19
Commentaires

Loi audiovisuelle : notre live-blogging, suite

Après une pause le mardi 2 décembre, retour du live-blogging des débats sur la réforme du service public de la télévision. Pour le moment, l'Assemblée a voté cinq articles sur les cinquante-six à adopter : l'opération escargot entamée par le PS depuis le début des débats fonctionne bien. Pourtant, la loi est censée être adoptée mardi 9 décembre... Car rappelons-le, la fin de la publicité après 20h est toujours prévue pour le 5 janvier 2009. Et tandis que Carolis monte au créneau, comment le gouvernement va-t-il se sortir de cette situation ? Vous le saurez peut-être en suivant notre live-blogging.

Derniers commentaires

La discussion a repris de plus belle à l'assemblée, ce lundi.
Asi a-t-il épuisé tous ses journalistes?
Dites, je suis le seul à trouver que c'est illisible dans ce sens la ? Je sais bien que c'est un live blogging, mais pourquoi ne pas mettre en haut les évènements les plus tôt ? Moi je galère trop... et franchement ça m'enlève toute envie de lire le texte.
Encore une fois bravo.
Le sujet est ardu, mais necéssaire à la compréhension du débat démocratique.
Bonjour,
Vous écrivez que TF1 a fait 2 millions de bénéfices "Sandrine Mazetier et Aurélie Filippetti rappellent que TF1 a fait quasiment 2 millions de bénéfices en revendant ses parts dans France 24.

Or, vous devriez vous renseigner, car les actions de TF1 ONT ÉTÉ DONNÉES par le gouvernement français sans que TF1 débourse 1 centime bien sûr. De plus, France 24 reçoit une enveloppe de 80 millions d'euros par an de l'État français.

Qu'il est bon de faire des affaires avec l'argent des contribuables ! N'est-ce pas ?

Dans ces conditions il n'est pas étonannt que " France 24 rachète les images de TF1 à prix d'or : 700 euros par minute soit 800 000 euros par an (selon Télérama )."

Qu'il est bon de faire des affaires avec l'argent des contribuables ! N'est-ce pas ?

MichelD
C'est vraiment un travail utile que vous accomplissez.
Bon courage, Sophie. Certes, la tâche de commenter un débat législatif répétant éternellement les mêmes arguments à droite et à gauche (chaque camp espérant que l'autre cède à ses arguments, sans pour autant qu'aucun des deux camps ne cède) ressemble à l'absurde tâche de Sisyphe... Mais, comme dirait Albert C., "il faut imaginer Sisyphe heureux". Donc: re-bon courage: il faut prendre ce dur labeur avec philosophie!
Ce n'est pas avec sarko que nous devions connaitre la France d'après, qui ressemble à la France d'avant en plus gris, plus silencieuse, plus aveugle, plus injuste, plus méprisante vis à vis de l' autre, des lois de la République, de l'impartialité de l'Etat. Excusez moi ! quelqu' un frappe à ma porte ....................
Bravo pour le suivi et pour toutes les précisions constitutionnelles, c'est très instructif. On comprend mieux les priorités de nos députés... A savoir, emmerder l'autre un maximum par la procédure, quitte à oublier le sujet de base...

Je regarde souvent les séances et ne soutenant aucun parti politique, je suis consterné par le spectacle offert. Ca m'amuse souvent aussi, mais quand on voit le résultat, c'est tout de suite moins drôle.

Le 49-3 est une anomalie démocratique et on peut être surs que Nagy-Bocsa s'en servira jusqu'au bout. L'issue du " débat " est connue, hélas.
Cette phrase sur M.Karoutchi est délicieuse : Il a estimé que le gouvernement pourrait se servir "dans les 48h" des "armes offertes" par la constitution pour faire avancer le débat.
"avancer" pour "clore", l'honnêteté de certains hommes politiques dans l'affichage de leur conception du débat est confondante.

L'autre aspect intéressant c'est la lutte acharnée du groupe parlementaire de la majorité pour ne pas faire mentir le président. Il a donné une date et il feront tout ce qui est en leur pouvoir pour ne pas contrarier l'infaillibilité présidentielle.
le recours au 49-3 n'avait pas été limité par le changement de constitution?

merci
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.