21
Commentaires

Maubeuge la "séparatiste", vue par la presse parisienne

Depuis un mois, la ville du Nord est décrite, selon les journaux qui se sont penchés sur le sujet, soit comme un foyer islamiste hors de contrôle, soit comme l’exemple-type de l’ancienne commune industrielle en déshérence. Le dernier article consacré à Maubeuge, dans Libération, a provoqué la colère d’un journaliste de La Voix du Nord, qui a consacré un article à nuancer le sombre portrait du quotidien parisien.

Commentaires préférés des abonnés

Arrivant à Paris avec 30 mn de retard suite à une avarie matérielle, nous sommes restés trois jours en gare, cherchant désespérément à décrypter la signalétique du lieu pour accéder au réseau de transport local.

Ayant enfin pu monter dans une de ces n(...)

Je connais très bien le Nord et particulièrement Maubeuge qui est une ville que j'apprécie et dont je salue les Habitants. Le genre de jugement à la hache sur le Nord permet de se rendre compte de la superficialité des arguments d'autorité et des pré(...)

Je connais bien Maubeuge, j'habite à 10 km de là. Là où se termine cette fameuse route qui devait aller en Belgique.

L'histoire de la liste communautaire est une arnaque, avoir plusieurs noms arabes sur une liste électorale suffit à lancer des accusat(...)

Derniers commentaires

Le seul à avoir bien parlé de Maubeuge, c'est Pierre Perrin

Merci Bourvil

D'après les descriptions de ces articles, Maubeuge semble être plutôt à l'avant-garde du le reste de la France macronienne. Paris est en retard, mais parviendra bientôt à ce summum de développement grâce aux réformes de notre gouvernement bien aimé.

Les journalistes "parisiens" ne restent pas assez longtemps, les journalistes "locaux" restent trop longtemps...

Attention, second degré !

Arrivant à Paris avec 30 mn de retard suite à une avarie matérielle, nous sommes restés trois jours en gare, cherchant désespérément à décrypter la signalétique du lieu pour accéder au réseau de transport local.

Ayant enfin pu monter dans une de ces nombreuses « rames » bondées et malodorantes, lors d’un trajet interminable, le spectacle de mines laborieuses fatiguées et fermées nous rappelait combien notre commune était douce et sympathique.

En accédant enfin à l’air libre dans le 8e arrondissement, nous attendait le spectacle désolant et désolé d’une enclave séparatiste presque exclusivement composée de personnes très aisées. Prenant notre courage à deux mains, nous slalomions entre ces trottoirs pavées de déjections canines et ces autocars touristiques tournant à vide dans un désespoir de vacarme pollué.

Dans la ville à la cathédrale tristement détruite, de nombreux candidats de tous bords briguent la mairie. Les séparatistes des quartiers cossus ont perdu l’un de leur principaux espoirs : le candidat LREM préposé au déplacement de gare se tirait trop la nouille sur Instagram. L’ancienne ministre de la Démolition des Retraites et de la Santé, fuyant la gestion des virus et n’ayant jamais été élue, se proposa contre son gré pour faire face au candidat LREM déguisé, un mathématicien adepte des araignées.

La candidate Rachida Dati reste-elle le dernier recours des riches, en cette commune gangrenée par les rats et les sempiternels travaux ?

Une histoire dans le même genre: Vive la Creuse

Pourquoi ne pas demander à Dupond-Moretti de défendre Maubeuge ? Il en est natif après tout...


Je connais bien Maubeuge, j'habite à 10 km de là. Là où se termine cette fameuse route qui devait aller en Belgique.

L'histoire de la liste communautaire est une arnaque, avoir plusieurs noms arabes sur une liste électorale suffit à lancer des accusations de "séparatisme".. un des types sur cette liste est juriste pour le défenseur des droits. Si vous voulez creuser le sujet un jour je vous file son 06.. Xavier Bertrand a beaucoup fait aussi pour ce bad buzz. Maubeuge est bien la France, rassurez vous, pas de Grand Remplacement en vue.


Je connais très bien le Nord et particulièrement Maubeuge qui est une ville que j'apprécie et dont je salue les Habitants. Le genre de jugement à la hache sur le Nord permet de se rendre compte de la superficialité des arguments d'autorité et des préjugés que recyclent ceux qui n'y vivent pas et passent en coup de vent pour recycler leur préjugés. Ils ne voient rien. 

 Il n'y a pas que les habitants du Nord qui sont ainsi méprisés, il y a aussi les solidarités actives qui y existent, la sympathie et la chaleur humaine qu'on y rencontre. Notamment celle qui s'activent pour et autour des migrants. Il est bien sur beaucoup plus facile d'entretenir l'image d'un Nord qui vote front national, du journalisme du même niveau que celui de certains clubs de supporters de foot qui se moquent des Chtis.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.