10
Commentaires

L'obsession républicaine anti-Soros inquiète les Juifs américains

Donald Trump a condamné l'attentat de la synagogue de Pittsburgh, qui a fait onze morts samedi 27 octobre. Mais la nette augmentation des actes et propos antisémites aux Etats-Unis coïncide avec son élection. Lui-même n'échappe pas à l'un des symptômes de ce nouveau climat : l'obsession anti-George Soros.

Commentaires préférés des abonnés

Et ça s'apprend où?


Il n'y a pas de tuto sur Youtioubeu.


Par pure charité, je vais vous expliquer :

- Prenez deux lignes de texte, l'une au dessus de l'autre et l'autre en dessous de l'une, de préférence.

- Entre ces deux ligne, il y a du blanc. Si le bl(...)

Pour compléter la lecture de cet article on pourra aussi lire celui de Alexander Griffing


Où on verra le double jeu de Trump

De toute façon, Trump est par essence un menteur. Il est aussi quelqu'un dont on n'a aucun intérêt à croire les assertions ("I (...)

Je n'arrive pas çà me faire au mot "philanthrope" accolé au nom de Soros. 

C'est pareil pour "philosophe" accolé à celui de BHL

Faut il croire que j'ai du mal avec les "phil" quelque chose..? :-)

En tout cas la propagande de l’État d’Israël est eff(...)

Derniers commentaires

Extrait du Monde :

« Le jour d’une tuerie de masse au cours de laquelle onze êtres humains ont été assassinés par un nationaliste dérangé, vous avez utilisé Happy lors d’un rassemblement politique dans l’Indiana », écrit Howard King, l’avocat représentant Pharrell Williams dans une lettre mise en ligne par le site Deadline : « Il n’y avait rien de “joyeux” [c’est la traduction littérale du titre Happy] dans la tragédie survenue samedi et aucune permission n’a été accordée pour que vous utilisiez cette chanson. »


Trump ose venir à Pittsburgh

Lui qui sème la violence ose dire l'inconcevable "I’m just going to pay my respects"

Quels respects peut-il témoigner, lui dont la bouche professe haine et division


Que soit honorée la mémoire de Rose Mallinger, 97 ans

et des autres victimes

Je n'arrive pas çà me faire au mot "philanthrope" accolé au nom de Soros. 

C'est pareil pour "philosophe" accolé à celui de BHL

Faut il croire que j'ai du mal avec les "phil" quelque chose..? :-)

En tout cas la propagande de l’État d’Israël est efficace. J'aurai aimé voir un "phil" quelque chose accolé au nom de Chomsky; parce que lui le mérite... :-)


" On est là encore dans l'allusif... très explicite quand on sait lire entre les lignes.  "

Et ça s'apprend où?

Pour compléter la lecture de cet article on pourra aussi lire celui de Alexander Griffing


Où on verra le double jeu de Trump

De toute façon, Trump est par essence un menteur. Il est aussi quelqu'un dont on n'a aucun intérêt à croire les assertions ("I am the least anti-Semitic person that you've ever seen in your entire life. ") mais avant tout Trump est raciste et foncièrement anti-sémite même si son ami Juif est en l'instance son beau-fils et sa fille convertie. 


Cela ne l'a pas empêché de se ranger dans la défense des white-supremacists

une preuve évidente de ce racisme et anti-sémitisme

Il peut sans complexe s'approprier l'adage "les ennemis de mes ennemis sont mes ennemis"

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.