70
Commentaires

Limite, revue en guerre contre le libéralisme et les préservatifs

À 23 ans, elle ferraille déjà avec Jacques Attali

Derniers commentaires

Mais je n'avais pas encore vu cette perle d'ITV, cette jeune femme mal dans ses baskets est d'une vacuité hallucinante, ces fréquentations médiatiques ne m'étonnent pas du tout :-)
et je reprendrais à mon compte un des commentaires ci-dessous le "C'est incroyable" de la fin "made my day" !
Pauvres Tunisiennes :

http://kapitalis.com/tunisie/2015/10/04/meherzia-laabidi-le-cadeau-de-nidaa-tounes-aux-tunisiennes/

Heureusement :

http://www.fondationorange.com/Khedija-El-Madani

Mais seront-t'elles soutenues par suffisamment d'hommes qui veulent des compagnes et non de minables exemplaires féminins à vocation d'esclaves et de ventres pondeurs (de garçons) , sans âme ?
Je ne comprends pas l'intérêt d'un article sur ce genre de torchon ultra-droitiste...

Ce ne sont pas les médias d'extrême-droite récupérateurs qui manque ces temps-ci, pas la peine d'en faire la publicité, les "médias" aux ordres le font déjà superbement !

Un article sur la presse indépendante régionale ou réellement écologique serait certainement plus intéressant, et eux en plus les "grands" médias ne les invitent jamais à leurs shows...
Les Veilleurs reviennent, encore plus forts !
Amen !


Merci Justine ! :)
Le dernier paragraphe est étonnant. Drôle d'époque que de retrouver une légitimité à ce type de discours...
j'ai juste entendu le mot "création", est-ce une allusion à Darwin !
[quote=Justine]elle explique se situer "dans la lignée" de "Péguy et son socialisme chrétien, les personnalistes, les non-conformistes des années 1930, les anarchistes

J'attends impatiemment le moment où ils diront: "Ni dieu, ni maître et mort aux vaches"...
Ou qu'ils iront bosser à l'usine, en bon prêtres ouvriers, pour tâter le terrain...
Justine, c'est pas bien d'être condescendante comme ça avec la jeune fille :)
Plus sérieusement, y'a un léger mépris un peu pénible, y compris dans le papier... qui nuit au fond, mais peut-être était-ce volontaire. Je me demande ce que Michéa dirait de Limite tiens. Est-ce que ça ferait toujours marrer, si c'était lui qui abordait l'hubris et la finitude ?
Indispensable Justine Brabant.

Dommage que la Rosière n'ait pas dit ce qu'elle pense de Houllebecq ; ça sent pareil.
Les quatre dernières lignes que vous citez en fin de chronique, c'est du Céline de supermarché.
Très bonne idée de faire des interviews, un peu plus long ça n'aurait pas gêné.

Par contre éviter le "pro-vie" sans guillemet.
On préférera lire cet article de Gaël Brustier (politiste) sur la revue (http://www.slate.fr/story/106577/limite-nouvelle-revue-jeunes-conservateurs) plutôt que cet article piochant quelques mots dans d'autres articles (ce que vous faites déjà sur 60% du contenu du site, les "vite dits") et donnant une place inconsidérée à cette jeune femme, tout en se fendant (quand même!) d'une ou deux phrases plus critiques — parce qu'on reste sur @si. Faites moins de Petit Journal et plus de recherche sur vos sujets, sinon vous ne vaudrez plus que Puremedias/Webedia pour vos contenus écrits...et à terme l'émission se rapprochera de Medias le mag, conventionnel de bout en bout.
J'eusse préféré une interview d'Attali avec des questions qui fâchent ( je pense qu'il ne serait pas difficile d'en trouver...) ! C'est du plus gros gibier mais a vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Je n'ai pas de sympathie particulière pour cette jeune fille mais j'ai bien aimé qu'elle résiste à Attali surtout que, dans cette pratique, elle doit se sentir très seule.
Merci Justine, ce sont une interview et une article intéressants, agréables et justes : laisser parler Eugénie Bastié, en lui laissant la possibilité de dire ce qu'elle a à dire en posant quand même les questions qui fâchent, présenter la revue en donnant des éléments adéquats pour identifier l'ensemble de son prisme idéologique et sa lignée qui correspond somme toute à un courant qui a existé et qui a sa cohérence, le catholicisme social.

Du coup ça finit par me la rendre assez sympathique (contrairement à ma première idée en lisant la chronique de Daniel), parce que l'éclectisme des références et des appels du pieds semble indiquer que cette poignée de gens réfléchissent vraiment, même si fondamentalement je ne serai jamais d'accord avec eux parce qu'on a un désaccord de fond sur la question de l'ordre moral (manif pour tous, blah).

Par contre, "No limit", c'est pas vraiment un mantra soixante-huitard, c'est bien plus un slogan publicitaire, ça suinte les années 80, Ronald Reagan, Top Gun, Point Break... Preuve à leur insu qu'ils se trompent d'ennemi ?
Il faut bien de temps a autre que D.S. s'amuse via une petite jeune......Deux dans cet article , la questionnante et la questionnée....Et nous , on fait quoi...?
Pas sûr que la donzelle sache où elle habite...
Bref, une vraie bourge de chez bourge, bébé Dassault et tout le tremblement, qui croit qu'elle va nous apprendre la lutte des classes parce qu'elle colle des photos de Marx dans son album Panini post-crise d'ado pour faire sa rebelle, crier encore plus fort que Maman-Elisabeth-Levy, et refourguer sa camelote réac en contrebande.

Il va falloir combien de pseudo "grands écarts idéologiques déroutants" pour que chacun comprenne définitivement que ce genre d'acrobaties de bac à sables est une tactique éculée de la droite idéologique ? Se réclamer de Maurras, saint patron des antisémites français et y mettre un touche de "gauche orwellienne" pour brouiller les pistes, ça va leurrer combien de gogos pendant combien de temps ?
Merci Justine pour votre interview malicieuse. Je me suis bien marrée.
Ce n'est pas "gentil" de se moquer de la jeunesse.
Je pense qu'Eugénie Bastié reniera très vite cet entretien.
Gardez la donc précieusement.

Si vous pouviez aussi interroger d'autres "jeunes" se serait sympa.
Histoire de ne pas trop nous faire déprimer de la future vie médiatique et politique française.
Qu'on soit tous rassurés rien ne va changer...
Je ne saisis pas bien l'intérêt journalistique de ce contenu...

Le principe est très bien : aller voir quelqu'un qui crée un canard pour explorer ses motivations, c'est intéressant et exactement ce que j'attends d'Arrêt sur images.

Malheureusement, le contenu est loin de ce principe : en réalité, vous vous êtes fait plaisir en vous foutant de sa gueule en permanence et en posant des questions débiles (le papier pas recyclé... sérieusement ?)...

A mon avis, qu'une jeune journaliste crée un tel canard, soit invitée dans une émission "grand public" et tienne tête à Attali devrait un tout petit peu plus susciter d'intérêt de votre part qu'une série de mauvaises blagues méprisantes.
Enorme ce gloubi-boulga informe avec plein de mots de plus de 4 syllabes pour faire intello...
je ne sais pas si ce nouveau format va perdurer mais je vous y encourage...
Sinon c'était très intéressant et Eugénie était un peu moins à l'aise avec vous Justine qu'avec Attali sur le plateau de Taddei.
"des pages un peu lourdes" hahaha j'ai bien rigolé
"C'est incroyable!"

You've made my day!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.