94
Commentaires

Libération

C'est l'heure des larmes, des mamans, des compagnes.

Derniers commentaires

Intéressant mais ça ne fait qu' un un hoax d'extrême-droite de plus sur le net.

1) il n'y a aucune preuve, seulement des supputations

2) je cite "Assurer les talibans de la compréhension et du soutien de la presse et de la gauche française dans leur lutte".
Il faut être pas bien dans sa tête pour affirmer que la gauche française puisse avoir la moindre sympathie pour les talibans

3) j’ ose espèrer que tous le militaires ne sont pas d'accord avec cet ramassis de bêtise
Bonjour, ce qui ressemble fort à un gros hoax d'extreme droite tourne sur le net et sur facebook :

Il faut rétablir la vérité....
Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.

Le 30 décembre 2009, deux militants de gauche, accessoirement journalistes à FR3, se rendent sans protection dans une zone à risque contrôlée par les talibans, pour
"Assurer les talibans de la compréhension et du soutien de la presse et de la gauche française dans leur lutte".
C'est le scandale médiatique que dénonce le Général de division D. Roudeillac, Saint Cyrien, commandeur de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite, autour de la capture des journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.
"LES DEUX JOURNALISTES DE FR3 NÉTAIENT PAS EN REPORTAGE QUAND ILS ONT ÉTÉ ENLEVÉS. LEUR AVION LES ATTENDAIT, LE REPORTAGE ÉTAIT TERMINE !" hurle le général dont le témoignage a été censuré par l'A F P et par l'ensemble des médias.

"Les deux "touristes" farfelus irresponsables sont partis faire du militantisme politique à titre personnel dans les montagnes Afghanes, de leur propre initiative, une fois leur reportage avec l'armée terminé !!" ajoute Gérard Liebenguth, Président Amicale Nationale du 22°BCA et des Troupes de Montagne.

Gérard Liebenguth : "Et pendant ce temps les médias nous bassinent sans arrêt avec leurs deux abrutis prisonniers volontaires à qui les professionnels sur place avaient vivement conseillé de ne pas aller dans les montagnes afghanes."

Gérard Liebenguth : "Une initiative, qui plus est, totalement personnelle et irresponsable, puisque prise après leur reportage réalisé (et non dans l'exercice de leur travail donc, comme le déclarent abusivement leurs collègues de FR 3 et des J T (en toute désinformation délibérée)"

L'Elysée était parfaitement informé de la faute coupable des deux gauchistes.

Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, a critiqué leur "imprudence coupable", tandis le chef d'état-major des armées, Jean-Louis Georgelin, très irrité de devoir engager la sécurité de ses troupes pour les deux irresponsables couverts par les médias, annonce au micro d'Europe 1 le coût des opérations de recherche. "Nous avons déjà dépensé plus de 10 millions d'euros dans cette affaire". "Je donne le chiffre parce que j'appelle à la responsabilité des uns et des autres". On sent, dans sa déclaration, qu'il brûle de lâcher le morceau. Contraint par sa hiérarchie, il ne pourra en dire plus. Il ne pourra pas dire que les deux hommes n'étaient pas les journalistes en opération qu'on nous a présenté au moment de l'enlèvement, mais " ces deux personnages ".

Gérard Liebenguth, lui, met les pieds dans le plat, et raconte. (Vous remarquerez que Mediapart, grand défenseur de la liberté d'expression à géométrie variable, si prompt à dénoncer les "affaires" du gouvernement, est resté bien silencieux, ainsi que l'ensemble du métier - corporatisme de la presse oblige).
Gérard Liebenguth : "(c'était une) excursion perso, au lieu de reprendre leur avion prévu, en préférant prendre des pseudos guides, plus cupides que compétents, au lieu de ceux, plus éprouvés et surs, que leur avait fournis l'armée. Excursion politique et non journalistique, puisque au seul motif idéologique gauchiste qu'ils avaient manifesté. Une irresponsabilité qui a déjà coûté fort cher en recherches sur place, avec la mise en danger de militaires et équipages d'aéronefs ayant effectué des recherches en zone à risques les jours qui ont suivi leur disparition !!, comme déjà rapporté par des éléments de l'armée de l'air sur place, ayant du participer aux recherches de ces imbéciles irresponsables !!"

Général (2S) Roudeillac : " Je crois que cet incident mériterait d'être porté à la connaissance du plus grand nombre. Malheur à celui qui montre du doigt la partialité des médias !!! "


En nous réjouissant, ( sur le plan humain ), de leur libération, nous vous demandons de bien vouloir communiquer largement ces informations par mail, informations qui ne seront jamais publiées par la presse, dont on connaît les orientations politiques et partisanes au mépris de la vérité.


------------------------------?---
Par : Jack Chevalier



Un rapide google sur Gérard Liebenguth amène à :
https://francaisdefrance.wordpress.com/tag/gerard-liebenguth/
et sur Roudeillac :
http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Otages-en-Afghanistan-le-general-Roudeillac-n-a-jamais-tenu-les-propos-odieux-qui-lui-sont-pretes-actualise_a161.html
http://www.soldatsdefrance.fr/Le-coup-de-Gueule-du-General-ROUDEILLAC-_a833.html
Une fois de plus Daniel tu mets dans le mille , mais que peut -on attendre d'autre de ces "journaleux" à la botte ? Que seraient les Sarko , Gueant , Guainot ,Coppé.........si ces "chiens de garde" cessaient de servir la soupe et devenaient tout simplement des JOURNALISTES ?
Oui c'est vrai, cette guerre de l'autre bout du monde que nous faisons tout en ignorant que nous la faisons, les vies et l'argent que nous y engouffrons.
Cette guerre qui affleure à peine à notre conscience lorsque nous apprenons qu'un de nos soldats y est mort, ou qu'un otage y attend la liberté. Ou que la mort a été jetée par erreur du ciel sur des villageois qui n'avaient rien demandé. Cette guerre que nous avons faite pour contrer Al Qaida et que nous continuons alors qu'Al Qaida est partie au Pakistan. Cette lutte pour les femmes qui a encore plus esclavagisé les femmes afghanes.
é
Cette terre enclavée en Asie Centrale qui en a connu bien d'autres, une des plus pauvres du monde, incroyablement arriérée par des années de guerres diverses, qui peut vraiment la situer sur une carte ?

Il n'y a pas eu de porteurs de valises pour les Afghans, ceux pour qui on les portait en Algérie sont devenus les fossoyeurs de leur propre peuple.

Il n'y a pas eu de manifestations contre cette guerre, ou si peu. Les principales victimes françaises sont des soldats de métier, et les militaires ne manifestent pas. Et qui va aller soutenir des Arabes tout juste sortis du moyen-âge et qui voilent leurs femmes ? De toutes façons, ils n'ont aucun relais, aucun réseau ici.
Et nous savons tous que si nos armées y souffrent, c'est parce qu'en bon vassaux, si nous voulons nous assurer la protection de l'armée américaine, nous devons les aider dans ces guerres-là.
Nous pouvons arguer de l'injustice d'une guerre, comme pour l'Irak, mais les ruines fumantes et les 3 000 morts du 11 septembre nous en ont dissuadé cette fois-là.

Nos bataillons reviendront, pour certains de leurs éléments dans un cercueil, et pour les autres, vaincus.
Mais c'est une guerre où nous ne serons ni gagnants ni perdants, seulement une armée de mercenaires ou des supplétifs non autochtones qui n'ont rien à gagner et rien à perdre, juste à faire le boulot et repartir.

Mais il nous arrive si souvent de l'oublier.
Merci de nous le rappeler à l'occasion de cette heureuse libération d'otages, DS.
Merci pour ce nouvel accès de lucidité.
Vraiment.
Bien sur qu'on est bien content de les voir revenir, mais enfin cela fait 2 jours que les journaleux de télévision nous gonflent . trop c'est trop.
A propos, 2 pompiers sont morts électrocutés, ça a fait 20 secondes au jt. Encore bravo.
Ouf ! Enfin on ne parlera plus de ses deux gars !

Des milliers de personnes meurent chaque jours, mais on consacre 20 secondes à chaque page d'info sur deux personnes... N'importe quoi.
Merci Daniel, bien vu.

Ce matin sur F Inter, c'était lyrique: "...le petit avion blanc de la République Française...".

Ce qu'on peut constater et l'affaire DSK en a aussi été le révélateur c'est que le niveau de la désinformation croît de plus en plus.
"L'information" qu'on veut bien nous jeter en pâture par la grande majorité des médias sert à abêtir les masses en remplaçant la
réflexion par l'information.

Et en Allemagne au niveau enfumage on n'est pas mieux loti:
en ce moment c'est l'abrutissement des cerveaux à haute dose par les médias (et en premier lieu par les chaînes TV publiques ARD et ZDF -
ceci prouve bien que c'est intentionnel) avec la théâtralisation à outrance de l'équipe nationale allemande de foot qui participe au championnat du monde de foot féminin qui a lieu actuellement en RFA.

Ceci a pour effet collatéral la montée des sentiments nationaux. C'est peut-être bien également un effet recherché.

Heureusement qu'on peut aller prendre une grande lampée d'air frais sur @si, Acrimed et quelques autres sites.
Une fois de plus DS me "sidère" : propos vaguement moralisateurs et désabusés sur la télé "compassionnelle, larmoyante", un peu déplacés aussi car il oublie de faire un léger "flash back".

30 décembre 2009, on apprend l'enlèvement de deux journalistes anonymes mais de FR3. Le 6 janvier, le JDD se fait l'écho d'Europe 1 parlant de "l'ire de Nicolas Sarkozy" (ce que Kouchner, encore ministre, confirmera en disant que Sarko était furax) : "Ils ont agi en contradiction avec les consignes de sécurité, aurait tonné le chef de l'Etat. "C’est insupportable de voir que l’on fait courir des risques à des militaires pour aller les chercher dans une zone dangereuse, où ils avaient l’interdiction de se rendre", aurait-il ajouté, avant de se tourner vers Hervé Morin pour lui ordonner: "Il faut que les Français sachent le coût de cette histoire" écrivait le JDD.
Pour ne pas être en reste Guéant, avant qu'il ne fasse une concurrence effrénée au FN au Ministère de l'Intérieur, déclarait : "Ils font courir des risques aussi à beaucoup de nos forces armées qui, du reste, sont détournées de leurs missions principales." (Ghesquière et Taponier étaient détenus par des talibans, on croyait que la tâche de nos troupes étaient justement de se débarasser des talibans). Un mois plus tard, une ganache galonnée, un certain Georgelin, général, venait asséner à la TV que cela avait déjà coûté dix millions d'euros.
Cela n'empêchera Sarko, accompagné de son enceinte électorale, d'accueillir les deux journalistes (avant de foncer vers le Lot-et-Garonne où il s'est fait alpaguer par le costar par un prof en colère).
Mais H. Ghesquière, tranquillement, dans le "compassionnel" accueil que leur faisaient le personnel de France télévisions, de rappeler ces propos indécents et de dire : "[large]On a juste fait notre boulot de journaliste (...) et on continuera à la faire[/large]",
Quel déchainement médiatique depuis ce matin!
De plus un président qui va les accueillir "sans caméra", aurait-t-il exigé!!! Mais il y a eu assez de zélés commentateurs pour relater sa présence avec madame, sur le tarmac. Lui qui voulait y aller incognito, ça alors, c'est vraiment pas de chance... surtout en période pré électorale !!!!!!!!!
Peut-être qu'il se rappelle son appréciation sur ces deux journalistes au début de l'affaire, comme la tirade de Guéant et celle du général Georgerin, qui n'étaient pas tendres pour ces "inconscients"
Enfin, l'un des deux otages a fait une mise au point sur le sujet à la grande réception à France télévision
A suivre donc.. comme pour le mystère de la rançon!
Bush a failli recevoir une chaussure... Sarko s'est fait agripper...

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/06/30/nicolas-sarkozy-physiquement-pris-a-parti-lors-d-un-bain-de-foule_1543089_823448.html#ens_id=1508557

SEMIR
En tous les cas, ils sont la preuve que les régimes avec que des féculents ça marche.
On aimerait aussi que tous ces journalistes n'oublient pas de nous parler de certaines affaires en cours, dont celle qui concerne Lagarde et paraît encore loin d'aboutir à une enquête et à un jugement dans les règles
http://www.lepost.fr/article/2011/06/30/2537330_woerth-lagarde-tapie-la-justice-prend-sa-retraite-on-oublie-les-affaires_1_0_1.html
Quelqu'un peut-il me dire si la vidéo de Sarkozy attrapé par le col et renversé lors d'une séance de serrage de main à Brax dans le Lot et Garonne , juste avant d'aller à Villacoublay , a été diffusée sur les médias traditionnels , moi qui ne regarde plus la télé depuis 3 ans? Lien vers la vidéo du site Wat Tv
Ils sont libres et peu importe l'exploitation qu'essaient d'en faire certains. On sent bien qu'on ne saura jamais la vérité vraie.Il reste aussi cet étonnement colossal. Le président et madame,malgré les réactions lamentables du pouvoir au début de l'affaire,qui sont parmi les premiers à recevoir les otages libérés.
Je me disais, comme ça, que l'annonce de leur libération était tombée drôlement au bon moment, le jour des 18 mois, de la candidature Joly, de mauvaises nouvelles du chômage, des manifestions à Athènes...et je les ai trouvé bien frais pour revenir d'une pareille situation. N'auraient-ils pas pu être libérés il y a quelques jours, comme leurs autres accompagnateurs ? Le temps d'être remis sur pied, bien briefés, pour réapparaître au meilleur moment ?
Anne
Dites, est ce que vous avez jeté un coup d’œil sur les commentaires de l'article http://fr.news.yahoo.com/les-ex-otages-fran%C3%A7ais-dafghanistan-sont-arriv%C3%A9s-en-065452569.html ?
Je suis assez surpris par la tonalité haineuse.
Flashback

Le même tarmac, un dimanche après-midi, une femme, Florence Aubenas, débarque d'un aéronef de la République.

Un balluchon à l'épaule, amaigrie, mal fagotée mais souriante, radieuse, elle embrasse d'un coup d'oeil la foule venue l'accueillir, étreint ses parents, S July, croise J Chirac. Ils se regardent et immédiatement, le président s'efface : il a compris qu'une seule personne est l'objet de tous les regards. Tous veulent savoir comment s'est déroulé sa séquestration à Bagdad.

Après quelques réponses superficielles et d'un humour remarquable , elle propose de se retrouver en "AG" et se décide à suivre le personnel chargé du "debriefing" ailleurs qu'à Villacoublay.

Les journalistes quant à eux tentent de décrypter ces images, avec des experts, en télé.

Le déroulement de ce dimanche sans incidents, une joie pour tout téléspectateur, qu'il soit en famille, avec des proches et même seul ("l'ultramoderne solitude"/A Souchon).

Tous ont oeuvré à la belle tenue de ce retour : July y veillant, un président en phase et surtout, F Aubenas, inattendue, naturelle, drôle, s'attachant à évoquer quelques faits cocasses. Pas d'apitoiement sur elle-même. Et à plus tard !

Chapeau Florence !
Le bébé pour la fin d'année, Lagarde présidente du FMI, la libération des otages ... Quelle sera la prochaine tuile ?
Suis-je la seule à avoir trouvé Pujadas égal à lui-même?
Très intéressé par la compagne de l'un des otages, la mère de l'autre n'étant questionnée qu'en second, et brièvement.
Un début d'explication ? La mère, sans s'appesantir, avait émis des réserves sur le soutien apporté aux familles par le pouvoir.

Ne soyons pas trop pisse-froid, la joie de certains journalistes n'était pas de la comédie, comme celle de beaucoup de gens.
Cela dit, il est temps de revenir à des questions passées au second plan, et notamment celle-ci : à quelle sauce le FMI va-t-il manger les grecs, en se faisant par là la main pour en manger d'autres?
J'ai assez dit du mal des journalistes d'aujourd'hui pour ne pas saluer ces deux-là et ceux qui, avant eux, ont pris des risques pour la seule satisfaction de leur "Titre" ou de leur "Chaîne"... Les larmes de la Lucet, hier soir me faisaient chier. Et la naïveté du Pujadas imaginant, ce minuscule benêt, que Juppé allait lui donner le montant de la rançon. Tsss... Merci pour le lien avec Paris-Match. Peyrard m'a fait penser à ce vieux de la vieille de la photographie, l'Espagnol Alfonso qui, dans sa jeunesse, était allé tirer le portrait d'Abd el-Krim, pendant la guerre du Rif (ça nous rajeunit pas, hé hé ) après la bataille d'Anual où les Espagnols venaient de perdre 16 000 soldats et quantité de blessés... Même que Primo de Rivera (le papa) prit le pouvoir dans la foulée, en se bouchant le nez. Merci Messieurs. Et que "La Bandera" fut un sacré grand film.
100% d'accord avec vous M. Schneidermann. Je suis contente évidemment que vos confrères soient libérés mais ce déballage médiatique émotionnel est à vomir.Quand j'ai vu l'air stupide de C. Gaessler face aux parents de S. Taponier poser une première question d'une niaiserie à tomber parterre, j'ai éteins la télévision. Merci d'être là M. Schneidermann pour nous empêcher de désespérer de votre profession...

De même, pourquoi les journalistes sont-ils allés se faire humilier (encore une fois) par Fillion et NS lors de la visite aux volailles, un coup de "com" d'une insignifiance à pleurer?
shakeqi n'a plus qu'à nous dire combien ça a coûté au contribuuble français. Le gouvernement a autre chose à faire que de "gaspiller" l'argent public pour sauver ceux qui veulent nous informer ?

je doute qu'un journaliste parisien intramuros ait le culot de lui poser la question lors d'une conf' de presse.

toutenbateau
je ne dois pas être le seul dans ce cas... mais là ça me gave vraiment.

Hier par exemple le 19/20 de France 3 : environ 25 minutes sur le sujet... et environ 23 minutes avant que l'on ne parle des accompagnateurs des 2 journalistes.

Pourquoi faut il que les rédactions se comportent comme si nous devions partager leur liesse... comme si la France entière devait éprouver leur soit disant bonheur.

Le top c'est quand les journalistes et fans clubs se plaignent de ne pouvoir approcher les journalistes... parce qu'ils s'arrogent d'étranges droits... tient donc : leur bonheur de réside pas dans le seul fait de les savoir libres.
Bonjour
Bon Daniel, en 5 mots le bal de l'hypocrisie est ouvert…
Ce qui m'as étonné ce matin sur france info c'est la colère de ne pas pouvoir filmer la descente de l'avion, ce classique du cinéma d'information, on aurait cru entendre un réalisateur sans imagination frustré de ne pas pouvoir tourner sa scène préférée.
Et surtout n'oublions pas la n-ième mesquinerie de Sarko qui a refusé aux journalistes de filmer la descente d'avions des ex-otages...

En outre, va-t-on maintenant voir ce fameux reportage de Taponier et Ghesquière qui leur a valu 547 jours emprisonnés ?

Va-t-on réellement dire que ces otages ont été abandonné car ils n'auraient pas respecté la consigne de ne pas aller dans les zones dangereuses ? d'où la sortie de ce général affirmant que cela coûte déjà 10,000,000€...

A-t-on oublier la tentative de faire voter une loi obligeant les otages libérés, y compris les journalistes, (mais cela a été abandonné sous le feu des critiques) de rembourser les "frais de libération" ??

Enfin bon, c'est bientôt les élections, nous entrons dans le mois de juillet... c'était le moment de les faire sortir... tel est mon sentiment.

SEMIR
ps. :je vous invite à voir une excellent émission Ligne J@une sur ce sujet...
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10011
Ah les rigolos de la téloche qui tous les soirs nous ressortaient en fin de jité "ça fait x jours que nos collègues Hervé Ghesquière et Stéphane Taponnier sont retenus en otage..." puis embrayaient joyeusement sur la météo...

De la différence entre ceux qui sont assis sur leur confortable fauteuil et relaient la [s]propagande[/s] sainte parole gouvernementale, et qui eux, partageant la gamelle au Siècle, ne coutent pas cher au pouvoir... Au contraire.

Et les autres, les vrais journalistes, qui sont sur le terrain et vont chercher l'info là où elle est.
Impeccable analyse , merci @si
Y a pas que les JT, lemonde.fr essaie de profiter de la manne avec un "live", qui nous donne des infos aussi capitales que "9h23 On voit Hervé Ghesquière qui serre la main de Nicolas Sarkozy", "9h27 L'AFP reprend les propos d'Hervé Ghesquière qui évoque "Quelques problèmes de santé mineurs" et dit qu'ils sont "fatigués".", ou encore "8h50 Nicolas Sarkozy et Carla Bruni jouent la discrétion à Villacoublay. Selon iTélévision, il s'agit d'éviter une récupération politique de l'événement." (hahaha, elle est bien bonne celle-là).
Ah ouais, ça c'est ben vrai. Pourquoi qu'y s'sont pas contentés de chausser leurs pantoufles pour twitter les dernières rumeurs sur les Kevin, les Cindy et les Afida pondus par Télé-Bouygues - ou bien, j'dis ça j'dis rien - d'aller sur le site de l'Elysée pour copier-coller le cent vingt-huitième communiqué de presse de la journée ? Eh ouais, Marcel, pour qui qu'y s'prennent, ces journaleux (tous des gôchiss, j'vous dis) qui veulent nous esspliquer que le monde n'est pas toujours comme not' Président disait l'aut'jour ? Keskonana à fout' qu'ils aiment aller s'aventurer au-delà du périph ? Mais j'en rien à cirer qu'y z'aiment pas se contenter des éléments de langage du Quai d'Orsay et de la propagande de tous ces talibans mal rasés... Z'avaient qu'à aller faire des micro-trottoirs le long des quais de Boulogne au lieu de s'entêter à un vrai reportage de terrain pour Complément d'enquête après une semaine de publireportages sur nos p'tits gars en kaki, non mais... Raymond, tu nous r'mets une tournée ?
http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/liberation-en-afghanistan-des-journalistes-de-france-3/
Quand j'ai vu cette photo dans libé j'ai cru que je rêvais : Les 4 stotchs autour d'Elise Lucet ! Mais qu'est-ce qu'ils foutaient là ????
Toute cette hypocrite récupération, mais c'est à vomir !
Je sais, c'est hors topic, mais je ne peux pas m'empêcher de vous faire profiter de ce dessin de Trapier paru aujourd'hui sur telerama.fr
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.