7
Commentaires

Michel Sapin, "l'élastique de la culotte" et les femmes journalistes

Michel Sapin a-t-il fait "claquer l’élastique de la culotte" d’une journaliste au Forum économique de Davos de 2015 ? L’épisode, relaté par les journalistes Aziz Zemouri et Stéphanie Marteau dans un livre sur les coulisses de l’Elysée, a fait polémique vendredi. Le collectif de femmes journalistes "Bas les pattes", qui évoquait déjà "l’incident" dans une tribune de mai 2015, conteste en effet la version des faits des deux journalistes. Et en profite pour rappeler pourquoi le collectif avait choisi de ne pas donner de nom.

Derniers commentaires

Bonjour,
depuis jeudi je me radicalise. Oui il faut donner les noms. Le mec met la main au cul à une meuf et il est encore ministre ? On savait déjà que la compétence n'était pas un critère dans les hautes sphères mais apres DSK on ne peut plus faire semblant : des gros dégueulasses, qui prennent les corps des femmes pour des truc achetables ou empruntables au même titre qu'un sex toy en plastique, nous gouvernent. Mettons leur dans leur gueule à eux, par le moyen dont ils ont le plus peur, l'exposition médiatique. ça va bien la médiation. Qu'est-ce qu'il y a ? il faut encore protéger le petit garçon ? Lui parler patiemment pour qu'il change son comportement ? Il a 60 berges le gars. S'il n'a pas compris c'est qu'il sait que la sanction n'est jamais appliquée, qu'il peut continuer à être un bon connard. S'il n'est pas sanctionné en son nom comment poursuivre les autres ? Les campagnes d'affichage contre le harcelement devient alors qu'une campagne de pub dont on peut acheter le produit ou non. Le respect du corps d'autrui n'est pas une option, putain.
Michel sapin n'en est pas à sa première saillie. en 2013 déjà lors de la remise des diplômes aux inspecteur élèves du travail, il n'a pas hésité à faire rimer le terme "racaille" avec le nom à consonance étrangère d'un jeune diplômé.
Voir l'Express du 16/12/2013:
Quand Michel Sapin fait rimer "racaille" avec le nom d'un inspecteur du travail
Sapin est-il à bonnets aux coups fourrés et aux situations corsets ? N'est-ce pas parce qu'il connaît des hauts et des bas au sein du gouvernement qu'il cherche à dessein le soutien de son grand ami de Tulle ? S'il se fait remonter les bretelles, il pourra toujours dégainer un article de loi l'autorisant à pigeonner le contribuable ou à plumer ses détracteurs (ou toute autre combinaison). C'est qu'il connaît les ficelles du métier, le bougre !
J'espère qu'un jour viendra où les femmes (ministres ou non, en tous cas pour commencer) feront claquer avec concupiscence l'élastique de mon slip.
En stratégie militaire , le ministre serait le spécialiste de la défense élastique ou défense en profondeur
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.