5
Commentaires

Maroc-Algérie : quand tweetent les barbouzes...

Sensation sur un mystérieux compte Twitter : les services secrets marocains auraient instrumentalisé (et rétribué) plusieurs journalistes français et américains pour qu'ils écrivent des articles, ou fassent des émissions, favorables au royaume chérifien. Mais l'analyse des centaines de documents mis en ligne par ce mystérieux corbeau, et qui visent très clairement à déstabiliser le régime marocain, révèle que cette opération, selon les meilleures règles du genre, mêle savamment documents authentiques et documents manipulés. Autopsie d'une intox.

Derniers commentaires

"Charai est un vieux copain, un type hyper sympa et tellement charmant qu'on sait pas comment lui dire non"

Face à un tel argument on ne peut que s'incliner.

Faudra quand même faire lire la Charte de Munich à ces journalistes connivents un de ces jours, du moins pour ceux n'étants pas encore retraités, soit deux sur les quatres mis en cause.

Aller, j'vais encore aller vomir.
Une certitude : les journalistes ont répondu à mes questions (et elles n'étaient pas du tout sur la défensive); le corbeau, lui, a refusé de me répondre, se bornant à m'expliquer qu'il voulait déstabiliser le Maroc...

J'avais été alerté par un twittos marocain.

Sinon, j'ai moins l'impression d'avoir à faire à un "Ulcan" solitaire qu'à un barbouze en service commandé... ainsi qu'aux services de renseignement algériens et marocains (ce qui n'est pas non plus forcément pour rassurer /-)
Difficile d'extraire de cette enquête une certitude. Merci quand même pour le boulot.
Comment avez-vous repéré ce Twittos ?
Pas peur d'un Ulcan marocain (ou algérien)?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.