19
Commentaires

Lycéens arrêtés : comment une loi sécuritaire de 2010 a été détournée

Huit ans après sa promulgation, une loi censée lutter contre "les violences en bandes" a servi à arrêter et placer en garde à vue, mardi 22 mai, une centaine de manifestants. Parmi lesquels quarante mineurs qui tentaient d'occuper le lycée Arago, dans le 12ème arrondissement de Paris. Un détournement de loi en bonne et due forme.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 11 fois

Bonjour et merci pour ce témoignage.


Ce que vous décrivez me semble toutefois aller de soi : ce qui est arrivé, c'est une tentative de blocage d'un lycée, ce n'est pas le genre de choses qu'on fait poliment, l'effet de surprise et une certaine violenc(...)

"Vous vous sentez toujours à l'abri sous prétexte que vous n'avez rien à vous reprocher? Vous avez tort. Désormais, vous ne pouvez vous sentir à l'abri que si le gouvernement n'a rien à vous reprocher."


Retenez bien cette phrase.

(...)

On nous parle "détournement de l'objet d'une (ou plusieurs) loi" , et certains ici nous parlent d'ongles arrachés et de meubles. On n'est pas sorti d'affaire !

Derniers commentaires

Détournement d'une loi... qui a été expressément votée pour être détournée. Comme la prise d'empreintes génétiques qu'on nous a "vendue" comme destinée à cibler les pédophiles et qui sert désormais à ficher les militants. Comme l'état d'urgence présentée comme devant nous protéger des terroristes et qui a servi à interdire les manifs de la Cop 21. 


Un citoyen vigilant doit désormais voir (chercher?) dans toute loi proposée... son possible détournement. 


Tiens, il me semble que cette loi (ou est-ce une autre?) prévoyait la possibilité légale de provocation policière, consistant à mettre à la disposition de délinquants potentiels les moyens matériels facilitant ou provoquant un passage à l'acte... qui n'aurait peut être pas eu lieu sans ça.


<<J'ai obéi aux lois de la guerre et à mon drapeau>> Adolf Eichmann


Merci pour votre article !  Des lois avec lesquelles l'on peut à tout  instant arrêter tout Citoyen-ne. L' Opj, seul maître pour décider de la motivation de la GAV sans contrôle aucun ! Le procureur, seul maître du maintien de la GAV sans contrôle aucun !  


Voilà pour l'occasion de bons juristes qui respectent l'esprit de la loi ! 



c est comme la loie sur le voile qui prive les femmes de leurs droit a s habiller comme elles l entendent. les femmes ont le droit de renvoyer a la societe son patriarcat comme elles l entendent, mais non pour les bobos, c est  seins nues que les femmes douvent revendiquer, jamais en etant habillé, comme la jalousie des males et des vielles femmes le leur preconisent pourtant, vu le manque de respect que les femmes ´baisablé sprennent. a la  manif un bobos m a traiter de pute , il avait 35 ans moi 52 , mais je ne met pas de soutient george ca a du lui faire croire que m insulter n etait pas grave, et il a raison en faite, avec mes 40 kg et mon enfance abuse, les mecs blancs ont souvent eu des mots vulgaires. mais en France une femme peut etre insulte, des enfants enfermés , ça fait longtemps que je dis que le patriarcat a la Francaise et un fascisme que meme les eduquer aiment, et meme la gauche , n agit pas en son seins pour eduquer les militants... et les militantes frustrees, qui sont comme ses femmes qui excicent les petotes filles, les vielles sont les gardienne de la violence faites aux femmes jeunes, donc a la fin aux enfants.  Mais comme d habitude, une femme emet un avis sur la politique Francaise de coerxision de la societe, sans mettre les males aux centrre, du coup les bobos sont jamoux de n etre pas vise pzr le pouvoir, ils sont tellementdes chiens de garde que Sarko, Hollande et Macron s en fiche, pzr contre les femmes et les enfants qui sont vise pzr leur lois eux sont arrete, mais 2018, ne sera revolutionnaires que quand celles et ceux martyrise seront soutenue et encourage, pour le moment ont nous meprise, et ces enfants aussi.


Le lien vers la chronique de Sherlock est tout faux ! Je n'ai pas réussi à retrouver cette chronique par l'outil de recherche...

Erreur de lien sur Sherlock "Comme l'analysait notre chroniqueur Sherlock,"

"Vous vous sentez toujours à l'abri sous prétexte que vous n'avez rien à vous reprocher? Vous avez tort. Désormais, vous ne pouvez vous sentir à l'abri que si le gouvernement n'a rien à vous reprocher."


Retenez bien cette phrase.

On nous parle "détournement de l'objet d'une (ou plusieurs) loi" , et certains ici nous parlent d'ongles arrachés et de meubles. On n'est pas sorti d'affaire !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Pour avoir un fils en terminale à Arago, c'est très impressionnant de voir le décalage entre ce qui a été diffusé immédiatement dans les médias et par les associations de Parents d'élèves (je suis moi même à la FCPE) et ce que les profs, les élèves, la direction et le personnel ont vécu sur place.

Pour en rester aux faits.


 À 18h15, 130 personnes pénètrent dans le lycée en profitant de l'entrée d'un professeur de danse qui donne un cours à cette là, le lycée étant vide des élèves.

La direction n’a rien pu faire face devant le flot de gens qui couraient partout. Avec le sentiment qu'ils savaient où ils allaient.


Le gardien de la loge a été jeté à terre par les intrus qui en ont profité pour lui voler son trousseau contenant toutes les clefs du lycée. Il n'y a pas eu d'effraction des portes de classes parce que les clefs avaient été dérobées.

Ils ont très rapidement envahi tout le lycée et sorti sur les coursives une quantité impressionnante de mobiliers, estrades, bureaux et chaises, pour bloquer les issues et ériger des barricades. 

Sur les 130 personnes, 4 élèves scolarisés au lycée Arago sont venus se réfugier dans le bureau de la directrice. Indiquant à celle ci qu'ils n'avaient rien à voir avec la tournure que prenait l'incursion.

Après négociation, les 4 élèves ont pu partir sans être inquiété par la police.


Sur injonction de la hiérarchie du Rectorat, la directrice a appelé la police qui est arrivée au bout de 3/4 d'heure. Une délégation du Rectorat est arrivée par la suite et a constaté les débats.
Du matériel informatique a été volé.

Le personnel de ménage est arrivé le jeudi matin à 6h30 pour remettre l'établissement en ordre pour les épreuves de Bac de langue qui ont commencé à 8H.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.