30
Commentaires

"Les vestes ? Ils les ont achetées au bazar"

Derniers commentaires

Je n'ai pas l'habitude de discuter sur le forums pour faute de temps mais en voyant cette émission cela me rappelle les journalistes que j'ai pu croiser en Afghanistan pour couvrir la guerre et la reconstruction.

Cet article est peut-être celui qui me choque le moins. Que les habits soient achetés au bazar cela est fort possible. Au bazaar de Kabul vous trouverez de tout. Vous pouvez acheter les baches en plastique UNHCR ou UNICEF pour 1 dollar mais cela ne choque personne. Nous prenons aussi nos armées en photos, ou bien combattant l'ennemi. Ca ne choque personne de les voir en direct tirer sur des taliban???

Je me rappelle de journaliste qui viennent plusieurs semaine et ne sortent pas de l'hotel serena et ne vont interroger que depuis un restaurant pour expatriés. Cela me fait surtout penser à un journaliste de France Inter d'une émission qui va voir là bas si on y est bien. Il a fait un reportage sur la reconstruction dans le pays et sur le travail des ong en Afghanistan. Un document sonore à charge contre sur la mal gestion et travail pourri des ongs en Afghanistan en ne voyant aucune ong et prenant comme témoin le politique le plus anti ong de l'Afghanistan Bachar Dust, ancien ministre des ongs.

Je voulais aussi vous faire par d'un reportage qui me parait complètement fait n'importe comment et cela devient choquant lorsqu'il s'agit de France 24.
J'ai eu la chance de vivre au Vietnam, je tombe par hasard cette semaine sur un reportage de destruction de terrain a des catholiques au vietman. Le reporter nous dit que ces manifestations sont réprimées par les soldats, que les images sont prises avec un téléphone portable. A la fin le journaliste termine en disant que les 13 Millions de Catholiques. Pour info et selon le site sérieux de la CIA sur les info des pays. Il y a environ 80 Millions d 'habitants dans le pays et 6,87 % de catholiques, faites le calcul.
Je tiens aussi a rappeler a ce journaliste pour memoire les larmes de la statues de la vierge a Saigon en 2005 a Saigon. Grande manifestation de prière de chants dans le parc surveille par la police (comme en France en période de manifestation) de grands hauts parleurs vociférant les lignes du parti mais aucune violence de réprimande et cela durant plusieurs semaines. Toutes les télés du monde étaient présentes aussi. Messieurs de France 24 vous décevez

Désolé mais je ne sais pas ou mettre ce post sur le Vietnam.

Ces deux posts j avais eu vraiment envie de les écrire car j'ai vécu dans ces deux pays et je suis decu du manque de professionnalisme des journalistes la plus part du temps.

Bonne continuation a vous, votre émission nous fait du bien, surtout pour analyser nos médias français quand on vit a l étranger.

Bon courage.

JR
Avez vous vu l'échange entre mrsTodt et Mariton dans la deuxième partie de l'émission "ce soir ou jamais" sur France 3, mardi 16 septembre, concernant la guerre en Afghanistan?
C'est édifiant...J'ai l'impression que tout est dit... Tout est dit en si peu de temps que l'on est saisi par cette mise en perspective entre la parole signifiante de l'"expert" (mr Todt) et le verbiage creux du politique (mr Mariton donc)...on réalise combien la diffusion de la parole de nos intellectuels reste confidentielle (conférences, universités...) alors qu'est omniprésente (TV, radios...) une parole non- ou in-signifiante diffusée par ceux qui occupent l'espace de nos médias traditionnels (certains politiques, certains journalistes spécialisés...)... J'ai parfois l'impression que ces mêmes journalistes se sont substitués à ces experts sur nos ondes alors que l'on attend d'eux qu'ils soient des passeurs de qualité, exercice noble et délicat.
Bonjour,

Cette photo est un montage qui n'offre pas le cadre de la vérité. Je peux m'expliquer si quelqu'un est intéressé, j'ai vécu en Afghanistan j'en ai conservé certaines marques qui me laissent à penser qu'une fois encore Paris Match vend du vent..

Et, au delà du montage de cette photo il y a encore cette façon d'utiliser le peuple afghan pour ses propres jeux; de l'argent pour ce qui est des photos.

Patrick
Donc, selon Mad Max Gallo, Dany le vert, (j'imagine) l'ensemble des adeptes PS-UMP et al., comprendre et écouter ses ennemis, aussi ignobles soient-ils, n'a aucune utilité voire même semble irrespectueux et nocif pour la santé de notre belle société occidentale ?
Soit !
Un ennemi serait donc un ennemi, c'est à dire une boite noire sur laquelle il faut tirer sans relâche jusqu'à ce qu'elle crêve et disparaisse à jamais ! Un ennemi n'aurait pas d'Histoire, ni de Culture, ni d'Idéal, il est méchant, un point c'est tout !
Oserai-je l'ironique : "Rétablissons alors la peine de mort !" ?
Dur... mais trop tard, c'est écrit ! En effet, pourquoi chercher à comprendre, psychanalyser et guérir tous ces assassins assoifés de sang qui tuent nos femmes et nos enfants sans autres raisons que parce qu'ils sont méchants, et que la méchanceté n'est pas une maladie guérissable, elle est intrinsèque à l'individu et peut être même génétique selon certains experts notoires ?
Bref ! Tristes pensées...
Pour un personnage comme l'historien Max Gallo, c'est un brin décevant... et c'est dire la peut-être (j'ai pas lu) teneur en de tels raccourcis dans ses nombreux bouquins...
Pour un personnage comme Dany l'anciennement rouge, c'est un brin opportuniste... lui qui fût jadis à la tête des ennemis d'une autre société, certes avoir tué personne, il n'en a pas eu besoin à l'époque...
Pour un personnage comme un adepte d'une des sectes politiques majoritaires... c'est normal... 'faut pas lui en vouloir... lui non plus n'est pas guérissable...

Ce qui me dérange encore plus dans l'affaire (comme dans tant d'autres), c'est que les fans d'un super-libéralisme-mondialisé semblent eux-même vouloir revenir aux interdits d'antan... ceux qui, à la chinoise ou à la russe de nos jours, muselle leur société pour qu'elle n'avance que sur un seul chemin idéologique sans écart, sans métissage, sans brassage, etc.
Etrange cohérence... libéraux uniquement quand c'est arrangeant... donc... à la chinois et à la russe... sociétés tant dénoncées par la clique des Dany le fade's.
On fait la Guerre et cela suscite des débats "irrationnels" comme il est normal en pareil cas.
La faute à Qui?
A cette journaliste qui fait sont travail, là bas? au fait pourquoi là et pas ailleurs?
Aux soldats qui se sont fait "tuer" en faisant leur travail comme d'autres sur leur lieu de travail par la faute de patrons peu scrupuleux sur leur conditions de travail, ils sont des milliers chaqu'année en France à disparaitre? mais pourquoi là bas et pas dans leur caserne?
Aux Talibans? parce qu'ilsont hébergés Ben laden, oui mais voilà, ils hébergaient déjà il y a vingt ans ce type là quand ils se battaient contre les Russes, avec la bénédiction des amèricains!
Aux Afghans qui se font "massacrés" par milliers, près de 30000 nous dit-on,hommes, femmes et enfants, martyrs, victimes de bombes là chez eux? mais ils n'avaient pas le choix eux, ils habitent et vivent là!
Alors
Bien sur c'est la faute à Bush, Blair et Sarkozy les va-t-en guerre du Capitalisme triomphant. La guerre détruit du Capital, ça tombe bien du Capital il y a en trop, la crise des subprimes n'a rien réglée, ça calme les esprits qui divisés plébiscite le Prince Machiavel avant Sarkozy l'avait bien compris.
Mais Chez nousi, la faute en incombe, seul à Sarkozy qui a déclaré "la guerre contre l'obscurantisme et le terrorisme" tout comme avant lui Bush et Blair et Aznaret berlusconi, paraphrasant ainsi les membres du Soviet suprème quand ils ont fait la guerre et l'on perdue il y a 20 ans, déjà.
Dans une mise en scène bien réglée, Sarkozy nous avait montré qu'il assumait " l'entère et lourde responsabilté" si lourde qu'il souhaiterait, après coup, la faire partager à tous les français grâce aux débats parlementaires à venir dont on connait l'issue:
"La France et les Français approuvent au Parlement, la guerre en Afghanistant" dira t-on? et le Bien triomphera du Mal, visite du Pape oblige.
Les civils victimes des "poursuites" n'ont pas emus l'opinion Française.

Mais ils choquerons les Afghans qui verront des titres sur les victimes de "représailles" de la part des soldats étrangers sur des civils. Il n'y à pas d'@si en Afghanistan. Il y a per contre des locaux dans les deux camps. Existe t il un ONG ou fondation qui participe à l'aide à la diffusion de l'information dans un pays comme l'Afghanistan? Des ONG qui aident la l'éducation? Des aides de l'ONU au budget éducation, ça existe?

Le sens de mes question n'est pas de demander à un site de décryptage des informations que je n'ai pas, mais de demander les liens vers des moyens d'obtenir ces informations que je n'ai pas (je ne suis peut être pas clair, là), car si ces liens existent, alors je n'ai pas bien cherché (ou alors ils sont durs à trouver ces liens), si ils n'existent pas c'est une information sur la sélection que font les rédactions Françaises de l'information qu'ils souhaitent fournir à l'opinion Française.

Et au passage, Merci à Match de:
1- Rémunérer un reportage et une photographe qui va sur les points dangereux
2- Commander un reportage sur des victimes civiles d'une guerre ou seuls nos soldats (à l'exclusion de civils Français) sont obligés de s'impliquer
3- Donner l'occasion à une opinion de réagir, ces occasions sont rares, et la provocation est un art difficile

Pour ce qui est du sensationnalisme, c'est sans doute 80% de leur chiffre d'affaire, et s'il faut passer par là pour continuer à vivre, c'est un faible prix à payer. Surtout que vous et moi sommes assez éduqués pour savoir faire le tri dans les commentaires plaqués pour le "poids des mots", et les phrases à la M. Loyal, on sait bien ce qu'elles veulent créer d'ambiance ou de préjugés. Cette source d'information reste précieuse: sans Match-> pas de photos Afghane de Véronique de Viguerie-> pas de témoignage dans @si de la même-> pas d'info.
Je vais déplaire à certains, mais globaiser me paraît toujours fâcheux, qu'il s'agisse de Match, du Monde, de Charlie hebdo ou de l'Humanité.

Sur ce sujet précis, je considère que Paris Match a publié un sujet intéressant et équilibré, car consacrer quatre pages sur dix aux victimes civiles des bombardements ne me paraît pas du tout une manière de se montrer favorable au pouvoir etc... Ce n'est pas un sujet vendeurpour les lecteurs français.

Ensuite il y a un problème sur certains détails, mais je ne vois rien de sensationnel qui puisse raviver la douleur des familles, rien d'indigne, ni dans les photos, ni dans l'article.
Quelle que soit notre opinion surce reportage, il faut accepter que la Presse n'est pas là pour soutenir le glorieux combat de nos héroïques soldats... Et que sa ligne éditoriale est libre. On ne peut pas envoyer nos soldats mourir au nom de la démocratie et laisser les politiques jouer les censeurs.
Sur ce point:http://billy-tallec.typepad.fr/leblogpolitiquedebilly/2008/09/propagandes-de.html
"Elle regrette aussi que l'on ait uniquement polémiqué sur la première partie du reportage. Ce qui a fait oublier les quatre dernières pages consacrées aux victimes civiles de cette guerre, et les quarante personnes tuées dans les villages bombardés par les avions qui poursuivaient les auteurs de l'embuscade dans laquelle sont tombés les soldats français."

ce qui démontre bien que la partie-de-la-classe-politique-qui-s'est-indignée est plus attachée à la propagande guerrière façon 1915 qu'à la vraie information ; je ne vois pas pourquoi la presse française ne présenterait pas des reportages concernant les Afghans engagés dans cette guerre et sur les civils victimes des bombardements...
d'où l'importance du média dans lequel paraît l'info : PARIS MATCH depuis que LAGARDERE a viré GENESTAR sur injonction présidentielle suite au reportage [s]inutile[/s] de Cécilia à New-York, n'a, selon moi, plus aucune crédibilité ;
si cette journaliste, qui a l'air sincère dans votre interview (et pourtant quand je l'ai entendu dans un reportage télé, elle avait l'air "bafouillante" et donc suspecte, désolée !!), avait passé son reportage dans Géo ou National Géographic, on ne l'aurait sans doute pas soupçonnée d'accointance, de propagande ou autres liens avec le pouvoir..... et donc de reportage bidouillé !
à méditer pour tous les journalistes : faire le bon choix quant à son outil de travail, car je crois sincèrement que Paris Match tant qu'il restera aux mains du "frère" de l'Autre n'aura plus beaucoup de crédibilité sur les reportages d'actu.......
il leur reste le pip[s]eau[/s]ole qu'ils nous font passer pour de l'actu ; ex : Me S. et la sortie de son album de chansons.......
Il semble donc que ce reportage qui a suscité la polémique (à juste titre) se soit déroulé en deux phases:
- une photographe professionnelle prend des risques, réalise des clichés sans mise en scène mais avec un certain sens du cadrage.
- un journal, qui veut vendre, rédige voire brode des légendes aux photos, fait dans le sensationnel et le morbide et exacerbe la douleur des familles

Toutes proportions gardées, cela me fait penser à cette photographie d'une prof dans le RER, plongée dans son livre et assise au milieu de "jeunes des banlieues":
la légende disait qu'elle était terrorisée et qu'elle se refugiait dans son livre, elle avait démenti l'interprétation dramatisante du journal... lequel était-ce, d'ailleurs ?
je suis passionné par ce débat, sur la liberté de la presse, la notion d'ennemi collectif, la propagande de l'ennemi qu'il ne faut pas relayer, les difficultés pour ne pas être manipulés par notre propre propagande...

la guerre est quelque chose de complexe, que nous soyons où non menacés directement sur notre propre territoire ne fait pas de différence (la propagande pendant la guerre de 14 qui décrivait les soldats allemands comme des brutes sanguinaires n'était pas plus justifiée par le fait que les combats menacaient le sol français), et qui met toutes les démocraties face à ces difficultés :
comment être solidaire de ceux qui se battent pour nous, pour notre liberté (je ne parle pas de cette guerre là en particulier , mais en général, car l'opinion de chacun sur la notion de guerre juste est au coeur de l'enjeu, mais ne doit pas masquer la problématique globale), en étant capable de jouer notre rôle de citoyen, informé et capable d'influer sur les décisions du gouvernement que nous avons élu. Des exemples caricaturaux sont parfois utile, même si les commentaires qu'ils suscitent ont tendances à nous éloigner du débat : l'intervention américaine en 1944 a t'elle été le fruit d'une manipulation par le gouvernement, suite à une propagande, est-ce la volonté du peuple, ou le courage politique de faire ce qui doit être fait malgré l'opinion ? difficile de trancher....

et je crois que les journalistes doivent nous informer sur ce qui se passe des 2 cotés, doivent nous aider à y voir clair. Ceux qui crient à la tentative de manipulation ont raison de montrer ce risque, ceux qui s'offusquent de cette publication nous prennent pour des débiles ! je pense que même les journalistes ont conscience de la manipulation, et alors, les acméras embarquées dans les chars ne sont elles pas autant manipulatrices ?

soyons informés, faisons le tri de ce que nos yeux voient, ne voient pas, et qu'@si continue à nous y aider !
Bravo. Vous avez fait le travail que tout journaliste sérieux aurait dû faire bien avant. Et c'est bien sur votre site que l'on apprend un peu plus chaque jour comment on peut faire dire tout ce que l'on veut à une image, du moment que les circonstances (et les drames) s'y prêtent.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.