractérisées.
Je note que Méluche se fait gourmander pour un mot trop fort, que le mur des cons est épinglé car "pas très drôle", qu'un vite-dit est consacré à un journaliste belge qui "dérape" sur Facebook mais pas un mot d'@SI sur le comportement scandaleux de Quatremer qui a pourtant été signalé plusieurs fois dans les fora ces dernières semaines.
C'est à tout le moins un non traitement qui interroge.
Personnellement je ne vois pas o est le problème car chacun à le droit d'avoir son opinion et qu'en plus ça défoule

A partir de là, dire que les magistrats ne sont (seront) plus en mesure d'exercer leur fonction en toute impartialité est une AUSSI une grande connerie, excusez-moi de le dire. Tout magistrat est avant tout un homme avec des convictions politiques et je suppose que ces convictions ne sont pas venue un matin au réveil.

On peut avoir des convictions politiques, les exprimer, et juger en toute dépendance et en toute neutralité et impartialité

Quand au buzz, je pense que la personne qui a filmé le tableau avec son smartphone savait ce qu'il faisait et qu'il a sans doute les mêmes convictions politiques que ces magistrats. C'est pour sans doute montrer l'opinion de ces magistrats qui est peu ou prou ce que pense BEAUCOUP de concitoyen qu'il a réalisé ce film.

Il ne faut pas se voiler la face, ces magistrats ont dit tout haut ce que beaucoup pense tout bas et ça fait du bien de le dire ou de le voir écrit quelque part

Quand à faire une enquête pour savoir qui a filmé, je remarque qu'ils ne mettent pas autant d'ardeur à enquêter lorsque qu'il s'agit de l'ANI ou de l'affaire cahuzac p.e. Il faut alors que d'autres fassent les enquêtes à leur place
[quote=Interrogé par Libération, le journaliste de France 3 a nié être l'auteur de la vidéo :«Il y a une rumeur stupide et malveillante qui circule sur mon compte, que j’ai démentie. C’est tout. Je suis totalement étranger à cette affaire.»]

Pour être complet, à la suite de la déclaration de Weil-Raynal, il est écrit : "Il dit que ce n’est pas lui, témoigne un journaliste de la chaîne publique, mais il s’est décomposé quand on l’a confronté. » Et plusieurs éléments le confondent".

(Merci MATL pour le complément)
"Atlantico, de son côté maintient sa version: "Je maintiens que c'est un magistrat qui nous a fourni cette vidéo, assure Jean-Sebastien Ferjou, patron du site, à @si. Quand bien même ce serait vraiment un journaliste qui a tourné cette vidéo, comment lui faire reproche aussi absurde alors qu'il était invité dans le local du SM pour enregistrer une interview ?"

Ça fait souci, sur le plan déontologique. N'est pas Mediapart qui veut. Puis ça me fait penser aux élèves de lycée qui mettent en ligne les profs en train de se mettre les doigts dans le nez, et voilà qu'il y a des gens pour s'offusquer de ces dérives. Le monde change, ta sphère privée, tu l'oublie, ça n'existe plus. Sinon, éclairage navrant évidemment d'une part de la magistrature. Au moins on en retirera la confirmation relative d'un sentiment de défiance généralisé, qui n'avait pas de raison de les épargner :(
Le vraie scandale c'est qu'il en manquait des dizaines ;)
Le sinistre Clément Weill-Raynal a un jumeau, Guillaume, et le moins qu'on puisse dire, c'est que les discussions sont plutôt tendues quand les deux se retrouvent.
Le syndicat de la magistrature aurait peut-être du s'abstenir de faire passer l'équipe de France 3 devant ce panneau non ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

je vois pas où est le problème.
gamma
je note que jusqu'à présent, aucune des personnalités mises en cause n'a contesté être conne.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.