19
Commentaires

L'Oréal, chômage, quelques titres à la loupe

Il faut saluer la fidélité et le patriotisme de marque des utilisateurs de la ligne pour hommes Men Expert

Derniers commentaires

Mâme Lagarde est aux anges, il paraît, après la « publication » des chiffres du chômage de juillet, au point de déclarer : " Deux mois, ça commence à devenir du tendanciel" Sauf que es chiffres réels, ne sont pas tout à fait ceux annoncés : ainsi pour les 50 ans ou plus, la hausse s’est poursuivie (+ 0,8 % en juillet, + 17,6 % sur un an)...

Et mâme Lagarde de rajouter : " Si on couple ça avec le supplément de croissance par rapport aux prévisions, les créations nettes d'emplois pendant le premier semestre et une légère diminution des prix en juillet, ca nous fait un cocktail de rentrée qui est tout à fait positif"... C'est la méthode Coué... Si ça se trouve, merde, on va manquer de chômeurs, bientôt...

Car la fameuse « baisse des chiffres du chômage », ne s'appuie que sur la fameuse catégorie A, celle des "demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi "

Mais il y a d'autres « catégories », comme par hasard, oubliées par cette bonne dame :

catégorie B : ceux qui ont fait moins de 78 heures au cours du mois
catégorie C : ceux qui en ont fait juste un peu plus
catégorie D : ceux qui sont en stage (la plupart des « jeunes », parfois jusqu'à 35 ans, des Tanguy en puissance, quoi... ) ou en formation
catégorie E : ceux par exemple qui « bénéficient » de contrats aidés, CDD toujours, et temps partiel évidemment.

Et du coup, si on additionne les catégories A, B et C, le chômage a en fait augmenté de 0,1% en juillet par rapport à juin pour s'établir à 3.963.800 personnes, un chiffre en hausse de 8,1% sur un an.

Et les seniors dans tout ça (putain, à cinquante ans, me v'là « senior »...;-))

Le dispositif zéro charges pour l'embauche d'une vieille comme moi fonctionnait jusqu'à il y a peu, de la façon suivante : " Jusqu’au 30 juin 2010, toute embauche dans une TPE est totalement exonérée de charges patronales pendant 12 mois pour un salarié au SMIC ". Au SMIC, faut pas rêver, non plus hein ...

Et en mai, Sarkozy de nous expliquer doctement, que ça coûtait cher, et que maintenant que c'était « la reprise » (haha) y'en avait plus besoin...

Sauf que bientôt, si on n'est pas dans la rue le 7 septembre pour gueuler, l'âge légal de départ sera porté à 62 ans... Formidable, au bout de deux ans, plus d'indemnités de chomedu, les vieux iront dormir sous les ponts... Sauf Liliane Bettencourt. Qui elle, fait partie des « français les plus fragiles », qu'il faut protéger. Sont des humanistes, au gouvernement...

C'est vrai qu'une émission sur le chômage, c'est moins marrant que celles de cet été sur "le rire"... Mais ce serait sans doute intéressant quand même.
Il n’est pas tellement certain que léclients de L’Oréal (qui le vaut bien) à travers le monde – et même en France – fassent un lien direct entre la passionnée de photographie et le multinational producteur d’emplâtre… Tout bêtement parce qu’elle n’a jamais dirigé la boutique, faute d’avoir un cerveau opérationnel !

Qu’elle gagne un argent honteux avec cette boîte (et avec Nestlé) est finalement assez accessoire.

Qu’elle paie à peine un cinquième des impôts que le fisc français serait en droit d’attendre n’est pas une surprise pour au moins deux raisons : si elle devait payer “plein pot” il y a bien longtemps qu’elle serait domicilié sous des cieux moins inhospitaliers, et surtout les politiciens savent depuis longtemps qu’il est plus intéressant de faire de gros cadeaux au riches et de ramasser les pourboires pour leurs “œuvres”. Comme il faut des recettes fiscales on fait payer les petits et les naïfs, c’est plus simple et ça ne sait pas se défendre !

Dans l’affaire Bettencourt les coupables s’appellent Sarkozy et Woerth. Dans un vrai pays le trafic d’influence à ce niveau est puni de prison à vie, voire de travaux forcés ou de peine de mort… Liliane, très coupable, n’a fait que profiter (copieusement) d’un régime pourri !

Bien entendu oser prétendre que “l’affaire”, débutée en juin, n’a pas eu d’impact sur le premier semestre oscille entre totale nigauderie et foutage de gueule massif… Mais j’ai regardé le cours des actions. Qui n’a pas dévissé ! D’ailleurs pour être tout à fait sincère je n’en suis pas mécontent – bien que n’en possédant pas – L’Oréal est l’une de nos rares industries en état de marche, ce serait dommage que cette boîte disparaisse : qui paierait des impôts alors ?

Pour ce qui concerne le chômage, honte et cancer (Bertrand Blier si tu m’entends !) de notre société depuis plus de trente ans c’est encore une autre histoire : les statistiques sont bricolées en permanence, et de plus en plus, bien entendu. Les vrais chiffres se situent au-delà du double de ce qui est avoué, soit plus de 20 % aujourd’hui. Parmi les moyens géniaux il y a la disparition des écrans radar truqués de tout les gens qui, virés de leur boîte, ont monté leur petite entreprise (Bashung, si tu m’entends), et se sont casé la gueule. Et n’existent plus pour personne, passage à la trappe moderne… Et puis les radiations massives, les tout petits boulots permettant de glisser dans une catégorie invisible, c’est bien pratique !

Sauf que le pays crève quand même, en fait… Et que nous nous écroulons dans le classement mondial : à force de ne rien produire de vendable (ou de savoir le vendre) nous sommes parvenus, pendant le passionnant premier semestre 2010, à obtenir un solde négatif du commerce extérieur (différence entre importations et exportations, pour nos jeunes @sinautes) de 25 milliards… Pendant que les Allemands ont tant vendu de Mercedes, d’Audi, de Porsche et de BMW à travers le monde – probablement parce qu’ils ne fourrent par un radar tous les 500 mètres sur leurs autoroutes à vitesse libre… qu’ils ont un solde positif de 60 milliards au cours de la même période !

Pour ce qui est des titreurs nous sommes d’accord, ils ont de l’avenir pour faire avaler des couleuvres… On les a encore vus à l’œuvre avec le “col Mao” de Fillon qui est une veste forestière d’Arnys, aux antipodes du maoïsme, sur tous les plans… Mais comme disait tonton Georges avec son exceptionnelle pertinence dans la tautologie de génie : “Quand on est con, on est con !”

***
Oui mais s'attaquer au Figaro c'est trop facile, ils n'ont plus de journalistes là bas. Vu les nouvelles qui tombent sur la tronche du gouvernement et de l'UMP chaque jour, ils n'y a plus que des "titreurs"... Un boulot à plein temps, paraitrait même qu'ils font des heures sup' :-)
L'action de L'Oréal en forte hausse ce matin… Joli coup de com'.
cher Daniel, que dire à ce compte là de certains titres ASinien :) Rémi Gaillard, j'emmerde la télé, ensuite si on écoute à la loupe (oui c'est plus dur que regarder à la loupe), on s'aperçoit que pour l'instant Rémi Gaillard emmerde une certaine télé, et que si jamais on lui fait une proposition intéressante il n'est pas sûr de ne pas répondre favorablement, bref pas vraiment le titre totally rebelle "rémi gaillard, j'emmerde la télé" :)

Mais merci quand même pour cet éclairage à la loupe de certains titres gros comme des maisons.
Un décryptage des vrais chiffres du chômage : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/derniers-vrais-chiffres-du-chomage-80264
Sur l'affaire du dopage de l'équipe de France 98, il est bon de rappeler quelques faits.
Les taux d'hématocrite élevés ne sont pas des preuves de dopage, mais par exemple dans le cyclisme depuis 1997, toute valeur supérieure à 50% implique une suspension préventive de deux semaines. Les valeurs des joueurs de la Juve à l'époque étaient plutôt aux alentours de 60 %. Autrement dit, s'ils avaient été cyclistes, ils auraient été interdits de départ sur le... Tour 98 ! (celui de l'affaire Festina pour mémoire)
Par ailleurs, des valeurs anormales d'hématocrite en fin de saison, ça serait crédible comme excuse si ces valeurs étaient anormalement basses. En l'occurrence, 60 % d'hématocrite en fin de championnat, c'est tout bonnement inhumain. La fatigue entraîne une baisse de l'hématocrite, pas une hausse.
Cet ancien médecin des bleus a sans doute du avoir accès aux dossiers des joueurs de 98 et a pu vérifier que les valeurs d'hématocrite étaient totalement irréalistes. Et quand bien même, Ferret aurait été bien incapable de constater la prise d'EPO, le premier test qui a permis de déceler cette substance date de 2001 et encore, il fallait faire le contrôle dans les trois jours qui ont suivi une prise et encore, il fallait que cette prise soit très importante.
Après Johnny Halliday qui avait balancé Zidane sans faire exprès il y a quelques années, ce livre est un nouveau témoignage à charge contre les pratiques dopantes de l'équipe de France 98. Le titre est donc un brin racoleur, mais le contenu n'est certainement pas bidon. Il a au moins le mérite de remettre en avant ce scandale toujours éludé par les medias depuis 12 ans.
Je rentre de "magasiner", j'allume mon Mac, clic sur @si,
je lis la cro de =Daniel, puis, le forum,
merci, sympa, vous m'avez foutu ma journée en l'air !
surtout Gavroche...
tu n'es pas marrante, surtout que même à Metz, c'est la même chose,
de plus avant il y avait plusieurs ANPE,
maintenant, il en reste 1, stationnement payant est très cher !
au centre de Metz, la galère quoi.
Bon, je vais prendre des vitamines of course,
pour l'après midi et le soir;-)
gamma!
heureusement je suis à la retraite.
se sont toutes des fréquentations qui m'ont raconté(es)?
et je connais le coin !
En prime, ce matin à Télématin l'itw de l'Ambassadeur de France en Syrie...
On se dit alors, tiens... bizarre, pourquoi ce mec ? Et puis on se souvient que Sarko va appuyer de toute sa force ces accords de paix plombés dès le départ par une absence totale d'engagements côté israélien... Le journaliste interviewer le rappelle. Mais bon, tout ça n'explique pas ce que son Excellence vient faire à télématin sur la 2 ? Parce que la Syrie et Israël n'ont toujours pas signé d'accords de paix bi-latéraux... malgré les efforts de la Turquie, précise l'interviewer. Sauf que la Turquie, euh, elle s'est un peu mise en retrait sur le coup suite à l'"opération sur Gaza" dit M. l'Ambassadeur. Ah, oui, l'épisode du bateau Marmara arraisonné... dit Michael Darmon... Non, euh... "l'opération d'avant" sur Gaza (il n'a jamais prononcé le mot de "plomb durci" eh, c'est que c'est un diplomate)...
Et suite sur cette belle idée de relancer des pourparlers de paix entre la Palestine et Israël... et la France de Sarko, derrière les USA qui se réjouit de cette initiative...
M. Darmon insiste pour savoir si son Excellence n'en a pas marre de voir passer et repasser des émissaires français dans son ambassade et lui de garder sa retenue diplomatique et son petit rôle... mais quoi ? Pas du tout : il coordonne, M. l'Ambassadeur ! Et puis il trouve que le jeune président tire son pays vers le haut...
Brèfles, je me suis demandé ce que venait faire cet ambassadeur dans cette galère de la non-information ou de la désinformation plutôt...
Après ça, une des petites protégées de Leymergie est passée à l'antenne pour relayer la pétition lancée par BHL pour Sakineh... obligeant presque le télespectateur à aller la signer derechef...
C'est beau, l'info, le matin, à la télé.
Ah ! je sens que vous allez enfin faire une émission à propos du chômage !
Je le sens, là, c'est comme ça !

Comment ça, non ?

Rendez sa loupe et son titre à Sherlock !
Merci pour cette lecture attentive!

Ce qui m'a aussi marqué par rapport aux résultats de L'Oréal, c'est l'entrain dont faisaient preuve les journalistes qui reprenaient l'info!

On avait l'impression bizarre que cette formidable explosion des revenus de L'Oréal allait profiter à tous, que désormais le seul danger, c'était les méchants Suisses de chez Nestlé qui menaçaient de fondre sur notre beau fleuron pour ôter le pain à la bouche des Français.

Mais ensuite j'ai enlevé mes lunettes, me suis penché la tête en arrière et en suis venu très vite à la résolution qu'en fait tout ce pactole avait surtout été réalisé à nos dépens et que nous n'en verrions sans doute jamais la couleur...

Le pire c'est que la plupart des articles relatant des annonces de résultats sont de cette trempe. Y'a-t-il une raison particulière à cela?
Cher Daniel, je vais vous lire à la loupe dorénavant, parce que vous le valez bien !
Concernant le chômage qui "recule pour le deuxième mois consécutif", le journal de France 3 hier soir a repris mot pour mot le titre de [s]La Pravda[/s] le Figaro, ça donnait ça à l'écran :"14 000 chômeurs en moins"... La présentatrice-lectrice (je ne lui donnerai pas le titre de journaliste) a quand même précisé qu'en un an le nombre de chômeurs avait augmenté de plus de 5 %...

Et avec ça, aucune analyse, rien, pas un mot sur les "emplois saisonniers de l'été", les contrats bidons de plus en plus nombreux, les temps partiels...

Je suis chômeuse depuis le 20 juillet, inscrite à Pôle Emploi dès le 21... Et devinez la première lettre que j'ai reçu : "Vous êtes radiée..."

Quand je me suis présentée le lendemain au bureau de ce même Pôle Emploi, nous étions nombreux dans ce cas, n'est-ce-pas. Y z'ont des ordres, les ceusses de Pôle Emploi (rien que le nom me fait marrer), faire baisser les chiffres. Et parfois, appeler les flics quand un sans-pap se pointe.

J'avais la chance d'être française bien blanche, de savoir un peu causer, gueuler, râler, écrire "une lettre de motivation" (haha) pour un boulot de caissière (re haha) vachement "motivant" comme taf. 20 heures par semaine, tous les jours de 8 à 9 et ensuite de 15 à 19 heures... Et 60 bornes aller-retour... Finalement, autant rester "assisté", hein.

Mais autour de moi, plein de gens déroutés, inquiets, s'exprimant mal... "C'est pas bien, vous n'avez pas actualisé votre situation le mois dernier ..." disait la madame au guichet... Histoire de bien enfoncer le clou : "c'est votre faute, espèce de tache, savez même pas téléphoner".

Y'a des fois, je comprends qu'on balance des bombes, tiens...
Merci de cet article, tout à fait dans la ligne éditoriale dont @si se revendique.

On peut aussi noter cela pour les sondages. Je me souviens notamment d'un fameux "47% des français pas convaincus", phrase qui laisse entendre que les 53% restants ont, eux, été convaincus, alors qu'en raison du très fort taux de nsp, il n'étaient que 30% environ.
Hop, en tronquant l'information, même sans recourir aux approximations que vous relevez, on peut tout à fait faire entendre aux gens, qui se contentent souvent d'entendre les titres au JT ou à la radio, sans aller lire un journal, ce que l'on veut qu'ils croient.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.