147
Commentaires

Loyers, le retour des fumigènes

Badaboum ! "Hollande bloque les loyers qui débloquent"

Derniers commentaires

Dans la catégorie humour:

Retrouvé par hasard sur le net ce fumigène daté 14 avril 201, une élucubration sans suite du fameux fumiste Frederic Lefebvre:

Le gouvernement et la grande distribution ont décidé de travailler main dans la main pour aider les foyers français à faire face à la montée des prix dans l'alimentaire. Un panier type à bas prix sera le fruit de ce travail.

Un accord signé avec le gouvernement et les grandes enseignes de la distribution a été signé en ce sens. On devrait donc trouver prochainement dans les supermarchés des paniers d'essentiel qui seront composés "d'au moins 10 produits". Ces paniers devront contenir au minimum un fruit, un légume, une viande, un poisson, un fromage ou un produit laitier et une boisson.

Question prix, Casino et Carrefour ont d'ores et déjà annoncé des tarifs inférieurs à 19 euros. L'UFC-Que-Choisir n'est pas conçu et parle de "panier gadget" dans la mesure où les enseignes sont libres de le composer comme elle le souhaite et surtout qu'aucun prix maximum pour ce panier n'est fixé. La grande distribution promet pourtant que des efforts ont été faits sur les prix pour ce panier, ils auraient pour cela rogner un peu leurs marges.

Le panier est pour tout le monde. Il ne s'agit ni du panier du pauvre ni d'un choix de produits pour ceux qui ont un gros budget", explique Frédéric Lefebvre, Secrétaire d'Etat à la consommation.

Les paniers seront proposés à la vente au plus tard fin avril et seront modifiés chaque semaine.
Les plus réactifs le proposeront dès ce mercredi .
Evidemment Cher Youri, ... un journaliste ne peut pas se contenter d'évidences pour faire son fond de commerce. Il serait taxé de lèche-botte. Après un Sarko qui, à l'évidence, faisait du mal à ce pays et à d'autres ailleurs, sur lequel il était de bon ton de trouver l'angle faible inédit (proche d'une certaine idiotie -je n'ai pas eu le courage de lire le Sarkoland de DS, la caricature nous l'avions en vrai au quotidien)... arrive le "règne" du Gentil dont désormais on glose ! Parce que gentil = con, bisounours, faible etc. Les cyniques se portent encore bien !
Et vous ne trouvez pas mieux que d'étiqueter mon message : il faudrait être PS pour tomber dans le panneau de ce pince-sans-rire de DS !? Comme s'il n'était pas possible d'avoir une conscience de ce qui est bon et plus "vrai" bien que touché par la comm' ou la comédie du pouvoir... ! Pouvoir qu'il faut toujours déboulonner même s'il représente pour une fois depuis longtemps, un mieux possible ! Non le mieux n'est jamais possible ! Il ne faut jamais être positif, content, toujours à l'affût de la bêtise, supposée et attendue !
Bref vous êtes de ces gens qui boudent, mécontents d'eux-mêmes, car le moi est haïssable etc... Pourtant avoir conscience d'un peu de bonheur ça le fait peut-être durer un tout petit peu plus...
Vigilance ! direz-vous et pourquoi pas une fois un peu confiant ?
Vigilant toujours, mais parfois un peu con-tent !
DS n'a-t-il pas d'autres chats à fouetter ?

"
En choisissant le mot "fumigène" et en osant la comparaison avec la noire époque sarkozyste, le malicieux DS nous fait, une fois de plus,
une petite provocation.

Et tous nos braves PS-philes de tomber
1) dans le panneau
2) à bras raccourcis sur celui qui a osé prétendre que le Roi est nu.
Ah les mots à la mode de Schneidermann et autres consorts ! "Fumigène" est un des mots de la marque de fabrique de cette petite boutique d'ASI qui a du mal à trouver son créneau après le changement de "majorité" ! (dans le sens de moins infantile que le précédent !!!)
Donc ne tombez pas dans le non des "4 ans". L'esprit critique oui, l'esprit de critique systématique ne montre qu'une faiblesse de l'analyse, de l'expression, un manque de recul et... un chouia d'égo surdimensionné (ah tous ces mots à la mode !)
On ne vous demande pas (je ne vous demande pas) d'être le caniche de la "goche" -dont vous n'êtes pas-, mais de nous "apprendre" quelque chose, nous qui, humbles lecteurs, ne savons pas tout... ce que vous savez... (Ah ce désir d'ignorance qui nous va si bien ;-)) et que vous savez si bien entretenir !
Mais là avec vos fumigènes à tout va, vous nous prenez vraiment pour des "branques" ! Derrière l'écran de fumée de la "goche" au pouvoir (beau cliché) qu'y-a-t-il ? Je trouve que vous (et vos confrères) êtes soudainement bien tolérants à l'égard de l'ancien pouvoir, à se demander si vous ne regrettez pas le fond de commerce de la critique aisée de leurs choix qui, sans fumigènes d'ailleurs, a bien su accroître les inégalités dans ce pays.
Sur ce sujet de l'encadrement des loyers, on n'est pas idiots au point de ne pas savoir que le dossier du logement devra être traité par une loi et que ça ne peut se faire qu'après l'élection des députés.
Au moins faites-vous bondir et "rebondir" vos lecteurs, c'est ce que vous cherchiez ? La mauvaise fois sarkoziste vous aurait alors contaminé !?
Trouvez SVP, Daniel, des éditos un peu plus percutants, moins démago, moins ... enfumés ! Si le 9h15 vous pèse tant passez-le à quelqu'un d'autre, à un de vos jeunes dont on sent bien qu'ils n'osent pas trop gêner le patron que vous êtes tout de même ...
On est devenu hypersensibles à toutes ces pratiques.
Je ne sais pas pourquoi on se lamente tellement.
Vingt ans après, http://www.ina.fr/video/I04289370/henri-krasucki-temoin-du-19-20-sur-le-congres-de-la-cgt.fr.html on a oublié que la technique des questions qui insinuent, le ton qui instille un côté fatalité à un fait, était déjà là tel quel.
"la cgt qui doit quitter les instances internationales par exemple dans la vidéo de l'ina" est un exemple de proposition qu'on cherchait à faire rentrer dans le cerveau des téléspectateurs en 1992.
La question n'est même pas là... J'hallucine ... Tout le monde (ou presque) semble trouver totalement normal le principe de la location..; Que des personnes s'enrichissent sur la nécessité impérieuse d'un toit des autres m'apparaît totalement abject et scandaleux...
J'estime totalement amorale de gagner de l'argent sur le sommeil d'autrui...
A bas la propriété (dans ce cas) ! Et ne me faite pas pleurer sur la pauvre retraité qui a besoin de... ou l'employé qui a hérité de... ou pire a placé quelques économies... Revoyons tout le système. Un toit est un droit... Il doit être public.
La location par un bailleur privé est une autre forme d'exploitation que celle du travail, mais une exploitation quand même... Et parfois entre pauvre et un peu moins pauvre et sa banque qui a prêté pour acheter...
Entre nous que fait le propriétaire loueur que de gagner encore plus d'argent qu'il n'a déjà ? Quel est son mérite ?
Je n'ai pas le temps de lire l'ensemble des commentaires. Mais d'après les plus recommandés, visiblement ce billet de DS ne plait guère.

Pour ma part, j'estime qu'il faut faire la distinction entre : l'esprit critique et l'esprit de critiques.

En effet, bien que je sois rarement d'accord avec DS, j'estime qu'il exerce son esprit critique. C'est plutôt très rare - surtout dans le "journalisme" français... Personnellement, je trouve cela bien. Ou plutôt, ce n'est pas que je n'aime pas une chronique ou une autre, mais c'est que j'apprécie le fait qu'il effectue son métier en appliquant les mêmes règles et principes à tout le monde (sujet qu'il observe et analyse). A mon sens, c'est ce qui permet d'éviter et de ne pas faire du journalisme de complaisance, du "journalisme couché" (dixit Les Guignols) ou du journalisme de pure conviction pour "conforter" (ceux qui pensent exactement comme eux) ...

Le seul principe de ces types de "journalisme" est de "promouvoir" (faire vendre) un parti/un responsable politique/personnalité publique etc. à la manière des publicitaires ou des "spin doctors".

Cependant :
(a) si cette mesure est inapplicable ou en tout cas ne produit aucun effet (enfin, l'effet escompté) le plus basique, d'ici cinq ans ou bien avant... les électeurs-citoyens (surtout les jeunes, précaires au niveau de l'emploi... dans les grandes villes) sont en droit de demander des comptes au gouvernement quant au bilan de son action.
(b) la droite avance(ra) elle-même ces critiques...

Il est bien plus facile de dire (Moi, Président...) que de faire - sauf s'il s'agit de faire la même chose, en utilisant les mêmes techniques de com' dont les gens se lassent car ils attendent des résultats concrets dans la vraie vie.

L'avenir peut donner raison ou tort à DS. Tant mieux pour la gauche, s'il a tort. Mais s'il a raison (son analyse est juste), au moins il aura exercé son boulot non seulement à l'égard de sa profession (dans ses règles), mais aussi à l'égard des citoyens-électeurs.

Je préfère cela à des journalistes (pour ne citer personne..) qui vendaient (il y a cinq ans et sûrement aux autres élections depuis 1958) une politique en 2007 avant de se rendre compte que la réalité (surtout économique) était tout autre, dans les faits... pour la majorité de nos concitoyens.
Ils auraient perçu les failles dans l'application de cette politique s'ils avaient effectué correctement le travail (pour lequel ils sont payés) avec un esprit critique (ex. lecture des rapports du Minstère de l'économie et des finances ; analyse de la réalité dans la société américaines avec les premiers effets des subprimes avant l'été 2007 etc.).

Parce qu'in fine et au long terme ce qui est en jeu (et ce qui devrait prévaloir) : c'est l'intérêt général de tout pays et non pas des intérêts particuliers en racontant des salades aux électeurs-citoyens. A mon sens, le principe de la politique n'est pas de se jouer des électeurs et de se baser sur un calcul purement électoral (un "utilitarisme électoral" en quelque sorte).

Je pense que nos intérêts (particuliers, en tant que citoyens), surtout au long terme, sont bien mieux défendus lorsque la politique se fonde sur une stratégie (économique, politique et sociale) plutôt que sur des stratégies électorales à deux francs.

La question qui devrait se poser pour chaque citoyen : une fois le pouvoir (exécutif) a été délégué, c'est pour en faire quoi pendant cinq ans ? Au long terme, sera-t-on concrètement (dans la vraie vie, au quotidien) perdant ou gagnant en tant que citoyen ? Qu'en sera-t-il pour les générations futures ?

En somme, je ne m'attends pas à ce qu'un journaliste me dise exactement ce que je pense. J'estime que le journalisme doit nous faire réfléchir en tant que citoyens et amorcer la discussion avec ces derniers, par rapport aux pouvoirs ou aux produits des pouvoirs. En tout cas, c'est en ce sens là que je concevais/conçoit le rôle par exemple d'arrêts sur images (à l'époque sur France 5 ou en 2012 sur internet).

Pour moi, DS est ici dans rôle bien que je partage rarement son avis/analyse. Au lieu de le critiquer (je trouve que vous êtes un peu dur avec lui) pour exercer son esprit critique, je m'attendais à plus de commentaires pour démontrer en quoi il a raison ou tort, en réfutant point par point ou sur des points précis son argumentation.

En ce qui me concerne, je ne peux réfuter ses points parce que j'estime qu'ils sont valides (*) ; ou alors que je n'ai pas suffisamment de connaissance sur des points précis (**).

Voilà. C'est juste mon opinion. Elle est certes différente de la tonalité de la majorité. Mais j'estime que c'était important de l'exprimer, au point de payer à nouveau...

(*) les loyers étant déjà très chers dans les grandes villes, comme Paris, je ne vois pas en quoi cela permettrait à beaucoup de s'y installer ou de pouvoir continuer à habiter dans la capitale sans avoir 2h/3h de RER par jour avec x changements ; sans oublier la multitude de garanties que les propriétaires exigent sur Paris...
(**) ex. détails juridiques techniques qui rendraient le décret inapplicable ---> aucun effet ne serait produit IRL pour les locataires
Depardon a gagné, on ne parle que de lui.

A-t-il besoin de ça ? Depardon, c'est quand même pas Depardieu...
- Le fumigène, ce serait pas pour qu'on évite de commenter la photo officielle que même mon beau-frère, après ses douze pastagas enquillés coup sur coup, en a fait des moins pourries l'année dernière au camping des Flots bleus ?
- Hé! Oh ! Un peu de respect. Tu sais qui est l'auteur de cet admirable portrait champêtre ?... Depardon lui-même en personne !
- Ah pardon. Si c'est Depardon...
Les fumigène, c'était non seulement le nimportequoi pour détourner l'attention, mais c'était aussi le fait de faire des lois et de n'assurer aucun suivi, par d'abord des décrets d'application rapides, qui bien souvent étaient inexistants, ensuite voir comment la loi résolvait le problème, quels étaient les problèmes rencontrés, s'il y avait moyen de l'améliorer, On ne publiait pas les rapports qui examinaient les conséquences de la loi
Et on méprisait sans vergogne les fonctionnaires qui étaient chargés de la faire respecter.

La gauche n'en est pas encore là, et on ne pourra lui reprocher les fumigènes que quand on en sera là.

Mais quand ça arrivera, aucune raison de se gèner.

En attendant, il faut bien faire quelque chose, et prendre le problème par où Duflot le prend, pourquoi pas ? Il faut essayer, si ça ne marche pas, il faut faire autrement.
Mais à un moment, on risque l'asphyxie pure et simple.
Et il faut tout faire ensemble construire beaucoup de nouveaux logements, et notamment du logement social, pour loger tout le monde dans des conditions décentes, faire de la mixité sociale,

Je me demande si Libé n'est justement pas la mouche libérale du coche, protégez les pauvres riches, sinon ça va être la catastrophe.
Waw, les commentaires d'utilité publique ne laissent pas de place à l'ambiguité…

C'est vrai que c'est un peu douteux cette idée de fumigène. Il est très probable que par pur électoralisme un décret passe pour faire appliquer, au moins partiellement, cette mesure contre-productive mais tellement symbolique pour un imaginaire commun vieillissant chez l'électorat de gauche. Un imaginaire tellement vieillissant qu'on s'en demanderait presque si la mesure ne se révèlera pas contre-productive également du point de vue électoral.

La gauche a battu d'une courte tête une droite très conservatrice et répressive à la présidentielle, une droite qui s'est volontairement isolée des centristes. Il serait peut-être temps que les élites du PS se demandent si les idées n'évoluent pas un peu dans la société, parfois…
comme toujours en capitalisme il faut faire raquer les gros propriétaires , ceux qui louent + de 10 logements par exemple
et les autres faut les laisser tranquilles.
Parce que vous y croyiez à ce que raconte la Nadine Morano de la Hollandentur ? Elle n'avait qu'un seul but, se "placer" (ministre) avant Jean-Vincent... C'est fait, donc circulez, y'a rien à voir !
[quote=bysonne]Quand ne va-t-on plus tolérer de voir un seul SDF ? Dans les grandes villes ou ailleurs ....

À la semaine des 4 jeudi;-)))
tu t'es remise à la fumette, à ton âge ....
gamma
"On se croirait revenu au bon vieux temps des fumigènes sarkoziens". Daniel, il ne faudrait pas prendre vos désirs pour des réalités. Oui c'était bon d'ironiser chaque jour sur un effet d'annonce sauce Sarkozy. Mais C'EST FINI. Wait and see.

Sarkozy ne voulait plus voir personne à la rue, où me trompé-je ? Et Hollande ? That is the question. Quand ne va-t-on plus tolérer de voir un seul SDF ? Dans les grandes villes ou ailleurs ....
Un peu de psy à $2.50: Daniel Schneidermann a tellement peur de la fin de l'état de grâce, qu'il veut l'accélérer pour la conjurer. Attitude éminemment marxienne.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/06/04/encadrement-des-loyers-une-mesure-provisoire-en-attendant-la-loi_1712052_823448.html#ens_id=845716&xtor=RSS-3208

Ca ne ressemble quand même pas vraiment à un fumigène, si?
Fumigène vous-mêmes mon cher Daniel.......je ne vous comprends plus ou plutôt je ne comprends plus votre acharnement à chercher la faille. De + votre arrêt sur images de la fin de semaine était raté !
Je ne serai pas aussi catégorique que @si concernant le terme de "fumigène" mais je partage complètement cette volonté de vigilance. Il est encore un peu tôt pour savoir s'il s'agit d'un coup de com' ou pas.

L'alerte est lancée, nous surveillerons cela de près!


Il suffit qu'un "expert" (qu'importe lequel, qu'importe si on l'a lu/entendu/interrogé soi-même, du moment qu'un journaleux en a trouvé un, reprenons en choeur) dise que ce n'est pas possible pour que lémédia répercutent "l'info", même le média grand critique des médias.


Entièrement d'accord avec Sophie, je me souviens encore des experts qui expliquaient qu'il ne serait légalement pas possible d'instaurer un rapport 1 à 20 sur les salaires dans les entreprises publiques. Soyons vigilant mais prudent!
"des juristes estiment que ce ne sera pas possible "pour des questions techniques"" Voilà de la grande et belle analyse de fond! Merci @si, on serait perdu sans vous!
Il suffit qu'un "expert" (qu'importe lequel, qu'importe si on l'a lu/entendu/interrogé soi-même, du moment qu'un journaleux en a trouvé un, reprenons en choeur) dise que ce n'est pas possible pour que lémédia répercutent "l'info", même le média grand critique des médias.
Comme Coppé qui expliquait ce matin que ce n'est pas possible d'augmenter le smic, ce n'est jamais possible d'améliorer le sort des salariés, des locataires, de ceux qui ne sont pas du bon côté dans les innombrables duels de notre société. Lémédia font tout pour nous en convaincre, les uns par arrogance, d'autres par ignorance crasse, et certains par posture ("moi, je critique le pouvoir").
Qu'on donne plein de députés à Mélenchon, et on verra si ce ne sera pas possible.
J'avais cru comprendre le concept de "fumigène" (copyright DS) : c'était une annonce gouvernementale destinée à détourner l'attention du public de questions gênantes, comme le niveau du chômage ou de nouvelles hypothèses sur l'attentat de Karachi par exemple.
Nous avons là une demorandânerie, qui entre certes dans le cadre conceptuel de la holandomania, mais ce n'est pas un fumigène.
Copé se jette avec ardeur sur tous les fumigènes (mort de rire) fallait l'entendre sur Inter ce matin...Et Cohen de lui répéter en boucle " oui mais ça c'était le programme de Sarkozy qui a été battu". Il fallait l'entendre dire que les riches préfèreront arrêter de louer s'ils ont pas le droit d'augmenter les loyers et du coup y aura une pénurie de logements ! Ils sont énormes ! Ils sont incroyables !
ça fait penser aux Yacht People de cette semaine aux guignols de l'info, c'était vraiment trop drôle !
Du coup on voit bien que si on vote UMP ça sera comme les 5 années passées, je ne suis pas sur que cette stratégie sera payante pour l'UMP, le PS n'a qu'à se taire et regarder l'UMP s'enfoncer, c'est habile !
Pour les non-locataires il faut rappeler que l'augmentation du loyer, en cours de bail, est lié à un indice de référence des loyers (calculé par l'INSEE) : donc les augmentations sont cadrées.
C'est donc bien dans les renouvellements que se jouent les hausses abusives, hors de toute référence.
Que les mesures annoncées soient jugées insuffisantes, soit. Elles sont bien présentées comme 1ères mesures prises par décret et non comme la solution globale et totale du problème des loyers.
Elles ne concerneraient que Paris et les grandes villes : il est plus que probable que les loyers abusifs sont plus fréquents à Paris, Lyon, Bordeaux, Montpellier ou Nantes, qu'à Vierzon et Vesoul.
Mais il faut bien contenter la haine du PS des bogos qui colonisent les Forums d'@si !
N'est-ce pas la forme qui fait le fumigène?

Quand Libé aura la une de il foglio tout rentrera dans l'ordre.
Et, après tout, c'est plutôt dans les grandes villes que les loyers "débloquent" le plus.

Pas faux, hein. Je loue une maison neuve de plus de 100m2 avec grenier de surface équivalente, garage, 800m2 de terrain, tous commerces et services à portée de pieds, dans un village de 1700 habitants à une heure de Nantes centre et 50 min de Rennes pareil. Pas plus que de n’importe quelle ville de banlieue à Paris Notre Dame. Pour 580 zeuros par mois.

Dire qu’il suffirait que les gens cessent de vouloir tous habiter-en-ville pour que les loyers baissent

PS - DS, suggéreriez-vous que Libération est pour Hollande ce que fut le Figavda pour Foutriquet 1et qui ne sera jamais II ? (Oui, je sais il ne faut jamais dire « jamais »)
"plongé par magie au bon vieux temps des fumigènes sarkozyens"

Comment disait Ubu ? M----- !
Voilà le retour de la gauche râleuse, jamais contente, qui dénigre son propre camp. Cet articulet franchouillard donne l'impression que DS préfère le temps béni de Sarkozy (voir la dernière phrase dudit articulet).
Quand même, cette mesure, ce décret, ça va dans le bon sens, non ? Ou je suis naïf ?
Et puis de toute façon ce n'est pas possible, rien n'est possible, la gauche n'arrivera à rien, elle ne pense qu'à la com', and so on...
Avec de "amis " comme ça, pas trop de soucis à se faire, tout va rapidement rentrer dans l'ordre, et on se retapera, avec la jouissance masochiste des purs et des irréprochables, des donneurs de leçon, des chevaliers blancs de la morale, vingt ans de droite.
Déprimant !
DS:"ce que ne manqueront sans doute pas de constater les allergiques aux bobos à Vélib."
Y'a pas que Le Pen qui ne vous aime pas.
Pour faire court, je maintiens une position défendue, avec ma (très) longue expérience dans l'immobilier, depuis des lustres: toute intervention de ce type est inapplicable.

Les conseillers des ministres, d'aucuns sont certainement techniciens, devraient leur expliquer, auxdits ministres, Ishikawa avant de proposer une solution sur un fait sans toucher à la cause.
Personnellement, je trouve que cette mesure est bonne, mais qu'elle devrait être applicable à tous les locataires, qu'ils soient nouveaux arrivants ou anciens occupants, provinciaux comme parisiens.
A Paris, fin des années 80, j'avais fait appel à cette "commission" car je contestais l'augmentation de loyer de 80% des héritiers d'un proprio d'immeuble à Paris Ve. Ca demande d'être avant tout bien informé de ses droits, de savoir se démerder, d'être patient. N'empêche qu'ils sont allés se rhabiller grâce à cette "commission" (les héritiers n'ayant même pas daigné envoyer un représentant à ma convocation, trop sûrs de m'avoir impressionnée avec des menaces écrites via un avocat).
Ensuite je suis partie dare-dare, dans un immeuble du 1% patronal (dans un quartier où a rôdé un dépeceur) !
Tiens, au fait, le 1% patronal, est-ce que ça existe encore ?
Et pourquoi Duflot n'exige-t-elle pas des maires de villes ou d'arrondissements de droite qu'ils construisent des logements sociaux au lieu de payer une amende parce que leurs zabitants ne veulent pas de ces "zétrangers" sur leurs terres, dans leurs écoles, et ailleurs ?
Alors,ne changeons rien!Continuons comme avant, au bon temps du sarkozisme.Ce qui est bien ici,c'est qu'avant même que les choses aient été essayées,elles sont dénigrées.
ah enfin le retour d'arret sur image !!!
pour défendre un peu, j'ai quand même l'impression que c'est libé qui en fait des tonnes, a la radio ce matin ça me semblait plus clair, et on comprenait que c'était un décret et qu'il allait toucher que les logement en relocation dans les grandes villes ...
Je croyais que c'était déjà le cas, que la hausse d'un loyer à l'occasion d'un changement de locataire ne pouvait se faire que dans les limites du raisonnable, en comparant avec les loyers environnant? J'ai manqué un épisode? Cette disposition, pour floue qu'elle soit, et quasiment impossible à faire appliquer, a-t-elle été jugée encore trop contraignante et abrogée en catimini? Ou l'ai-je tout bonnement rêvée?
Ne suffit pas de mettre un Jean et de "Touiter" à tout va pour être un ministre "normal" ou "lolesque"...
Ce genre de procédé est Sarkozyste par sa précipitation, par son apparent manque de consultation, ainsi que par sa tartufferie sous-jacente. Avec en plus les réunions d'Europe-Ecologie-Les-Verts tenues au ministère, ça fait, je trouve, quelques boulettes qui s'accumulent en très peu de temps.
Pourtant au Monde, on explique que dans l'immédiat, cela concernera bel et bien les "relocations" et que le locataire entrant devra payer le même loyer que le sortant. Pour le coup, ça paraît peu complexe à appliquer.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/06/04/duflot-annonce-un-decret-pour-bloquer-les-loyers-a-la-relocation_1712017_3224.html
Libération et Demorand, ce sont les Figaro et Mougeotte de gôche...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.