24
Commentaires

L'info Belle Hélène

Ce n'est plus une fin de campagne, c'est un feu d'artifice

Derniers commentaires

Daniel, vous nous invitez à essayer de nous souvenir des infos "sérieuses" au milieu des écrans de fumée. Mais qu'est-ce qui relève du fumigène et qu'est-ce qui constitue une info sérieuse ?

Abbas à Washington, est-ce vraiment une info importante ? Combien de fois les a t'on vues ces images de poignées de mains ? En quoi celle de cette semaine est elle plus importante que les centaines d'autres qui l'ont précédée ? On voudrait le croire, bien sur que le chemin de la paix vient de s'ouvrir, là, avec cette poignée de mains. Mais qui y croit vraiment ?

Inversement la travail des malades serait, selon vous, un fumigène. Est-ce vraiment sur ? N'est-ce pas un ballon d'essai destiné à être repris, discuté, développé... jusqu'à ce qu'il s'impose dans le débat public comme une évidence ?
Une information piratée sur Le Figaro :

Enfin un vrai combat politique pour nous intéresser à l'Europe, les jeunes Suédois, eux, ont trouvé.
http://desourcesure.com/dss/2009/05/video_mozinor_et_larret_maladi.php

l'amendement de Lefebre donnait donc un "droit" aux salariés pour Ferrari...

trop fort!
Parce qu'à force de crier au loup, d'ameuter toute la terre sur ses mesures, de revenir sur ses propres paroles pour les dénigrer (par exemple, la politique de proximité), y a-t-il un moment où les mamies des maisons de retraite vont se dire que si leurs enfants travaillent les dimanches, elles risquent de ne pas sortir souvent, et que toutes ces mesures, c'est ni fait, ni à faire.

Combien de temps pour qu'elles s'en rendent compte ? Parce que pour les ouvriers, les notaires, les médecins, les golden boys, ça va, c'est bon, c'est fait.


http://anthropia.blogg.org
Dans cette info Belle Hélène, Daniel, vous avez oublié les poires ! C'est à dire, nous ...
Oui DS, c'est toute la puissance du pouvoir actuel, le principe de réalité que d'aucuns gauchistes imaginaient venir percuter le rythme frénétique présidentiel est foulé au pied, en grande partie grâce à la bétise humaine. Entre autre, je ne crois même pas que les pigistes comprennent la portée de ce qu'ils écrivent, trop occupés à sauver leurs fesses et paie à la fin du mois...
Travailler même quand on est malade me rappelle un de ces reportages d’un jité d’il y a quelques années sur la possibilité pour une entreprise d’envoyer un second médecin à domicile pour vérifier si le salarié est réellement malade. Est-ce légal, conforme au code du travail ? Est-ce une pratique répandue ou un cas exceptionnel que le jité monte en épingle, comme il sait si bien le faire ? Merci d’avance si quelqu’un peut me répondre.
C'est VALEURS ACTUELLES, brûlot gauchiste bien connu qui titre :

"Arrêtez d'emmerder les Français !"

Citation de Georges Pompidou en 1966, résistant à l'excitation législative de... Jacques Chirac (c'était avant sa très longue catalepsie !)

Ce qui est certain c'est qu'il va finir par irriter sérieusement les citoyens, l'allumé Elyséen !

***
[quote=Tiens, un exercice ménomo-gustatif pour ce week-end : fermer les yeux, et tenter de se souvenir, de mémoire, de tous les titres non fumigènes d'un journal audiovisuel, pris au hasard. Tenter de distinguer le souvenir de la vanille glacée de celui du chocolat brûlant. Bon week-end !]
Trop dur, même en révisant un peu avec @si.

Didier Porte dans sa chronique d'hier a donné des conseils au profs au sujet de la sécurité dans les établissement scolaires : "pétez-leur la rotule !"

Et aussi ce petit dessin de bakchich qui envisage une nouvelle amitié (?) dans nos banlieues http://www.bakchich.info/local/cache-vignettes/L460xH411/jpg_Armes-en-banlieue-e4924.jpg
Ce n'est pas de "l'info Belle Hélène", c'est de l'info tarte-à-la-crème dont la seule utilité pourrait être l'entartrage des journaleux qui s'y complaisent et des politicaillons qui l'alimentent.
J'ai regardé le JT de F2 hier soir (mais sur le net à 21h30) Je n'avais pas allumé de télé depuis 2 mois au moins. 1er titre : libération de Coupat (environ 1 min) 2ème titre : le discours sécuritaire de Sarkozy ,avec Sarkozy lui même et un nième reportage sur l'insécurité ,les violences , les bandes avec des flics , des visages floutés , des caches d'arme , des "de plus en plus ", des images qui sautent avec la course du caméraman ,comme dans les reportages de guerre. Durée : interminable.

Moi j'appelle celà de la propagande.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.