45
Commentaires

Morano, et sa marionnettiste Barma

Quatre jours durant, on résiste. On se dit, non, pas elle, pas encore.

Derniers commentaires

Angot ? Moix ? Quel intérêt ?Je suis déçu par vos intérêt. Ou alors je n'ai pas saisi l'ironie...
Mora ... qui ? Je me disais que nous avions échappé à ONPC, cette semaine sur @si, bin non .... ONPC que tout le monde critique mais que tout le monde regarde ..... Moi aussi :))
En tout cas ça aura permis à Alex Vizorek de bien me faire rire avec son "il y a de l'eau sur Mars, c'est une bonne nouvelle pour nos amis de race verte".
Citer De Gaulle indigne la France. Ca en dit plus long sur la pente de la France aujourd'hui que sur Morano.
squatte les chaînes d'info continue,
sauf quelle est l'audience des chaînes d'info continue ? idem pour tweeter ?

Bref, si vous n'avez entendu parler que de Morano depuis 4 jours, il est peut-être utile de réfléchir à vos canaux/sources d'information.
Faisons preuve d'objectivivité une fois encore, qui est vraiment Nadine Morano ?
Une femme aux origines modestes trop souvent raillée par une caste médiatique gauchisante, une femme courageuse aux analyses géoplitiques aussi pointues que celles de Bernard, Guetta.
Une députée modèle et une ex-ministre courageuse livrée en pâtures à des journalistes, de talent, certes, comme Léa Salamé, dont on apprécie chaque matin sur Inter le grand professionnalisme et l'art de pousser dans leurs retranchements ses invités, notamment les syndicalistes archaïques.
Une femme qui ose prendre des positions courageuses face aux vagues cosmopolites et interlopes qui menacent notre France, celle que nous aimons, celle si bien mise en valeur chaque jour par un homme qui fait honneur à sa profession, Monsieur Jean Pierre Pernaut, celle dont on peut entendre la voix tous les matins chez Mr Bourdin, cette France silencieuse et trop souvent montrée du doigt.
Souhaitons que ses multiples talents permettent à Mme Morano d'obtenir un poste dans le futur gouvernement du très probe Mr Juppé ou du très dynamique Mr Sarkozy.
Qui est Catherine Barma ?
Une productrice géniale qui dans les émissions qu'elle produit à toujours cherché à réunir des artistes talentueux et des animateurs qui se mettent au service des invités et non le contraire comme le très spirituel Laurent Ruquier qui nous régale chaque semaine de son Flop ten , rubrique aux textes ciselés, aux jeux de mots hilarants, une rubrique qui nous rappelle les grandes heures de chansonniers comme Jean Roucas et Jean Amadou qui nous manquent cruellement aujourd'hui.
Laurent Ruquier auteur de pièces à succès qui ont permis à des acteurs géniaux de s'élever au rang des plus grands, comme Jean Benguigui ou Steevy Boulay.
Je passerai rapidement sur Mr Ardisson, un grand professionnel, humble qui nousr égale chaque samedi soir avec ses entretiens pertinents et caustiques en laissant tel un Jacques Chancel du 21ème siècle s'exprimer ses invités sur la durée.
Dommage.
Le "dérapage" de Morano aurait permis de commencer à lever l'ambiguïté, l'incompréhension qui existe sur la laïcité et sur la Nation sur la francitude...

Moix avait commencé, mais Ruquier ni Salamé n'ont embrayé.
Vous ne leur ferez jamais admettre formellement qu'ils sont racistes, ou que derrière la défense de la laïcité le racisme avance masqué.

Il faut laisser ce genre de propos se tenir, pour comprendre ce qui génère inquiètudes, peurs et paniques sociales. pour les démonter.
Par la méthode socratique,sans leur faire la leçon, sans leur faire honte ou les houspiller (marre du public ), pour les mettre face aux contenus de leurs discours

Moix avait commencé dommage que les autres ne soient pas à la hauteur
... a été donnée dès dimanche par un certain Nicolas Huguenin, prof d'histoire-géo au lycée Robert-Schuman du Havre, sur Facebook. Et c'est via... Le Figaro (eh oui...) que je suis tombé dessus !
"...le prix à payer pour entendre [...] Angot, Houellebecq ou Moix"...

Euh...?! C'est vraiment si important que ca d'entendre ces trois là (même dans la durée) ? Angot et Moix sont des proches de BHL, et Houellebecq n'est pas trop à plaindre point de vu couverture media...Bref, sachons raison garder.
D'accord avec vous.

Les déclarations de Macron étaient bien plus propices à la réflexion sur nos dirigeants.

@Si c'est comme l'émission de Ruquier, faut se farcir les buzz de la semaine type Morano. Mais c'est le prix à payer pour entendre de temps en temps une enquête décalée et à contre-courant.

Daniel, Catherine, même combat? Je rigole bien sûr.
Je me trompe peut-être mais la formulation de DS me paraît plus qu'ironique. D'ailleurs la conclusion "C'est l'éternel pacte faustien de la télé à claques" n'en a dans ce sens que plus d'impact, même si je l'aurais mise au pluriel. Mais je me répète, je me trompe peut-être.
Oui Morano dit des connerie, sauf qu’elle est une élue, ex ministre, et à ce titre il n’y a aucune raison de la censurer en ne l’invitant pas sur les plateaux, d’autant qu’elle fait « mine » (d’elle-même, par vengeance ou en service commandé ?) de vouloir devenir présidente du pays. Par ailleurs, le propos qu’elle tient, pas mal d’individus sur le territoire les apprécient, voire, disent les mêmes choses et là aussi, il n’y a aucune raison de les interdire de la scène puisque dans l’intimité de nos vies (famille, collègues, au bistrot, dans les transports, entre ami(e)s, etc.) nous les entendons. Pour les contrer, peut-être mieux vaut-il sortir de la précarisation généralisée, peut-être...
Que Barma invite Sarkozy et que Moix lui vante les merveilles de la Hongrie, patrie de son père . Que Salamé lui demande pourquoi il ne copine pas avec Orban dont il partage les idées. Quelques jours de vacances pour lui là-bas, nous délivreraient de la logorrhée quotidienne de monsieur De Nagy Bösca. Quant à Nadine Pucelle puisque c'est ainsi qu'elle est née, qu'un comité d'éthique (à inventer) l'empêche définitivement d'encourager le racisme dans ce pays, déclarant ses propos rédhibitoires.
Je ne suis pas choqué du fait que l'émission On n'est pas couché invite des élus et des ministres. Les producteurs de l'émission ne sont pas responsables du choix des électeurs et ne sont pour rien dans l'arrivée de Morano dans le gouvernement de François Fillon.
Je ne suis pas aussi certain que DS que le choix des invités incombe uniquement à la productrice Catherine Barma. Ruquier semble avoir suffisamment de poids pour choisir ses invités. En tous cas, il a affirmé plus d'une fois que c'est lui qui choisit ses chroniqueurs. Tout récemment, Michel Onfray a affirmé que Ruquier lui avait proposé le poste d'Aymeric caron, ce que Ruquier à confirmé. On sait aussi que Ruquier a déclaré qu'il regrettait d'avoir choisi Zemmour.
On peut se demander si DS, en "oubliant" Ruquier, ne cherche pas à éviter le reproche d'abonder dans le sens de Gilbert Collard, qui vient de traiter Ruquier de furoncle médiatique.
Le vrai sujet de la semaine (genre vraiment politique) c'est la sortie de Macron sur "le libéralisme est une valeur de gauche".

C'est croustillant comme de la provoc moranesque, mais avec des morceaux dedans. De ceux qui donnent à penser, profondément, à la fois la recomposition des partis politiques en France mais aussi le libéralisme lui-même (histoire, définition, etc.)

Pourquoi nous servir Morano, pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ?
« Elle avait raison, d'ailleurs. Ardisson hier, et aujourd'hui Ruquier, ce n'est pas seulement une compile de clashes. Ce sont aussi des espaces où peut se déployer de la parole libre, de la parole artistique, littéraire. La pollution Morano, cet attrape-grand public, est le prix à payer pour entendre, dans la longue durée, Angot, Houellebecq ou Moix. C'est l'éternel pacte faustien de la télé à claques. »

C’est aussi la promotion des idées zemmouriennes, depuis 2006 et le succès de son livre masculiniste « Le premier sexe »,
livre promu, je me souviens par Ruquier aux grandes heures d’écoutes d’« On a tout essayé ».

Elle ne regrette pas d’avoir lancé la carrière de Zemmour, affirme-t-elle dans l’émission Le supplément de Canal+.
Morano? j'évite toujours de marcher dedans.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

La pollution Morano, cet attrape-grand public, est le prix à payer pour entendre, dans la longue durée, Angot, Houellebecq ou Moix. C'est l'éternel pacte faustien de la télé à claques.

Pas sûr que ça vaille le coup.
Bonjour
Vous n'avez pas l'impression Daniel de tourner en rond… @si va-t-il mourir faute de nourriture mangeable. A force de fouiller dans la merde on commence à sentir mauvais aussi.
Ma proposition d'invité à buzz pour l'émission de samedi prochain : Robert Mugabe.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.