16
Commentaires

Mais pourquoi la presse saute-t-elle sur le "retour" de Sarkozy ?

Crise financière à l'UMP, "contre-attaque" de Nicolas Sarkozy sur Facebook par un appel aux dons et intervention au bureau politique l'UMP : l'ancien président fait parler de lui. Résultat : la presse spécule sur le "retour" de Sarkozy qui a pourtant démenti. Alors que son parti l'UMP a une image plus qu'écornée, Sarkozy, lui, apparaît souriant, acclamé par la foule et convoité par les journalistes. Une bien belle opération de communication. Car si la presse souligne le double jeu du " vrai-faux retour", elle n'en limite pas pour autant la médiatisation de l'évènement.

Derniers commentaires

Je me demande si c'est tout à fait légal ce genre de financement d'un parti politique.
Sur les millions collectés, 66% seront finalement aux frais de la princesse (nous tous), puisque donnant droit à réduction d'impôts. Avez vous vu ou entendu passer une remarque sur ce point de détail?
Bonjour
C'est par sa faute que les caisses de l'UMP sont à sec mais le voici qui se présente comme le sauveur. Un vrai escroc.
Au résultat, lorsqu'on voit le niveau de réflexion de ses adorateurs on peut être inquiet de ce qu'ils nous réserveraient si par hasard ils revenaient au pouvoir.
Cela dit si la machine médiatique nous refait le coup d'un choix entre le machin et pépère, ce sera sans moi.
Une explication ? Texte trouvé en commentaire au billet de Hubert Huertas sur Mediapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/hubert-huertas/080713/sarkozy-apotheose-waterloo

Avec Sarkozy, on se trouve en face d'un phénomène extraordinaire, le déni total, définitif, et jamais interrompu de toute vérité à l'évènement.
Sarkozy existe d'abord par les médias.
Ce qu'il fait et dit, est amplifié, amélioré, asséné jusqu'à faire partie des meubles. Sarkozy est incontournable parce qu'on vous le dit, et parce que partout, on entend parler de lui et on le voit mis en situation d'être vanté, approuvé ou soutenu.
C'est le compagnon de votre quotidien, du lever à la radio, au coucher avec le dernier journal télévisé.
Que fait-il? Rien, ce sont les médias qui vous diront ce qu'il a fait de bien, ce qu'il a empêché de mal, c'est à eux de trouver.
Lui s'enferme dans ses refuges élyséens ou partisans avec des copains, évacue tout ce qui peut ressembler à un cadre contraignant officiel, pour ne faire exactement que ce qu'il veut, aux autres de récupérer le coup.
Les lieutenants se contorsionnent pour essuyer la dernière lubie, les médias pour étouffer la dernière vilénie.
On a du Hitler et de ses proches avec Sarko et l'état-major Ump, il perd sans cesse chaque bataille, mais personne n'ose s'en débarrasser.
C'est qu'il terrorise.
Parce que le bonhomme est vindicatif jusqu'à l'obsession, méchant comme une teigne et qu'il n'oublie rien, faisant d'un manque de flagornerie et de soumission veule, une attaque personnelle.
Le type est visiblement givré. Tout le monde le sait. Alors pourquoi lui laissent-ils donc autant de pouvoir?
C'est que les amis de Sarkozy sont propriétaires d'immenses champs de blé variété dollar, et qu'il les a aidés sans jamais hésiter. 600 milliards de déficit, principalement en raison de la gestion de la fiscalité. Cela a une signification.
On fait porter l'essentiel du poids de l'Etat sur ceux qui n'en profitent pas, les classes moyennes.
Sarkozy a besoin de serfs.
(...)
Comme quoi ce n'est pas le bon sens la chose la mieux partagée !!! À vue d'oeil je dirais que c'est un mélange, à proportions variables selon le patient, d'intérêt fric fric, de goût de la servitude, de gogolitude assumée, de jemenfoutisme, de c'est bien fait pour les autres.

Et depuis hier confirmation définitive que les grands cadors de l'ump ont la caractéristique physique qui leur permet de chanter comme Farinelli !!! Jamais je n'aurais cru si je ne l'avais pas vu ! Même en costume cravate on voyait bien qu'ils n'n ont pas.
Lémédias, à l'instar du parti qu'ils soutiennent majoritairement (l'ump of course), n'ont pas réussi à faire leur deuil de leur naboléon. (Ni même essayé de faire son bilan, d'ailleurs...)
Ils ont parlé de lui chaque jour pendant les 10 dernière années (d'abord quand il était ministre de l'Intérieur, il leur procurait déjà tous les jours leur dose de polémique ou provoc bas de gamme propice à la vente, puis quand il a mené notre pays à la cata ce fût l'orgasme médiatique intégral), donc le sevrage est un peu difficile. Très difficile, même. Ils menacent de replonger à chaque instant. D'ailleurs, en vérité, ils n'ont jamais décroché. Triste. Pour eux, pour l'ump, et pour nous tous.

Par ailleurs, au-delà de l'actu réelle qui fait qu'on en parle (interrogé par les juges, etc), c'est quelqu'un qui m'a dit (pas carlita, j'aurais pas entendu) avoir lu quelque part qu'il a un staff d'une dizaine de personne bien introduites dans le microcosme médiatique et qui bossent pour sa comm' à plein temps...
merci pour l'article ..quand vous parlez de " presse ", de quoi parlez-vous ?
" rompre la décision"
Il n'a toujours pas appris à parler en français, le petit. Et personne pour relever l'impropriété...
ITélé et BFN se lancent dans le Sarkothon.Capter tout ce qui ressemble à un con, c'est si facile, les intellos mélenchonniens ciblent les 1% non sinistrés du ciboulot qui polluent la république. Il est temps de réprimer la pensée !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.