11
Commentaires

Manifestation à Rennes : Libé désintoxe une tribune de Libé

Bataille d'images sur une manif de Rennes. Une tribune parue dans Libération lundi 19 juin dénonce le procès pour "violence aggravée" qui s'ouvre ce 21 juin contre sept Rennais. Ils sont accusés d'avoir agressé deux policiers le 27 avril dernier lors d'une manifestation, poussant l'un d'eux à sortir son arme et à la braquer sur eux. Une version que dément la tribune, signée notamment par l'économiste Frédéric Lordon. Une contre-enquête du service Désintox de Libération affirmait mardi juin que le policier avait bel et bien été agressé. En réponse, l'un des signataires de la tribune dénonce la focalisation sur un point de détail de la répression policière à Rennes.

Derniers commentaires

Dans la vidéo postée à l'époque (france3-regions.francetvinfo.fr - taranis.news/) ce qui m'avait marqué c’était l'isolement du policier : son collègue qui s'en va et le laisse seul, l'impression de panique qui le pousse à sortir son arme et enfin, le pire, la fuite sur sa moto. L'image me semblait terrible, mais surtout symbolique.
Que s'est-il passé pour en arriver là, on ne le saura certainement pas. On peut juste remarquer que les policiers semblent être à bonne distance de la manifestation et qu'ils semblent beaucoup plus surpris qu'agressifs (ce sont des motards, pas des CRS). Se sont-ils fait surprendre ? Ont-ils été une cible symbolique ?

France3 titrait un article mardi : "une guerre de l'image entre la police et des manifestants" : france3-regions.francetvinfo.fr

Ce qui est nouveau, c'est que manifestants et policier se font maintenant face, chacun muni de caméras. Une nouvelle arme qui visiblement est déposée sur le bureau des juges.

Ne pourriez-vous pas réinviter Gaspard Glanz pour en parler ?
Il avait également réalisé une vidéo qui m'avait marqué sur ce qu'il présente comme être une infiltration policière : taranis.news
Les femmes arrêtées pour faux témoignage ont dit "avoir vu des policiers glisser des pierres dans la poche du garçon". Pas de vidéos smartphone ? Surprenant...

Enfin, les violences en marge des manifs à Rennes me semblent assez récurrentes. Il y a certainement une explication, les Rennais ne sont certainement pas plus énervés que le reste du pays.
Il est évident que le flic s'est fait agresser. Sur la proportionnalité de la réponse - dégainer son arme - seul un juge peut trancher.

Mais la question n'est pas là.

La question est de comprendre pourquoi et dans quel but la nouvelle doctrine de la police, de la BAC et des CRS consiste à nasser systématiquement et à aller le plus possible au contact.

La doctrine ancienne de mise à distance - gaz lacrymos et canons à eau -a complètement été abandonnée depuis les manifs contre la loi Travail.

Indirectement, tout semble fait pour favoriser la bavure et les victimes - que ce soit du côté des manifestants ou des flics.

L'irresponsabilité - ou de façon équivalente la responsabilité écrasante - des derniers gouvernements et des chefs du ministère de l'intérieur est flagrante. Mais à quoi jouent-ils bordel?
Enfin… il n'est pas sorcier, si on lit un peu les journaux de se rendre compte que si on en arrive là c'est que à Rennes le préfet et les forces de l'ordres ont un peu abusé de leurs prérogatives sur les différentes manifestations.
ben attaquer un flic à bout portant, faut pas venir se plaindre...
Ce journal porte en lui la lutte et la réaction.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.