27
Commentaires

Marc Gozlan, "journaliste médical le plus plagié de France"

Journaliste médico-scientifique, Marc Gozlan publie depuis février 2017 des analyses de cas cliniques dans son blog "Réalités Biomédicales", partenaire du Monde. Depuis février 2020, il écrit beaucoup sur le Covid-19. Cela fait des années qu’il s’indigne contre les différents plagiats, "pompages" ou "recyclages" dont sont victimes ses articles de la part de nombreux médias. Il a témoigné de son ras-le-bol à ASI.

Commentaires préférés des abonnés

"je n’ai jamais vu une profession avec aussi peu de déontologie"


Ca ferait un beau sous-titre de livre sur le journalisme.

Bon, à la lecture de cet article, je suis triplement énervé :

- contre les plagieurs... Là, je suis totalement d'accord avec Marc Gozlan

- mais aussi contre la tendance de Marc Gozlan à trouver des cas et des titres accrocheurs pour attirer du clic. Ce(...)

Approuvé 9 fois

>Au mieux il est l'auteur de la traduction. 

Exactement. Mais pour info, les traducteurs ne sont pas non-plus des bénévoles...



À défaut de mieux, commencer la chronique par "Notre confrère de réalité biomédicales a relevé une information intére(...)

Derniers commentaires

Michel Cymens exerce-t-il vraiment la médecine de terrain ?

C'est méchant pour Spirou...

Finalement Cymès , il est toubab ou entrepreneur ?

Michel Cymes,c'est pas lui qui a dit,l'an dernier que le covid 19, c'était une petite grippette?La stard medicale se serait trompée a l'insu de son plein gré,heureusement qu'il consulte gratuitement..à la télé..

donc les articles Marc Gozlan ne sont même pas remunerés à la pige par le Monde?

Très intéressant le Blog de Marc Gozlan. 

De la vulgarisation, très bien écrite, ne vous prenant pas pour un demeuré fini.


Quant aux titres clinquants, il faut bien aiguiser la curiosité du chaland. 

Ce dernier y trouvera matière à lire ou pas, non ?


De la pisse verte* en spéléologie.


Quand les spéléologues "ouvrent" une grotte et tombent sur une rivière (ou une source) souterraine, ils veulent savoir par où elle sort.


Ils emploient de la fluorescéine. La fluorescéine, vous l'avez deviné, colore l'eau en vert et donc ils repèrent facilement les points de sortie de l'eau.


Mais ... si dans cette eau, on y a mis une "trop forte dose", que cette eau verte serve pour la fabrication d'un petit journal de la petite région reculée (donc le papier aussi) ...


Bref, pendant une semaine de l'été 1970, ce journal est sorti en vert (super écolo avant l'heure).

Et on a joué les innocents (salaud de jeune)

Jean riz en cor !


*Blog de Marc Gozlan


 

Un bon moyen pour soutenir ce journaliste : cliquons et lisons ses articles ! ;)

Qu’il demande à un avocat ? 

Que LeMonde mette son service juridique à sa disposition ? Pourquoi n’estce pas déjà le cas ???

Ou Qu’il soit hébergé par @si...

Dans l'exemple de "plagiat" de Cymès, celui-ci reprend un contenu cité par Gozlan. En quoi est-ce du plagiat ? Gozlan n'est pas l'auteur des personnes qu'il cite (sans sourcer, dans l'extrait présenté". Au mieux il est l'auteur de la traduction.

Un article mérité pour Marc Gozlan  et  son blog dans le  journal Le Monde, 


il faut le dire et le redire:  une l'exception dans me domaine de  la vulgarisation scientifique. (et médicale, paix à Mister Salomon Mister chauve qui peut)


 La France est un pays ou les qualités pédagogiques sont archi nulles. 

Et le niveau journalistique au niveau des joueurs de boule. Il y manque, hélas le pastis;


Marc Gozlan raconte ses histoires. Comme un roman, simple, limpide, on comprend. Il "fait" de l'actualité et de l'histoire scientifique. Avec clarté, fouillant, traduisant mille articles étrangers, les citant. La vie quoi.


 Là où il pose son doigt, tout s'emballe. On y est.


Bravo. Fabuleux.


 Pas clic, pas chique, non du tonus, il réveillerait une borne kilométrique. 


Merci à  Maurice Midena de rendre hommage à un grand journaliste par cet entretien.

Bon, à la lecture de cet article, je suis triplement énervé :

- contre les plagieurs... Là, je suis totalement d'accord avec Marc Gozlan

- mais aussi contre la tendance de Marc Gozlan à trouver des cas et des titres accrocheurs pour attirer du clic. Cela m'a souvent frappé sur le site du Monde... Les titres des posts de blog de Gozlan sont souvent attrape-clic... Après, le contenu scientifique du post est plutôt de bon niveau mais je trouve personnellement cela assez agaçant. Cela semble revendiqué et assumé par Gozlan qui dit dans cette entretien rechercher les cas exceptionnels. Mais, cela ne suscite pas l'intérêt d'ASI ui pourrait lui poser des questions là-dessus. D'ailleurs, s'il choisissait des sujets moins "spectaculaires", il serait peut-être moins plagiés par des publication de faible qualité... Mais bon, moi, ce que j'en dis

- énervé aussi contre le Monde qui rémunère ses blogueurs au clic (certes, c'est expliqué dans l'article, c'est un peu plus subtil puisqu'il faut que le lecteur lise l'article en entier...). Donc cela favorise les titres et le sujets accrocheurs au détriment de l'intérêt scientifique...

z'ont pas le temps de bosser a la télé c'est pour les gueux ! Ils sont vraiment tous lamentable , c'est ça le libéralisme , faire travailler les autres et en tirer les fruits .

"je n’ai jamais vu une profession avec aussi peu de déontologie"


Ca ferait un beau sous-titre de livre sur le journalisme.

"J’envoie alors un mail aux auteurs qui m’envoient le PDF. (...) Parfois je me demande comment on peut avoir autant d’informations que moi sans avoir contacté les auteurs…"


Ce passage me laisse perplexe ; j'ai du mal à croire qu'il ne connaisse pas Sci-Hub. C'est de la mauvaise fois ou c'est pour sous-entendre que ses plagieurs piratent aussi les articles scientifiques ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.