27
Commentaires

Migrations de la sympathie

Natacha Polony va avoir sa propre émission sur Paris Première (groupe M6). Ca s'appellera Polonium.

Derniers commentaires

Une fois de plus j'ai rien compris
En même temps, c'est aussi la preuve que pour P. Cohen, contrairement aux antisémites auxquels il avait naguère fait allusion (Soral, Dieudonné) sur ce même plateau; il ne considère pas les autres types de racistes (anti-Arabes, anti-migrants, anti-Roms etc) comme issus de ces fameux "cerveaux malades ", et que ces derniers sont toujours accueillis en grandes pompes sur le service public.
"Allons, Patrick Cohen. Détendez-vous. Apprenez à être aussi enjoué avec la copine de Zemmour, qu'avec Zemmour lui-même. Le plus dur est déjà fait."

Ce qui est bien avec les chroniques de DS c'est que ça permet de voyager dans le temps, en l'occurence ça donne une idée de ce que c'était que de vivre sous le McCarthysme: on traque les sourires coupables révélateurs de connivences inavouées. Et en plus ça coïncide avec des vielles rancoeurs mal digérées...beurk.

Et donc ce matin j'apprends que Patrick Cohen est suspect de connivence avec l'ennemi fasciste: Have you no decency?
J'ai écouté ce matin l'émission de France-Culture où intervenait Daniel.
Quand on parle de presse papier indépendante, on évoque toujours Le Canard enchaîné et Charlie hebdo mais il existe d'autres journaux: par exempleLa Décroissance, CQFD, que l'on ne trouve pas chez tous les marchands de journaux(de moins en moins nombreux) et dont on entend peu ou pas parler. Une solution: l'abonnement. Mais on ne peut pas s'abonner à tous.

Il a été question aussi d' émissions telles que Kho-Lanta qui remplissent l'espace et étouffent une production de qualité, plus exigeante; similitude avec la surproduction agricole de mauvaise bouffe qui fait disparaître les produits de qualité.

Quant à l'émission "C'est à vous"( que je regarde très rarement) elle me fait penser à Proust, à Balbec
leur salle est l'aquarium et le peuple les regarde manger de l'autre côté de la paroi de verre.

"Et le soir ils ne dînaient pas à l'hôtel où, les sources électriques faisant sourdre à flots la lumière dans la grande salle à manger, celle-ci devenait comme un immense et merveilleux aquarium devant la paroi de verre duquel la population ouvrière de Balbec, les pêcheurs et aussi les familles de petits bourgeois, invisibles dans l'ombre, s'écrasaient au vitrage pour apercevoir, lentement balancée dans des remous d'or, la vie luxueuse de ces gens, aussi extraordinaire pour les pauvres que celle de poissons et de mollusques étranges (une grande question sociale, de savoir si la paroi de verre protégera toujours le festin des bêtes merveilleuses et si les gens obscurs qui regardent avidement dans la nuit ne viendront pas les cueillir dans leur aquarium et les manger)."... À l'ombre des jeunes filles en fleurs - Noms de pays : le pays

Sauf que je ne trouve pas l'aquarium merveilleux.

"En attendant, peut-être parmi la foule arrêtée et confondue dans la nuit y avait-il quelque écrivain, quelque amateur d’ichtyologie humaine, qui, regardant les mâchoires de vieux monstres féminins se refermer sur un morceau de nourriture engloutie, se complaisait à classer ceux-ci par race, par caractères innés et aussi par ces caractères acquis qui font qu’une vieille dame serbe dont l’appendice buccal est d’un grand poisson de mer, parce que depuis son enfance elle vit dans les eaux douces du faubourg Saint-Germain, mange la salade comme une La Rochefoucauld."


Les vieux monstres peuvent être masculins. Il y en a aussi de jeunes.
Patrick Cohen me fait penser à un hamster qui remplit bien ses petites joues.
Un truc est sur, Anne Hidalgo a effectivement (re)twitté le message de bienvenue en Français, Anglais et Arabe de Remi Ferraud...


https://twitter.com/RemiFeraud/status/643784134616313856
Vite dit, parce que vite pensé : votre bouc-émissaire constant "Cohen", Mr. Scheiderrmann vous ridiculise, changez-en, ça sent la prétention.
Mr. Zemmour n'est qu'un clown dans la vision de Marine Lepen : donc on peut sourire de lui c'est minuscule, journaleux, l'idiot du système qui se trame, elle s'est plus sérieux.............
Depuis l'affaire des "cerveaux malades" qui a clairement révélé P Cohen comme un idéologue dangereux qui filtre ce que le peuple peut entendre, et ce qu'il ne doit pas entendre, ce "journaliste" me révulse. Qu'il soit toujours présent sur une des plus grosses matinales (en terme d'audience) me révolte, et je ne comprend pas de quelle talent on le crédite pour le laisser à ce poste.

Pour les rares "c'est à vous" que j'ai pu voir, il semble que ce soit devenu sa cantine du soir, car la plus-value qu'il apporte dans cette émission est proche du zéro absolu, même dans son rôle de "bien-pensant". Il donne l'impression de tuer le temps, mais de s'ennuyer quand même. Il y a quand même mieux dans le PAF non ?

Et quitte à râler jusqu'au bout... ce sont mes impôts qui contribuent à payer le salaire (sans doute impressionnant) de ce type, étant qu'il officie sur France Inter et France 5.

Agacement, quand tu nous tient...
Me voilà de plus en plus "désinformée"... Pas de Lapix pour moi au dîner, pas plus que Biraben , Hanouna et les autres.
Et le matin, ce que je préfère, c'est le moment où Daniel Morin se fiche de lui. Mais quand même, je préfère Cohen à Demorand et de loin...et pas seulement pour sa belle voix.
Bonjour
Je n'ai écouté que la première partie du passage de Daniel à FCult.
Un débat un peu hors sol qui n'a jamais parlé de l'abandon irrésistible des lecteurs de la presse écrite pour cause d'insatisfaction vis à vis de la ligne éditoriale monocolore d'un journal à l'autre. Et votre intervieweur qui ne parlait que de l'astre mort Libération et non du présent site. Pauvre homme.
Et vous, pourquoi ne pas mettre FCult dans son caca quand un de ses éditorialistes ment à tour de bras. Vous avez fait aussi ce matin votre Cohen…
Vous n'avez pas évoqué ça: http://www.mediapart.fr/journal/france/160915/marine-le-pen-et-la-langue-des-barbares
il est, le matin, le maître du ton du rythme et des affinités idéologiques.
il est, le soir, chroniqueur dans une émission où tout le monde il est beau tout le monde il est gentil.
comme le courage et la cohérence ne caractérisent pas vraiment le journaliste médiatique je pense qu'il y a là de quoi expliquer les alternances sourire carnassier / bouche de miel.

m'enfin franchement, Cohen, on s'en fout non ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.