51
Commentaires

Michel Naudy, mort embarrassante d'un journaliste embarrassant

Michel Naudy, journaliste et militant communiste, avait lancé en 1995 une éphémère émission de critique télé sur France 3 Île-de-France, Droit de regard. Salarié par la chaîne mais placardisé depuis dix-sept ans, il a été retrouvé mort à son domicile le 2 décembre à l'âge de soixante ans. La gendarmerie privilégie l'hypothèse du suicide.

Derniers commentaires

On peut écouter le documentaire sur FranceCulture que l'émission Sur Les Docks lui a récemment consacré :

http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-michel-naudy-de-l-antenne-au-placard-2014-10-08
Au risque de casser l'ambiance, je trouve étrange de bénéficier pendant 17 ans d'un salaire dans une entreprise de service public sans fournir aucun travail.
"sur des terres ou, depuis 50 ans et par tradition, un chien muni d'un collier PS serait élu sans coup férir à toutes les élections régionnales et départementales".

Ça marche bien aussi avec une chèvre ou un âne à la place du chien.
D'origine ariegeoise, ou je retourne régulièrement, je connais bien la situation politique de ce département. La mise en examen du président du conseil général Augustin Bonrepaux et deux autres personnalités politiques locales ne m'étonne pas sur des terres ou, depuis 50 ans et par tradition, un chien muni d'un collier PS serait élu sans coup férir à toutes les élections régionnales et départementales. Des prises illégales d'intérêts et des collusions sont ainsi rendues possibles dans une classe politique endogamique. Il faudrait enquêter sur ce suicide qui n'en est peut-être pas un ...
Michel Naudy était un journaliste et aussi un militant, mais il est abusif de le qualifier comme le fait l'Afp d'
homme politique

De même on ne peut pas écrire :
Cofondateur et rédacteur en chef de l’hebdomadaire Politis, Michel Naudy avait ensuite été journaliste à France 3 à partir de 1981
puisque Politis a été lancé en 1988.
j'ai appris la nouvelle chez mermez j'en suis restée stupéfaite ; il y a matière à investir cet homme a été sans doute assassiné.
Merci à @si de transmettre une information avec les résèrves que l'on est en droit d'attendre sur les causes de la mort.

Sur d'autres sites, et même "là-bas si j'y suis", Michel Naudy a porté atteinte à ses jours. Pourtant, ça ne semble pas être avéré.

Bien sûr, ce point précis ne change rien à la triste nouvelle, mais j'aime cette honnêteté et cette précision journalistique.

Matthieu S
Un vrai journaliste ..
http://www.dailymotion.com/video/xoeb4_12-michel-naudy-partie1_news
Belle garde d'honneur !
Respect à cet homme intègre.
merci Laure pour cet article, ainsi qu'à Jiem 92 d'en avoir parlé hier.
Bel hommage à un homme courageux.
Et France Télé qui devient la grande muette à son tour.
J'espère que la hiérarchie se sent mal dans ses baskets (même si j'en doute).
C'est la preuve par a + b s'il en était encore besoin qu'une authentique émission de critique des médias ne peut exister dans la durée à la télévision, même sur le service public.
Les autres ont été ou sont de la poudre aux yeux, du show, un stratagème mis en place par "la seconde peau du système" comme l'appelle Méluche pour donner l'illusion que la télé à un regard critique sur elle-même.
Tellement qu'elle en vient à placardiser puis gommer de la photo de famille un journaliste intègre et authentique sans que ça gène beaucoup de confrères.
Je me félicite tous les jours d'avoir bazardé il y a 10 ans ma téloche, désintoxication nécessaire pour reprendre le contrôle de sa réflexion en allant chercher l'info soi-même. Merci internet !
Je me souviens de son intervention récente (et de ses propos pertinents) dans le film "les nouveaux chiens de garde", qui par ailleurs sort en dvd.
1995 : "L'émission censurée critiquait notamment les journalistes Alain Duhamel (France 2), et Guillaume Durand (TF1)."
la télé de service soi-disant public est en berne : Duhamel et Durand y exercent toujours !....

merci Laure, bel hommage aux journalistes, les vrais, Naudy, Langlois,... ceux qui pensent que l'investigation est le minimum syndical à respecter pour transmettre une information.....
hommage : la prochaine Une de Politis
Je me joins aux mercis du dessus ;-)
Des gens qui se suicident parce qu'ils ont l'impression de se battre contre des moulins à vent ne sont pas si rares, mais bon, laissons l'enquête se faire.
(il y a un lien qui ne fonctionne pas, celui présent dans la phrase L'info a été reprise dans plusieurs articles, comme ici.)
"D'habitude, lorsqu'un ancien salarié de France 3 décède, on en parle à l'antenne, là, rien."

Encore un coup de Golomer, hein !

Laure, avez-vous réussi à lui téléphoner ?
Ho, un article sur Naudy! Bravo Laure!
Merci Laure.
Bonjour
Idem.
Je pense qu'en 2007, ce devait plutôt être candidat Front de Gauche.
Non le FG date de 2009
Merci Laure de parler de Michel Naudy
Quelle tristesse, je viens de le revoir interviewé dans le film Les Nouveaux Chiens de Gardes, toujours plein d'intelligence et de lucidité. Quel gâchis, ça me révolte...

p.s : pourriez-vous rendre l'article gratuit ?
Il l'est pour la journée ;)
Un d@ns le film sur le sujet, c'est définitivement à l'abandon ?
Le Monde Diplo a monté les interventions de Michel Naudy dans Les Nouveaux chiens de garde. Et renvoie vers l'article de Laure Daussy.
Je recopie ici la conclusion de l'article du Diplo:

Quiconque a à l’esprit le nom d’un, d’une ou de plusieurs nullités prétentieuses officiant chaque jour sur une antenne de France Télévisions, est enclin à s’interroger sur la justification de la longue mise à l’index d’un journaliste tel que Michel Naudy.
Dans la compilation de ses interventions dans "Les Nouveaux chiens de garde", Michel Naudy dit quelque chose de très juste et qui est, quelque part, un hommage à Daniel Schneidermann (qui a bien fait de se faire virer de la télé) :
[quote=Michel Naudy]Qu'on me cite un exemple d'un journaliste qui a commencé une carrière dans ce que vous appelez l'impertinence, la contradiction, le non consensus et qui n'ait pas été soit passé aux oubliettes, soit récupéré. Il n'y a pas d'alternative. Le système jette, rejette tout ce qu'il ne peut pas récupérer. Si vous restez, vous ne restez jamais à l'antenne impunément. Jamais.
Je viens de voir le film, ses interventions sont les plus justes (avec Lordon), un grand et édifiant docu.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.