154
Commentaires

Moati aime Le Pen

L'amour a ses raisons. Pauvre Serge Moati !

Derniers commentaires

Qui a peur de divine Marine ?
Signalée par Caroline Fourest ce matin sur France Culture.
Je vais aussi gagner mes points godwin mais Hitler était un type sympa quand il ne délirait pas sur les juif, le nazisme et le reste. Poli avec les dames, ami des bêtes au point d'être végétarien. Bon, un peu porté sur l'inceste, mais c'était juste pour la pureté de la race.
Quand à Lafont, de la Gestapo française, après avoir torturé du résistant il ne lui déplaisait pas d'organiser quelque joyeuse fête où se pressait le tout Paris et de demander en échanger de la grâce d'un juif un simple bouquet de fleur...
Les monstres peuvent avoir des cotés attachants.
A l'inverse Churchill était un phallocrate avéré et si on cherche un peu, tout grand homme a des cotés dégueulasses bien cachés.
Le mal et le bien parfait n'existent pas.
D'ailleurs, le mal est banal, il parait...
[quote=La Bruyère]ils ont comme une voix articulée, et, quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine ; et en effet ils sont des hommes

Désolée pour l'emploi à contresens de cette citation, c'est à cause de ce qualificatif d'animaux lu plus haut. Hélas, aucun animal n'a jamais torturé ses semblables. Ce que Le Pen a fait, voyez-vous, "je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait". Contresens, encore, et pourtant, quelle vérité dans ces deux phrases...
Jamais eu confiance dans ce type !
Maintenant on sait. Le Pen n'est pas antisémite. Il a un ami juif.
Le soir où Marine Le Pen est devenue présidente du FN, son père a chanté, et dansé. Quel bon moment !

Il avait même interprété le Horst-Wessel-Lied, dans la langue de Goebbels ! C'était sa préférée de la compil de chants nazis qu'il avait lui-même édités, et qu'il se repassait en boucle.

Traduit, ça donne à peu près ça :

Le drapeau haut
Les rangs bien serrés.
La SA défile
D’un pas calme et ferme !
Dans nos esprits les camarades fusillés par le Front rouge et la Réaction.
Marchent dans nos rangs avec nous !
Libre la rue
Pour les bataillons bruns.
Libre la rue
Pour le membre de la Section d'Assaut !
Déjà pleins d'espoir par millions ils regardent la croix gammée.
Le jour de la liberté
Et du pain arrive.
Pour la dernière fois
L'appel pour le combat
va être sonné
Nous sommes déjà tous prêts.
Déjà les drapeaux hitlériens flottent sur toutes les barricades.
La servitude n'en a plus pour longtemps!


Une tuerie !
Sacré documentariste...ou esthétisation du fascisme ?
Serge Moati s'est entraîné à la fréquentation des droites en invitant Coppé plus qu'à son tour dans son émission "Ripostes"
qu'il animait sur la 5 et en lui donnant trés généreusement l'occasion de s'exprimer.
je crois me souvenir que Moati aussitôt nommé patron de la 3 décida de supprimer l'émission "mozaïque" la seule à la télé qui montrait des "étrangers" et leurs cultures, ....??? me trompais-je ??
Hello D.S.

ça marche les affaires...? Oui , hein ? , ça marche bien , trés bien ! ! !

Bonne semaine a toi

Désolé de te décevoir , j'ai pas d'idée aujourd'hui

Ah si....Au fait...Tu l'aimes , toi , le pen....?

Attention , ne mens pas !
Si Moati et Le Pen avaient vécu il y a 70 ans, la vie du premier aurait peut-être été cruellement abrégée.
Et qui sait si son ami très cher ne l'aurait pas fait monter lui-même dans un train pour Auschwitz...
Moati est une larve qui fait injure à la mémoire de ses aïeux exterminés.
Bonjou,

Je crois comprendre Moati: dans mes années de lycée (1965-1970), j'ai eu des discussions passionnantes avec quelques sympathysants d'extrème droite.
Peu ou pas sympas les discussions avec les gauchistes, pas du tout avec le maoïstes, trop bornés.

Les quelques fachos détonnaient, ils étaient très discrets et peu nombreux à l'afficher.
Ceux que j'ai croisés étaient des gens extrèmement cultivés et érudits sur la période classique et sur le monde gréco-romain.
Paradoxalement Louis-Ferdinand Céline n'éait pas dans leur Panthéon,je l'ai connu par le truchement de camarades de gauche

Bien sûr il y avait le reste, mais lorsque on esquivait, ils n'insistaient pas.
Bref c'est plus compliqué que çà, et si j'en crois Paul Amar entendu sur France5 dans "C' à vous", Jean-PierreElkabach, comme directeur de France2 dans les année '80, aurait plus fait pour dédiaboliser Le Pen que quiconque.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'ai du mal à comprendre la morale de l'histoire, le sens de la conclusion de cette chronique.

Est-ce que Moati aime sincèrement Le Pen ou bien son amour est intéressé (pour avoir un accès privilégié pour faire ses films)?

D'un côté le "Sacré Moati. Sacré métier, documentariste" peut vouloir dire que le fait de se rapprocher des sujets d'un film fait partie du métier de documentariste (amour intéressé) ou alors le risque de tomber amoureux du sujet du film fait partie du métier (amour sincère, Moati dans son naufrage est victime collatérale pour la cause du journalisme).

Ce qui est sur en tout cas c'est que Moati n'est pas amoureux de Le Pen pour rien, son amour a permis de de capturer ce moment dans son film, ouf Moati est sauvé (et DS aussi, on a eu chaud....je ne préfère même pas imaginer le moment où on aura des Moati qui déclareront leur amour pour Le Pen sans avoir de film a montrer en contrepartie).
Je partage la perplexité d'Ulysse et de Florence Arié et en viens même à me demander si Daniel Schneidermann ne serait pas ironique, je veux dire ironique du début à la fin de l'article, même dans sa conclusion. Pense t-il vraiment que ce genre de moment filmé est intéressant, révélateur de quoi que ce soit ? Ça me gêne vraiment de ne pas comprendre car si jamais c'est ironique on passe pour des cons, mais si c'est sérieux alors sa vision du journalisme me dépasse.

Il faut croire qu'un nouveau genre de documentaire se profile : le documentaire mou et fade où on "laisse chaque spectateur libre d'y trouver ce qu'il voudra". Demain : un super documentaire où Hollande se lave les dents en disant qu'il n'aime pas le goût de son dentifrice ! Mmmh, mystérieux ça, forcément révélateur... Chacun est libre de trouver ce qu'il y veut, c'est vraiment chouette !
Mais quel scoop a-t-il levé, là? Toute info confidentielle est-elle un scoop intéressant? Le documentariste, c'est pas le gars qui hiérarchise les infos qu'il a pour les présenter de façon à ce qu'elles aient du sens?
Non mais sérieusement ? Papy gâteux aurait "décroché le pompon", parce qu'il a réussi à capter ces moments d'intimité entre le père et la fille ? Des moments pour lesquels, selon vous, "n'importe quel documentariste aurait donné un an de sa vie" !?
Ces échanges ordinaires entre deux fascistes seraient donc de nature à passionner les foules ?
Un truc essentiel doit m'échapper.
Petit ou grand journal, je ne regarde pas. Alors apprendre ce matin que Moati est tout aussi amoureux de Le Pen qu'il le fut de Mitterrand, ça fait un choc. Se rend-il seulement compte qu'il aide ainsi la fille à étendre son audience.
T'es vieux avant l'âge, mon vieux, il est temps de te reposer.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Et alors ?
Hitler, Mussolini et Staline étaient, eux aussi, très sympas en privé.
Bonjour
La décrépitude des soit-disantes élites. On n'est pas loin de la fin.
Quand le gros borgne a dit que le problème de l'immigration serait résolu avec l'aide de Monseigneur Ebola, Serge Moati a dû changer de slip.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.