54
Commentaires

L'image tremblée des futurs retraités

Le Figaro a publié hier, 27 septembre, un article intitulé De plus en plus de Français partent plus tôt à la retraite (et c'est loin d'être fini). Avec, en illustration de une, une photo nous montrant un jeune homme qui pousse un fauteuil roulant dans lequel est assise une vieille dame :

Derniers commentaires

Propos tenus en 2004 par Renaud Dutreil, alors ministre de la Fonction publique; Rapportés par Charlie Hebdo en octobre 2004:

http://filinfo.joueb.com/news/reforme-de-l-etat-renaud-dutreil-se-lache
Extraits:
"Le problème que nous avons en France, c'est que les gens sont contents des
services publics. L'hôpital fonctionne bien, l'école fonctionne bien, la
police fonctionne bien. Alors il faut tenir un discours, expliquer que nous
sommes à deux doigts d'une crise majeure - c'est ce que fait très bien
Michel Camdessus -, mais sans paniquer les gens, car à ce moment-là, ils se
recroquevillent comme des tortues."



"L'hôpital fonctionne bien, l'école fonctionne bien" appartient désormais au passé: l'oeuvre de destruction a été menée sans vergogne.
Rappels sur le système de santé américain, vers lequel nous nous dirigeons puisque les mutuelles vont prendre de plus en plus d'importance dans les remboursements. Et que les young leaders prennent leurs ordres là-bas. Je crois qu'un film ou un livre vient de sortir sur ce même sujet, je n'arrive pas à retrouver le titre.

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2007/09/04/sicko-le-systeme-de-sante-americain-en-accusation_951094_3476.html
Bon, ça non plus je savais pas où le mettre, mais les assurances, pour les retraités, ça peut coller aussi :

Extrait d'une pub télé de la GMF entendue tout à l'heure : Léontine... ou Sidonie ?... j'ai pas retenu le prénom... est infirmiére. Elle se lève à 4 h du matin. Quand on est infirmière, il vaut mieux tout prévoir à l'avance...
Tu m'étonnes. Quand on prévoit, c'est rarement après coup.
Ça mm m'énerve ça (imaginer la phrase prononcée par Jean-Pierre Bacri), ces pubeux incultes qui refourguent leurs merdes hors de prix, à des pigeons réjouis.
En revanche, j'aime bien la pub de la MAAF, celle où le client mécontent arrive dans les bureaux de l'assureur, remonté comme une horloge, et se fait cueillir par un responsable hypercompétent qui a réponse à tout, et qui lui énumére tous les avantages faramineux de son contrat. Même qu'à la fin, il bougonne : "Je l'aurai un jour, je l'aurai". Mais ce jour n'arrive jamais.

Je pense que je vais transférer tous mes dossiers chez eux.
Je savais pas trop où mettre ça, mais ça peut coller avec les retraités que l'âge fragilise, et qui deviennent des cibles de choix, pour le placement de matériels, de systèmes destinés à assurer leur protection.

En milieu de semaine, je reçois la visite d'un commercial proposant une offre de "sécurité surveillée" pour les maisons et les appartements.
Il déballe son arsenal de détecteurs, de caméras, me briefe sur leur fonctionnement, puis m'annonce le prix du matos : 1400 €.
Ah oui, quand même... "Mais attendez, attendez", m'annonce-t-il avec un large sourire : "vous allez pouvoir bénéficier d'un "tarif foire" applicable jusqu'à la fin de ce mois, soit... vous êtes bien assis ?... 328 € !"... Wow ! What a big discount !
"A part ça, vous devrez payer 55 € mensuels pour la surveillance permanente de votre maison par ma société, puis seulement 45 € au bout de trois ans. Alléchant, non ?..."
Euh non, pas très, en fait. Et puis même si les vols, les effractions, les home jackings se multiplient un peu partout et que mon quartier n'est pas épargné, comme il a pris soin de m'en informer, je n'avais pas vraiment l'intention de transformer ma maison en bunker.
Vendredi il m'a téléphoné, pour me dire que son responsable me consentait un cadeau de 4 mois d'abonnement... à condition que je me décide avant dimanche.

Ils sont prévisibles ces commerciaux. Prévisibles parce que formatés, tous coulés dans le même moule.
Quel que soit le produit qu'ils vendent, leur méthode est toujours la même : un tarif de départ censé correspondre au prix "juste", puis une réduction rapide et spectaculaire, faite en raison d'une promo exceptionnelle, mais attention, limitée dans le temps. Ce serait trop bête de tergiverser et de laisser passer l'occasion.
Le coup du "je peux pas faire plus, mais je vais quand même voir avec mon chef", peut également faire partie du procédé.

Voilà. Tout le monde sait maintenant que mon habitation n'est pas placée sous surveillance.
Mais je préviens charitablement celui ou celle qui réussirait à me localiser et tenterait de me cambrioler. J'ai affiché dans mon entrée : "attention, chat méchant", et ce n'est pas une plaisanterie.
Fermeture de 16 000 lits d'ici 2017. C'est la preuve que les Français vieillissent en restant en excellente santé! N'ayez pas peur.
http://solutionsmedicales.fr/actualite/6062-fermeture-de-16-000-lits-d-hopitaux-d-ici-2017
Merci Alain; apprendre et réfléchir tout en se gondolant, c'est trop bon!
J'ai pris l'habitude de prononcer à l'occasion les mots de "vieux" ou de "vieille", et chaque fois je provoque un mouvement de surprise choquée, que mes interlocuteurs soient jeunes ou ... vieux. Je les rassure d'ailleurs, je n'ai rien contre les vieux, d'ailleurs ma meilleure amie est une vieille.

Et cette image de jeune retraité poussant le fauteuil de son arrière grand mère (merci, DétecteurdeVérité!) m'a fait penser à Mai 68: une ouvrière racontait qu'un journaliste lui avait demandé quelle revendication... "La retraite à 26 ans", avait-t-elle rigolé, avant d'ajouter "J'ai 26 ans".
Les seniors-djeunes, mazette quelle belle photo. L'aurait fallu y mettre un filtre Instagram c'eut été d'autant plus rajeunissant.
Le témoignage d'un lecteur de Notre Temps : J'ai du cholestérol, du diabète, je suis arthritique, hépatique, alcoolique, sujet aux coliques, mais grâce à vos conseils, je vais mieux et j'ai pu enfin prendre un selfie sans trembler.
Tout ça pour nous infliger votre selfie pourri !
@SI va devenir pire que facebook !
:-))))
Floue?
À peine, mais vous vous êtes aperçu que la photo a permis de saisir la présence d'une quinzaine de petits fantômes?
Ils préfèrent votre épaule gauche, sauf que vous l'avez penchée et qu'ils ne vont pas tarder à basculer dans le vide, les pauvres.
Certains téméraires se sont aventurés sur votre crâne.
Le Figassault prend bien soin de ne pas dire que si de plus en plus de gens cherchent à partir plus tôt en retraite, c'est pour au moins deux raisons :
- Les conditions de travail se dégradent sans cesse. Ceux qui aiment leur travail, même dur, veulent continuer s'ils y trouvent du plaisir et matière à faire valoir leur expérience, s'ils ne sont pas dénigrés, harcelés par les adeptes du toujours plus (d'efforts) toujours moins (de paie).
- Ils n'ont pas envie de passer directement de la cas travail à la case déambulateur. L'allongement de la durée de vie est un trompe-l'oeil : on y arrive car on sait maintenir en vie des gens qui autrefois repliaient leur parapluie vite fait. Mais c'est une vie qui a trop perdu de sa qualité. Le vrai chiffre est celui de l'allongement de la durée de vie en bonne santé, et il baisse, ce qui est bien caché.
Alain Korkos, vous n'êtes guère aimable avec Le Figaro car moi en écoutant When I'm 64 je suis certain que cet auguste journal voulait illustrer son article avec la photo d'un jeune retraité poussant son arrière grand mère en fauteuil roulant
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.