29
Commentaires

L'étrange documentaire à charge de France 5 sur la SNCF

Pourquoi diable les conducteurs de la SNCF s'habillent-ils comme des contrôleurs dans un documentaire, à charge, diffusé cette semaine sur France 5 et intitulé "SNCF : quand le service public déraille" ? Cette question, posée par un cheminot sur sa page Facebook, a attiré notre attention. Et la réponse met en lumière deux choses : la curieuse mise en scène d'un témoignage, où l'interviewé n'est pas celui qui est présenté à l'écran, et l'attitude de la SNCF, franchement hostile au projet.

Derniers commentaires

Vivement un reportage de PIERRE CARLES sur ces trous du cul de journalistes aux ordres.

Les ânes ont soif : http://www.youtube.com/watch?v=M6EyKFXsQfk

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Un cheminot, présenté en voix off comme un conducteur, qui révèle passer la moitié de son temps de travail "assis dans des wagons"
Pipeau, violon et Cie: on ne voyage pas dans un "wagon", où l'on transporte du fret, mais dans une "voiture" destinée aux voyageurs.
Jamais un vrai cheminot ne ferait une erreur aussi grossière!
Ne serait il pas temps de rendre les chartes de déontologie des journalistes coercitives ?

Je propose la mesure suivante :

"En cas de manquement aux règles de déontologie, la chaîne reversera 5% des revenus publicitaires de l'espace situé avant le reportage au CSA".
À étendre aux autres médias, en élargissant les pouvoirs du CSA (et peut être aussi en modifiant les règles de nomination de ses membres).
On peut se demander aussi pourquoi une agence de prsse joue le rôle de lobbyiste pour l'ouverture des marchés mais bon... j'imagine que ce serait faire le jeu du front national... :-D
Pour l'histoire des taxis pour les chauffeurs, et bien je sais que c'est le cas puisque j'ai un client qui a une société de transport de personnes et qui travaille quasi exclusivement pour la SNCF.
Mais c'est assez normal vu que les chauffeurs de train doivent aller récupérer leur locomotive à plusieurs centaines de kilomètres des fois.
Comment peut on défendre encore les privatisations à ce jour?

Comment peut on défendre encore les privatisations à ce jour?

On appelle cela le déni. Car effectivement, on a tellement d'exemple ou c'est une catastrophe. D'ailleurs historiquement, on a nationalisé parce que le privé n'est pas un bon gestionnaire pour les services publics.Les parisiens peuvent regarder les frises colorées sur les murs (en tout cas dans les stations gardant l'ancienne déco), chaque couleur correspond à une des anciennes compagnies privées de métro.
'Suffit de regarder la télé pour voir la gueule que ça a l' "ouverture à la concurrence" : la même connerie putassière partout.
Mais on en bouffera puisque l'oligarchie veut se faire du juteux partout. Vivement l'école qu'on rigole un peu!
un prof.
Amusant l'argument de l'anonymat. Le seul problème c'est que, sur une petite ligne régionale, on retrouve toujours la même dizaine de contrôleurs et la même dizaine de conducteurs. Pas bien compliqué de reconnaitre une voix. D'ailleurs, les collègues de la région on déjà identifié celui qui parle. Paraitrait qu'il se sent trahi par le montage qui a été fait. Malheureusement, je n'ai pas eu de contact direct avec lui pour être 100% affirmatif. Quant aux risques de représailles des collègues, je me marre. Ca devient le grand truc de certains journalistes depuis la grève de Juin: le brave est honnête cheminot qui se fait agresser par ses collègues parce qu'il parle ou ne fait pas grève.

Sinon, il est dommage que l'auteur du documentaire ne s'explique pas sur d'autres incohérences mais, surtout, sur le côté orienté du reportage. Transdev est présenté comme la brave boîte privée voulant faire profiter le voyageur de son expérience. Dans la réalité, c'est la boîte qui a participé à la création de Thello (cherchez donc les avis sur le net) et qui s'en est retiré en expliquant que la concurrence c'est bien mais trop risqué et qu'ils préféraient donc attendent de récupérer la clientèle captive des TER ( http://www.mobilicites.com/011-1523-Veolia-Transdev-reduit-sa-participation-dans-la-compagnie-ferroviaire-Thello.html )

Silence aussi sur le fait de présenter la Suède comme un modèle de la réussite de l'ouverture à la concurrence alors que 70% de la population y souhaite un retour au monopole public des chemins de fer et que la précarité des conducteurs est poussée par des boîtes voulant y créer un intérim de la conduite. ( http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/06/17/les-raccourcis-de-la-cgt-sur-la-greve-des-cheminots-suedois_4439900_4355770.html ). Pensons aussi à l'hérésie de comparer la France avec un pays d'à peine 10 millions d'habitants, c'est à dire moins que la simple agglomération parisienne.

Bref, un reportage dans l'air libéral du temps, ne présentant qu'un aspect des choses en s'appuyant en plus sur des tas d'approximations. Je ne sais pas si le service public ferroviaire va mal mais ce reportage n'est pas reluisant pour le service public télévisuel.

PS, y a un "r" en trop dans mon nom. Ca pique les yeux ;)
Ah cette fameuse privatisation qui doit [s]créer des emplois[/s], augmenter la qualité du service et faire baisser les prix.

Bon, on en a des exemples déjà :
Le téléphone : la qualité de votre ligne est vraiment meilleure ? Les prix, c'est difficile de comparer il n'y a pls que de la VOIP... Et bien entendu il n'y a plus aucune égalité du territoire.

Les autoroutes : vous les trouvez moins chères et de meilleure qualité ?

La télévision et la radio : vous trouvez vraiment que TF1 et NRJ font de la qualité ? (bon le service public n'est pas toujours à la hauteur non plus c'est vrai)

Il y en a d'autres que je vous laisse trouver...
J'ai Inauguré le fil des réactions sur le site de l'émission en essayant de reprendre point par point car j'étais vraiment furieux d'un tel saccage généralisé... J'ai des griefs fondés sur mon entreprise mais présenter cela de la manière dont cela a été fait, cela frôlait la pub pour la concurrence, en particulier Transdev ( évoqué plusieurs fois dans le sujet d'ailleurs, bizarre... ).
Tous les points évoqués posent problème soit par l'angle pris, les non dits ou carrément les mensonges...
Vous comptez parler de la nouvelle attaque qu'a subi @si cette nuit et dans la journée, ou c'est confidentiel ?
Merci pour ce billet, sinon, Robin.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.