20
Commentaires

L'outre-mer, trop loin pour les 20h ?

Pendant l'été, davantage encore que pendant l'année, les 20 Heures restent aveugles à bien des sujets importants.

Derniers commentaires

C'est vraiment malheureux de faire abstraction de la souffrance antillaises

Et ignorer leur probleme un sarko le cd est plus important mdr
Puisqu'on en parle voici "La maison à 15 euros de Boutin" vue par seb Musset (écrivain, blogueur, posteur,...) :
"Nouveau concept marketing visant à aider prioritairement le secteur du batiment, "la maison au 15 euros" ne s'adresse pas aux plus pauvres mais à ceux qui sont juste un peu en-dessous de la barrière pour emprunter.
Au-delà de la mystification du terme "logement social, l'état provoque sciemment l'endettement de gens préalablement refusés par les banques. Ce principe ne vous rappelle rien ? Il est à l'origine de la crise du crédit aux Etats-Unis"
: SM > LA MAISON A 15 EUROS
Je suis plutôt d'accord avec son analyse et sa conclusion : "Rappelons au gouvernement que les plus démunis ont besoin d'un toit et non d'un crédit."
Laborde est une grande spécialiste du bafouillage, des approximations et des erreurs en tout genre
En présentant un sujet du JT sur un cas de contamination par le chikungunya d'une femme en Ile de France elle pose la question : le chikungunya arrive-t-il en "France" ? parce que pour elle, La Réunion ou Mayotte c'est pas pas la France.
Ceci dit elle n'est pas la seule puisque le Nouvel Obs fait la même erreur dans un article du 23 juin dernier : "il n'y a pas de cas déclaré de chikungunya en France"
Mais cest vrai que l'outre-mer, trop loin pour les 20h.
Après france 3, Françoise Laborde s'est aussi trompée en annonçant la maison à 15 euros par mois, et non par jour. Ce serait bien, c'est vrai. pour les journalistes, on dirait même que c'est un fantasme...
On parle beaucoup de Sarkozy et Mandelson, mais personne n'écrit le contenu de ce rapport. Sarko a raison de ne pas vouloir le signer ? J'aimerais bien avoir la possibilité de le lire ...
... il faut d'ailleurs que je fasse gaffe à intituler correctement mon commentaire, vu qu'apparemment le forum est commun à moult sujets, va pas falloir perdre le fil...
Bref.
On constate déjà, ce qui pourrait mériter un mini-arrêt sur images, que lors de l'interview de Fillon, la chaine TF1 (privée) bénéficie du meilleur angle de vue et du droit à interviewer l'ancien ami des étudiants. France 2, chaine publique, doit tenter de voir à travers les journalistes présents et de capter ses propos.
De même, arrêt sur image signale l'erreur de la journaliste de France 3 et ses 15 € par mois, mais reste muet sur la miss Laborde à France 2 qui commet la même erreur après avoir bafouillé un peu en prime.
L'info et les images ne sont donc exploitées qu'à 33% :-)
A bon [s]entendeur[/s] liseur...
Vous devriez poursuivre cette rubrique à la rentrée. Il n'y a pas que pendant les vacances qu'un certain nombre de sujets importants sont passés à la trappe ou survolés à la télévision. Cette rubrique me parait même être en soi d'utilité publique
Le jour où les journaux télés informeront les gens, les poules auront des dents.

En France aujourd'hui c'est surtout "La Pravda" ou "Chine Nouvelle".

Pour les moins endormis, il y a internet, pour combien de temps encore?

Comme disait ce cher Mulder: "La Vérité est ailleurs". Pas en France en tout cas.
obliger les journalistes à expliquer que les français ont financé la privatisation de GDF, c´est un peu dur.
Dans le genre pas mal non plus, voici la couverture médias en ligne du classement sans suite de la plainte du vigile, une info révélée par le Parisien. Ce matin

http://news.google.fr/news?oe=utf-8&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&client=firefox-a&tab=wn&hl=fr&ie=UTF-8&ncl=1240712385
Merci pour cette nouvelle forme d'article permettant de faire une "revue de presse" des journaux télé, que personne ne fait —c'est tout à fait le rôle d'@si. Toutefois, je trouve que le logo choisi pour l'écran noir d'or n'est pas franchement réussi —pour tout dire, ça fait très cheap. Je vous avais fait cette remarque à l'oral, lorsque j'ai été invité vendredi, je la réitère par écrit aujourd'hui.
Dans un article en date du 16 avril 2008, Le Canard Enchaîné avait démontré que GDF avait vu ses coûts d'extraction diminués.
Pourtant, depuis 2004, le prix du gaz a augmenté à sept reprises, ce qui représente au total une hausse de près de 48% en 4 ans.
En 2007, le bénéfice de GDF était de 2,5 milliards d'euros. Qui dit mieux ?

Gaz de France : 2,5 milliards d'euros de profits et une augmentation de tarifs injustifiée (LE CANARD ENCHAINE, via POLITIQUE.NET)
Je ne commente que très rarement, mais là tout de même, la malhonnêteté de votre titre saute aux yeux:
c'est quasiment certain que l'augmentation des tarifs du gaz n'a pas été mentionnée en raison du mariage GDF Suez par contre la hausse en elle-même n'a rien avoir avec cette fusion!
pouvez-vous me citer un pays qui a baissé ses tarifs régulés de l'électricité ou du gaz? c'est méconnaître le marché!

et je ne comprends pas toute cette histoire qu'une fusion va augmenter des prix régulés du gaz, de même qu'on a pu plusieurs fois lire sur les forums des opinions en faveur d'une fusion EDF GDF, bonjour le monopole et donc l'absence de contrôle sur les prix!

parlez-nous plutôt de comment le constitutionnaliste Carcassone a trusté toutes les antennes pour appuyer le projet de réforme constitutionnelle qui comme l'a dit très justement un autre professeur de droit "ne renforce pas les pouvoirs du Parlement mais les pouvoirs du parti du président".

Bonne soirée!
La modif de la constitution a été annoncée immédiatement sur lemonde.fr avec une fôte d'ortografe

Consitution : la droite salue "une victoire pour la démocratie", la gauche "l'avènement de la monocratie"


Avec cela c'est sûr on n'est plus en démocratie !

;-)
[large]
Et pendant ce temps là...
[/large]
.


Marina Petrella va mourir.
Et c'est bien la preuve que la France devient peu à peu une démocratie moderne.(...)


(...)En refusant de céder au chantage ignoble de la grève de la faim,
Nicolas Sarkozy s'offre une stature internationale de l'ordre de celle de Margaret Thatcher.
Rappelons-nous le courage avec lequel la dame de fer avait resisté aux pressions
et avait laissé mourir de faim 10 détenus membres de l'IRA qui réclamaient le statut de prisonniers politiques.

"Un crime est un crime ; ce n'est pas politique" avait rétorqué celle qui aujourd'hui encore fait l'admiration de tous.
La Grande-Bretagne venait d'entrer de plain-pied dans le monde moderne.(...)



(...)Marina Petrella n'attend plus rien.

Le médecin de la prison de Fresnes a noté, le 11 avril, "état dépressif gravissime, douleur morale, idées de mort
extrêmement prégnantes, angoisse avec vécu somatique, sensation d'avenir bouché, l'ensemble évoquant
une crise suicidaire franche et très inquiétante". Le 9 juin, un autre médecin, le docteur Jean-François Bloch-Lainé,
s'alarme de cet "abandon de vie" et relève qu'elle perd "2 kg par semaine".

"Son état ne l'intéresse plus, s'inquiète le médecin. Mme Petrella ne se nourrit plus, ne boit plus, ne communique plus,
et lâche prise dans un état de dépression important." Ses avocats demandent au gouvernement d'appliquer la "clause humanitaire"
de la Convention européenne d'extradition de 1957, qui autorise à ne pas extrader une personne "en raison de son âge ou de son état de santé".

Elisa, sa fille, connaît bien la prison, elle y est née. Un 25 août, il y a presque vingt-cinq ans, à Rome.
Elle y est restée dix-huit mois avant d'être confiée à Léa, sa grand-mère, qui avait au début des années 1980 toute sa famille en prison,
son fils, sa fille, son gendre. Près de 60 000 personnes ont été inculpées, 5 000 ont été incarcérées pendant "les années de plomb" en Italie
lors d'énormes procès, après le vote de lois spéciales.

L'Italie baignait alors dans "une véritable guerre civile, bien que de basse intensité", a reconnu Giovanni Pellegrino, le président de la commission parlementaire d'enquête.(...)

(...)Marina, sa mère, a été incarcérée huit ans avant d'être libérée sous contrôle judiciaire, la durée maximale de la détention provisoire ayant été atteinte.
Elle a encore attendu cinq ans avant d'être définitivement condamnée, le 4 mai 1993, à la réclusion à perpétuité. Marina Petrella n'a pas été jugée par contumace,
elle était à son procès, mais ses juges n'ont pas délivré de mandat d'arrêt. Des mois ont passé. "On ne se cachait pas, raconte Elisa.
Un jour elle m'a dit, on va vivre à Paris." A Paris, il y a des amis. (...)

(...)Marina a été placée en hôpital psychiatrique, dans un isolement absolu. Elle regarde le plafond, on la sort un quart d'heure par jour.
Elle refuse toutes les visites. "Elle préfère mourir qu'être enterrée vivante, dit Ahmed, elle dit que, comme ça, ses filles pourront faire leur deuil."

Marina vient de lui envoyer une belle photo de mer, pleine de soleil. Elle a écrit au dos : "Ça aurait pu être la mer de la Crète, mais nous ne la verrons jamais.
Nous avons passé de bons et de mauvais moments, mais ce n'est pas le moment de faire le bilan, contentons-nous de l'avoir vécu.
Et maintenant, je te demande de t'occuper qu'Emma grandisse saine, pas obéissante ou rebelle, mais saine, avec de bons principes.
Quant à toi, tu as été le dernier homme que j'ai aimé... comme je te l'avais promis." Il a toujours la lettre sur lui. Il a si peur que ce soit la dernière.

Franck Johannès
Les autres années, les hausses de tarifs étaient annoncées. Il y a donc bien "quelque chose" cette année.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.