44
Commentaires

Rediff : Pourquoi le 8 mars est la journée de lutte pour les droits des femmes ?

Pourquoi cette année marque-t-elle le centenaire de l'événement ayant donné naissance aux commémorations du 8 mars, journée des femmes ? Parce que c'était en 1917, pardi. Et que cela s'est passé à Petrograd. Mathilde Larrère raconte.

Derniers commentaires

Merci pour cette chronique tres instructive.


Je suis athee et je ne me prive pas de manger une bonne galette des rois, des chocolats pour paques ou faire des cadeaux a noel sans pour autant penser a la religion chretienne ou aux fetes paiennes. 

Je considere ces celebrations comme etant devenue non religieuse.

Mais bon tous le monde ne pense pas comme moi, c'est le cas d'amis musulmans qui considerent noel comme une fete chretienne et ne souhaitent donc pas la celebrer.


De la meme maniere pour beaucoup de gens la journee de lutte pour les droits des femmes n'a plus aucun rapport avec 1917 et ceci non pas en raisons de lacunes historiques. 

Bonjour,

En ce jour d'après, je me permets un commentaire qui va certainement aller en contresens. Ne tapez pas trop fort s'il vous plait.

Tout d'abord, agréable surprise de voir toute la journée d'hier, en une du site, la passionnante (comme toujours) chronique de Mathilde. Très dense, j'en suis à la 3e écoute.
Oh surprise, en ce jour d'après, de ne même plus voir cette chronique sur la page d'accueil.
Daniel... Enfin...

Cette remarque étant faite, je me lance, en limitant ma critique à notre hexagone, car il est des faits dans d'autres pays qui ne sont pas comparables bien évidemment.

Enervé que j'étais, hier, en écoutant sur France Info, une personne parler de cette journée comme d'un hommage aux femmes forcements victimes des hommes. 1 jour pour ces dames, 364 pour nous ces messieurs. Discours comparable à un discours d’extrême droite renvoyant dos à dos 2 catégories d'individus pour mieux diviser et en extraire de la haine.

Enervé que j'étais en regardant le reportage d'Arte cité plus haut, bourré de clichés qui n'ont, pour moi, pas de sens. Bon il est vrai que je n'ai pas été trop loin.
"Dans l'urgence, elles ont remplacé les hommes partis au front. C'était dur, mais elles ont aimé cette indépendance nouvelle."
"...dans les usines d'armement où elles ont assuré avec beaucoup de courage."
Nul doute que ces fainéants d'hommes ont pris la tangente au moment de la vaisselle pour aller taper la belote dans les tranchées laissant les femmes dans la souffrance d'élever les enfants avec en plus le devoir de fabriquer les jouets de ces messieurs.

Enervé que je suis, aujourd'hui, face à une femme juge qui, alors que je demandais la garde de mes filles il y a 5 ans, me répondait : "Enfin, soyez sérieux !". Tiens, une femme, au pouvoir, en train de défendre un système patriarcal. Vous avez dit ambivalence ?
Il est vrai que pour motiver ma demande je n'avais qu'une maigre mise en danger des enfants, confirmé et amplifié depuis par un expert.
La même juge n'en démordra pas, laissant la garde des enfants à la mère et me confiant la responsabilité des enfants (autorité parentale). Vous avez dit patriarcal ?
Il faudra qu'un homme s'en mêle pour enfin inverser la garde. Mais l’inconscient collectif revenant au galop, il n'était pas concevable de donner à la mère le même droit de visite qu'au père. Ah non ! Du coup, je me prépare, pendant 2 mois, à n'avoir mes enfants que du lundi au vendredi, voire du mardi au vendredi.

"La femme [...] est toujours perçue comme douce, pacifiante, apaisante". Je confirme. Même quand ce n'est pas une réalité.

Bref, mon combat d'homme, pour l'égalité homme/femme, n'est pas terminé, la société ayant des réflexes visiblement bien ancrés, chez les hommes, comme chez les femmes.

En tout cas encore merci pour cette chronique, et s'il vous plait, pas taper trop fort.
C'est quand même fou qu'en français on dise "la journée de LA femme" alors qu'en anglais on utilise le pluriel. International_Women's_Day !! Comment ?


https://en.wikipedia.org/wiki/International_Women's_Day
Bonjour.

J'arrive peut-être avec un train de retard, et il y a peut-être déjà eu des explications dans ce sens, mais si quelqu'un veut bien me répondre: pourquoi les chroniqueurs apparaissent-ils maintenant régulièrement dans un isoloir plutôt que sur le plateau, pendant l'émission, avec les invités? Personnellement, je préfère quand ils sont en interaction (même très légère et surtout visuelle) avec les invités que relégués dans une tour d'ivoire. (Si c'est pour gagner du temps sur les débats, les émissions ne peuvent-elles tout simplement pas être plus longues pour permettre à la fois les débats et la chronique? Daniel Schneidermann dit toujours que sur Internet, il n'y a pas de limite de temps...)
Hier matin superbe documentaire de Leslie Bedos sur la 5; à voir en replay.
http://www.france5.fr/emissions/la-galerie-france5/diffusions/05-03-2017_556523
Merci mille fois pour vos magnifiques chroniques! C'est un délice et une très belle matière à réfléchir!
Les déclarations de Journée internationale des femmes, entre récit, occultation et performativité in Communication 2006
Simone Bonnafous, « Les déclarations de Journée internationale des femmes, entre récit, occultation et performativité », Communication [En ligne], Vol. 24/2 | 2006, mis en ligne le 29 août 2012,
C'est toujours un plaisir de lire et d'écouter vos chroniques, très instructives.
Excellent comme d'habitude ! :-)
Continuez! :-)
Avant 1917: Sophie Kovalevskaïa, mathématicienne russe; présente en France en 1870; participa à la Commune.
https://femmessavantes.pressbooks.com/chapter/sophia-kovalevskaia-mathematicienne-1850-1891/
Non, Poutine n'a pas dépénalisé les violences conjugales. C'est une grossière approximation de l'AFP reprise par l'ensemble des medias francais.

Voici plutôt Le billet de CNN :Moscow (CNN)Russian President Vladimir Putin has signed a law that decriminalizes some forms of domestic violence, according to state-run news agency Tass.
Dubbed the "slapping law," it decriminalizes a first offense of domestic violence that does not seriously injure the person, making it a less serious administrative offense.

Cela signifie que taper sur sa femme est toujours illégal mais est reclnsidéré en délit plutôt qu'en crime, sauf en cas de récidive...
Cette loi a ete adoptée à 280 voies contre 3, vous pensez vraiment qu'une dépénalisation pure et simple aurait fait l'objet d'une telle unanimité ?

Des que les medias francais ont la possibilité de présenter la russie comme un pays archaïque, ils sautent sans précaution sur l'occasion...

Cela etant je ne suis pas entrain d'approuver une telle loi, mais la nuance est de taille !
Un peu d'anti communisme (forcément primaire bien sûr).
Les gens de droite et au-delà regrettent que l'on enseigne plus le fameux "roman national".
Ici Mathilde Larrère nous sert une bonne énorme tranche de 13 minutes de "roman romantique révolutionnaire", ce discours est terrifiant de conformisme historique et ce qui est étonnant c'est cette indulgence par rapport à Trotsky et Lenine qui ont massacré dix fois plus que tous les tzars réunis (mais c'était surement pour la bonne cause, je suppose) ne suscite aucune remarque.
.
Dix fois plus ? Vous avez des sources ou c'est au doigt mouillé ?

--
Quand je l'ai écrit ces dix fois je me suis dit : "tu t'avances beaucoup" donc évidemment ces "dix fois" c’est discutable. Par contre ce qui n'est pas discutable ce sont les massacres induits par nos deux compères.
Tout le monde le sait et pourtant on l'oublie quand cela arrange le raisonnement.
En plus je doute beaucoup de leur "féminisme"et je doute aussi beaucoup de ce que les manifestantes aient conçu leur manifestation comme "genrée" comme le dit ML sans craindre l'anachronisme, mais on en est plus là.
je doute aussi beaucoup de ce que les manifestantes aient conçu leur manifestation comme "genrée"

Oh que oui!
Parce que contrairement à ce qu'on a l'habitude de croire, si un certain nombre de Droits "modernes" leur manquaient, il faut noter que:
1) le modèle culturel ne leur faisait pas spécifiquement rechercher.
2) qu'elles avaient au contraire parfaitement conscience de leur genre et des "Droits" qui en découlaient.
3) qu'elles savaient parfaitement mener les combats de leur genre pour les besoins qu'elles se déterminaient.

Ne croyez pas qu'il a fallut une émancipation d'origine masculine pour permettre aux femmes d'obtenir ce qu'elles veulent.
Les femmes font ce qu'elles veulent et c'est précisément pour ça que les mâles ont la trouille de leur accorder des Droits suivant la Loi.

Si les femmes étaient de si faibles et fragiles choses, il y a longtemps que la connerie des mâles les aurait éliminé et par là même éradiqué l'humanité de la surface de la planète. Hé hé hé ;-)
Ma remarque concernait l'emploi du concept "genré" par rapport à "sexe" qui à mon avis est anachronique.
il s'agit d'un outil conceptuel, d'une grille d'analyse, qui peut donc parfaitement être appliqué pour analyser des situations antérieures à l'apparition du concept
les historiens de l'antiquité, du moyen-âge l'utilisent largement!

ex : https://clio.revues.org/11762

(bouquin excellent soit dit en passant!)
Je dirais même plus : on peut voir nombre de systèmes moraux comme des efforts de normativité sociale visant à rabattre de manière plus ou moins rigide le genre sur le sexe parce que ça n'a rien d'évident. Toutes les sociétés sont confrontées au fait que les possibilités de rôle social dépendent d'une créativité d'esprit qui est plus large que le rôle de géniteur, que ce qui est déterminé par le sexuel.

On interdit parce qu'il y a un désir vers ce qui est interdit, et l'imposition autoritaire de la norme genre = sexe traduit le fait que cette équation n'est pas la seule susceptible de se mettre en place. Chez les freudiens, l'enfant est un pervers polymorphe, il ne sait pas qu'il y a un "bon" usage du sexe, que les filles sont en rose et les garçons en bleu, ces réalités-là traversent toutes les sociétés qui n'y répondent pas toutes de la même manière.

On voit ça assez bien chez les Grecs : j'ai souvenir d'un passage chez Platon (faudrait que je cherche) qui dit en gros "hélas, il faut se marier", il le faut pour faire des enfants, pour le bien de la tribu-Cité, malgré que l'amour-amitié, la "philia", n'y porte pas foncièrement. Il y a d'une part l'affect des corps avec le mythe de sa moitié à retrouver, et d'autre part les âmes, l'esprit, le culturel, définissant des amours... platoniques.

C'est dans le même mouvement que dans la Bible l'homosexualité sera une abomination et qu'il faut croître et multiplier, effort permanent pour ramener à un "ordre naturel" qui renvoie concrètement à celui de la puissance démographique, les lignées, les tribus, de même que la place de "la-femme" assure la domination patriarcale.

Dans le même genre, les logiques guerrières, de force brute, porteront à associer "femme" à "faiblesse" (ne serait-ce que par le lien fait aux périodes de grossesses, cf les mythes de vierges combattantes qui n'ont pas ce trait, Jeanne D'Arc ou dans la pop-culture Buffy contre les vampires, Wonder Woman amazone, ou encore les sorcières, célibataires, vieilles etc.), on rend honteux pour le mâle de se féminiser parce que ça devient synonyme de faiblesse, mise en péril d'une fonction sociale garante de la force du clan.
Dans ces mentalités, les marches "guerrières" de femmes peuvent avoir un effet particulier : dans celle du 8 mars, elles prennent les choses en main avec les hommes au front, dans celle du 4 octobre 1789, ça dit quasiment aux hommes qu'ils ne sont pas à la hauteur, c'est elles qui tirent des canons à Versailles, fini de rigoler, va falloir se bouger.
Think ou sing ?
Mais du coup, en cherchant où était le "etc", je m'aperçois que j'ai écrit "périodes de grossesses" alors que c'est l'image de la maternité qui en question, tout ce qui est associé au soin, au "care", la féminité comme douceur renvoyée à de la faiblesse.
Plus qu'à penser un peu plus à l'origine de mes pensées, peut-être une contamination par ces courants discutables de psychologie évolutionniste qui "biologisent"...
faab...

aretha Franklin, "think" tu connais pas?
C'était juste pour faire un bon mot (raté...) sur le "you must think", vu que je "think" déjà peut-être trop et qu'un peu de "sing" ne fait pas de mal surtout si il s'agit de sing "Think".

Tiens, d'ailleurs, news internationale, de l'inchantable pas médiatique pour un sous, seul groupe français nommé au Grammy Awards cette année : Gojira, du death metal, cf Born in winter.
.
tu kiffes pascal Obispo ou quoi?
Juste pour dire que la survie de l'humain et du groupe n'est pas une volonté de "force", c'est génétique. :-)
La perte du sentiment de la fragilité de l'existence humaine est très récente.
Les systèmes sociaux se sont adaptés aux situations réelles pour créer des organisations viables (de fait) de vie en commun. Ce qu'on assimile au "patriarcat" est souvent un système transmission des biens qui est devenu prépondérant précisément quand le développement des sociétés a permis le confort et l'accumulation de biens. La tendance à vouloir transmettre ses biens à sa propre descendance plutôt qu'à celle d'un autre à fait le reste.
Les "mouvements de femmes" ne sont que les traductions sociales et politiques de l'instinct de survie.
C'est gentil de me répondre mais votre argument ne me convainc pas:
Pour beaucoup de raisons mais c'est un peu trop long
L'exemple qui me revient en mémoire c'est le refus d'appliquer "l'outil conceptuel-grille d'analyse" : racisme à l'antiquité pour un tas de bonnes et de mauvaises raisons (cf une de vos vidéos récentes) les mêmes acceptent sans discuter d'appliquer "l'outil conceptuel-grille d'analyse" genre à une époque où ce concept n'était pas évoqué.
PS: le fait que les historiens de l'antiquité, du moyen-âge l'utilisent largement n'est qu'un argument d'autorité et n'a donc pas forcément de valeur.
Merci de nous apprendre que ce sont les femmes russes qui ont déclenché la Révolution Russe le 8 mars 1917. J'espère que cet anniversaire va faire du bruit dans la mémoire collective et dans les médias.
Tout allait bien jusqu'à la douzième minute, et puis patatrac, "1917, c'est le moment d'un matérialisme athée, d'une laïcisation".

Laïcité = matérialisme athée ? On n'est pas sortis de l'auberge avec ce débat foireux si vous mélangez tout dans les médias.
J'allais justement évoquer cette marche des Parisiennes quand je la vois évoquer par Faab

Mais je voudrais évoquer une révolte encore plus ancienne menée par les femmes contre le pouvoir royal : celle du papier timbrée. Elle ne fut pas qu'une révolte de femmes mais elle fut souvent.
Le régime royal "Français" voulait réduire les droits des femmes Bretonnes allant même jusqu'à leur interdire de choisir leur époux dans une région où la femme jouit d'une grande liberté
Ces gens que, encore au début du XXe, on traitait d'arriérés et de sauvages, étaient plus avancées dans leurs us et coutumes que de l'autre côté du Couesnon, ce fichu fleuve dont le cours mit le Mont St Michel en Normandie

Et chose étonnante pour ce pays de culture raffinée que se voulait le Royaume de France, il se vengea des paroisses bretonnes qui avaient sonné le tocsin en décapitant les clochers et mettant à bas les cloches...
Je me demande si vous n'avez pas vu le documentaires sur Lénine qui est passé sur Arte la semaine dernière.
Peut-être aurait-il fallu citer le documentaire sur Lénine de 2015, récemment passé sur Arte (encore visible avec Arte+7), dont cette chronique (du moins les deux premiers tiers) me semble s'inspirer :

http://www.arte.tv/guide/fr/065312-000-A/lenine-une-autre-histoire-de-la-revolution-russe
Soyons précis avant l'intervention de dénonciateurs de la malhonnêteté médiatique envers la Russie : sur la loi contre les violences conjugales en Russie, selon les explications officielles, il s'agit de la rétrogradation d'un délit demandant l'intervention du pénal à un niveau où l'intervention administrative suffira. En gros, ils disent qu'ils lutteront mieux contre ces violences en pouvant faire intervenir la police sans besoin d'un juge même si ça réduit les peines encourues. Bon, on se demande pourquoi l'un exclut l'autre, pourquoi il n'y a pas gradation selon les faits constatés par la police, renvoie au pénal si nécessaire, mais qui sait, en étant généreux, c'est peut-être une mesure pragmatique parce que l'appareil judiciaire ne peut pas suivre.

Au passage : marche des femmes, 5 octobre 1789, direction Versailles depuis Paris, à pied, sous la pluie, en tirant des canons. Aux armes citoyennes !
J'sais pas chez vous, mais chez moi la vidéo est distribuée par YouTube avec la possibilité d'afficher le texte en sous-titre.
C'est gratuit, ne ratez pas pas ça!
Je suis retourné lire sous Océanrosemarie. Un régal !
Au top, merci encore Mathilde ! Cette traversée de la Neva gelée, ces reprises de Marseillaise... ça me fait des étincelles dans le cerveaux et dans les tripes.
Si vous avez des sources, des bouquins à conseiller... je suis (plus que) preneur.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.