35
Commentaires

Mais qui est "Gordon Gekko", l'internaute pro-loi Travail "outé" par Denis Robert ?

Denis Robert a-t-il "outé" la mauvaise personne ? Comme @si vous le racontait ici, "bluffé par la violence des détracteurs de la grève", le journaliste d'investigation avait choisi de livrer les noms et CV détaillés de quatre d'entre eux, particulièrement actifs sur Twitter et qu'il juge "nauséabonds". Problème : l'une des personnes mises en cause dément, et aucun élément ne permet de se faire une conviction décisive. De la difficulté d'enquêter sur l'identité réelle d'un Twittos.

Derniers commentaires

Des Alexandre Perrin , il y en a 100 en France !
MON DIEU QUE C EST CHIANT!!!!!!!!!!!!!!!!TWITé tOUIT tue ITE, Que c'est VIDE et CHIANT. Cette émission me laisse un gout de Vide, (à part la dame du début que l'on n'entend plus du tout ) de manque de contenu........
et le vide appelle l'insulte, le crachat tout brut.
D'ou peut être le nombre de propos insultants,
Dans cette émission on y parle technique pure. Les intervenants ne parlent pas de ce qui les fait agir du sens de leur démarche, ou si peu, que j'ai eu envie de les laisser entre eux.
Nicole Pavlowsky
Il m'est arrivé de voir des gens qui retwittait Gordon Gekko sur twitter. J'ai jamais regardé le compte d'origine, mais les RTs étaient parfois désopilants. J'ai essayé de trouver un best-of sur google, mais je n'ai trouvé que des tweets sélectionnés sur topito ou des trucs du genre, qui là aussi sont en général plutôt drôle, pour qui apprécie ce genre d'humour.

Je n'arrive pas à comprendre comment, même en étant aveuglé par un militantisme plus que zélé, un journaliste d'inverstigation ne se soit pas rendu compte qu'il s'agissait d'un compte parodique. On frise la folie.

Au-delà du fait que c'est de la délation pure et simple, et que cela rappelle à quel point on trouve du côté politique de Denis Robert des gens pour qui l'humanisme est nettement subordonné à une rééducation stricte en cas de victoire, je ne comprends pas comment on peut défendre l'attitude du soit disant journaliste alors qu'il se plante aussi magistralement.
C'est malsain toute cette histoire. Denis Robert semble découvrir les réseaux sociaux et ... semble également se planter dans ses usages.
Rapportez des propos à la justice en cas de délit flagrant, porter plainte... c'est un chose.
Livrer des types à la vindicte populaire : ça sent mauvais.
Je trouve ça un peu flippant cette chasse aux sorcières.

Merci à Daniel Scheidermann et son équipe de ne pas divulguer mon identité, car il m'arrive, mea culpa, de ne pas partager les idées largement répandues et vigoureusement (sinon vulgairement) défendues sur ce forum.

PS: c'est du second degré, inutile encore, de m'insulter.... c'est dire!
Ce que je trouve flippant, c'est qu'on puisse appeler au meurtre, insulter, avoir des propos racistes, et quand cela retourne mal pour l'auteur, se cacher derriere l'humour, le parodique, la satire ou je ne sais autre x degrés. C'est un peu trop facile,.

Seul les lâches se permettent d'insulter dans l'anonymat se cacher derriere l'humour quand ils sont démasqué..;
Hypothèse: Ali Bodaghi connait Alexandre Perrin, mais si voyons!, il se sont rencontré à Singapour et ils se sont revus à Londres. Et Ali Bodaghi a créé un compte twitter en piquant la photo et le mail de Alex pour faire plus vrai. Un gars tout seul qui veut faire croire "on est plein", ce ne serait pas le premier sur le net.
Un blogueur a aussi fait le point et je sens que Denis Robert s'est planté ou alors, le gars de LinkedIn était très précoce pour être Gordon Gekko, trader à 19 ans...
" (et nous n'avons pas donné suite à sa proposition d'interview... par questions écrites sur Twitter).
Pourquoi ? Il aurait été engagé par ses réponses ou non-réponses.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.