17
Commentaires

Macron "perd ses nerfs" au Salon de l'agriculture ? Guerre de vidéos

En direct du salon de l'agriculture, LCI a diffusé un montage montrant Emmanuel Macron haussant la voix face à un agriculteur sur le sujet du glyphosate, apparemment sans motif. Sauf que la séquence a été tronquée.

Commentaires préférés des abonnés

Bon alors, c'est un insoumis de la première heure qui cause :


S'il hausse le ton, il est loin de perdre ses nerfs. Il remet à sa place, à juste titre, et avec des arguments plutôt bien sentis un agriculteur tendance "on peut pas produire sans vous emp(...)

Signe d'intégration réussie : je ne sais même pas le nombre de médailles obtenues par le pays où je suis né mais par contre je n'ai qu'un chiffre celui que la France a obtenu à... je cherche sur wiki et je reviens..... Pyeongchang, Corée du Sud et de(...)

Je suis toujours surpris de la conviction avec laquelle les agriculteurs défendent le modèle qui les mène à leur perte... Et honnêtement j'ai bien du mal à voir ce qu'ils peuvent reprocher à Macron, les positions de Stéphane Travert étant totalement (...)

Derniers commentaires

En terme de communication, ça me coute de le dire, mais il est sacrément bon.

Et puis, en voilà des manières ! On ne siffle pas dans le dos de Jupiter, enfin ! où avez vous vu qu'il avait perdu ses nerfs ce petit bonhomme !

A partir de 2 mn 30 secondes dans la vidéo de plus de 13 mn : "moi, je vais vous dire, je vous regarde les yeux dans les yeux, vous êtes là où vous êtes, moi je suis là où je suis".


Rien que cette phrase témoigne du mépris de Macron vis-à-vis de cet agriculteur.

Pour moi, il est clairement AGRESSIF et ceci dans les 2 vidéos.

Je suis toujours surpris de la conviction avec laquelle les agriculteurs défendent le modèle qui les mène à leur perte... Et honnêtement j'ai bien du mal à voir ce qu'ils peuvent reprocher à Macron, les positions de Stéphane Travert étant totalement alignées sur la FNSEA 

'Tain, le décryptage de la com' à Macron!

heureusement que @SI est là pour sauver le p'ov Macron , comment, il a le droit de s'emporter face a un agriculteur qui lui fait des reproches, mais pas sans ça .. ha bon. Alors comme vos articles sont honteusement pro gouvernement, et que ça m'enerve,  j'ai le droit de me fâcher, je comprend pas du coup les messages que je reçois . Les présidents ont le droit d'être désagréable si un citoyens  les prend a partis de manière adulte, sans baisser son froc, en répliquant sans lâcher prise, un comportement NORMALE D'ADULTE, mais si le president s'énerve  a cause des sifflets , là ça craint ? n'importe quoi . On a le droit (et Macron pareil) e s'énerver comme ont veut (aucune loi n'empêche encore d'avoir des affects et de les exprimer), ras le bol des bobos, qui ont une vie bien tranquille,  qui meprisent a longueur de message, les femmes et les prolo (le Nutellas en est la preuve)  et qui ne supportent pas la vie. j'avais parié que les paysans s'écraseraient, visiblement non, bravo a eux ... l'espoir n'est pas perdu alors, et nous allons continuer a être en colère, malgré la peur des petit prof et de sjournaleux,  seul nos affects permettront d'agir.  

Tiens donc ! Voilà qu'ASI vole au secours de Macron ! C'est intéressant. A suivre.

La recherche du "casse toi pov'con" frappe Les médias, une fois de plus, on cherche le buzz et le clic.  


Un président doit il toujours être lisse et souriant devant l'insulte ou le brouhaha hostile ou impassible sous les tonnes d'eau au risque du ridicule.  Et là, ce que nous montrent ces images ressemblent fichtrement à celles de l'intervention de mi-campagne avec les Whirpool.  Donc réaction non étonnante et images de "déja vu". 


Cependant, ce qui interroge toujours c'est l'intérêt politique réel de déambuler durant des heures dans le salon de l'Agriculture. Est ce aux nombres d'heures passées à manger  les spécialités du terroir et reluquer des animaux de ferme que se mesure la réalité des décisions qui seront prises ?

 
Quel journaliste ayant suivi les 12 heures de représentation présidentielle, pourrait ou est capable de nous faire un résumé contextualisé des différents échanges et des propos réels du Président vis à vis de quels agriculteurs - filières, syndicats... et donc de la politique agricole du gouvernement mis en image au cul des vaches et des adoptions de poule pondeuse. Propositions, engagements, vision à long terme, principes conducteurs.  A quelles questions n'a t-il pas répondu ?  Comment a t-il répondu aux mécontentements exprimés ?  Non, le journaliste préfère le spectaculaire et l'image soit disant "surprise"


Enfin, je note dans cet échange qu'une fois de plus la réponse est gestionnaire avec un petit brin de principe de précaution personnel - je ne veux pas que ma responsabilité soit engagée dans un conflit sanitaire, ( glyphosate)- 

Vision d'avenir ou vision globalisée d'un devenir agricole de la France, pas dans les propos, réponse à la question posée : j'entends, j'ai fait, je fais et j'éponge le passif et je ferais pour .... que les comptes soient équilibrés ou soldés sans dette. MAis dans quel objectif d'intérêt général ? (mystère et boule de gomme, en ce qui me concerne....).

Bon alors, c'est un insoumis de la première heure qui cause :


S'il hausse le ton, il est loin de perdre ses nerfs. Il remet à sa place, à juste titre, et avec des arguments plutôt bien sentis un agriculteur tendance "on peut pas produire sans vous empoisonner avec le glyphosate". Et la réponse au "on est chez nous" de ce dernier est également très appréciable.


Le plus consternant en fait, c'est qu'il se donne le beau rôle écolo, alors que dans les faits, il n'a encore rien  fait sur le sujet du glyphosate et que au fil du temps et des annonces les objectifs sont revus à la baisse (cf. la récente sortie de Hulot dans le JDD, où il explique que dans 3 ans, si des agriculteurs ne sont prêts, il y aura des exceptions à l'interdiction du glyphosate...)


A noter que  j'ai découvert cette vidéo sur le fil twitter d'André Gunthert (que je suis assidument) qui a donc, à l'instar d'autres médias, retweeté LCI sans trop se poser de questions... (à moins que ma mémoire me joue des tours vu que je ne retrouve pas ledit tweet).

Signe d'intégration réussie : je ne sais même pas le nombre de médailles obtenues par le pays où je suis né mais par contre je n'ai qu'un chiffre celui que la France a obtenu à... je cherche sur wiki et je reviens..... Pyeongchang, Corée du Sud et depuis avant hier j'étais tenu en haleine sur toutes les chaînes.

Et finalement le chiffre est de 15 et les Français·e·s ont de quoi être satisfait·e·s


Mais il est un autre record que l'on attendait et on nous a laissé mûrir sur le grill dans cette attente palpitante : McRon allait-il battre le record de présence de Mitterrand au salon de l'Agriculture, un record vieux de plus de 30 ans : 10 heures.

France info et France Inter m'ont fait palpiter d'angoisse depuis vendredi


Et finalement, la réponse est arrivée ce matin. On peut difficilement décrire la fierté de tou·te·s les auditeur·trice·s. Je suis certain que dans nombre de chaumières rurales, ce record a fait chaud au cœur : DOUZE HEURES


Quant à la perte de nerfs, sur ces mêmes chaînes radio, ce qu'on a entendu, c'est plutôt la leçon donnée par McRon sur les sifflets et le manque de courage, lui le héros étant comme Sarkozy capable de descendre dans l'arène. Le petit gringalet citadin entouré de son service d'ordre est capable d'en remontrer à tous ces siffleurs de paysans


Contrairement à la guerre des vidéos racontée dans l'article, la guerre des ondes n'avait qu'un vainqueur

Et on se dit que la Com est l'arme la plus efficace qui soit. Au point même que la NRA s'en sert

Bonjour

Qu'il s'agisse de l'une ou de l'autre interprétations, au bout du compte Micron a perdu ses nerfs. Le beau jeune homme lisse est aux abonnés absents.

Décidément le "pauv con" de Bismuth n'a pas servi de leçon à superman !!!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.