12
Commentaires

Malaise chez les chroniqueurs de Jeuxvideo.com

Un mail et deux chroniques en moins. La demande de la rédaction en chef de Jeuxvideo.com de renouveler toutes les chroniques, assortie d'un ultimatum, n'est pas passée auprès des chroniqueurs, dont plusieurs ont décidé de ne plus travailler avec le site. En cause, le manque de reconnaissance (et de rétribution financière) dont souffriraient les chroniqueurs vidéo.

Derniers commentaires

Depuis son rachat par Webedia, le site a baissé dans mon estime de part de son absence de Responsive Design avec l'interface Respawn, l'ajout en masse de contenu sponsorisés (publi-reportage), les Web TV Gaming Live et leurs soirées de "commande", la baisse drastique du contenu de fond, la délocalisation du site vers Paris faisant ainsi disparaître certaines têtes du site, les news écrites les 2/3 par les stagiaires... Jusque là j'allais encore sur jeuxvideo.com par estime du site depuis de nombreuses années déjà et par les chroniques comme le Fond de l'Affaire, Speed Game... Mais depuis ce scandale des chroniques et de la démission de certains, je crois que jeuxvideo.com va disparaître définitivement de mes favoris pour laisser place à 2 sites que j'apprécie sur certains points : Gameblog et Gamekult.
Ah. Le feuilleton continue :
https://twitter.com/W_Chloe/status/627068987432636416
[quote=CW]On apprend donc dans un post de forum le départ du DG de JVcom (Cédric Mallet, "42"), remplacé par celui de Millenium
http://www.jeuxvideo.com/spermboy/forums/message/761057741
A côté de ça il y a pas mal de Youtubeurs français comme NotaBene (et la bibliothèque d'Alexandrie), E-Penser, un drop dans la mare ou Ginger Force (ou finalement le joueur du grenier), sur pleins de sujets (histoire, sciences, sexualité, cinéma, livres etc) qui arrivent à peu près à vivre, avec de la pub et des solutions comme Tipee (financement participatif).
https://www.youtube.com/user/epenser1/videos
https://www.youtube.com/user/notabenemovies/videos
https://www.youtube.com/user/GingerForce01/videos
https://www.youtube.com/user/UnDropDansLaMare/videos
https://www.youtube.com/user/pouhiou/videos
...
Il y en a des dizaines comme ça.
Je ne sais pas si c'est comparable même de loin à la TV, si ça ne lui fait pas encore concurrence, ça marche quand même bien (la dernière vidéo d'Epenser c'est 260K vues, sur youtube seulement).
Tout ne se vaut pas, mais en tout cas on voit des gens qui sortent des sentiers battus (la TV, le salariat, pas forcément sur le contenu), se rassemblent, s'entraident, apprennent, évoluent.

Certains comme Usul, déjà invité ici, on fait le choix du Zéro pub (soutien Tipee uniquement pour "mes chers contemporains"). Je ne sais pas s'ils peuvent vivre de ça (Usul étant assez connu ça a l'air de bien marcher quand même pour lui).
https://www.tipeee.com/usul-mes-chers-contemporains

Les problématiques de ces youtubeurs étant plutôt la gestion étrange des droits d'auteur (on n'arrive plus ou presque sur youtube à "citer" des extraits vidéo sans se faire bloquer, et à côté du ça il y a d'énormes chaines genre buzzfil ou Spi0n qui repiquent les vidéos de certains de ces youtubeurs et génèrent plus de vues et donc moins au créateur.
> http://buzzfil.net/article/static-article/vdm/ces-jeunes-scientifiques-ont-laisse-tomber-un-ballon-de-basket-a-partir-du-haut-d-un-barrage-le-resultat-est-absolument-impressionnant-11.html (ne vous sentez pas obligés de cliquer)
> qui pique la vidéo de Véritasium https://www.youtube.com/watch?v=2OSrvzNW9FE (vous pouvez cliquer)
C'est l'inverse des Lien idiots du dimanche de Next Inpact, qui ne font que donner le lien vers la vidéo originale (en embedded) http://www.lidd.fr/

Pub / pas pub ? Salarié / Pas salarié ?
Le cas d'Usul est quand même intéressant puisqu'il avait déjà abordé ces sujets, alors qu'il avait tenté l'expérience JV.com lui aussi (et du salariat donc)
http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/3615-usul-le-clap-de-fin-d-un-gamer-lettre_1314418.html
Il a donc voulu s'extirper de JeuxVidéo.com avant que ça sombre (lucidité), n'a pas voulu se financer par la pub (conviction), et a tenté un exercice assez délicat puisqu'il fait des vidéos "politiques" maintenant (il avait déjà ce ton mais ses vidéos parlaient de jeux vidéos, il aurait pu se reposer là dessus et sur sa relative célébrité, pas tenter quelque chose de potentiellement clivant).
C'était peut être le plus mature de la bande, le plus conscient (pourtant son comparse, Dorian, pas plus bête, est resté chez JV), et c'est peut-être cruel de le dire mais ceux qui ont fait le choix de rester... et bien ont fait ce choix. A un moment travailler 60heures/s pour 450€/m sans congés payés, faut être maso même si on aime ce qu'on fait. Et surtout on encourage un système. Ils feraient mieux de monter un blog commun... de tenter quelque chose, voire de rejoindre une autre équipe.

Finalement tout le monde à un moment ou un autre, forcé par les évènements ou pas, se retrouve confronté à une réflexion, des choix, des paris.
Pour @si, pour Gamekult, pour les chroniqueurs vidéo, la presse etc
Bref, webedia rachète un site qui fonctionne correctement et avait progressé en terme de qualité pour en faire un site à click, utilisant les méthodes putassières de celui qui est devenu un modèle du genre (Gameblog et son patron J Chieze) tout en étrillant les derniers tenant d'une approche intéressante (les chroniqueurs). Et le site se casse la gueule.
En fait on dirait le modèle libéral-FMI, moins ça marche, plus ça se casse la gueule et plus on continue sûr de soi.
Vraiment dommage, je suis ce site depuis quasiment le début et il avait toujours su garder un fragile équilibre en passion du jeux vidéo et nécessaire rentabilité. Avec ce rachat des vautours de webedia tout va aller de mal en pis.
Seul espoir (totalement irréaliste), que jv.com baisse tellement qu'il soit revendu pour moins cher à des gens plus sérieux. Mais je doute que ça arrive.
Le malheur des uns fera peut-être le bonheur des autres.

Gamekult a décidé il y a quelques mois de change de modèle économique et d'avoir recours progressivement aux abonnements (comme PC Inpact> next INpact avant lui. Dans l'argumentaire de vente, on retrouve aussi la volonté de vouloir éviter le clickBait, de faire du vrai travail journalistique indépendant, tout l'inverse de Webedia.

Je pense que l'audiance est mûre pour ce genre de mutation. Les lecteurs qui s'intéressent aux jeux/vidéo ou à l'univers informatique en général ne sont plus des jeunes sans moyens financiers comme c'était le cas il y a 10/15 ans. Il y a maintenant toute une génération de 30/40 ans qui ont une exigence de qualité/information et qui ont les moyens de payer pour.

Bref, l'offre évolue, RIP JeuxVideo.com.
Lettre aux chroniqueurs de jeuxvideo.com
Alors c'est ça la face caché des nouveaux auteurs du web. Sérieusement les mecs : 450euros par mois à 60h/semaine ?
Vous avez subit une pression de la part de l'équipe de JVC et vous vous en insurgez mais, de la part d'une entreprise qui vous paye aussi peu, dans quoi et avec qui croyez vous vous être engagé ? Vous faites partie de ces gens, "petites mains" du secteur créatif que la grosse industrie de l'entertainment et de la publicité exploite sans vergogne. Dans le monde créatif, ce modèle est généralisé et peut même être un modèle de développement de l'entreprise. C'est un secteur qui use et abuse des stagiaires graphistes et autres développeurs rémunérés au lance-pierre. Eux qui sont heureux de bosser des horaires de malades parce que, dit-on : "- ils ont de la chance de faire un métier si cool". Certains studios emploient parfois plus de stagiaires que de CDI ! Là où ça me surprend, c'est que vous ayez tenu aussi longtemps.
Un créatif freelance travail au taux horaire, pas au forfait. Effectuons le devis qui devrait être utilisé pour la prestation d'Afterbit :
60h/semaine X 14 euros/heure (taux au rabais dans ce secteur, hors taxes) X 2 (nb de personnes qui taffent chez afterbit) X 4 (nb de semaines) = 6720 euros le mois de chiffre d'affaire pour votre boite + 1680 euros de taxes pour l'état (protection sociale etc. j'ai pris 25% du CA mais normalement on est plus dans les 30-40%) + cession de droit de diffusion offerts.
Ça fait 8400 euros à facturer à JCV !! Et on va pas me faire croire qu'ils les ont pas. Voilà le prix (estimé au rabais mais quand on travail sur la durée avec un client on peut faire un geste) de votre travail (très bon par ailleurs). Et bien quand on accepte de bosser pour vingt fois moins que ce qu'on vaut c'est que le rapport de force entre vous et votre employeur est démesurément WTF et que par conséquent ce n'est pas étonnant qu'on vous traite comme de la merde. Ca doit bien se marrer coté JVC !
Bon okay, c'est cool de faire ce qu'on aime et de profiter d'une large audience. Mais tant que des gars comme vous seront prêt à être aussi peu regardant sur les rémunérations vous serez pris pour ce que vous êtes : des petites mains interchangeables qui bossent au rabais.
J'espère que vous trouverez un modèle économique qui rende justice à votre travail. Moi, je suis près à mettre des ronds dans un site qui soutient des gens comme vous ! Pourquoi cela n'existe-t-il pas ? Pourquoi doit-on aller sur JVC, un site rempli de publicité et de mouchards de web-marketing, pour voir des auteurs se faire entuber avec le sourire et participer implicitement à cette mascarade ? Pourquoi Nesblog, Usul, Debbache, Doxa... Bref, les gauchistes (dont je suis) qui râlent tout le temps contre l'exploitation que font les capitalistes de la créativité des auteurs du net, ne font pas front face à cette logique de spoilation de la créativité des autres ? Avec un site qui publie du contenu et qui est animé par une ligne éditoriale cohérente avec le statut et les impératifs de créatif du net, avec un projet culturel pour le web, avec des standards de qualité et un rapport dynamique avec le public. Et qui est capable de rendre autonome des structures éditoriales. C'est impossible ? Mediapart, Arrêt dur image, Hors série, O'gaming et tous les autres projets qui ont pour modèle l'indépendance et l'alliance de gens qui veulent faire différemment sont des plateformes pour lesquels je donne volontiers 5/10/15 euros par mois et qui tournent.
Oui, les grosses structures dont les salles de rédactions sont fusionnées avec les départements du marketing et la régie publicitaire sont peu scrupuleuses et n'ont d'objectifs que d'optimiser la marge de leur CA. Allo les gars, ça fonctionne comme ça depuis l'éternité ! Aujourd'hui, il faut créer son indépendance. Vous ne pouvez plus rester chacun dans votre petit coin à attendre que les capitalistes veuillent bien vous prendre les fesses pour une poignée de dollars. Les créatifs du net ont largement l'audience pour amorcer un projet d'envergure avec pour objectif la rupture vis-à-vis de la logique mortifère de spoliation des grosses structures. Ce n'est ni difficile à imaginer, ni difficile à faire. Démissionner de vos chroniques n'était pas un acte courageux car tout le monde craque au bout d'un moment. Ce qui est courageux, c'est de prendre les devant et de lutter.
Eh, si ça se trouve on va assister au grand retour de la presse papier, qui sait? En tout cas, entre Gamekult qui est obligé de passer à une formule payante et la qualité des contenus de Gameblog et Jvc qui se dégrade, "façon Pure People", je trouve que les magazines papier de jeux vidéo se portent plutôt bien (Canard PC, JV etc.), peut-être finalement mieux que les pure player internet, non?
Jeuxvideo.com avait bien remonté la pente au début des années 2010, en grande partie grâce à ces chroniques, mais avec le rachat par Webedia, ils prennent le même chemin que Gameblog, faire du jeu video à la sauce Pure People.
Peut-être n'ont ils pas le choix. Peut-être que comme l'a expliqué récemment le redac chef de Gamekult, il n'est plus possible de faire un site tout gratuit et de qualité dans ce domaine du jeu vidéo.
Oh si ils ont le choix. Ce choix ils l'ont fait en se laissant racheter par Webedia. Tout ce qui se passe depuis est très logique : Webedia n'a ni vocation à produire du contenu journalistique, ni vocation à produire du contenu de divertissement de qualité (c'est ce point qui nous intéresse ici).

Les chroniques de JVC sont à ranger dans la catégorie divertissement. Celui-ci est de qualité, mais coûte "cher" (tout est relatif, mais apparement c'est trop cher pour eux) à produire. Il est donc logique qu'ils s'en débarassent, et la demande de Rivarol concernant la création de pilotes pour de nouvelles émissions n'est qu'un leurre : il est impossible de créer un concept d'émission et un pilote de qualité en si peu de temps. Même les grandes chaines nationales ont tout l'été, voire six mois pour produire un nouveau concept.

La demande des nouveaux dirigeants de JVC, une fois traduite, est claire : "faites nous des émissions, simples, genre "top 10 des meilleurs [insérer sujet ici] dans les jeux vidéo", ou bien dégagez".

Certains sont déjà partis, d'autres ne vont pas tarder à suivre. Et tant mieux pour eux ! Il existe bien d'autres moyens de gagner sa vie en produisant du contenu audiovisuel, et je leur souhaite le meilleur. Ce que je ne souhaite pas par contre, c'est que le public de JVC suive cette nouvelle ligne éditoriale.

P.S : ce que ne dit pas le graphique d'Oscar Lemaire, c'est que au moins la moitié, si ce n'est plus, de l'audience de JVC provient du forum, qui brasse un nombre de vues phénoménal. Et les personnes arpentant le forum ne vont pas forcément sur le site.
Je ne suis pas certain que ça ne soit que la faute de Webedia. Gameblog n'appartient pas à Webedia, pourtant le résultat est le même.
Et Thomas Cusseau, le redac chef de Gamekult l'a expliqué récemment, les tarifs publicitaires se sont récemment effondrés. Donc le status quo est intenable. Soit les sites gardent un modèle gratuit financé par la pub, et dans ce cas, ils doivent augmenter leur rentabilité coût/click au maximum, donc faire du clickbait, top 10, news people, etc. Soit abandonner le modèle tout gratuit et tenter de faire payer les lecteurs.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.