30
Commentaires

Libé, et la boule de neige bimédias

Derniers commentaires

juste pour le plaisir
http://www.rue89.com/2008/04/05/darcos-pas-tres-a-laise-avec-la-conjugaison-et-la-regle-de-trois
"La même plume... La même plume..." ... continuer à "révéler" ces choses là. Soyez notre oeil, et gardez "le même oeil", "le même oeil"...
Tout a fait saisissant
J'ai vu les images de Fillon bouledeneigeant Barnier, à la télévision, mais je ne sais plus où. J'ai cherché cette video à l'instant, sans succès, sur le net......est ce que quelqu'un (voire l'équipe d'@si?) sait où la trouver.....je voulais la revoir parce que dans mes souvenirs, Barnier ne me semblait pas rouge, ni de colère ni de stupeur d'ailleurs.....j'avais donc besoin de retourner à la source.

merci par avance
sarko et fillon réinventent la cohabitation dans la version rupture : cohabitation au sein du même parti
lol
Ne peut-on pas replacer tout ça dans l'attitude assez hostile de Sarkozy vis-à-vis de Fillon. Depuis son discours de la rigueur, où il a cité Eric par çi et par là, et où Fillon n'apparaissait pas, on a le sentiment que Fillon est devenu persona non grata.

L'invitation du ministre par Sarkozy apparaît donc comme des petits camouflets permanents à Fillon.

D'où la vengeance de la boule....


http://anthropia.blogg.org
Je ne sais pas si c'est une idée que je me fais mais comment dire...
J'ai l'impression que vous prenez un malin plaisir à tacler Libé (d'une à deux fois par semaine) serait-ce là un moyen de voir jusqu'où vous pouvez aller jusqu'à être remercié... Moi je vous remercie pour ce que vous faites, mais quand même, en bon bi-lecteur de Libé parfois c'est agaçant de ne voir sous votre plumes que les ‘petits détails qui fâches’, sur cette affaire je ne partage pas vraiment votre analyse, il y a d’un coté l’article avec fait et de l’autre du gonzo journaliste, un blog quoi, et je suis content que les deux cohabite sous la même plume... Je pourrais vous donnez milles exemple du ‘bon’ travail’ de Libé, mais à quoi bon, vous le savez déjà puisque vous le lisez... Que puis-je vous donnez comme conseil ?Je ne sais pas peut-être plus lire Le Figaro et la presse gratuite, vous savez celle qui se veut objective et juste factuelle mais qui sert allégrement les amis des propriétaires et des annonceurs...
Du coup votre acharnement vous permet d’obtenir le (sur)nom de ‘Saint-Daniel Schneidermann’, et rien que pour ça finalement ça valait la peine, (sur)nom donné par les extraordinaires Isabelle Roberts & Raphaël Garrigos sur écrans, le site special nouvel tech de Libé ! Mince encore un drame du bi-média puisque les lecteurs de papier ne le sauront jamais, pas plus qu’ils n’auront connaissance de message sur le forum, la vie est si triste, la vie est injuste...
Je comprends votre vertige.
Vertige devant ce journalisme Janus, schizophrène tourné à la fois vers la prudence que dicte l'intérêt économique et vers le soucis de l'exactitude.
Mais sans doute aussi, vertige de la profondeur du ravin qui sépare dorénavant le média de masse de l'information confidentielle du net.
citation : "Mais Alain Auffray est aussi blogueur. Et sur [large]son[/large] blog, c'est une autre chanson. "

Ben oui, Anfray n'est pas forcément schizo, simplement son article " Libé " doit être validé par un rédac Chef, et sera lu par des politiques susceptibles et rancunier, contre lui mais aussi l'ensemble de la rédaction. Du moins, par prudence, et part respect pour la régie pub, le redac chef maintiendra un niveau acceptable d'insolence, donc vas-y pour la langue de bois.

Sur son blog, il fait ce qu'il veut, il ne rend pas de compte et n'implique pas la rédaction, ni ses collègues.
Alors, il se lâche.
Et il se lâche d'autant plus facilement, qu'ainsi il a l'impression de faire son boulot, sauve sa propre face ( au regard de l'estime qu'il porte à son métier ) et accepte d'écrire édulcoré, voire insipide dans le journal.
Et oui... il y a les faits "la boule de neige qui fait rougir.." et les questions afférentes "pourquoi la boule ? rougir de stupeur ou de colère? pourquoi pas des deux?". Mais là on est dans les hypothèses et l'emploi du conditionnel ou des verbes d'état (sembler, paraître..) permettrait au journaliste de ne pas séparer ses deux lectures de l'événement en le montrant dans sa complexité.
Vertige oui... Merci Daniel Schneidermann
Le problème à Libé, c'est qu'il y a trop de gens intelligents et pas assez de visionnaires.
Ce journal a complètement raté son entrée dans le XXIème siècle :

- Vous nous avez bien expliqué qu'avec leur immenses pages de pub en couverture et d'articles publi-info, Libé se pense être révolutionnaire.

- Vous nous avez bien expliqué, avec l'interview d'Antoine Guiral, que ce qui intéresse Libé, ce n'est pas qu'un journaliste se fasse humilier ou puisse décrire la personnalité du chef de l'Etat, mais c'est qu'il fasse partie du voyage présidentiel.

- Là, vous venez de nous expliquer qu'il y a Libé version "on" qui reprend fidèlement le compte rendu du secrétariat général du gouvernement, en version papier qui à mon avis est en chute libre question vente, et Libé version "off" pour les quelques bloggueurs qui voudraient en savoir plus.

C'est assez désolant, pathétique, et je prédis malheureusement encore un nouveau tour de vis pour ce média "traditionnel", dans le sillage du Monde, mais pas pour les mêmes raisons.
A la lecture de l'artcile de Daniel Schneidermann j'avais un doute sur sa remarque, mais en relisant ces deux articles il est vrai que celui du blog parait contenir plus d'information interessantes que l'article "officiel", sur le fonctionnement du gouvernement, aucune annonce interessante n'etant rapportee. D'un autre cote, tel qu'il est sur le blog, je trouverais l'article d'Alain Auffray assez deplace dans la mesure ou il interprete allegrement cette petite scene, allant largement au dela de ce qu'il a effectivement vu. (ex:"Pour Fillon, la tentation est trop forte. Il faut corriger ce Barnier qui la ramène alors qu'il devrait raser les murs" plus loin sur Barnier" On devine la tentation: "et si je la lui faisais bouffer cette neige...?". ") Je ne pense pas que ce genre de remarque a sa place dans Libe, or elles font le corps et l'interet de l'article.
Et a la reflexion, qu'est ce que cette anecdote, vue objectivement, nous apprend qui n'est pas chaque semaine dans le Canard Enchaine depuis des temps immemoriaux? Des tensions entre ministres, un premier ministre frustre de ne pas etre l'echelon au-dessus? Pas grand chose qu'on ne puisse lire entre les deux dernieres lignes de l'article "officiel"...
Révélateur le coup de la boule de neige : Fillon sort de ses gongs... et ça ne le grandit pas... mais ça nous laisse espérer quelques prochains dérappages et c'est tout bon.
Ce gouvernement de crabes qui se bouffent entre eux va s'auto-détruire ! Le plus tôt sera le mieux !
Cela dit, Barnier l'a échappé belle... quand j'étais gosse, les garçons mettaient des cailloux à l'intérieur de la boule...
Avec Barnier, grave coincé des zygomatiques, le facétieux Fillon - la poilade permanente que ça doit être à Matignon ! - ne pouvait pas plus mal tomber.
La dernière fois que j'ai vu le Ministre de l'Agriculture se fendre la poire, c'est lorsqu'il s'est cruellement brûlé la langue avec sa fourchette à fondue.
Pour essayer de rester sur la question posée,
et ce n'est pas facile quand on assiste aux réactions émotionnelles ... et réjouissantes de ceux qui nous gouvernent,
je crois que les blogs ou les forums ont, pour les journalistes, une image et un statut différents, ce ne sont pas des "vrais" articles de journaux; ceux qu'ont leur a appris à écrire.
C'est sans doute déjà le cas du "Si tu reviens.." du site de l'OBS.
Inconsciemment, Internet, c'est pas sérieux, on peut écrire tout ce qui nous passe par la tête; mais sur papier, c'est tout autre chose!

Ici, dans ce forum, n'écrivons-nous pas nous mêmes assez souvent des messages que nous n'oserions pas sur un autre support?
Tout à fait fascinant !

Mais quelle réaction Auffray redoute-t-il qui serait différente entre le journal papier et le journal en ligne ? Le public est différent ? Les politiques ne vont pas sur internet ? Les patrons sont moins coulants pour la version papier ?

Mais il me semble que c'est juste une question de cadre, et que ça se joue à un niveau pas forcément très conscient.
Le journal c'est prestigieux, c'est le Journalisme dans sa grande noblesse, alors que les blogs, c'est des petites anecdotes rigolotes, c'est pas sérieux... Ça fait très freudien, cette manière de refouler le désir sur papier et de se lâcher un bon coup sur internet, en devenant d'autant plus sarcastique qu'on a dû se retenir dans la version papier.
...ou pour balthaz l'ibère nation.
Barnier que j'ai toujours tenu pour quelqu'un qui a de la dignité, doit bouillir interieurement. Comment accepte t'il d'être ainsi humilié sur l'autel de la populisation?
Peut-être qu'il est comme Alain Auffray, il a peur de se retrouver au chômage...
c´est bon de sentir le pays dirigé par une équipe solidaire, qui s´entend bien et a en vie d´aller de l´avant
ce pauvre Barnier, après l´exercice des pècheurs du guilvinec, franchement je compatis
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.