8
Commentaires

Marine Vlahovic, ex-correspondante à Ramallah : "Il faut des drames et des morts"

Marine Vlahovic a passé trois ans comme correspondante pigiste au Proche-Orient. De retour en France, elle raconte dans un podcast à paraître chez Arte Radio son ancien quotidien, fait de pressions et d'accusations, de censures et de découragement de voir son travail abîmé par des rédactions mal informées. Elle tire aussi la sonnette d'alarme sur la situation des pigistes, dont la précarité s'aggrave sur place. Son podcast, "Carnets de correspondante", sera disponible le 3 juin sur le site d'Arte Radio.

Commentaires préférés des abonnés

Mon seul regret, c'est de mourir sans savoir ce que diront les historiens "honnêtes" sur ce sujet -et bien d'autres- lorsque les situations se seront assainies (soyons positifs!!!). En tout cas je remercie ces humbles qui nous aident à penser.

Un article intéressant sur la traitement de l'information sur le conflit Israël/Palestine :

Match truqué sur le ring médiatique

(...)

Article très intéressant. merci.

Derniers commentaires

Gagner la guerre, c'est d'abord gagner celle de l'information... CQFD... hélas...

"La suppression des droits sociaux des pigistes à l'étranger"

!!! Mais comment est-ce possible !?! C'est dégueulasse...

Le témoignage de cette pigiste sur sa situation est plus parlant qu'un reportage des médias officiels sur le "conflit au Proche-Orient" ...

Un article intéressant sur la traitement de l'information sur le conflit Israël/Palestine :

Match truqué sur le ring médiatique

Article très intéressant. merci.

Mon seul regret, c'est de mourir sans savoir ce que diront les historiens "honnêtes" sur ce sujet -et bien d'autres- lorsque les situations se seront assainies (soyons positifs!!!). En tout cas je remercie ces humbles qui nous aident à penser.

En dehors de la différence de statut, les problèmes rencontrés par Marine Vlahovic ressemblent beaucoup à ceux de Sophie Bouillon. En mettant les deux articles en parallèle se dessine un état du journalisme assez triste, et pas à cause des journalistes.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.