99
Commentaires

Mort de quatre "civils" afghans

Ce n'est rien. Juste une question de mots et de titres.

Derniers commentaires

ah oui, un peu comme si c'était la guerre !
le parallèle s'impose avec une autre manipulation : quand Mitterrand (F.) écrit "des gosses", il faut comprendre "plus de 18 ans" ! sinon on est un affreux accusateur ! mais quand on parle de jeunes de 10 à 15 ans, il faut surtout pas comprendre "moins de 18 ans"
Concernant la présence d'enfants aux côtés des militaires, on ne peut pas dire que l'armée française soit exemplaire. Des mauvaises langues pourraient parler de "bouclier humain"...

http://www.defense.gouv.fr/var/dicodrefonte/storage/images/media/images/ema/afghanistan__2/giacm/les_equipes_acm_se_peparent_a_vermifuger_les_animaux_du_village__1/834870-1-fre-FR/les_equipes_acm_se_peparent_a_vermifuger_les_animaux_du_village.jpg
Une autre question qu'on peut se poser, c'est combien de ces civils, en tuons nous?? Combien de bavures, et surtout combien de bavures masquées? Car là évidemment, avec des mômes parmi les victimes, difficile de nier l'évidence, de les faire passer pour des combattants. On est surpris de lire (rapidement), que toutes les bavures de l'OTAN ont entrainé la mort de femmes et d'enfants. Lorsqu'il n'y a que des hommes, c'est tellement plus simple de les déclarer combattants!!

http://www.lejdd.fr/International/Asie/Actualite/Bavure-de-l-Otan-en-Afghanistan-174344/
http://blog.mondediplo.net/2009-05-07-De-bavure-en-bavure-en-Afghanistan
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/04/12/004-Afghanistan-bavure-Karzai-otan.shtml
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/une-bavure-de-l-otan-fait-33-morts-en-afghanistan_850337.html
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=7711
http://www.france24.com/fr/20080909-bavure-otan-colere-afghanistan-coalition-karzai

etc etc etc
Là où on voit aussi que notre pays marche sur la tête, c'est lorsque Morin H., malgré sa défense sans faille de cette guerre, croit même avoir une chance aux présidentielles de 2012... On se dit que la gars, il a pas compris grand chose du pays et de ses habitants. Le pov momo, y va se prendre une belle veste, que même Bayrou, il la trouvera jolie... Ha ces centristes, des joyeux guignols.
ce qu'on peut dire à cette heure de la journée c'est que votre chronique ne sert à rien Daniel car je viens juste d'entendre aux infos de 15 h sur Inter : quatre civils etc.. etc...
A noter que leparisien.fr a titré :

"L'armée française tue accidentellement quatre ados afghans"
http://www.leparisien.fr/international/l-armee-francaise-tue-accidentellement-quatre-ados-afghans-29-04-2010-904308.php

Pourtant dans le corps de l'article il est précisé :

"Un groupe de cinq adolescents, âgés de dix à quinze ans"

La puberté commence à 10 ans peut-être en Afghanistan ?

A la base de tout ça il y a peut-être une petite opération de "communication" militaire, pour exclure le mot enfants malgré l'âge des victimes (d'après les infos transmises, on ne peut exclure que le blessé qui en a réchappé a 15 ans, et que les 4 tués avaient entre 10 et 12 ans par exemple...).

Les organes de presse, et l'AFP pour commencer, devraient faire un peu de "critique de média", au lieu de simplement relayer les infos qui leur sont données. Faut-il accuser la fainéantise ? Ou plutôt un manque de moyens (journalistes précaires obligés d'aligner les dépêches en rafale) ?
Vous avez tout à fait raison Daniel sur cette idée du titre qui est déterminant. Je suis à peu près sûre d'avoir entendu l'info sur France Inter hier en fin d'après midi... quatre civils afghans... j'ai eu aussitôt devant moi l'image de quatre hommes enturbannés (et la pensée étant ce qu'elle est, je me suis dit que les militaires français en profiteraient pour mettre leur bavure sur le compte de la ressemblance possible avec des fanatiques ou que sais-je...)
Pour dire que la notion d'enfants ou de jeunes garçons ne m'a pas le moins du monde effleurée à partir de l'info reçue donc le 29 avril alors qu'elle est connue depuis le 6.
Ce n'est peut-être pas une manipulation mais ça y ressemble en tout cas (le mensonge par omission...)
Si la guerre ne tuait que des militaires on ne serait pas forcement contre.
c'est un scandale cette propagande, je vis tout ça de plus en plus mal, de façon de plus en plus épidermique, je dirais même que parfois la haine commence à me submerger.
Message complètement hors sujet, provoqué par la lecture du Vite Dit de 9 H 10 : "Chavez sur Twitter". C'est une nouvelle dont l'importance planétaire n'échappe à personne. En tout cas pas aux rédacs'chefs qui l'ont reprise dans à peu près tout ce que la France compte d'organes "d'information".
En revanche, cette info-là "Un septième journaliste tué au Honduras en 1 mois et demi" n'a même pas droit à un Vite Dit sur @si.
Cherchez l'erreur.
J'ajoute (pour faire bonne mesure?) que RSF (Reporters Sans Frontières) n'a compté qu'un seul journaliste tué au Honduras en 2010. Ils devaient regarder ailleurs.
J'ai une question, conne comme la guerre, que même un militaire pourra y répondre:

A quoi que ce sert t y donc d'embarquer des missiles Milans antichar infrarouge pour détection de source de chaleur, alors que les gars en face ils n'en ont pas de chars?? Le Milan, nous dit Jean-Dominique Merchet, est "désormais employé dans le combat d'infanterie, notamment pour détruire des murs." Hey les copains militaires, un missile à 13000 euros pièce pour détruire des murs dans des villages afghans qui ne sont sans doute pas en béton armé, mais en torchis ou parpaings, ça vous dérange pas trop?? C'est parce que c'est Lagardère qui les fabrique ou bien?? Le bon vieux bazooka, ça pourrait bien suffire!!! Ha oui on peut gueuler contre les journalistes qui coutent chers quand on fait la guerre en Rolls Royce!!!
Une dépêche AP été titrée en référence à des civils sur nouvelobs.com (30/04/10 08:47) 'Hervé Morin regrette profondément le décès de quatre civils afghans" mais faisait à des enfants dès l'intro du texte.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100430.FAP0135/herve-morin-regrette-profondement-le-deces-de-quatre-civils-afghans.html

Le site a modifié a donné d'autres titre faisant référence aux enfants.
30/04/10 10:18 9 réactions Hervé Morin "regrette" la mort de quatre enfants afghans
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100430.OBS3223/herve-morin-regrette-la-mort-de-quatre-enfants-afghans.html

Il y a trois semaines, RTL faisait une référence directe à des enfants
RTL info le 09 avr. 2010 [Auteurs : Pierre Julien & La rédaction de RTL]
Mort de trois enfants en Afghanistan : la France a-t-elle commis une bavure militaire?
http://www.rtl.fr/fiche/5938145132/mort-de-trois-enfants-en-afghanistan-la-france-a-t-elle-commis-une-bavure-militaire.html


Enfants afghans tués : Morin "regrette"
Par Europe1.fr
Publié le 30 Avril 2010 à 06h58
Mis à jour le 30 Avril 2010 à 07h01

Apparemment, le terme "enfant" a été indiqué en titre d'une depêche AFP de cette nuit
Morin "regrette profondément" la mort de 4 enfants afghans tués par l'armée française
AFP | 30.04.10 | 01h52
http://www.lemonde.fr/depeches/2010/04/30/morin-regrette-profondement-la-mort-de-4-enfants-afghans-tues-par-l-armee-francaise_3216_60_42323121.html


Au fait qui titre les dépêches ? Le site d'info ou l'agence ? ou les deux ?
Daniel, votre papier du jour fait remonter des souvenirs ... sur la hiérarchisation par les media français du traitement de l'info selon sa provenance et les gens incriminés.
Un très mauvais souvenir : celui des premiers cadavres au Rwanda... Quelques mois avant le début du génocide étaient arrivé des images de cadavres glissant le long d'une rivière et chutant dans un lac. C'était vraiment pas beau à voir et je ne savais pas que nous allions, plusieurs mois après, voir le pire. L'info n'intéressait pas trop les rédac.chef du moment : "bof, l'Afrique... personne ne sait où est le Rwanda... et puis, on ne peut pas montrer ça pendant que les gens déjeunent ou dînent". Nous avions malgré tout fait un sujet, diffusé et passé inaperçu dans une édition.
A la suite de quoi des élus du RPR ont invité une équipe de chez nous à aller filmer les "rebelles" (le FPR) aux frontières du Rwanda côté Ougandais il me semble. Au retour, diffusion des reportages côté FPR... on parlait pourtant peu du Rwanda. Survint le crash de l'avion d'Habyarimana... alors là, ça a "tartiné" sur le crash (c'était un ami de "la France", ne l'oublions pas). Pourtant, la France profonde ne savait toujours pas où situer le Rwanda sur la carte de l'Afrique... Ensuite, vinrent les premièrs plans des massacres à Kigali... mêmes hésitations... pourtant, les images du départ des casques bleus "en colère" étaient arrivées via les agences dans l'indifférence générale. C'était toujours dans un endroit reculé de l'Afrique. Puis le génocide devint difficile à camoufler... l'info montra les cadavres... jusqu'au moment où l'exode devint terrible et où la France déclencha l'Opération Turquoise... et là, inutile de dire combien nous avions d'équipes sur place... la façon dont on survendait ces braves soldats français qui venaient en aide au pauvre petit peuple rwandais...
Tout le monde connaît la suite.
Merci pour cet article.
Eh, oui, ça change tout (hélas parce que nous devrions être offusqués de la mort de civils dans un conflit où les Français n'ont pas grand chose à faire), sitôt que les civils deviennent des enfants et pré-adolescents !
En revanche, lorsque ce sont des militaires français, ça y va, dans les colonnes, dans la com' gouvernementale et partout ailleurs...
Quand il s'agit de journalistes français pris en otage, pas non plus la même tonalité, là c'est selon le bon vouloir de Sarko himself.

Tôt ou tard, ces méfaits vont nous revenir dans la tronche...
Signé La Pythie (aujourd'hui, je suis Grecque)
Franchi sur le fil par le nouveau patron de l'AFP, l'étonnant Emmanuel Hoog, qui se défend, dans le « Nouvel Obs » (22/4), d'être le candidat de l'Élysée :
« Dans le monde de l'information, la première valeur (...), c'est l'indépendance. Pourquoi renoncerais-je à ce qui fait la force de cet empire sur lequel le soleil ne se couche jamais et dont la vocation est d'aller chercher l'information 24 heures sur 24 ? »

O rage, ô désespoir, ô Sarkozye ennemie !


Source : Le Canard enchaîné, n° 4670 - 28 avril 2010, page 1
Quand on lit la dépêche de Reuters, on s'aperçoit que nos militaires tiennent exactement le même discours que les amerlocains :

"C'est la faute des afghans, qui amènent les gosses sur le champ de bataille ... "

Dans le communiqué, ça donne ça : "Les règles d'ouverture du feu ont été scrupuleusement respectées", a assuré l'amiral Prazuck. "C'est un accident (lié) à une attaque des insurgés, qui attaquent dans les villages pour s'imbriquer avec la population".

Ou ça : A la question de savoir si la population avait du ressentiment vis-à-vis des militaires français, l'amiral Prazuck a répondu: "Ce sont les Afghans eux-mêmes qui ont amené sur la base française les jeunes Afghans qui ont été blessés. D'une certaine manière, cela montre qu'ils ont confiance dans nos intentions".

En langage militaire, ces quatre gamins sont "des dommages collatéraux".

Mais quand on sait que notre gouvernement expulse des sans papiers là-bas, plus rien ne m'étonne...

J'ai essayé de "médiatiser" le cas d'une famille de sans papiers que RESF essaie depuis deux ans de faire régulariser, réponse des journalistes (enfin, ceux qui ont daigné répondre) : on a tellement de "cas" qu'on ne peut pas tout traiter. Fin de l'histoire. Parlons plutôt de la burqa, ou des caméras de vidéosurveillance dans les cités.
Merci Daniel : j'étais écoeuré en lisant le titre de l'article du Monde.fr (déjà disparu de la première page); plus encore à la lecture du texte de Merchet, qui est une défense sans recul des militaires :
"Malheureusement, cinq jeunes afghans, des garçons âgés de 10 à 15 ans, sont assis juste à proximité, entre dix et vingt mètres, accroupis sous un arbre. Les militaires français ne les ont pas vus. Ils ne se rendent d'ailleurs pas compte que ces jeunes garçons sont touchés par les éclats du missile. En revanche, ils estiment avoir tué ou blessé les insurgés.
Une demi-heure plus tard, un véhicule civil afghan arrive à la base française de Tagab, avec cinq garçons blessés. L'un d'entre eux décèdent presque aussitôt et les quatre autres sont tranférés à l'hopital de Kaboul. Trois vont mourir de leurs blessures. Le cinquième, plus légérement blessé au bras, est sorti de l'hopital. Leurs familles vont recevoir, ou ont déjà reçu, de l'argent et d'autres compensations matérielles , selon la pratique instaurée par l'Otan.
Les insurgés utilisent habituellement les villages pour mener leurs opérations contre la coalition. Ils s'abritent ainsi au sein de la population civile.
"
A gerber.
J'ai du mal à vous suivre quand vous défendez vos confrères : "Personne n'a rien voulu cacher". "Les informations ont bien été données."
J'y vois au contraire une volonté de participer à la propagande de guerre, en minimisant le scandale.
[quote=Dans la représentation que nous nous faisons d'une information, le titre est capital. L'impression laissée par le titre restera.]

Pas d'accord sur ce point.
La lecture que ce sont des enfants crée un choc, et c'est de cela que vous vous rappellerez quelle que soit le lieu où
cela est dit.

Par contre, et c'est cela qui est regrettable, le titre est ce qui reste en mémoire,...quand on ne lit que les titres. Ce qui
est une pratique de lecture très courante même par "les journalistes" qui choisissent les dépêches AFP à copiercoller.
Écœurant tout ça.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.