31
Commentaires

Mélenchon, Delanoë, contre-positionnements matinaux

Le socialiste tel qu'on le parle.

Derniers commentaires

Bonjour,

La réponse et analyse de JL Melenchon sur son interview :
http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=634#more-634

".../...Après ça le plus incroyable est de lire sur le site « d’arrêt sur image » et du « Point » que je vois d’un bon œil le plan Sarkozy et ainsi de suite. On voit la boucle : une question inepte à laquelle une réponse mesurée pour éviter la provocation donne lieu à une reprise en boucle, par des commentateurs qui ne peuvent naturellement pas en croire un mot, d’un point de vue favorable à Sarkozy de ma part. C’est le média traquenard, la reconstruction du réel par les apprentis sorciers .irresponsables qui au plein milieu d’une crise où chacun s’efforce de faire preuve de sens des responsabilités jouent à jeter de l’huile sur le feu d’une façon ou d’une autre pour créer de l’ambiance. .../..."
Voilà un billet indigne de @si. De l'humour digne des pires journalistes du figaro, le niveau zéro de l'analyse ... Assez consternant, pour le maître à penser de ce site, qui semble devenir de plus en plus caricatural ces derniers temps. Réveillez vous Mr Schneiderman !
Et si finalement, Sarkozy se repprochait de Chavez, voire de Peronne ?
Je m'explique :
Hier, on l'appelait Sarko l'Américain, pour son admiration pour l'Amérique, son envie de parader auprès des symboles de l'Amérique et son éblouissement d'être aux côtés de Bush et consorts.
Aujourd'hui, on le voit s'agiter à qui mieux mieux, donner des leçons au monde, désigner des coupables, réclamer des têtes...
Et demander à animer une émission de télé sur le service public, régulièrement, pour expliquer directement aux français, son action dans le temps !
Et sa femme est sur tous les écrans, à chanter, gratter de la guitare, pérorer...
Moi, ça me rappelle de plus en plus les régimes populistes de l'Amérique du Sud.
Et si on s'était tromper de référence ?
Bonjour,
Mr Daniel fait son Morandini? il comprend mieux quand Mélenchon fait dans le "saignant" ?
9h du mat c'est peut être trop tôt pour analyser la politique?
Suivez le conseil, lisez le blog de JL Mélenchon, c'est un peu plus long, moins prémaché, mais c'est plus difficile en se lavant les dents ou en faisant son café...
Alors là, quelle déception de lire Daniel aussi nul que Apathie ! Juste essayer de faire des effets !
Vraiment écoeurant. J'ai écouté Mélenchon et vous ne lui rendez pas justice du tout
Voilà @si en train de virer stupide et inintéressant. Tant pis !
L'interesse n'a pas la meme lecture que vous de son interview.
Ca peut valoir le coup de l'inviter, il a plein de choses a dire sur les medias.
---
Après ça le plus incroyable est de lire sur le site « d’arrêt sur image » et du « Point » que je vois d’un bon œil le plan Sarkozy et ainsi de suite. On voit la boucle : une question inepte à laquelle une réponse mesurée pour éviter la provocation donne lieu à une reprise en boucle, par des commentateurs qui ne peuvent naturellement pas en croire un mot, d’un point de vue favorable à Sarkozy de ma part. C’est le média traquenard, la reconstruction du réel par les apprentis sorciers .irresponsables qui au plein milieu d’une crise où chacun s’efforce de faire preuve de sens des responsabilités jouent à jeter de l’huile sur le feu d’une façon ou d’une autre pour créer de l’ambiance.
http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=634
---
/bm/
Hors sujet: Happy Slapping Par Normand Baillargeon
S'il y a bien une chose que les institutions dominantes de nos démocraties libérales n'aiment guère, c'est que le public soit réellement informé des grands enjeux sociaux, économiques et politiques et les discute sérieusement avant d'exercer une réelle influence sur les prises de décision : démocratie, oui, sans doute, mais pas trop.
C'est ainsi qu'au Canada et aux Etats-Unis, comme ailleurs, tout un tas de mesures sont couramment déployées pour éviter le grave danger que présente ce que la Commission trilatérale a déjà pudiquement nommé le "surcroît de démocratie", c'est-à-dire le fait que les gens se mêlent de ce qui les regarde.
Posséder les médias d'information est un de ces moyen, utilisé par les grandes entreprises. Mais les Etats ne sont pas en reste : par exemple, des fonctionnaires gênants sont mis à pied, des recherches sont commandées à des scientifiques complaisants, des données sont dissimulées, des textes supprimés et des rapports d'une immense importance rendus public à des moments où ils ont le plus de chance de passer inaperçus.
Il arrive que tout cela ne suffise pas. C'est pour ces cas-là qu'à été imaginée en Amérique du Nord une nouvelle statégie, dont l'usage se répand à une grande vitesse : les SLAPPs, pour Strategic Lawsuit Against Public Participation. E, français, ça se traduit par "poursuite-bâillon" (une action en justice intentée contre un individu ou un organisme dans le cadre d'un enjeu public, destiné à le paralyser politiquement) ou, en d'autre termes, par 'ferme-ta-gueule".
Ecosociété, une petite maison d'édition indépendante, qui a notamment édité Noam Chomsky, en sait quelque chose. Ce printemps, on y publiait Noir Canada. Pillage, corruption et criminalité en Afrique. Le livre parle des agissements de sociétés aurifères canadiennes sur ce continent. Ce qu'on lit est terrifiant. Or les auteurs affirment s'être appuyés sur des sources sûres, telles que des documents de l'Onu, des rapports de Human Rights Watch, des dépositions faites au Congrès des Etats-Unis...
La réactions n'a pas tardé : on a d'abord cherché à interdir la publication du livre puis, quand Ecosociété a refusé de céder une SLAPP est tombée. En fait, deux.
En mai, Barrick Gold, la plus grosse compagnie aurifère du monde avec 1,73 milliard de dollars de profits nets en 2007, a réclamé 6 millions de dollars à Ecosociété. En juin, rebelote, comme vous diriez chez vous : cette fois, c'est Banro, une société minière ontarienne, qui réclame 5 millions de dollars. Au total, la petite maison d'édition doit verser 11 millions de dollars, soit plus de 7 millions d'euros.
La "poursuite-bâillon" ? Etouffer les fouille-merde à l'aide de procès ruineux. Signez la pétition
Alors qu'elle démarrait à peine, ces procès la clouent au sol. Ecosociété doit mobiliser toutes ses ressources ...la suite
Je viens de regarder l'intervention de Melenchon sur RTL (sur le site de Melenchon)
Il est vrai que dans la premiere partie Melenchon semble desabusé et il y est beaucoup aidé par le journaliste.
Mais tres vite il se resaisi et redevient le tribun anticapitaliste qu'il a toujours ete.
La fin de l'interwiew est assez rigolote. lorsque Mélenchon parle des gens qui (au parti socialiste aussi) affichent aujourd'hui des convictions totalement oppose a celles d'hier.
Mr Aphatie s"ecrie "des noms des noms" et melenchon ne tombe pas dans le piege comme il l'avait fait sur canal en citant le nom de mr Alexandre en reponse a une question.
Mais cite l'exemple du traite de Lisbonne qui interdit tout ce que les gouvernements europeens sont en train de faire pour essayer de sauver les meubles.
Si melenchon avait cité Delanoe, Royal etc.. cette information aurait ete reprise par l'ensemble des medias.
Mais seul les auditeurs de RTL en profiteront. tout ca n'est pas interressant pour le public se sont des analyses ce n'est pas de la polemique.
Chavez vient de décerner un brevet de nationalisme et de capitalisme à Sarkozy, (et pas de socialisme).
http://www.lefigaro.fr/international/2008/10/25/01003-20081025ARTFIG00468-chavez-sarkozy-tu-te-rapproches-du-socialisme-.php
Le terme "camarade" est donc au moins ironique (si il a seulement été employé.

Par conséquent, n'allez pas faire de Mélenchon la courroie de transmission du bolivarisme en France. Ca ne serait pas sérieux. D'ailleurs l'intervention du Sénateur est en tout point conforme à ce qu'il produit d'habitude.

"Cette personne est respectable, mais...."
Je ne sais même pas si c'est un positionnement préparatoire au congrès. Il y a une autre possibilité, c'est qu'aucun homme politique n'y comprenne quoi que ce soit, et qu'ils racontent tous absolument n'importe quoi...
Lisez l'article de Guillaume Duval (d'Alternatives économiques) sur Marianne2

http://www.marianne2.fr/Plan-de-sauvetage-les-banques-francaises-s-engagent-a-rien_a92709.html

Après ça, comment peut-on dire que le plan de sauvetage des banques version française vaut quelque chose ? Certains paramètres auront echappé à Mélenchon... l'argent du plan de sauvetage est tout simplement jeté par les fenêtres !

Toujours sur Marianne2, décidément assez bon aujourd'hui : la remarquable tribune de Samir Amin avec des pistes sérieuses pour sortir de la crise par le haut

http://www.marianne2.fr/Debacle-financiere,-crise-systemique-_a92710.html
Je ne sais pas si Apathie a posé une question relative au procès l'homme ayant brandi un panneau où était inscrit "casse toi pauv'con" sur le passage du cortège présidentiel, mais les arguments développés par Mélenchon sur son blog ( il était cité à son procès par la défense) ne semblent pas être "conciliants" à l'égard du président. Ni d'ailleurs tout ce que Melenchon tente de défendre en matière de laïcité... Ou encore comment une gauche au pouvoir pourrait répondre bien autrement à cette crise... Voir ici
Vous savez, DS, l'ironie peut être pratiquée même par des dictateurs populistes-anti américains donc antisémites comme Chavez. Cela dit, pour vous faire une opinion éclairée sur Chavez-le-couteau-entre-les-dents, vous devriez lire, en plus du Monde ou Libération, le Monde Diplomatique par exemple.
Concernant Mélenchon, son blog est accessible à tout le monde. Il permet de se faire une idée du personnage un peu moins caricaturale que l'image donnée par les Grands Journalistes. Ca demande un peu d'attention car il écrit long, le bougre. Ben oui, il se sent obligé d'argumenter. Après, on n'est pas obligé d'être d'accord. Mais, à le lire, on n'a pas l'impression qu'il nous prend pour des billes, contrairement à ... beaucoup d'autres.
Salut,

Bon c'est hors-sujet mais ça m'inquiète sérieusement.
SVP, sortons un peu du PS et regardons ailleurs les critiques formulées 1) sur le système capitaliste 2) sur la politique sarkozienne
Exemple ici (sur le même sujet)
http://www.lepost.fr/perso/kawouede/
Delanoë n´exprime pas une opinion : il se pose en " meilleur" opposant de sarko, alors que sa politique en est la plus proche.
pur agitation dans le bocal sans intérêt.
J'avoue que je me régale de ce nouveau pavé de $arkozy dans la marre des socialos. Je me demande à quel point cela n'a pas été suggéré comme bon mot à Chavez. J'attends le Canard de demain pour me faire une idée plus précise.

Si cela brouille les pistes, c'est la preuve éclatante que certains politiques à gauche ne sont restés que surfaciques au lieu de pragmatiques dans leurs convictions : l'enfer est pavé de bonnes intentions. L'Etat partout, Justice nulle part : c'est sûrement le rêve totalitaire ultime de Mélenchon.

Donc petit résumé à l'attention des perdus de gauche :
Etat interventionniste = camarade socialiste
Etat sauvant le MEDEF et les financiers libéraux = opportuniste umpiste
Désopilant ! Mélanchon-le-chon ? Vous en reprendrez bien une louche ? Et Delanoix, plus à gauche ? Comme on a un lustre de retard sur les States, au moment où le grand pays s'apprête à chasser les gnomes qui l'ont mis dans la merde et à tourner la page... nous on traîne un sacré carnaval d'imitateurs de révolutionnaires en peau de lapin et de socio-festivus.
Plus Trotsky en Saint Eloi du Dagobert de l'Essonne. Triste matin...

(...) (Il est vrai que Chavez vient de décerner à son "camarade" Sarkozy un brevet de socialisme, comme le remarque, sans commentaire, Le Figaro). (...)


Il y a tout de même, dans l'article du Figaro, trois points de suspension qui en disent long...
Et vous avez vu Ségolène Royal ce matin sur France2 aux 4 vérités glisser discrèttement le nom de Mediapart à propos d'une enquête sur la Caisee d'Epargne ?
Mélenchon, c'est l'électron libre ayant un avis sur tout, la plupart du temps à contre-courant des orientations générales du PS.
Sa singulière analyse du problème tibétain lui avait valu d'être poliment évincé d'une réunion de son groupe au Sénat.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.