80
Commentaires

Libye : les médias français pressés de faire tomber Kadhafi

Il est très probable que le régime de Kadhafi finisse par s'effondrer. Ses dernières heures, cependant, auront été marquées par de notables anticipations de la presse française, toujours... en avance de quelques heures sur l'événement.

Derniers commentaires

La Tripolitaine

J'ai le tournis...
Et je ne considère pas que mon peuple soit beaucoup mieux loti.
Je suis Tripolitaine... Et j'ai la HAINE !
De voir des gens en liesse... Heureux d'être libres
Alors qu'ils étaient contraints et forcés de devenir disponibles
pour les besoins de l'Otan, et les bons soins de l'occident.
On nous a volé la solution de notre problème
On nous a fait un enfant dans le dos...Avec l'ADN Franco-américaine.
Comment voulez-vous qu'on l'appelle?
Thaoura : Révolution ! Non... Mais ... Tharoua : Héritage...
Nous avons reçu la Révolution en héritage
Ah ah ah !!!!

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/08/la-tripolitaine/
Bon, vous allez pas l'accusez d'être paranoïaque lui aussi ?

5 Points sur la Libye de Pascal Boniface

SEMIR
Ne tronquez pas ce que je dis : prenez tout.

Tenez, prenez encore une autre source :

Vergès et Roland Dumas sur Alliot Marie + Côte d'Ivoire + Libye + BHL

SEMIR
Comme dirait Jean Yanne,mon illustre éponyme, tout ça, c'est du show business.
Parce qu'il y a une chose qui est sûre, c'est que si l'OTAN a livré des armes au CNT, il leur donne aussi des conseils en communication. Ou en propagande, si vous préférez.

C'était brillant de rentrer à Tripoli par la mer, ni vu ni connu, et ainsi investir la place verte, très proche des quais, et symbole du soutien à Khadafi, Ramasser les drapeaux dès que les loyalistes réagissent, et partir à la conquête de la ville. De la contre-propagande réussie.

S'il est exact que ce sont les mercenaires et quelques loyalistes qui luttaient encore pour Khadafi, qui voient que les terminaux pétroliers vont cesser de rapporter les fortunes qui permet au régime de les payer, il suffit de se présenter dans les rues pour être légitimes.

Bon ! Tout cela n'est pas très moral.... Mais à malin, malin et demi.
Kadhafi, qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, c'est UN RESISTANT.

Kadhafi, qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, défend son pays face aux envahisseurs. C'est un RESISTANT.

Kadhafi, mort ou pas, restera comme un RESISTANT.

Je soutiens le RESISTANT Kadhafi et certainement pas les racistes et les bandits et autres voleurs.

Et vous pouvez penser ce que vous voulez de lui ou de moi, j'assume envers et contre toute propagande.
Je souhaite du fond du coeur la défaite des envahisseurs...

SEMIR
Le problème avec la désinformation, c'est qu'elle fonctionne dans les deux sens. Ehontée du coté de Kadhafi depus le début du conflit, elle est plus que probable du coté CNT.

En définitive, il me semble impossible de se faire une idée détaillée de la situation que nous ne pouvons qu' appréhender dans les grande lignes.

Oui les rebelles ont pris le QG de Kadhafi, non, ils ne contrôle pas Tripoli. (c'est un exemple)

Maintenant, il est un courant de désinformation relayé par des blogs qui frisent le ridicule, comme celui d'Allain Jules, par exemple, qui relaye la propagande de Kadhafi depuis le premier jour. Les membres ont tous l'air d'être des envoyés spéciaux en Libye, alors que tous ne font que répercuter des infos ridicules des media loyalistes assortis de montages grossier sur youtube, et d'une haine inépuisable pour Al Jaazira, qui pourtant, semble tenter, au moins en Libye, de débrouiller objectivement la situation (sur la partie anglophone, en tous cas).

Pour le reste, à en croire certains olibrius, l' Algérie s'apprête à envahir le territoire libyen, et Kadhafi aurait capturer environ 300 forces spéciales occidentales sur le terrain: affligeant, mais je n'invente rien.

Mais je vois que SEMIR vient de poster les menaces de mort sur Thierry Meyssan par des journalistes occidentaux (sans doute des agents sioniste du Mossad)

(ou est donc ce smiley qui lève les yeux au ciel, déjà)

Enfin, on va attendre les élection, se sera plus sur, avant de crier victoire sur le dictateur, heu, je veux dire: le Guide !

:)
Pour avoir une autre version des faits (qui soit dit en passant semble la plupart du temps plus réaliste que celle de lémédia) je vais sur le site du réseau Voltaire (http://www.voltairenet.org/fr). Cela donne une autre version des faits, ce qui permet un peu d'éviter les intoxications idéologiques incessantes de nos médias. Pour comprendre et éviter les propagandes, il faut avoir les deux versions de la propagande. En tout cas leur version me parait plus intéressante en général. Qu'en pensez vous ? Voila leur dernier article :


Entretien avec Thierry Meyssan le dimanche 21 août 2011
« C'est l'OTAN qui fait tout le travail militaire, pas les rebelles »

par Silvia Cattori

En pleine attaque de l’OTAN sur Tripoli, Silvia Cattori a pu s’entretenir avec Thierry Meyssan, dimanche 21 août 2011 à 23 heures. Le président du Réseau Voltaire a aussi pu s’exprimer par vidéo à 2 heures du matin. Les communications sont depuis lors extrêmement difficiles. Alors, que l’OTAN, le CNT et les médias qui les soutiennent parlaient déjà de la chute de Tipoli, la situation semble avoir radicalement changé. Le dernier message de Thierry Meyssan, daté de 4h30 ce mardi 23 août, parle de grande « victoire » des loyalistes. Selon lui, les assaillants ont été écrasés, « des missiles sol-air ont été apportés en ville », tandis que « l’OTAN a du stopper les bombardements ». « Saïf al-Islam que l’on assurait arrêté a surgit du Rixos et a été acclamé par la foule à Bab Al Azizia. » La réalité paraît une nouvelle fois très éloignée de sa représentation médiatique.
Réseau Voltaire | 23 août 2011
Português
+

JPEG - 39.8 ko
Thierry Meyssan s’exprimant dans la nuit du dimanche 21 au lundi 22 août 2011 depuis Tripoli.

Silvia Cattori : D’ici on a le sentiment que Tripoli est en train de s’effondrer. Quel est votre avis ?

Thierry Meyssan : Nous sommes enfermés dans l’hôtel Rixos. On ne peut pas dire si tout va s’effondrer ou pas. Mais la situation est très tendue. Hier soir, au moment de la prière, plusieurs grandes mosquées ont été verrouillées. Tout de suite après des haut-parleurs ont lancé l’appel à l’insurrection. À ce moment là des groupes armés ont commencé à sillonner la ville et à tirer dans tous les sens. Nous avons appris que l’OTAN a amené un bateau, juste à proximité de Tripoli, d’où ont été débarquées des armes et des Forces spéciales. Depuis les choses vont de pire en pire.

Silvia Cattori : S’agit-il là de « Forces spéciales » étrangères ?

Thierry Meyssan : On peut le supposer. Mais je ne suis pas en mesure de le vérifier. Même si ces « Forces spéciales » sont formées de Libyens tout leur encadrement est étranger.

Silvia Cattori : Quelle est la nationalité de ces « Forces spéciales » ?

Thierry Meyssan : Ce sont des Français et des Britanniques ! Depuis le début, c’est eux qui font tout.

Silvia Cattori : Comment tout a-t-il soudain basculé ?

Thierry Meyssan : Le 21 août, en fin de journée, un convoi de voitures avec des officiels a été subitement attaqué. Pour se mettre à l’abri des bombardements les membres de ce cortège se sont réfugiés dans l’hôtel Rixos, où réside la presse internationale, et où par hasard je me trouve.

Depuis ce moment là l’hôtel Rixos est encerclé. Tout le monde porte des gilets pare-balles et des casques. On entend tirer dans tous les sens à l’entour de l’hôtel.

Les forces rentrées dans Tripoli depuis hier elles n’ont pris aucun bâtiment en particulier ; elles ont attaqué des cibles à certains endroits en se déplaçant. Il n’y à en ce moment aucun bâtiment occupé. L’OTAN bombarde de manière aléatoire pour terroriser toujours davantage. Difficile de dire si le danger est si important qu’il y paraît. Les rues de la ville sont vides. Tout le monde reste enfermé chez soi.

Nous, on est prisonniers dans l’hôtel. Cela dit on a l’électricité, l’eau, nous ne sommes pas à plaindre. Les Libyens oui. Il y a des tirs maintenant alentour, une intense bataille ; il y a déjà eu de nombreux morts et blessés en quelques heures. Mais, nous, on est préservés. Nous sommes tous regroupés dans la mosquée de l’hôtel. Vous entendez des tirs en ce moment.

Silvia Cattori : Combien d’assaillants encerclent en ce moment votre hotel ?

Thierry Meyssan : Je suis incapable de vous le dire. C’est un périmètre qui est assez grand parce qu’il y a un parc tout autour de l’hôtel. Je pense que s’il n’y avait que les assaillants ce ne serait pas si simple de prendre Tripoli. Mais s’il y a d’autres troupes de l’OTAN avec eux oui, ça change tout, le danger devient grand.

Silvia Cattori : Sur les images diffusées par les télévisions ici ce que l’on a vu au cours de ces six mois ce sont des excités qui tirent en l’air, et qui ne paraissent pas des professionnels…

Thierry Meyssan : On a vu en effet des bandes qui s’agitent et qui ne sont pas militairement formées. C’est de la pure mise en scène, ce n’est pas de la réalité. La réalité est que tous les combats sont menés par l’OTAN ; et quand leur objectif est terminé les troupes de l’OTAN se retirent. Alors de petits groupes arrivent - on voit à chaque fois une vingtaine de personnes - mais on ne les voit jamais en action en réalité. L’action ce sont les forces de l’OTAN.

C’est ainsi que cela s’est toujours passé dans les villes qui ont été prises, perdues, reprises, reperdues, etc. À chaque fois ce sont les Forces de l’OTAN qui arrivent avec des hélicoptères Apaches et mitraillent tout le monde. Personne ne peut résister, au sol, face à des hélicoptères Apaches qui bombardent ; c’est impossible. Donc ce ne sont pas les rebelles qui font le travail militaire, c’est de la blague ça ! C’est l’OTAN qui fait tout. Après ils se retirent, puis « les rebelles » viennent qui font de la figuration. C’est cela que vous voyez diffusé en boucle.

Silvia Cattori : Sait-on combien de « rebelles » en armes sont entrés dans Tripoli cette nuit ? Et si des cellules dormantes étaient déjà là ?

Thierry Meyssan : Forcément, oui, il y a des cellules dormantes dans Tripoli ; c’est une ville d’un million et demi d’habitants. Qu’il y ait des cellules combattantes à l’intérieur c’est tout-à-fait probable. Quant aux assaillants, encore une fois, je ne sais pas quelle est la proportion de l’encadrement par les forces l’OTAN. La vraie question est de savoir combien de Forces spéciales ils ont déjà déployées.

Il y a maintenant les forces militaires du colonel Kadhafi dans la ville. Elles sont arrivées assez tardivement depuis l’extérieur. Les assaillants encerclent l’hôtel. Je pense qu’il est impossible cette nuit de tenter un assaut contre l’hôtel.

Silvia Cattori : La panique a-t-elle gagné les gens qui résident à l’hôtel ?

Thierry Meyssan : Oui les journalistes résidant ici à l’hôtel Rixos sont complètement paniqués. C’est une panique générale.

Silvia Cattori : Et vous comment vous sentez-vous ?

Thierry Meyssan : Moi j’essaie de rester zen dans ces situations !

Silvia Cattori : Combien de journalistes étrangers sont-ils retranchés dans l’hôtel ?

Thierry Meyssan : Je dirais entre 40 et 50.

Silvia Cattori : Les gens ignorent que, là où il y a des journalistes qui couvrent la guerre, il y a toujours bon nombre d’entre eux qui font du renseignement, qui sont des agents doubles, des espions…

Thierry Meyssan : Il y a des espions partout ; mais je pense qu’ils ne savent pas tout.

Silvia Cattori : On dit ici que le plan pour évacuer les étrangers est prêt. Ils vont donc pouvoir sortir…

Thierry Meyssan : L’Organisation internationale pour les migrations a un bateau qui est prêt à accoster dans le port de Tripoli pour évacuer les étrangers, notamment la presse, prioritaire, dans ces cas là.

Silvia Cattori : Et vous que comptez-vous faire ?

Thierry Meyssan : Pour le moment ce bateau est toujours au large ; il n’est pas rentré dans le port. C’est l’OTAN qui l’empêche d’accoster. Quand l’OTAN l’autorisera l’évacuation se fera.

Silvia Cattori : Cette évolution vous surprend-elle ?

Thierry Meyssan : Les choses se sont accélérées quand le bateau de l’OTAN est arrivé. Si ce sont des combattants appartenant aux Forces spéciales de l’OTAN qui sont ici au sol c’est évident que tout peut tomber rapidement…

Silvia Cattori : Les citadins sont-ils tous munis de fusils comme on l’a dit ?

Thierry Meyssan : Le gouvernement a distribué presque deux millions de kalachnikovs dans le pays pour assurer la défense face à une invasion étrangère. Dans Tripoli, tous les citoyens adultes ont reçu une arme et des munitions. Il y a eu un entraînement ces derniers mois.

Silvia Cattori : Les Libyens qui le voudraient ne sont donc pas en mesure de sortir manifester contre les forces de l’OTAN ?

Thierry Meyssan : Là les gens sont paralysés par la peur ; on tire de partout ; et en plus on bombarde.

Silvia Cattori : Votre position n’est pas facile. Parmi les journalistes vous devez avoir des ennemis qui veulent votre peau pour avoir contredit leurs versions des faits !

Thierry Meyssan : Oui. Déjà je suis menacé par des « journalistes » US qui ont dit qu’ils vont me tuer. Mais ensuite ils ont présenté leurs excuses… Je n’ai aucun doute sur leur intention.

Silvia Cattori : L’ont-ils proférée cette menace devant témoin ?

Thierry Meyssan : Oui en présence de [...].

Cet entretien a été réalisé par Silvia Cattori le dimanche 21 août 2011, à 23 heures. Il a été retranscrit par les soins de Marie-Ange Patrizio.
Silvia Cattori
On se moquait des médias américains durant la Guerre du Golfe II (de 2003) en déclarant que le téléspectateur américain était lobotomisé mais force est de constater que le téléspectateur français lui ressemble de plus en plus...

On a des journalistes lamentables, des médias complètement vendus, sans aucune éthique journalistique.

Il nous vendent les branquignoles du CNT comme des démocrates ce qui est faux !

Le CNT, c'est cette bande de harkis qui s'attaquent aux noirs africains par pur racisme.
Le CNT, c'est ces collabos de Sarkos qui tuent le Général Younès (son corps a été brulé atrocement ensuite) qui pourtant avait abandonné Kadhafi.
Le CNT, c'est ceux qui ont inventés la fable des 6000 morts de Kadhafi (presqu'autant que Srebrenica). Il est impossible de cacher 6000 morts et ces 6000 morts ont servi à faire la guerre contre un peuple sans défense pour voler son pétrole.
Le CNT c'est ce Moustapha Abdeljalil qui était ministre de la justice qui a condamné les infirmières bulgares...

L'OTAN utilise aussi la propagande.
Une fois on nous dit que Khamis El Kadhafi a été tué, mais NON MANQUE DE BOL C'EST FAUX et il réapparaît.
Une fois on nous dit que Mohamed El Kadhafi est prisonnier et voila qu'il s'enfuit le lendemain !
Une fois maintenant on nous dit que Saïf El Islam El Kadhafi va être livré à la Cour Pénal Internationale (CPI) et finalement il se balade dans Tripoli avec des partisans.

Parce que, que le veuille ou non certains, [large]KADHAFI A DES SUPPORTERS ET IL EST AIME[/large].

Y a de la propagande et il serait bien qu'@SI mettre en lumière cet aspect...

17-08-11 - Danger - Intox : La fausse prise de Tripoli annoncée (Français English Arabic Sub)

On accuse Kadhafi et son fils je cite de "Crime contre l'Humanité".
Moi, je pensais que cette notion juridique concernait des génocides comme la Shoah, le génocide rwandais ou le génocide Khmer !!??

Mais non, maintenant, "Crime contre l'Humanité" c'est devenu tout et n'importe quoi !
Mon chien m'a mordu ? C'est un crime contre l'humanité. Faut pas déconner quand même...

Il s'agit d'une guerre civile en Libye. Ce ne sont pas des manifestations pacifiques et sans leaders comme c'était le cas en Tunisie et en Egypte. Et la France est partie dans ce conflit !!!

Où est passé l'objectivité journalistique ?? On entends des journaleux dire "pourvu qu'un missile le tue".
On entend des journaleux se réjouir de la mort de son fils, de sa femme et de ses petits enfants !!

Je souhaite du fond du coeur la défaite des envahisseurs, des voleurs des voleurs, des islamophobes, des haineux contre les Arabes, des chiens qui caricaturent le Prophète Mohamed avec une bombe sur le turban.

N'oublions pas que Rasmussen, qui est maintenant représentant de l'OTAN a été le Premier Ministre danois des caricatures !! Pourquoi, les médias ne parlent pas de cette info ?

Vive la Libye jalouse de son pétrole et de ses richesses, libre et indépendante.

SEMIR
Bon, et Mouammar Sarkozy, est-il tombé, finalement ?
L'endroit le plus à jour et le plus intéressant pour s'informer sur ce qui se passe en Libye est paradoxalement le forum du site Reopen911.

Le sujet sur la Libye a déjà plus de 1000 messages et il y en a des dizaines par jour qui montrent des liens d'actualité :

http://forum.reopen911.info/t14904-suivi-de-la-crise-libyenne-guerre-civile.html

(Il faut s'enregistrer pour avoir accès à la partie invisible de ce forum)

ATTENTION : ne regardez surtout pas les vidéos de la page d’accueil du site, ni la page de news, vous risquez de vous transformer en affreux conspirationnistes.

:-)
Le Guardian, lui, a un journaliste sur place, coincé à l'hôtel Rixos, d'où il voit tout du balcon, et ils le joignent plusieurs fois par jour par téléphone, c'est sûr que ces messages ne donnent pas vraiment l'impression d'une bataille terminée, c'est le moins qu'on puisse dire!
Ce qui est poilant (et strictement automatique) c'est que les "rebelles" d'aujourd'hui seront les ministres de demain, tandis que les "dignitaires du régime" d'aujourd'hui serviront de repas aux vautours ou seront traînés devant des tribunaux qui s'empresseront de les condamner à mort et de les faire exécuter sans délai...

Toujours la même histoire, qui finit souvent mal, il n'est pas rare que les nouveaux soient pires que les anciens...

D'accord avec pow wow, un solide canular s'impose, pour voir !

P.S. : doit chier dans son froc le colonel de mes deux ce soir, mais sera pas facile à pécho, c'est un renard du désert ! Bonne chance les gars un petit coupage de roubignolles ne serait pas superflu avec cette charogne !
Rien que pour emmerder nos médias, je serais heureux que le Colonel Moutarde s'attarde quelques semaines de plus dans son palais de Tripoli, pour voir les énergumènes de la presse-télé-radio d'ici se justifier et s'absoudre les uns les autres, et rejeter la faute sur internet, les jeux vidéo, la grippe A ou Julian Assange.

Je serais assez pour qu'un jour, @si essaie de monter un canular assez gros, avec nos relais de blogs et de tweets, Facebook et autres, pour voir si et comment prend la sauce.
En fait iles étaient pressés d'en terminer avec la Libye pour s'intéresser à DSK...

Pas le choix. Ce soir, pour avoir des nouvelles de Tripoli, il faut regarder Aljazeera où, promis
juré!, je n'ai pas entendu le nom de DSK de toute la soirée.
C'est sûr que la crédibilité de la CNT, pour le moment, on la mesure avec un microscope.

Pourvu que les Lybiens, avec elle, ne tombent pas de la casserole dans la poêle à frire.

BHL serait encore obligé de les libérer.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.