36
Commentaires

Merci Trump ! Rachel Maddow, nouvelle star de l'info aux USA, est démocrate

Trump doit mordre sa casquette. Non seulement l'émission la plus regardée des chaînes d'information américaines n'est plus sur Fox News, mais c'est celle de... Rachel Maddow, sur la chaîne MSNBC. L'émission de la journaliste, ouvertement lesbienne et franchement démocrate, a vu ses audiences exploser depuis l'élection de Trump. Investigation, longs monologues, plans fixes : une grande claque à tous les codes de la télé de flux. Et ça marche.

Derniers commentaires

"une grande claque à tous les codes de la télé de flux. Et ça marche." Vous etes ou la @SI ? Avez vous vu des manifs du peuple pour la TV poubelle qu'on nous sers ? non. C'est vous les médias qui avez décidé de nous servir de la merde, et on a pas le temps de manifester pour vous recadrer, mais a un moment on vous éteint . Cette manie des médias de reprocher au téléspectateurs la médiocrité de leur programme et d'être étonné quand un bon reportage sur la physique, sur les dinosaures ..etc est super vu, vous nous prenez vraiment pour des cons. C'est votre vision que 'les gens' veulent de la merde. D'ailleurs en politiques sou etes pareil a surestimer les meetings vident de Macron et a invisibiliser ceux de JLM pleins... mais c'est la représentation qui fonctionne plutot que la réalité chez les humains, et les oligarques l'ont parfaitement intégrer, que Macron sois seul a défilé pour son intronisation n'est pas gênant , il a remonté les champ avec camera , ça suffit pour valider. S'il y a des loi sur le 4eme pouvoir c'et bien qu'il doit être utiliser de manière honnête , pas en mentant au peuple, mais y'a aucune loi qui punis les journaux mensongé.
L'extraordinaire est que tandis que Trump tweetait que ces révélations étaient des "fake news", son staff à la Maison Blanche confirmait.

C'est assez effrayant de penser qu'à la Maison Blanche siège un tel incompétent dont on sait qu'il a flambé la fortune que lui a léguée son père et qu'en fait il a plus de dettes que d'avoirs.
Une étude de The Wall Street Journal montre que "Donald Trump’s companies are almost $1.8 billion in debt to more than 150 institutions"
Deux omissions dans l'article ci dessus

1) le passage de Rachael Maddow devant les talks de Fox News est aussi lié à l'effondrement générale des audiences de celle-ci, en très mauvaisr passe avec le débarquement de sa direction et de sa principale anchor, Bill O'Reilly (pour des motifs divers dont un bien sale que je n'ai pas tous suivis, mais c'était dans RCP ces dernières semaines sur bien des articles)

2) le passage de l'article sur la feuille d’impôt fait exactement ce qui a été reproché à Maddow, en pire, en ne citant pas le cœur de ce qui a été reproché à Maddow, c'est à dire en noyant l'info. Qui est que la feuille d’impôt de Trump montrait qu'il payait, sur cette année là, à peu près autant d’impôts qu'il devait, et au passage, qu'il était effectivement très riche. Soit deux grands axes de la communication "anti trump" debunkée ("Trump ne paye pas d’impôt" et "Trump n'est pas vraiment riche") par son propre camp, et en plus sans qu'elle donne le sentiment qu'elle se rendait compte de ce qu'elle faisait. Les Anti Trumps n'étaient pas exactement ravis, les pros Trumps étaient contents... mais de son incompétence et ils l'ont donc pourris en conséquence. Fait intéressant pour un site d'analyse des médias, l'épisode a néanmoins renforcé son audience. "Parlez de moi en bien ou en mal, mais parlez de moi" : si ça marche pour Trump, pas de raison que ça ne marche pas pour Maddow.
La nouvelle formule d'@si, où on demande à un jeune journaliste qui n'en veut de pondre un article superficiel et peu sourcé (à part dans les (m)ass-medias) pour ensuite le regarder se faire rectifier le fion par les @sinautes dans les commentaires, est-elle le fruit du développement soudain d'une passion bdsm chez Daniel Schneidermann?
Gros problème avec cet article: l'absence de toute mention de la paranoïa sur la Russie de Rachel Maddow. Un article a été consacré à ce problème par [large]the Intercept[/large], site co-fondé par [large]Glenn Greenwald[/large], qui s'intitule:[large]MSNBC’s Rachel Maddow Sees a “Russia Connection” Lurking Around Every Corner[/large]. Pour celles et ceux qui préfèrent un résumé en vidéo par un comédien américain pro-Sanders (que personnellement j'aime bien): Rachel Maddow Has Lost Her Mind & People Are Noticing par the Jimmy Dore Show.

C'est une étude qualitative et quantitative (ce qui est assez rarement utilisé et plutôt intéressant comme démarche). Comprendre le succès de Rachel Maddow sans parler de cela est biaisé: cela ne prend pas en compte le matraquage médiatique par l'establishment démocrate sur la Russie pour cacher les errements de leur candidate Hillary Clinton par rapport à Bernie Sanders, etc.

Je ne vais pas parler de faute professionnelle, c'est un peu fort, mais là c'est grave et je pense que c'est représentatif d'un gros problème avec les infos sur Trump et l'establishment démocrate: la plupart des sources potentielles et utilisées sont soit pro-Républicains soit pro-Establishment démocrate. Donc, si on se limite à ces sources, on oublie toute critique de l'establishment démocrate et de leurs alliés médiatiques, comme Rachel Maddow.

Je pense qu'il faudrait vraiment se poser sérieusement et se rendre compte que l'abondance de sources pro-Clinton/Perez est un piège pour analyser Trump. Il faut qu'ASI aille chercher vers des médias alternatifs de gauche (comme the Intercept ou Democracy Now).

NB: c'est mon premier commentaire, parce que là c'est une tendance flippante surtout sur Mediapart mais aussi sur ASI, mais j'espère ici qu'il n'y aura pas le même naufrage que sur Médiapart.
Je pense allez consulter un psychologue un de ses jour que je réactualise la perception de ma propres perception du monde !

J'ai tiqué au mot "lesbienne"...bon à "démocrate" aussi mais bon là je le sais depuis pas mal de temps.

"un des principaux lieux de l'opposition progressiste"

"Lesbienne" intègre t il la dimension progressiste de la Dame ??!...Que je sache ou me situer.
"Tandis que Fox News décidait de minimiser ou d'évincer totalement de son antenne le traitement des scandales Trump..."

Capucine, comment vous dire? Non, je ne suis pas pro-Trump... loin de là: Mais, sur un site où l'on se doit de "décortiquer" les médias et ce qui nous est dit/présenté... je pense, à titre personnel, que si l'on prend le temps, on peut "creuser" suffisamment pour mettre en perspective les choses, ou en tout cas nos propres ressentis/intuitions/jugements"... Prenons l'exemple de votre introduction d'article et ce passage quoté ci-dessus, et mettons le en perspective avec la dernière étude d'Harvard sur le traitement médiatique de Trump par les médias US sur les 100 premiers jours...

Analyse Etude Harvard

Cette étude montre un ""biais de traitement" "négatif" à 98% contre Trump sur les 100 premiers jours de son mandat... du jamais vu dans l'histoire US de ces dernières années (ce qui entraine un ras le bol des gens sur les msm, etc.), assez édifiant... le côté "impartial" du journalisme laisse pantois... (et Harvard n'est pas franchement pro-trump... mais ils font leur taff)

Etude Harvard en détail par Harvard

Vous constaterez "ironiquement" ou pas... que seul Fox News, contrairement au "idées reçues", est le seul MSM à être un temps soit peur objectif, avec un traitement quasi 50/50 pour/contre... comme quoi...


NB: Pour aller "creuser encore plus loin dans ce côté "biais" de présentation, je vous donne un lien qui est susceptible de vous intéresser... savez-vous quel est le dernier mot "viral" sur le Net Chinois?... je vous le donne en mille: "Baizuo" (??), savez-vous ce que cela veut dire?... "Blancs de gauche" (en parlant des US)... désirez-vous savoir quel définition des Chinois, par définition, communistes, à tout le moins "socialistes", donnent à ces Baizuo?... cela pourrait vous intéresser, car, comprendre comment,t l'on est perçu par un autre peuple, peut aider à se comprendre soit-même...

Opendemocracy: Baizuo
(opendemocracy n'est pas un média altright... je devance, bien au contraire... ils supportaient le Keep In contre le Brexit, et sont ouvertement des penseurs pro HRC) (

""If you look at any thread about Trump, Islam or immigration on a Chinese social media platform these days, it’s impossible to avoid encountering the term baizuo (??), or literally, the ‘white left’ (...)

So what does ‘white left’ mean in the Chinese context, and what’s behind the rise of its (negative) popularity? (...)

baizuo is used generally to describe those who “only care about topics such as immigration, minorities, LGBT and the environment” and “have no sense of real problems in the real world”; they are hypocritical humanitarians who advocate for peace and equality only to “satisfy their own feeling of moral superiority”; they believe in the welfare state that “benefits only the idle and the free riders”; they are the “ignorant and arrogant westerners” who “pity the rest of the world and think they are saviours”."

Toutes similitudes avec les "démocrates" (dans les rues, ou dans le deep state, etc... n'étant qu'une pure coïncidence... ou pas...)
Bref...
Le journalisme, ce n'est pas 50% de temps pour les juifs, 50% pour Hitler
Pourquoi pas ? (à part que les premiers 50% ne doivent pas être seulement pour les juifs mais pour toute l'opposition). Idéalement je préfèrerais un peu plus pour l'opposition, mais pas 98%.
votre analogie est mauvaise.

pour la poser correctement : on critique les 100% d'articles écrits sur hitler et on regarde quel pourcentage d'entre eux sont favorables dans les médias.

mais bon l'analogie est pourrie de base. Trump n'est pas Hitler.
Les chinois sont un(e) [s]race[/s] peuple supérieurs tout simplement !
[quote=Vous constaterez "ironiquement" ou pas... que seul Fox News, contrairement au "idées reçues", est le seul MSM à être un temps soit peur objectif, avec un traitement quasi 50/50 pour/contre... comme quoi...]

Oula vous êtes allés un peu vite en besogne il me semble.

[quote=Fox was the only news outlet in the study that came close to giving Trump positive coverage overall, however, there was variation in the tone of Fox’s coverage depending on the topic.]

l’étude se contente de constater factuellement que fox news a fait 50/50 d'articles positifs et négatifs mais se garde bien de dire que Fox news a été objective. garder une équilibre n'est pas une preuve d'objectivite.

[quote=Have the mainstream media covered Trump in a fair and balanced way? That question cannot be answered definitively in the absence of an agreed-upon version of “reality” against which to compare Trump’s coverage. Any such assessment would also have to weigh the news media’s preference for the negative, a tendency in place long before Trump became president. Given that tendency, the fact that Trump has received more negative coverage than his predecessor is hardly surprising. The early days of his presidency have been marked by far more missteps and miss-hits, often self-inflicted, than any presidency in memory, perhaps ever.]

Bref l’étude est intéressante mais il ne faudrait surtout pas lui faire dire ce qu'elle ne dit pas.... elle considère qu'il ne faut pas tirer de conclusion hâtive sur la couverture négative de trump des journaux mainstream d'autant que la couverture est devenue de plus en plus negative en generale ces dernières années.
Par ailleurs elle confirme que trump est de loin le président qui a fait le plus de conneries dans ses 100 premiers jours et que cela pourrait en partie expliquer la nature de la couverture.
Apres on sait de part leur positionnement durant les elections qu'un grand nombre de medias sont de toute facon hostiles a trump.

mon analyse : honnêtement que Fox news arrive a faire 50% d'articles négatifs sur un président qu'elle adule devrait plutôt être un sujet d’inquiétude.
Vous êtes, sur tous les sujets sur Trump, "anti", il suffit de relire vos interventions sur le forum pour s'en rendre compte. Et vous voudriez sembler "poser" dans "votre" interprétation des documents présentés?... "Vous êtes allez un peu trop vite en besogne" sur l'étude Tosh, commencez donc par le "titre" de l'étude d'Harvard: "Harvard Study Reveals Huge Extent Of Anti-Trump Media Bias" => 98% Bias coverage" = 98% de Biais de couverture médiatique... (le mot "biais" a une signification... claire et nette).

"garder une équilibre n'est pas une preuve d'objectivite." et de vous répondre: ne pas en avoir, est une preuve de non objectivité de façon certaine... l'équilibre, comme vous dites, est au contraire un besoin pour analyser factuellement le pour et le contre, lorsque, comme l'étude le montre, vous êtes à 98% contre, et ce, de façon voulue... vous n'êtes pas objectif... vous êtes dans le "biais de présentation"... cqfd

"mon analyse : honnêtement que Fox news arrive a faire 50% d'articles négatifs sur un président qu'elle adule devrait plutôt être un sujet d’inquiétude."
"votre" analyse, est celle d'un anti-trump, je ne me place pas en "pour ou contre", de même qu'Harvard... mais comme devraient le faire les journalistes et toutes personnes se voulant un tant soit peu "objectif"... l'analyse factuel des choses... Or, il s'avère que contrairement aux idées reçues, Fox s'en rapproche le plus en ne faisant que leur travail... (cf. étude) 50/50 est une bonne dose (totalement inverse aux idées reçues et propagées...). S'ils "adulaient" trump comme vous dites, ils se rapprocheraient des autres msm qui font des biais de présentation à 98%... mais non, ils sont "pondérés"... Être "pour quelqu'un" ne veut pas dire "dire que tout est bien", de même qu'être "contre" ne veut pas dire que 98% est mal... et c'est là, où vous ne saisissez pas ce qu'est être "objectif", puisque vous êtes "partial"... cqfd

Et de conclure, puisque vous y allez de votre propre conclusion style "punchline", contrairement à ce que vous dites, je pense, à titre personnel, qu'une presse qui fait 98% de biais de présentation sur un Président "est un danger" pour la démocratie... et devrait être un sujet d'inquiétude...
(vous pouvez aussi accessoirement recouper ce fait, avec la perte totale de confiance des citoyens dans la presse, chiffres disponibles, pour se rendre compte qu'elle travaille contre elle-même, et qu'elle perd sans cesse des lecteurs et auditeurs... cqfd)
une presse qui fait 98% de biais de présentation sur un Président "est un danger" pour la démocratie... et devrait être un sujet d'inquiétude...


D'autant plus quand elle déclare traiter la présidence comme un film muet, i.e. ne même pas écouter le camp adverse.
(Trump l'a cherché, c'est de sa faute aussi, mais le problème n'en est pas moins grave).
[quote=98% de Biais de couverture médiatique..]\


sauf que l’étude ne dit pas ça. vous reprenez le titre d'un article qui fait du sensationnalisme. le 98% est également faux. (98% uniquement pour ARD)

Ca serait un excellent cas d’étude pour arrêt sur image : article de journal qui se veut irréfutable parce qu'il vient d’une université prestigieuse mais en détourne largement le sens.

donc je vous invite de nouveau a vous referer a l’étude directement comme j'ai pu le faire en citant des passages. vous verrez que l'article de journal qui cite l’étude prend des raccourcis.

l'analyse n'indique par ailleurs pas que Fox news est plus objectif, c'est cette fois votre analyse.
(tout comme j'ai fait la mienne en prenant bien soin de ne pas la faire passer pour une vérité en disant : " mon analyse".)
Pensez-vous vraiment que je mettrais en lien une étude sans l'avoir lu?... Et pourquoi à votre avis ais-je indiquer, en le faisant, qu'Harvard n'était pas "pro-trump"?... Si vous allez à "leur" interprétation de leur étude, il est évident qu'ils tentent de montrer que c'est la faute de Trump (étant donné qu'il est notoire qu'ils ne se cachent pas avoir été pro HRC), Mais, et le "mais" a son importance... vous y lirez aussi ces phrases clefs que vous semblez avoir squizzé:

- "Have the mainstream media covered Trump in a fair and balanced way? That question cannot be answered definitively in the absence of an agreed-upon version of “reality” against which to compare Trump’s coverage."
(comme cela ils se couvrent... et vous donnent tord par la-même quand vous affirmez qu'ils font leur job normalement...)

Mais:

- "Trump’s coverage during his first 100 days was negative even by the standards of today’s hyper-critical press."
(c'est on ne peut plus clair...)

Et:

- "What’s truly atypical about Trump’s coverage is that it’s sharply negative"
(sans commentaires...)

Et:

- "the sheer level of negative coverage gives weight to Trump’s contention, one shared by his core constituency, that the media are hell bent on destroying his presidency."
(c'est "limpide"...)

Et:

- "Never in the nation’s history has the country had a president with so little fidelity to the facts, so little appreciation for the dignity of the presidential office, and so little understanding of the underpinnings of democracy."
(y a-t-il quelque chose que vous ne comprenez pas?...)

Et:

- "The media’s credibility today is at low ebb (...) the news media need to give Trump credit when his actions warrant it. The public’s low level of confidence in the press is the result of several factors, one of which is a belief that journalists are biased. That perception weakens the press’s watchdog role. One of the more remarkable features of news coverage of Trump’s first 100 days is that it has changed few minds about the president, for better or worse. The nation’s watchdog has lost much of its bite and won’t regain it until the public perceives it as an impartial broker, applying the same reporting standards to both parties."
(c'est on ne peut plus clair... sauf pour qui ne veut pas lire...)

Et:

- "The press should also start doing what it hasn’t done well for a long time—focus on policy effects. Journalists’ focus on the Washington power game—who’s up and who’s down, who’s getting the better of whom—can be a fascinating story but at the end of the day, it’s food for political junkies."
(c'est de la nourriture pour les junkies, aka: "les démocrates", qui d'autre?... mais rien de factuel sur le "fond" = la "politique et ce qui est voté/décidé"...), pour qu'ils le disent eux-même... je vous laisse imaginer...

Et:

- "A broadening of the scope of political coverage would require journalists to spend less time peering at the White House."
...

- "the press paid only minimal attention to Trump’s executive orders. He issued a large number of them, covering everything from financial regulation to climate change. Collectively, these orders, immigration aside, accounted for less than 1 percent of Trump’s coverage"
(Vous n'appelez pas ça un "biais de présentation/couverture" peut-être?... moins de 1% sur les décisions et votes passés... vous noterez qu'Harvard ne cautionne pas...)

Et:

- "Journalists would also do well to spend less time in Washington and more time in places where policy intersects with people’s lives. If they had done so during the presidential campaign, they would not have missed the story that keyed Trump’s victory"
(Limpide...)

Et:

- "the balance is still off. More voices need to be aired. Trump might be good for ratings but he’s not the only voice worth hearing. Never have journalists fixated on a single newsmaker for as long as they have on Trump."
(clair non?...)

Et:

- "Journalists need to resist even the smallest temptation to see themselves as opponents of government. It’s the competition between the party in power and the opposing party, and not between government and the press, that’s at the core of the democratic process."
(seriez-vous de mauvaise foi?...)

Et:

- "When spokespersons for the opposing party get a mere 6 percent of the airtime, something’s amiss."
(la conclusion est sans appel...)

Bref, "vous" ne lisez et comprenez que ce que "vous" voulez, et comme vous dites, c'est un cas d'école... "vous" faites un biais de présentation... je vous invite à relire l'étude, tel que je l'ai fait, et avec, les phrases clefs de leurs conclusions quotées ci-dessus... C'est "sans appel"... les "biais" sont bien présent et reconnus, à moins que vous ne compreniez pas l'anglais?

Bonne journée
Never in the nation’s history has the country had a president with so little fidelity to the facts, so little appreciation for the dignity of the presidential office, and so little understanding of the underpinnings of democracy.

Cette citation là critique le président, pas la presse...

(Au moins, ça montre que les auteurs de l'étude ne sont pas pro-Trump :) )
Mal placé
Mal placé
Oui, c'était l'objet de la citation, montrer votre "conclusion" qui était dans mon introduction
Merci pour ce témoignage d'objectivité...
Je ne demande pas aux journalistes d'être objecifs. Je leur demande d'annoncer la couleur.
heureusement y'a google traduction : "Baizuo est généralement utilisé pour décrire ceux qui «se préoccupent uniquement de sujets tels que l'immigration, les minorités, les LGBT et l'environnement» et «n'ont aucun sens de problèmes réels dans le monde réel»; Ce sont des humanitaires hypocrites qui défendent la paix et l'égalité pour «satisfaire leur propre sentiment de supériorité morale»; Ils croient en l'état-providence qui "bénéficie uniquement aux cavaliers inactifs et libres"; Ce sont les «Occidentaux ignorants et arrogants» qui «ont pitié du reste du monde et pensent qu'ils sont des sauveurs»."
ils disent n'importe quoi les Chinois de #lautredroite. L'état providence n'existe pas (ce ont nos impôts qu'on redistribu), les problème de pollution sont hyper important et les Chinois s'en fichent (ils en crèvent et nous aussi), les Baizuo ne sont pas de gauche mais de #lautredroite qui se veut de gauche (plus chic), c'est le patron de google , ou celui d'amazone, ou la politicienne Clinton ... mais surement pas ceux le peuple pauvre.
Les Chinois eux ne sont ni ignorant ni arrogant ? ils ne font que voler les brevets (surtout ne rien inventer) , détruire la planète, ont plein de fric, mais meurent le ventre vide, enfin pas la classe moyenne qui écris ce texte, qui leur ressemble ,a eux, en fait, le pays de l'enfant roi, le pays de l'élitisme, le pays ou les parents ne voient leurs enfants qu'une foi par an, hyper violent avec les pauvres ... et vous soutenez ce délire de bobo (et oui les Chinois ont leur classe de bobos).
Méchant Trump, personne ne l'aime.

Pourtant, c'est le grand ami de l'Arabie Soudite, donc contre l'Iran, donc contre la Syrie, donc contre la Russie et le Hezbollah qui donne tant de mal à Israël, donc pour Israël mais ça on le savait déjà.

Bref, autant on comprend pourquoi ses supporters le lâchent, autant on se demande pourquoi les démocrates donc la gauche Clinton (c'est à dire l’extrême droite financière et guerrière) ne l'aime pas ?

Une petite guerre contre l'Iran, pour les doigts de l'homme et il devrait retrouver les bonnes grâces de la gauche US.

Cette gauche soutenu par toute l'oligarchie US et qui pleure aux injustices mais se vautre dans le luxe dans un pays où les injustices sociales n'ont jamais été aussi grande.
Son show a été lancé avant 2009: en 2008, donc de toute façon bien avant celui de John Oliver.
Article intéressant !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.