173
Commentaires

"Ministre, je m'autocensurais"

"Je croyais qu'être ministre, c'était bosser. Mais en fait, il faut faire du buzz, du bruit, de la communication. C'est ça qui est jaugé aujourd'hui." Cette dénonciation sans équivoque de l'agitation gouvernementale à l'ère Sarkozy ne vient pas d'un farouche opposant du président ou d'un pointilleux critique des mécanismes gouvernementaux. Elle est l'oeuvre d'une ex-membre du gouvernement, Christine Boutin, présidente du parti chrétien-démocrate et ministre du logement de mai 2007 à juin 2009.Gouverner aujourd'hui, est-ce avant tout communiquer ? Comment, lorsqu'on est membre du gouvernement, exister dans l'œil médiatique , et donc du pouvoir ? Pourquoi cette dérive ? Pour la première fois sur notre site, nous recevons une ancienne ministre de Nicolas Sarkozy pour tenter de répondre à ces questions.

Derniers commentaires

Christine Boutin est experte en matière de buzz : où est sa bombe atomique?
La girouette pique du nez, alors elle critique, puis elle obtient une obole...supprimée par Apathie. Elle repique du nez, menace, puis s'efface! Qu'a-t-elle obtenu cette fois-ci?
Dommage, il a manqué une petite remarque éclairante de DS après la liste d'associations "qui travaillent" et avec lesquels Boutin accepterait de discuter pour décrypter un peu son discours...

A 4:30, voilà la liste qu'elle fait :
Emmaüs (et L'Abbé Pierre, c'est pareil)
Le Secours Catholique
L'Armée du salut

Bref pour elle les seules associations valables sont donc les associations religieuses catholiques. Cela aurait mérité d'être souligné face à elle, surtout après qu'elle eut disqualifié le DAL et les Enfants de Don Quichotte parce qu'ils sont orientés à gauche...
Tout ça ressemble à un dernier plan com pour redorer son blason.
Elle se vend comme une femme libre de ton et de parole, entre autres, mais je n'y crois pas du tout. C'est un peu facile de se lancer des fleurs sans apporter la preuve de ce que l'on dit.
On a réellement l'impression d'une personne honnête mais pas du tout à la "hauteur" de sa fonction : pas informée même des déclarations de son successeur la concernant (!), approximative dans presque toutes ses réponses sur des questions pratiques que ce soit en matière de communication, du devoir de réserve des ministres ou de ses opinions sur l'action du gouvernement, on ne tirera rien de Mme Boutin que des impressions de réflexion inachevée, de manque de recul. La bonne volonté ne suffit pas, même si on peut admirer certaines de ses qualités par ailleurs !

Et une phrase d'anthologie "On ne peut pas en vouloir à un père de vouloir aider son fils !". Merci de faire le distinguo entre le piston pour un job d'été et le fiston pour un job d'EPAD ...
Ce que je retire de cette émission, c'est que je suis effaré de constater qu'une personne ministre soit tellement incapable d'être sûre de ce qu'elle veut, de ce qu'elle voulait etc ....

Elle tombe dans tous les pièges qui lui sont tendus, elle n'a aucune certitude quand à son travail de l'époque, quand aux raisons pour lesquelles elle n'est plus ministre.

Et en plus elle dit qu'elle est à la rue ...
Quant à l'actuel Ministre Estrosi, il déclare : "En moto je me sens sûr".
Facile d'aller dénoncer l'auto-censure ou la censure ou la langue de bois imposée lorsqu'on a été ministre...
Ils font un peu tous pareil, mais souvent ils commettent des livres (enfin, leurs "nègres" les ont fait raconter leur petit passage au pouvoir) :
j'ai vu hier soir ce con de casinotier (euh, pardon ex entraîneur de l'équipe de France de rugby dont je n'arrive pas à mémoriser le nom tant son insignifiance est grande) sur Canal ! Et le voilà qui écrit et décrit le panier de crabes ! Ce matin, Jégo à la télématinale de F2 : tout pareil, langue de bois et vente de son bouquin sur "quand j'étais secrétaire d'Etat aux DOM-TOM, j'étais malheureux mais maintenant ça va, Nicolas et son 1er Ministre qui m'a chié dans les bottes, je les soutiens".
Etre ministre, c'est donc un tremplin pour devenir un écrivaillon de langue de bois à la sauce médiatique ? Et Président alors ? Paraît que le Chi, son bouquin s'arrache dans les librairies, qu'y disent dans la télé.
Là, j'exprime ma lassitude : pourquoi s'acharne-t-on dans TOUS les media à donner encore la parole à d'anciens ministres qui, après tout, ne sont que des hommes ou des femmes comme tout le monde ? Pourquoi s'acharnent-ils à rester sur le devant de la scène en récitant leur vie à un écrivain anonyme qui va corriger leurs fautes de style et leurs idées déficientes ? Pourquoi ne donne-t-on la parole, dans nos media, qu'à des gens qui ont trahi, mordu, dérapé, claqué l'argent public, menti, prôné la dénonciation, piétiné la démocratie etc ?
J'ai, un temps, fait des repérages pour une émission (pré-grand messe du 20h) ouverte aux habitants de la France, aux provinciaux. C'était difficile, quelquefois, d'entrer chez les gens, de se faire accepter et de leur demander de se livrer, de raconter leur vie. Mais j'ai vraiment rencontré des gens passionnants. J'ai ensuite été virée par mon producteur parce que je n'aimais pas la façon dont"on" les mettait en valeur ni le ton condescendant utilisé. Ceci dit, l'émission n'a pas duré longtemps...
Alors encore une fois je sors du sujet et je demande qu'on ouvre les antennes aux gens ordinaires, et qu'on arrête de nous bassiner avec des pseudo intellectuels, politiques faisant semblant d'être préoccupés par le peuple, hommes et femmes de cour cirant les pompes à tout va, pubards et communicards de daube... Boutin, qu'elle retourne d'où elle vient.
je découvre le tribunal des condamnés d' avance grâce à Mermet. Schneidermann cite Kouchner dans une tracasserie chinoise : "On ne peut tout de même pas faire de l' humanitaire tout le temps". Et voilà Christine qui veut pas lâcher le Molière.
http://video.google.com/videoplay?docid=-8060388669687090421#
Christine Boutin, l’archétype de la dame patronnesse…

Sidérée d’avoir été lourdée ! Elle croit être la seule à se faire lourder, ou bien s’imagine-t-elle que Ministre c’est un poste à vie ?

En réalité je me demande si cette émission est destinée à faire l’apologie de la nunucherie, de la dinderie ou du fauxcultage ?

Parce que, quand même, s’imaginer que les ministres travaillent quand on traîne en politique depuis plus de 20 ans il faut être d’une exceptionnelle naïveté ! Déjà que les députés et les sénateurs n’en branlent pas une, pourquoi les chefs se fatigueraient-ils davantage ?

La vie des hommes (et femmes) politiques est très occupée, voire agitée… Ce qui n’a aucun rapport avec le travail et encore moins la productivité.

Entre réunions incessantes et improductives, petits déjeuners, déjeuners et dîners de gala, visites sur le terrain aussi dispendieuses qu’inutiles… De toute manière ce qui est fait est à la charge des cabinets et le volume gigantesque de conneries généralement inapplicables ou génératrices de catastrophes vient de cette racaille même pas impulsée par le ministre qui n’y connaît strictement rien et préfère largement traîner ses Weston dans les studios de radio et si possible sur les plateaux de télévision afin de se montrer aux électeurs et de jouer les importants pendant que ses sous-fifres travaillent à couler la France.

Mais il y a surtout une véritable sidération, me semble-t-il, devant l’effarant vide intellectuel déployé sous nos yeux, bien péniblement comblé par des phrases préfabriquées et des idées toutes faites, sans parler des grenouilleries bénitières.

Aucune idée originale sur quoi que ce soit, un préchi-précha mal débarbouillé et tout juste sorti des homélies de son curé habituel, qu’elle ne doit pas bien comprendre : je connais des prêtres d’un niveau qui n’est nullement à sa portée…

Du coup nous en revenons à cette question qui ne me quitte pas : à quoi servent ces gens ? Qu’avons-nous gagné à donner 300.000 € (et je suppose que l’on n'a pas compté les frais d’hôtel et de restauration), en quoi le secteur du logement y a-t-il trouvé profit ? Pourquoi 228.917 € pour un site dont personne n’a rien à battre et qui ne montre que des photos de Christine Boutin (si encore elle était jolie et de préférence plus ou moins dénudée…)

Or donc, après avoir installé au sommet du ministère du logement une fine équipe constituée de nombreuses personnalités proches des milieux catholiques conservateurs (source Wikipédia) voire intégristes elle a eu le désappointement de devoir se séparer de son chef de cabinet qui n’était pas trop gêné d’occuper 190 m2 dans les beaux quartiers de Paris pour 1.200 € par mois, le bon chrétien !

Et pour finir, qu’à t-elle fait ? Les maisons à 15 € par jour ? (0,62 € de l’heure ça aurait été plus vendeur et plus nouveau : tous les vendeurs en porte à porte utilisent le coup du jour depuis longtemps, l’ennui c’est que le salaire est au mois, lui…)

Combien de maisons, trois ans après tout ce cinoche ? 10, et tout le monde le sait, son successeur l’a largement publié partout. Mais elle n’en sait rien, d’ailleurs elle s’en fout comme son premier string (?) et il ne lui viendrait pas à l’idée de se documenter sur les résultats concrets de ses exploits virtuels. De plus elle nous explique benoîtement que les ministres n’ont aucun moyen de rien vérifier !

Tiens donc ! Qu’ils rentrent chez eux dans ces conditions, et qu’ils nous dispensent de financer leurs délires, leurs locaux, leurs assistants et domestiques, leurs voyages et surtout le prix de leurs innombrables erreurs, conséquences inévitables de leur totale impéritie.

Pas plus tard que ce soir j’ai regardé avec beaucoup d’intérêt “Pièces à conviction” sur France 3 (excellent service public dans l’ensemble) sur l’évasion fiscale. J’y ai appris ou confirmé quelques petites choses :

1) Les multinationales Françaises (CAC 40) ne paient quasiment pas d’impôts.

2) L’essentiel de leur moyen d’évasion est très simple : il s’agit des “prix de transfert”, on fabrique en France un produit dont le prix de revient est 1 €, on le revend à une filiale qu’on a pris soin de monter aux Bahamas 10 € (c’est parfaitement légal), et la filiale des Bahamas vend et facture au client final 10,50 €. Résultat pas de bénéfice et donc pas d’impôt en France, tout le bénéfice aux Bahamas, disponible et non imposé !

3) Quand on demande à Bernard Kouchner, sortant de l’Elysée (où se tenait une réunion sur l’évasion fiscale) ce qu’il pense des prix de transfert il ignore visiblement totalement de quoi il s’agit !

4) Comme chacun s’en souvient Eric Woerth a annoncé qu’il détenait une liste de 3.000 personnes détenant un compte en Suisse et qu’il donnait à tous ceux qui étaient dans ce cas jusqu’au 31 décembre pour se “rendre”, espérant bien voir 20.000 fautifs tremblants débouler à Bercy en chemise de lin avec la corde au cou. Il a d’ailleurs embauché 4 personnes plus des standardistes pour faire face au raz de marée des repentants… Résultat (en dehors d’un rire inextinguible parcourant la planète financière de Singapour aux Cayman Island et de Guernesey aux Bahamas, sans oublier le Delaware)… résultat écrivais-je : 140 dossiers réglés à un mois et demie de la date butoir !

5) Du coup on connaît assez précisément le nombre de crétins congénitaux parmi les riches détenteurs de comptes en Suisse (je n’en connais pas qui n’en aient pas, à vrai dire). On ne dira jamais assez les dégâts occasionnés par les mariages consanguins ! Les autres dorment bien dans l’ensemble, et ceux qui sont vraiment très riches sont en train de s’installer sur les rives du Leman, à l’abri des mendiants de Bercy : L’agent immobilier spécialisé dans les baraques à plusieurs millions de Francs Suisses est en train de faire fortune, s’il était bien élevé il devrait envoyer une caisse de Dom Pérignon d’une bonne année à Woerth pour la nouvelle année !

Conclusion : Les très grosses sociétés ne paient guère d’impôts et les riches se planquent ou se barrent. Les pauvres, eux, ne paient pas d’IRPP (il y a donc 50% de pauvres en France), ils paient la TVA mais ils reçoivent des aides diverses et variées… Qui donc est à l’origine des revenus de l’Etat ? Les classes moyennes et les petites et moyennes sociétés, pour un total de 240 milliards d’€, leurs descendants pour les 140 milliards que nous avons dépensés cette année au-delà de nos ressources.

Nous sommes passés d’une époque où les politiques faisaient les choses et annonçaient les résultats - lorsqu’ils en avaient - à une époque ou on annonce tout et n’importe quoi quotidiennement sans que ce soit suivi d’effet et même, le plus souvent, de l’effet inverse !

Voilà qui nous conduit loin de la dame patronnesse qui nous aura au moins appris que quand on était ministre il fallait fermer sa gueule, démontrant qu’elle nous prend vraiment pour des cons : si elle croit qu’on ne s’en était pas rendu compte elle se fourre l’index dans l’œil jusqu’au col de l’utérus !

Et c'est ainsi que Sarkozy est petit.

***
Bonsoir,

Je ne regarderai pas cette émission

Peut on se permettre de consacrer 1/50e de son abonnement et accessoirement 1 heure de son temps à des personnages tels Boutin ou Finkelkraut dont on voit [s]trop[/s] régulierement la bobine dans les medias traditionels?

A t on besoin de Boutin pour savoir que le roi et sa cour font du buzz mediatique en permanence ?

Daniel, svp, reprenez vous. Pourquoi pas Fréderic Lefevre ou Brice Hortefeux ? Laissez les donc à TF1 et à France télévision.

Quand on pense qu'on a du attendre la carte blanche de Maja Neskovic cet été pour que Frédéric Lordon s'exprime...
Émission intéressante bien que partiellement anecdotique.

Par contre super émission ce soir sur France 3 sur la circulation de l'argent, les paradis fiscaux… Et rien sur ASI.

C'est ça dont je parle quand je dis qu'ASI semble se préoccuper plus de petit feuilleton médiatique quotidien que des vrais infos, voir des vraix omissions des médias…

A force de passer son temps à analyser de l'anecdote ou devient anecdotique soi même…
Franchement, est-ce que cela vaut la peine de payer pour entendre Boutin nous parler de l'auto-censure qui est de rigueur quand on est ministre ?!

Et ce site... Arrêt sur images qui ne cesse de s'arrêter sur des sujets - et avec quel sérieux ! Voyez avec quelle applicaton Monsieur Schneidermann pose ses questions, toutes plus convenues les unes que les autres ! -, qui ne nous apprennent rien sur tout ce que l'on cherche à nous cacher dans les domaines économique, politique et social.

Vous verrez ! Ils finiront tous autour de cette table par discuter du prix des légumes en hiver ; et puis, celui des fruits aussi : pommes et poires en particulier.

Vraiment ! Il serait temps vraiment que nous tous nous nous interrogions.

Cordialement.
Serge ULESKI
J'ai survolé les commentaires des autres asinautes, certains d'entre eux se rapprochent de mon sentiment ; je ne connaissais pas bien mme Boutin avant de regarder cette émission mise à part des échos plutôt négatifs. Et franchement j'ai trouvé l'émission un peu mollasse et mme boutin pas très réactive, à faire évoluer sa "version" en fonction des éléments apportés par votre équipe afin d'y coller davantage. Pas très dingo tout cela. Ferez mieux la prochaine fois ?
Madame Boutin ne sait pas pourquoi elle s'est fait "jarter" du gouvernement, je vais lui expliquer :

1) C'est un nain politique. Je ne sais quel pourcentage de voix elle ferait seule au présidentielle, mais je doute des 1%. Sarko l'a ralliée à lui en echange d'un ministère pour qu'elle rentre dans le rang. Maintenant qu'elle ne sert plus à rien, pourquoi la garder ???? Il aurait été intéressant de lui faire raconter les négociations de son ralliement d'ailleurs.

2) C'est un nain médiatique. C'est une torture de l'écouter parler aujourd'hui comme hier. Elle donne l'impression de ne rien savoir, y compris sur les sujets qui sont les siens... "ah bon que 10 maisons?????" Et l'équipe d'ASI qui n'a posé aucune question dérangeante l'a quand meme mis mal a l'aise.

Sans rancune christine.
Fais moi mal, Sarko Sarko, fais moi mal ! Ô oui !
Après avoir avalé la grosse couleuvre et renvoi à la niche, Mme Boutin ne manque d'amour : partout où elle passe, elle ne cesse de dire que seul Sarko chéri est capable de gouverner la Frââânnnnce !
Madame sait très bien maîtriser le verbe et un certain humour, tel le Tentateur de ses lectures préférées peut-être ?
Ou Kââ dans le livre de la jungle : aies confiâââânnnnce, aies confiâââânnnnce !
Beurk de beurk !!! Comme Elliot je ne mangerai pas de ce pain et une fois n'est pas coutume, je ne puis me résoudre à suivre cette émission, trop c'est trop !
Je ne crois pas un mot de ce qu'elle a dit. Je pense que DS pourrait nous dire lui-même ce qu'il attendait de cette émission et ce qu'il a obtenu:
RIEN.
En plus, j'ai regardé l'émission en fin d'après-midi dimanche. Au bout d'une demi-heure, j'étais "gazé"; j'allume la télé, et je tombe sur Demorrand, avec comme invité...Christine B. C'est du harcellement...encore une nuit d'insomnie. Misère
Mme Boutin ne s'autocensure plus Daniel, alors pourquoi ne pas avoir dit un mot sur Frédéric Mitterrand ? C'est un peu léger de ne pas avoir abordé le sujet, non ? Mme Boutin dit être libre, mais dans une petite chapelle (parti chrétien démocrate) faisant partie de L'UMP.
Ok, je ne partage pas ses idées de droite homophobe, réactionnaire, catholique intégriste. Mais je la crois sincère lorsqu'elle aborde le sujet des prisons ou du logement, même si son action politique a été plus que contestable. Il me semble que l'émission d'@si sur F5 avait beaucoup critiqué l'action des enfants de Donquichotte et le rôle d'acteur d'Augustin Legrand. Peut-être était-ce une autre émission mais des critiques avaient fusé contre cette association.
J'avoue que la droite homophobe m'énerve, en règle générale. Mais là, j'ai presque trouvé Boutin supportable. Comme quoi, en creusant.

Merci pour l'émission.

http://anthropia.blogg.org
Court message car tout a été dit. Je n'ai pas voulu finir l'émission (regardé 35min). Peu d'intérêt au propos : elle répond quasiment à chaque fois qu'elle ne sait pas (assez bizarre pour une ministre qui doit bien avoir ses canaux d'infos) et je trouve l'équipe pas assez mordante (avez-vous été impressionnés de recevoir un ancien ministre?). Enfin, je trouve assez osé qu'elle puisse se dire SDF (elle devrait pourtant savoir ce que ce terme recouvre).

Bref, à oublier. Continuez plutôt à être le poil à gratter des médias (et à parler de sujets occultés), vous y êtes plus efficaces.
Je suis déçu.

Dommage que l'émission soit centrée sur Christine Boutin et non sur "Qu'est ce qu'un ministre sous Sarkozy ?" comme le laissait penser l'introduction de l'émission.

Parce que franchement, il y a pas grand chose à retirer de l'émission. A part une rétrospective de l'action de Boutin au gouvernement et un rapide balayage de ces projets futurs, rien.

Ne serais-ce pas une tentative sans succès de Buzzer en faisant dire à Boutin qu'elle à été viré pour sa communication (comme on l'annonce dès le début d'ailleur alors qu'à aucun moment Boutin n'est affirmative sur le plateau.) et si possible lancer deux ou trois piques au gouvernement ?
Bon , pourquoi n'avons nous pas le droit de voter deux fois pour les post qui reflètent nos opinions???
Après avoir voté pour Mona, j'aimerais en faire autant pour madame Tomate mais...voilà....

Ce n'était pas une ènième émission de promo pour la dame même si elle l'a peut-être pensé...on voit bien comme en politique...on brûle souvent ce qu'on a adoré. Cruautés de l'existence et des amours déçues ...
cette bonne femme à été évincé du gouvernement parce qu'elle ressemble de plus en plus à Le Pen. Tout est dit.
Quand on entend un "truc pareil" dire qu'elle est SDF... que dire... quelqu'un à une machette svp ?
Pardon @si, je zappe. J'ai tenu 20 mn. Je loupe peut-être quelque chose, mais tant pis.
Bonjour,

J'ai l'habitude d'étayer mes propos malheureusement cette émission n'a aucun intérêt : @si lui sert la soupe sans contradiction comme dans l'émission de Paul Amar. Elle ne se trouve que des avantages, elle ne leur trouve que des inconvénients. À part élucider le mystère du travail d'un ministre : faire de la propagande, mais ça on le savait déjà.

Tout est plat, elle ne répond jamais, elle se venge mesquinement : @si vaut mieux que ça. Elle fait croire à du franc-parler, ce n'en est guère.

Allez ! En route pour de meilleures émissions !

Eddy Marie-Augé.
Avoir un ministre dans son émission, à quoi ça sert? C'est vraiment l'impression que je garde de cette émission. Il aurait vraiment été loubale qu'un autre invité soit là pour remuer plus vivement madame Boutin. En effet les questions d'asi sont intéressantes mais vraiment trop polies. Bon OK elle respire l'honnêteté mais franchement l'impact de ses mesures: wahlou; que dire de l'absurdité consistant qu'elle ne jouait pas le jeu du Buzz confronté à sa kazbah à 15 euro par jour. Et le ton qu'elle prend quand elle dit que les enfants de Don Quichotte ne l'ont pas aidé, quid aussi d'autres travailleurs moins communicants que ces derniers. Franchement tout ça manque de profondeur. JE m'essoufle un peu. Votre abonnement me procure 3 émissions et finalement c'est à la ligne jaune que je trouve le plus d'intérêt en se qu'elle aborde des sujets assez bien choisis ma foi. Quant à vous je commence à ne plus distinguer la moindre ligne ou courbe. Je fatigue...Plus de matière que diable, de la matière siouplait...
@si ne peut pas toujours invité que des politiquement-gauche-correct. Et les émissions ne peuvent toutes être à chaque fois meilleurs que la précédente.

Comme certains l'on dit Me Boutin à le mérite de défendre ses opinions au grand jour et si sa vision du monde n'est pas celle que je défend et sa morale ne correspond pas en bien point à la mienne mais je la trouve plus fréquentable que bien des politiques qui n'en pense pas moins et en fait bien pire. Je pense et j'espère ne pas me tromper en me disant qu'on ne la surprendra pas à faire des blagues auvergnate.

Sur le fond je suis mi figue mi raisin, on sent la frustration d'appartenir à une majorité et d'avoir participer à un gouvernement dont elle ne partage pas toutes les idées et les principes, c'est le problème des politiques aux idées radicales (et souvent sincères) qui doivent malgré tout composer avec des alliés qui sur le fond sont très différents.
En cela l'émission était intéressante. En fait il faudrait presque une nouvelle émission d'@si pour décrypter celle de cette semaine.

Si non je pense, pour l'avoir entendu plusieurs fois à l'époque ou elle était membre d'une commission parlementaire sur les prisons, qu'elle est sincère quand elle dit qu'elle voudrait s'occuper des prisons et qu'elle y ferait avancer les choses (à condition qu'on lui en donne les moyens). Mais c'est pas sur @si qu'elle peut défendre cela, faut que le camarade David Abiker l'invite dans son émission sur France-Info.
Je ne suis pas d'accord avec la plupart des commentateurs: c'était rigolo d'entendre Christine Boutin s'empêtrer dans les faits et les chiffres, de ne rien avoir de solide à montrer comme bilan, et de la voir se demander en même temps pourquoi on lui reprochait de mal communiquer. Ce n'est pas bien compliqué, Madame : nous avons vu en 67 minutes quelques exemples de votre communication, et ils étaient tous désastreux :

- vous ne savez pas combien de maisons à 100 000 euros ont été construites ;
- vous avez pitoyablement joué sur les mots avec Paul Amar sur "débattre à la TV" et "débattre" tout court ;
- vous ne savez pas quelle est l'adresse de votre blog, ni pourquoi votre blog de ministre dans lequel vous n'avez pas écrit une ligne est encore accessible ;
- vous êtes allé raconter à Nicolas Sarkozy en pleine instabilité de sa vie personnelle que ce n'était pas une bonne idée politique de s'envoyer un canon qui se trouve ressembler quasiment trait pour trait en mieux à son ancienne femme qui l'a largué comme une vieille chaussette...

Ce n'est vraiment pas une perte pour la République que Madame Boutin soit politiquement enterré.
Pas pris le temps de lire en détail tous les commentaires ci-dessus mais une petite remarque récurrente a attiré mon regard et en espérant que je ne me plante pas, je dirais que j'ai eu la même impression quand j'ai visionné l'émission, à savoir :
-- @SI semble offrir à Christine Boutin un plan comm où non seulement elle peut mettre en avant le fait de se sentir femme libre (même quand sa liberté était entravée sous l'habit de ministre), mais aussi où le questionnement des journalistes présents met en valeur une qualité appréciable, si rare en politique, sa sincérité...
-- même si on peut être politiquement en désaccord avec C. Boutin, je pense que l'on ne peut pas lui refuser de reconnaître qu'elle n'utilise pas de langue de bois et qu'elle sait faire face à ses contradicteurs (ou bien elle les évite sous l'oeil des caméras), à condition que la contradiction où pertinence, où impertinence se manifeste, et là, alors,
-- silence sur le plateau : pourquoi DS n'a-t'il pas saisi l'occasion de demander à C. Boutin si ses paroles sincères où elle disait son admiration pour le président en tant qu'homme politique (dans sa réponse à M. Apathie) sont des paroles qu'elles pourraient répéter à ce jour ?
-- même si le but de l'émission n'était pas de mettre l'invitée face à d'éventuelles contradictions, le silence sur ce sujet sensible n'est pas sans conséquences (générales et politiques) et c'est pourquoi il en ressort une impression de lissage de l'image médiatique de Mme Boutin...
-- d'où je pense la déception des foromeurs, et ma déception devant une "trop belle image", cela indépendamment des orientations politiques de l'invitée...
-- impression déjà ressentie dans une autre émission, pour les mêmes raisons, mais je n'arrive pas à me souvenir de laquelle à l'instant....
-- (je pense entre autres à l'auto-promotion de Mr Aréva suffisamment sûr de lui pour lisser son image sans la contradiction nécessaire) mais je sais que cela s'est déjà produit auparavant et je trouve cela très gênant qu'@SI se trouve impliqué, embarqué, même à son insu de son plein gré, dans un "plan comm" dont le bénéficiaire même non demandeur, aurait bien tort de ne pas profiter...

C'est peut-être ce qui s'est produit quand vous avez invité Julien Dray ou Jean-Luc Mélanchon mais là mes lunettes de "femme de gauche" m'ont empêchée de voir cet effet qui biaise le résultat de l'émission.
Après avoir visionné l'émission, je continue de me poser la question de l'opportunité d'une telle invitée. Le risque était, soit de tomber dans la matinale de France Inter, soit dans la dominicale de france2. Demorand ou Drucker ?
Finalement vous avez échappé aux deux écueils. Ça reste du @SI. Mais bon, modérément intéressant. Je peux comprendre qu'on trouve Mme Boutin intéressante, sa démarche de franc-tireur, etc...Mais rien ne ressort de cette émission.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Elle sait pas, elle a oublié, elle n'était pas au courant.

Il y a eu "un petit millier" de maisons habitées (dont elle est fière), mais en fait non... Ca coûte à peu près 100 000 €, ou pas loin... 200 000 à tout casser quoi !
Les associations sont quand même vilaines et réclament des sous (si c'est pas scandaleux !). Et puis ils sont même politisés (de gauche - MAM aurait dit d'ultra gauche !! Beurk).
C'est une SDF à qui on cache tout et qui ne lit pas les journaux de même que ses amis ou proches (elle a même pas d'abo à @asi la vilaine). Elle a beaucoup souffert aussi (ceci dit je la crois). Et même des fois qu'elle se tait ! ("hooooo", tous en coeur, ouvrez grand vos yeux).

On pourrait reprocher à l'équipe d'@si de ne pas avoir été plus tenace, offrant un "plan com" à l'ex Ministre, mais en même temps, je pense que la prestation est assez claire pour les spectateurs.
J'ai quand même eu régulièrement besoin de mettre sur pause pour pester et reprendre mon calme en écoutant les propos de Mme Boutin.

Femme libre... Ca oui : pour ne rien dire. Je préfère encore lire Azouz Begag
@mylène codet

Tout pareil !

C'était quoi, l'idée de cette émission siouplaît ?
Particper à son plan de comm' ?
Vous avez trouvé personne ?
Je comprends pas, là !

Qu'est-ce qui est dit ou montré d'intéressant ?
Jamais je n'aurais regardé une interview de Christine Boutin à la télé ! Faisant entière confiance à l'équipe, je l'ai fait sur asi ... et jusqu'au bout, espérant toujours trouver un intérêt à cette émission ! Je n'en ai trouvé aucun. ASI, pouvez-vous expliquer ce qui a motivé ce choix d'invité ?
Je suis désolé, c'est contraire à l'esprit d'@si mais je vais avoir du mal à regarder l'émission. Cette femme me débecquette complètement. Je me souviens d'elle lors du débat sur le Pacs, complètement allumée… Et puis sa mauvaise fois sur le logement…

Je suis déçu moi qui attend cette émission chaque semaine avec impatience, comme la petite gourmandise du week-end.

Bon allez, pour vous soutenir, je vais regarder. A petites doses… Mais cela m'en coûte.
J’ai péniblement visionné l’émission en la regardant saucissonnée (ce que je ne fais jamais) et avec post récréatif entre chaque chapitre.

J’ai peut être un conflit d’intérêt pour analyser et critiquer, objectivement, Christine Boutin…
En effet celle-ci est physiquement la copie conforme de mon ex-belle-mère, et en plus :
Elles ont la même voix.
Elles sont de le même génération : 66 ans pour Christine, 70 pour Arlette (mon ex-belle-mère).

C’est pourquoi je suis tenté de penser qu’elles ont le même comportement.
Bali et Balo deux SDF sont dans des tentes sur la berge…
Bali tombe à la Seine (comme l’indique Christine Boutin).
Lequel est chauve : Bali ou Balo ?










Balo, parce que « Bali tombe à l’eau »
« Bali tond Balo »
Sur son BLOG, on trouve ça daté du 13 novembre.

« Ségolène Royal fait erreur avec son chèque contraception:
La pédagogie de l’amour c’est autre chose qu’un chèque pour payer la pilule ! »


Christine BOUTIN, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate, réagit à la décision de Ségolène Royal de verser un « chèque contraception » aux lycéennes de Poitou-Charentes :
« Avec ce type de mesure Ségolène Royal fait une erreur fondamentale. Après le chèque livre, le chèque formation, le chèque TIC agriculture… et les nombreux autres dérivés du même concept, Ségolène Royal croit que la vie affective des lycéennes peut se régler à coup de chèque : c’est un raisonnement dramatique qui nie toute la richesse de ce qui fait une éducation à l’amour. »
« Je regrette que la campagne des régionales prochaines entraîne Mme Royal à une surenchère sur le dos des adolescentes ! En 2007, Mme Royal offrait une paire de charentaises à tous les internes de sa région, aujourd’hui elle propose un « Pass-pilule »… Non ! La politique ne doit pas se réduire à ce type de démagogie clientéliste. »
« L’Abbé Pierre n’était pas un homme de communication »
Pourtant c’est lui qui l’a inventé en 1954
"Mes amis, au secours !"
Pour la maison à 15 euros par jour [mais pas pour le SDF Christine Boutin], les chiffres donnés s’expliquent par la différence entre le rêve et la réalité.
Personnes ayant effectivement un logement qu’elles habitent : 10
Personnes ayant déposé un dossier [s]et rêvant d’un logement[/s] : 5000
En ouikipédant Boutin, je trouve cette info :
« À l’âge de 23 ans, elle se marie avec son cousin germain, Louis Boutin, qui est informaticien. »

Il faut savoir que dans la société occidentale le mariage entre cousin germain (c’est-à-dire dont les parents sont frères st sœurs) n’est pas interdit, et a au contraire été institué, par les « Grandes familles pour conservez les « biens » sans les fractionner

Mais certaines sociétés font le distinguo, lorsqu’un coussin épouse la fille de son oncle.
À Propos de l'oncle maternel, ou Modeste proposition pour repenser le mariage des cousins croisés .


Marie-Christine et Victor
"On n'y apprend rien de nouveau que nous ne savions déjà, ni sur les pressions de Sarkozy envers les membres de son gouvernement, ni sur le travail de Boutin au ministère du logement. La seule information est la confirmation de la préminence de la communication qui est un des piliers de la présidence Sarkozy. Mais pouvait-on s'attendre à autre chose de la part d'un personnage politique qui ménage la suite de sa carrière ? La présence d'une ex-ministre de Sarkozy ne suffit pas à elle seule à pimenter cette emission.."
Dit Serge Escalé.
Je plussoie.
Je rajoute que j'ai eu furieusement l'impression que cette invitation répondait à divers comms, au fil des forums, reprochant à @si de n'inviter que des gensses de gôôôche (que le reproche soit ou non fondé).
Bonjour,
Je suis déçu par cette émission. On n'y apprend rien de nouveau que nous ne savions déjà, ni sur les pressions de Sarkozy envers les membres de son gouvernement, ni sur le travail de Boutin au ministère du logement. La seule information est la confirmation de la préminence de la communication qui est un des piliers de la présidence Sarkozy. Mais pouvait-on s'attendre à autre chose de la part d'un personnage politique qui ménage la suite de sa carrière ? La présence d'une ex-ministre de Sarkozy ne suffit pas à elle seule à pimenter cette emission..
Et si, pour parler de comm' en politique (et de la vision de l'Allemagne du même coup) vous invitiez Cohn-Bendit? Ça serait plus fun, plus buzz, tout ça.
Une des émissions les plus faibles parmi celles que j'ai vues. Faible par le peu d'intérêt de ce que dit Mme Boutin. Mais faible aussi parce que les questions ou les interpellations sont très modérées, on a déjà vu plus pugnace. Personne n'a relevé les propos tenus par Mme Boutin (Acte 5 à 14'10") : "... ça m'est difficile d'être totalement objectif, c'est à dire d'être du côté de la posture du président.."
Avez-vous été paralysés par le fait d'accueillir pour la première fois une ancienne ministre (ce qui n'est pas tout à fait vrai, puisque J.L Mélenchon a été ministre) ? Ne vouliez-vous pas décourager les prochains éventuels anciens ministres ou ministres en activité à venir dans votre émission ? N'avez-vous pas voulu tirer sur une ambulance ? Avez-vous agi ainsi par charité chrétienne, ce qui se justifie en accueillant C. Boutin ?
Elle vient de déclarer que :
« Segolene Royal propose un 'pass pilule' pour pouvoir exister »
et
« On note souvent chez les jeunes filles concernées [enceintes précocement] un besoin d'exister»
et Madame Boutin vient sur @si se positionner en victime de Sarkozy, osant même se qualifier de sdf, pour exister.
Franchement, cette semaine il y a mieux à regarder, du côté de chez Birenbaum, que cette pathétique grenouille de bénitier.
D'accord pour le téléchargement, ça rendrait le visionnage plus facile.

Mais...

Je tombe de ma table basse devant cette vidéo. Boutin est naturellement l'opposé de ce que je peux espérer d'une femme politique quant à ses positions catho, je le sais clairement. Mais je cette émission n'est pas là pour me vendre sa manière de voir la vie ou même le logement, mais ce que ça fait à un humain de passer par le gouvernement Sarkozy. Et là, je la trouve fantastique.

La curieuse échelle de valeur du gouvernement qui place la comm avant le vrai travail de fond comme jamais auparavant, le mépris du président pour les ministres qui ne fonctionnent pas comme lui, la solidarité terrifiante de "jeu d'équipe" qui pousse à l'auto-censure quitte à se renier profondément quand les actes du président la choquent, tout ça je ne pouvais l'entendre que de la bouche d'un ancien ministre de Sarkozy.

Et le tableau qu'elle dresse de l'intérieur de ce gouvernement est à l'aune de ce qui transparaît dans les discours et les pseudo actes du président : terrifiant.
c'est la croix et la bannière pour regarder une émission dans son entier. Je renonce même a essayer à present.
ça serait bien que la rédaction d'ASI compte le nombre réel de maisons du plan Boutin à 15 balles.

Sur le sujet vous faiblissez dans l'interview :

(2 min 56 acte 3)
une ex-ministre nous explique qu'elle ne sait rien car elle n'est plus aux affaires, puis qu'il y en a au moins un petit millier (debout ??), 5000 "engagées"
vous l'informez des chiffres officiels du ministère (10 maisons).
(3 min 34 acte 3)
Et boum, Daniel ne veut pas rentrer dans la polémique "dérisoire" (j'interprète :)
" Madame Boutin qui vous veut du mal? Pourquoi les méchants sarkozystes veulent vous ridiculiser et gâcher votre immense succès des maisons à 15 euros ?"
Eh ben non Daniel, vous cassez le fil de l'information, vous ne suivez pas votre confrère sur les chiffres : même si le travail d'ASI sur la lecture des médias est votre priorité, SVP quand vous avez la possibilité de mettre les choses au clair sur des éléments factuels pas anodins du tout comme le logement, cherchez nous les chiffres, les vrais, et collez les sous le nez de la ministre du buzz à 15 euros.
Au moins donnez nous des liens vers de la doc sur le sujet.
Alors 10 ou 5 000 maisons ???????????

Bon WE
Merci beaucoup pour cette émission! J'ai pu rattraper du travail en retard grâce à vous, mes dix-sept enfants vous disent merci, car j'en ai profité pour repriser leurs petites chaussettes de récupération, ainsi ils n'iront plus, dès potron-minet, nu-pieds par les marais et les forêts où rodent les loups et les coqs de bruyère, chercher quelques maigres morceaux de bois putréfié pour réchauffer leurs petits doigts engourdis, non passe que c'est bien beau mais j'ai pas assez pour leur acheter des gants, vous avez vu le prix des gants, en plus dès qu'il y a Dora l'exploratrice dessus ou Bob l'éponge ou [s]Tony[/s] Hannah Montana l'addition monte vite, et ma maigre pension d'invalide de La Grande Guerre de 75 n'y suffirait pas, même avec la plus mauvaise volonté du monde.

Voilà, c'était ma contribution sur l'émission de Madame Boutin, qui fera date dans l'histoire du somnifère.
Je dois avouer que, mis à part mon avis sur Mme Boutin dont je ne partage pas, comme d'autres ici, la vision du monde, je me disais que par esprit revanchard elle allait nous donner des infos croustillantes sur la com' dans le Sarkoland.

En fin de compte j'ai pas trouvé cette émission très intéressante, et j'ai décroché peu avant la fin pour aller prendre une bière en ville.
Je viens juste de regarder les 10 premières minutes (sur le mur de Berlin) et je me disais : "Quand est-ce qu'il vont passer les images d'Arte ?"

Si il y avait bien une occasion de le faire, c'était là. C'est bien de comparer les JT des trois premières chaines mais si on veut y ajouter un peu de qualitatif, pourquoi pas regarder la meilleure chaine qu'il nous reste ?

Bon, je retourne voir la suite.

Léo
Bonne émission, mais si j'ai un conseil à vous donner, DS, c'est de cesser de faire des sourires en coin à vos journaliste et chroniqueur.

Si nous @sinautes nous en rendons compte, vos interlocuteurs aussi... Or, ces derniers ne se dévoilent pas suffisamment si vous donnez des signes que vous ne les croyez pas. Votre technique, qui est de poser innocemment des questions qui manquent à ce point d'innocence qu'elles en deviennent coupables, ne peut pas fonctionner si vous souriez en coin.
C'est vrai que ça a suffisamment déstabilisé Mme Boutin pour qu'elle crache certaines choses, mais pas assez.

Je reste persuadée que si vous étiez demeuré de glace, elle se serait mise à table. Je sais que ses contradictions devenaient trop évidentes, et que ça prétait à rire, mais résistez, que diable..... C'est une des raisons pour laquelle on vous apprécie....

Bon ! Maintenant que j'ai dit aux autres ce qu'il fallait faire tout en n'y connaissant pas grand-chose (Mais c'est ma partie identité française, je n'y peux rien), je me permets d'émettre une hypothèse à propos de la communication de Christine Boutin qui aurait provoqué sa chute.

Outre son côté préchi-précha catho indéniable qui a dû beaucoup indisposer cet enfant de mai 68 qu'est Sarkozy, je pense que son tort n'est pas le fait de ne pas avoir fait suffisamment de bruit médiatique, comme l'émission le démontre, C'est la forme de ce bruit qui a déplu.

Cette communication qui est réclamée par notre Hongrois national doit en effet être aussi de la propagande. Dans le sens où il ne faut pas seulement occuper le terrain médiatique. Il faut aussi faire croire qu'on réussit des choses extraordinaires. Que les projets préparés à la hussarde et mal ficelés, sont des succès. Il faut entretenir l'idée que l'UMP est composée de surhommes et de surfemmes qui changent la France et le monde.
Que tout marche, que tout se transforme en or.

Or, cela, Christine Boutin ne pouvait pas donner cette illusion au Ministère du Logement.
Il manque des quantités colossales de logements et à moins de faire des plans à grande échelle et qui coûteraient le montant du bouclier fiscal, on ne peut pas résoudre le problème. Et pas seulement du logement social. S'il y a suffisamment de bons logements, les prix des loyers baisseront mécaniquement. Et nous le sentons tous dans notre vie quotidienne. La nourriture et le logement, on ne peut faire l'impasse dessus jour après jour.

Mais je suis sûre que, comme nous le savons tous comme Mme Boutin, le vrai problème dans cette affaire, c'est que les couples divorcent, alors évidemment, c'est à cause de cela qu'il faut plus de logements. Nous devons cesser de nous séparer et le problème se règlera de lui-même. Je rigole, évidemment. Mais cette argumentation risible, vous avez pu l'entendre avec sérieux. Je ne l'ai pas inventée.
, et avec la langue s'il vous plaît, pour enfoncer le clou à notre christine nationale, en effet grotesque.
Non pas pour faire du fun

Vomi, merci, au revoir.
@sinautes , Bernadette Soubirou a parlé !!
A présent vous pouvez aller dormir en paix !!
Alleluia !!! Daniel a t-il été touché par la grâce divine ???
Vous le saurez prochainement si vous voyez apparaitre
une auréole au dessus de la tête du Maaaaaaaiiiiiiiittttttrrrrrreeeee !!
Ça devient vraiment pénible ce mot "buzz" utilisé à toutes les sauces, et qui franchement se veut dire et ne dit rien !
67 minutes de Boutin !
Pas plus d'une fois par vie !
Je ne vous dis pas merci ;-)
Cette femme est grotesque.
J'aime beaucoup la souris qui passe dans le coin supérieur droit de l'image aux alentours de 10'42 :)

sinon, il va falloir m'expliquer la logique des plans de coupe, pendant que Boutin s'exprime, pendant lesquels les caméra restent bloquées sur Dan ou anne-sophie (dont la photogénie est assez incroyable, il faut bien le reconnaître, mais de là à ne pas filmer celle qui parle...)
Ne pas confondre s’autocensurer et s'autocritiquer !

S’autocensurer
S’interdire partiellement ou totalement une parole, un discours
Savoir fermer sa gueule quand il le faut, pour ne pas dire des conneries…
[ce qui n’a jamais été le cas]

S'autocritiquer
S’avoir juger et examiner le poids de ses paroles
Savoir tourner 7 fois la langue dans sa bouche pour parler à bon escient
[ce qui n’a jamais été le cas]

Il me semble [à vérifier] que le verbe « autocensurer » s’emploie uniquement en psychanalyse pour définir la pathologie « s’interdire de dire ».
En effet « m’autocensurais » signifie « se censurais par elle-même », comme dans un dédoublement de la personnalité où une petite voix demande de censurer..
La formulation exacte dune Christine Boutin saine, devrait être : « je me censurais »
Les appréciations débiles sur le DAL ou Don Quichotte, la mauvaise foi sur les coups de com', bon, c'est agaçant, mais elle est dans son rôle de femme de droite, réac à souhait. Rien d'extraordinaire.
Par contre, que quelqu'un qui a passé deux ans à s'occuper du logement ose se dire "SDF" parce qu'elle n'a plus de fonctions officielles me semble repousser les bornes de l'indécence.
Et puis cette façon de dire en quelque sorte:"Je suis plus ministre, donc maintenant, le logement, je m'en branle à deux mains" (bon, elle le dit pas comme ça - hélas... -, mais c'est le sens), c'est quand même un peu limite, non?
J'ai toujours un peu peur a priori, avec ce genre d'émission, de finir par trouver sympa une personnalité qui me rebute dans à peu près tout ce qu'elle dit ou fait, mais là, pas de risque!
Bon, elle est catho et le dit, a des idées arrêtées et les défend, ne cherche ni à séduire ni à tromper, je trouve ça plutôt pas mal.
Un genre de dinosaure en politique et moi aussi, même si je souhaiterais que cette nature entière ait choisi des combats qui me tiendraient plus à coeur (écologie par exemple), j'ai du respect pour elle.
Débattons quand même un peu : madame la ministre, vous ne mélangez pas un peu lits d'urgence et accueil pérenne ?
Bravo en revanche si vous avez vraiment réussi à coordonner les capacités d'accueil des associations.
En revanche, moi la maison à 15 euros, construite sans respect de l'environnement ça m'embête et je voudrais aussi qu'une femme catholique et entière applique l'évangile et affirme qu'il est honteux que certains aient plusieurs maisons : une maison maxi, c'est mon credo !
Et j'aimerais tant aussi que les résidences secondaires soient définitivement hors la loi : elles sont une catastrophe écologique car leurs possesseurs y vont en voiture ou en avion le w-e et en plus : elles tuent les campagnes en empêchant les jeunes de se loger et en faussant les élections locales car leurs riches possesseurs votent souvent sur place et pas pour les gens que les locaux auraient élu ! LEURS riches possesseurs pourraient s'en dessaisir et aller dans des gites ou des chambres d'hôtes quand ils veulent s'aérer : ils feraient marcher le commerce rural et deviendraient bénéfiques au lieu d'être mortifères ! Ils iraient en train, puis en taxi puisqu'ils auraient plein de pognon, dans la mesure où ils n'auraient plus à entretenir leur baraque secondaire tueuse, et ... feraient là encore marcher la bonne économie ... Pfou,
un peu décousu tout ça ! Pardon !
Par conséquent : vous avez un engagement personnel en faveur des démunis sans doute réel mais terriblement de droite : pas touche à la fortune et à la propriété privée : on aide mais sans toucher aux structures injustes en place : allez madame, un effort, soyez un peu plus radicale, allez au bout de votre logique : un logement décent pour tous passe par quelques expropriations (indemisées je suis pas soviétique quand même) ! OBLIGATOIREMENT
Et c'est quoi, ensuite, cette déclaration au sujet du DAL : pétage de plomb ? Ah Ah, vous ne vous en souvenez pas mais vous n'êtes pas contre : j'aimerais en savoir plus : le DAL instrumentalise-t-il vraiment la détresse des sans abri ? Je voudrais en savoir plus : l'émission est passée trop vite sur ce point !
Et le blog perso, pourquoi son adresse n'est-elle pas communiquée durant l'émission ? Un peu tronqué ce passage cher Schneiderman !
Sinon, j'ai aimé le câlin entre la musulmane Amara et la catholique Boutin : mais bon, je pleure facilement au cinéma : très bon public donc ..
Enfin il y a quelque chose qui me chiffonne : si madame Boutin n'avait pas été évincée, elle continuerait à parler de son immense admiration pour le Pim's. Oui, ça ça me chiffonne : ainsi, être au pouvoir semble impliquer nécessairement comme une évidence de devenir un gros menteur : ce n'est pas ça qui va me convaincre d'aller me faire vacciner. Autrement dit : indirectement, cette émission conduit à accroître le fossé entre le peuple et ses dirigeants, à accroître cette défiance née de deux décennies de mensonges de plus en plus gros : j'aimerais bien moi des dirigeants intègres comme l'est sans doute madame Boutin MAIS AUSSI : courageux, capables de dire LA VERITE quitte à être viré.
Au final : notre dame Boutin a été virée quand même : dommage qu'elle ne l'ait pas été pour franchise et courage !
Ah, elle aurait dit "des choses" en privé au Pim-s mais .... si j'ai bien compris, elle lui a juste reproché Carla ? Eh madame Boutin, y'a beaucoup plus grave chez notre petit bonhomme : bouclier fiscal, adulation des riches et des puissants, hmm ... tout nucléaire, hmm, visite et accueil d'affreux dictateurs, hmm : lâcheté face à la Chine, hmm ... jalousie à l'encontre d'Obama, hmm, je ne sais pas : y'en a un paquet, en revanche avec qui il couche, est-ce bien grave ?
et ... pas de livre finalement : autocensure ? Envie d'y revenir, au pouvoir ?
Ah !!!! vous avez chère madame la ministre été rendue furieuse par le film d'Hulot ? Okay !!!!! si même le gentil Hulot vous énerve, votre conversion au radicalisme et au vrai courage politique est mal barrée !
enfin : pas sûre d'y retourner au gouvernement si on vous le proposait ? Je n'y crois plus une seconde au terme de cette émission et de ma petite analyse : je pense que vous y retourneriez ventre à terre. Non ?
Pfou, ça m'a fatiguée tout ça, je cours regarder un épisode de weeds (sauf vot'respect madame !)
Parenthèse: la moindre euphorie des célébrations de 1999, il n'y aurait pas un lien avec l'ex-Yougoslavie, ça chauffait encore, non?
bon alors ça va, en lisant trois commentaires je suis rassurée : je ne suis pas la seule à être estomaquée de voir qu'une émission dédiée à madame Bbbbb.
Je vais m'abstenir de la regarder.
C'est suffisamment laborieux de slalomer entre les déclarations gouvernementales qui tombent toutes les trois minutes, dans les tous les formats, tous les jours; si on ne peut même pas faire une petite pause chez vous, arggghhhhh!!!!!!.
A la semaine prochaine
Quelqu'un a-t-il compris pourquoi Madame Boutin a choisi précisément une émission dont la vocation est de repérer les manipulations pour raconter aussi ouvertement ces billevesées ?

Le déménagement à Lyon, pas une stratégie de communication ? Quand le Président de la République allait jusqu'à organiser le conseil des ministres en province histoire de faire la Une ?

La maison à 15€ par jour, pas une opération publicitaire ? Quand le nom lui-même est déjà un slogan marketing ?

Peut-être croit-elle, l'innocente, que parce que beaucoup des abonnés à @si sont excédés par la politique de Nicolas Sarkozy, ils vont avaler ces kilomètres de couleuvres sans broncher ?

Soyons sérieux : Madame Boutin a appliqué à la lettre les consignes de communication de l'Élysée, et elle les appliquerait encore aujourd'hui si elle n'était pas tombée en disgrâce au Château. Il lui suffisait de le reconnaître d'entrée de jeu pour avoir ensuite un boulevard pour régler ses comptes. Mais je suppose que c'est beaucoup trop subtil pour un ministre de la République. Mieux vaut tout nier en bloc comme quand on passe sur TF1 : après tout, là, ça marche.

Et bien c'est ballot, Madame Boutin, mais ici, ça ne marche pas.
Elle sait pas,
elle a pas lu,
elle sait pas que son blog (de ministre) est toujours là,
elle fait un blog perso, qu'elle croit l'avoir mis en ligne mais il ne l'est peut être pas vraiment, pas encore, elle ne sait pas
elle n'en connaît pas le nom de domaine exact,
on lui cache tout, on lui dit rien,
elle ne cherche pas à savoir,
ben alors là.
…et elle trouve encore de quoi s'autocensurer …
?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!?!
toute personne doué d' un peu de décence utilise le mot SDF avec prudence mais elle, ministre du logement, aurait au moins pu être superstitieuse, imagine Marie Christine tous les biblots de tes multiples demeures agonisant sur les trottoirs suite à des réquisitions légitimes de tes espaces inutiles. Des SDF, il y en beaucoup le long de la seine, il est étonnant que tu te préoccupes moins de leur santé lorsqu' ils sont plus éloignés du marché de l' immobilier, entre Ivry et Alfortville combien meurent chaque année ? Comment donc ? Leur noyade à proximité des stocks de Pinault et de Lafarge est de moindre importance ?
Comme l' auraient dit mes regrettés, y' a des coups de pieds au cul qui se perdent !
Et puis tu fais bien de parler de l' Abbé Pierre maintenant qu' il est mort parcequ' à mon avis il se serait lui bien entendu avec Jean Baptiste Eyrault.
Pas encore regardé, mais je vois que Mme.Boutin s'est encore illustrée par sa réaction d'aujourd'hui sur les grossesses de jeunes filles : "pas toujours des accidents" "elles se font mettre enceinte pour avoir l'allocation parent isolé".
En effet, ça dégage une grande sincérité. Tout en nuances.
Oh le vilain petit poussin...réac jusqu'aux bout des pattes
Quoi?? Christine Boutin est Sdf??? Allons, mes biens chers frères, cotisons nous pour lui offrir une jolie petite tente quechua qu'elle pourra installer joyeusement dans le merveilleux monde de Oui-Oui.... Pffff, affligeant de bout en bou (tin).
La déconnexion du politique face à la Société à son paroxysme....
Au mieux, ce forum va se traduire par " j'aime / j'aime pas Boutin ", parce que pour le reste, je vois pas grand chose à retenir. Toutes les références dans le texte qui accompagne les vidéo montrent, si le fallait, que tout a déjà été dit.
Mais peut-être que je me suis endormi pendant la majorité de l'émission, bercé par le discours lénifiant.

Ah si, on savait qu'elle ne s'était pas remise de son vidage, mais là, on réalise qu'elle est complétement déconnectée. En dépression ?

PS : http://www.nosdeputes.fr/christine-boutin
Bien que je ne me sente pas en accord avec beaucoup d'idées de madame Boutin c'est quelqu'un dans le monde politique que j'apprécie pour une raison : elle dégage une sincérité plus grande que 80% d'entre eux. J'ai trouvé notamment assez injuste certains comportements médiatiques à son égard qui la raillaient et qui caricaturaient ses positions quand on sentait qu'elle préférait encore se taire plutôt que de déballer la langue de bois la plus ciselée telle que celles des Lefevre, Morano, ou, plus subtilement, Copé.

Sa position sur les homosexuels est trop souvent utilisée comme un argument godwin et ça m'agace au plus haut point : pourtant, son argumentation est loin de me convaincre ; mais je ne vois pas pourquoi quelqu'un n'aurait pas droit à la parole sous prétexte que ses idées ne sont pas conformes aux miennes.

Certains (je pense à Elliot) devraient apprendre à être un peu plus modérés dans leurs opinions : ils ne sont pas le centre du monde détenant la vérité unique et révélée. Je déteste que tout ce genre de sectarisme.
Dites-moi, ma'ame Boutin, au fond de vous-même, dans le secret de votre âme, vous ne seriez pas un peu... catholique intégriste ?
Comment se concentrer avec le logo décollé d'@si derrière DS ? :p
Alors là, la mâchoire m'en tombe. Jamais je pourrais regarder cette émission, j'ai pas l'estomac assez solide.
Cette femme est l'antithèse parfaite du principe de séparation des pouvoirs de l'Eglise et de l'Etat, vous avez en face de vous un personnage grotesque qui a osé brandir la Bible en pleine Assemblée Nationale ( à propos du PACS, ou du port du voile à l'école, je ne sais plus, mais c'est l'un des deux ) ,qui n'a jamais pu masquer bien longtemps ses positions homophobes ( manifs, déclarations, facile à retrouver, je vous fais confiance ), qui est, ou a été, consulteur du conseil pontifical pour la famille, fourbe machin qui consiste à "stimuler, promouvoir et coordonner les actions et études des différentes œuvres catholiques portant sur les domaines de la famille" , ET ministre de la République !!!.
Et il n'y a rien qui vous choque ? Qui vous fasse dire que, décidemment, la nuisance sociale qu'elle est depuis longtemps doit lui valoir un oubli immédiat, une indifférence totale, expulsée le plus longtemps possible de la parole publique, quel que soit l'intérêt de son point de vue sur le service de com' de Sarkozy ? Eh ben non. Faut encore qu'elle obtienne une tribune.
Dites-moi au moins que vous avez passé 50 mins à la pourrir sur place, avec son C.V, il y a largement de quoi. Vous avez bien pourri un jeune gugusse qui venait faire la promo de son bouquin sur les coulisses de l'Ile de La Tentation, et il y avait de quoi, certes, pourquoi ne pas faire rendre des comptes à ce personnage-là aussi. ( Oui, la comparaison vaut ce qu'elle vaut, mais il s'agit bien de deux monstres. )
Les gens qui travaillent : Emaüs, Secours Catholique, Armée du Salut, Amen. Pour les autres, les CRS. Le sabre et le goupillon dans toute sa morgue.
Je vais pas écouter la mère Boubout' tout de suite. Je suis ici pour une page de publicité :

Les éditocrates : Ou comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n’importe quoi
Comment "exister dans l'%u0153il médiatique" ?

Effectivement, on se pose la 58nh36%$$*$"#.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.